Marivole Éditions

  • Ce roman nous décrit les moeurs paysannes poitevines de la fin du XIXe siècle, mettant en scène des personnages vrais alors que se dégage une vraie saveur campagnarde. Deux femmes accouchent en même temps, la servante et la maîtresse. L'un des bébés est mort. C'est là qu'intervient une substitution. Claudine, la servante, devine que l'enfant mort était celui de sa maîtresse et que le petit Henry est son fils. Pourtant. elle va se taire, pour l'amour de son fils. La paralysie cloue Claudine sur un fauteuil et la nouvelle cuisinière a vu les yeux adorateurs que l'infirme porte à Henry... Elle va sournoisement inciter l'enfant à haïr Claudine. Un grand roman : si certains moments sont tristes, d'autres sont d'une fraîcheur idyllique.

  • Deux couples, deux histoires parallèles qui disent les trahisons, les échecs et les fêlures de nos vies ordinaires ; deux récits qui s'imbriquent et se superposent, témoignant par cette architecture de la tragique complexité des rapports humains. Lorsque l'illusion des amours éternelles se fracasse au mur du quotidien, lorsque les ruptures sont consommées sans retour, lorsque la défaite des corps vaincus ne peut plus être ignorée, peut-être reste-t-il alors le socle inébranlable de l'amitié que partagent Fãnch et Mike, unis par leur soif de poésie et par le même regard désabusé et lucide porté sur le monde. Du Bruxelles de Tour et Taxi, au Lyon de la Croix Rousse, en passant par l'âpre beauté des Monts d'Arrée et des rivages d'Armor, c'est à la reconquête d'un impossible bonheur qu'ils vont se lancer, en cette ultime tentative d'échapper à l'absurdité de l'existence. La littérature, en dépit de tout, aura le dernier mot.

empty