Sciences humaines & sociales

  • Pour amplifier le confort entre les corps, et parler plaisir sans complexe, Lou Sarabadzic possède deux armes bien simples : le lubrifiant et la poésie. Avec elles circulent tous les fluides et glissent tous les a priori.
    Et si on réinventait l'amour physique, souvent peu satisfaisant voire blessant ? Et si on proposait des alternatives aux plaisirs stéréotypés ?
    Brisez vos chaînes, repassez le film et personnalisez-le ensemble. Soyez prêt.e.s à jouir différemment pour mieux investir ce qui se passe entre les peaux, entre les corps, et entre les yeux.

  • « Je n'aurai pas de retraite », « Puisqu'on vit plus longtemps, on doit partir à la retraite plus tard », « Dans le système actuel, les fonctionnaires sont des privilégiés », « Un système de retraite à points serait plus simple et plus juste », « Avec un système à points, fi nies, les inégalités hommes-femmes »... Autant de fausses évidences qu'il est urgent de battre en brèche, à l'heure où notre système de retraite, certes perfectible, risque de disparaître pour laisser place à un régime créateur de nouvelles inégalités, quand bien même le discours politique prétend qu'il permettra de les combattre.
    La question des retraites est une large source d'inquiétude. N'est-ce pas sur cette inquiétude que certains, profi tant de la complexité du sujet, s'appuient pour tenter de détruire un système solidaire et imposer le modèle inverse, celui de l'individualisation ?
    Cet ouvrage est un guide précieux qui, chiffres et données à l'appui, permet non seulement de se repérer dans cet intimidant labyrinthe, mais aussi d'opposer aux partisans de la réforme par points et de l'épargne retraite individuelle des outils pour penser l'organisation et le financement d'un système solidaire et pérenne. La mise en place d'un tel système est possible, et c'est aujourd'hui un enjeu de société majeur.

    Ont contribué à l'écriture de cet ouvrage : Marylène Cahouet, Gracianne Charles, Daniel Gascard, Émilie Moreau, Hervé Moreau, Daniel Rallet et Erick Staëlen.

  • Aidants, le temps des solutions Nouv.

    Épuisement, solitude, impossibilité de concilier vie de famille et vie professionnelle... la crise sanitaire a mis en lumière de façon particulièrement saillante les difficultés que rencontrent aujourd'hui les proches aidants, mais aussi les personnes dépendantes et les professionnels de l'aide qui les entourent.
    Pourtant, partout en France, des aidants, des associations et des institutions cherchent et inventent des solutions pour surmonter ces difficultés : repenser le répit, utiliser les nouvelles technologies, mieux prendre en compte les jeunes aidants, articuler aide à domicile et accueil en Ehpad, aider les aidants à prendre soin d'eux...
    Cet ouvrage propose de raconter ces expérimentations pour les faire connaître, donnant la parole à celles et ceux qui inventent l'aide de demain. Pour qu'advienne le temps des solutions.

  • Alors que le monde est secoué par les effets dévastateurs d'une pandémie, la question du soin est plus que jamais au coeur des enjeux de notre société.
    Les auteurs et interlocuteurs de la collection « Questions de soin » prennent la parole et proposent ici leur contribution à cette réflexion, comme autant de jalons pour l'avenir. Au-delà de l'intervention, sur le moment, il faut en effet reprendre et s'appuyer sur le temps de la recherche, de la pratique, de l'enseignement à tous niveaux, du débat public sur le long terme, qui sera aussi celui de cet événement hors-normes.

  • Pour beaucoup, hommes et femmes confondus, c'est encore une entité très mystérieuse. Bien plus, certaines pensent tout simplement que c'est un point tabou. Néanmoins, d'anciennes doctrines qui cultivent le plaisir, comme le tantrisme, le connaissent depuis toujours.
    point g - tantra maithuma
    En conjuguant d'anciens principes tantristes à de modernes techniques de méditation, Elmar et Michaela Zadra nous guident tout au long d'un parcours de tantra maithuma, qui nous permet d'atteindre une nouvelle dimension de notre sensualité, laquelle n'est autre qu'un point de départ vers des horizons inattendus de « plaisirs à la limite du supportable ».
    Ouvrir les portes de la félicité sexuelle devient possible, car aller à la découverte de cette « centrale érotique » , le point G, n'est pas localiser tout simplement une source d'assouvissement physique. C'est une expérience extrême, au cours de laquelle la femme s'approprie la clé qui ouvre la porte de ses sensations et de ses émotions les plus profondes.
    C'est un extraordinaire voyage à deux. Ce livre s'adresse aussi bien à l'homme qu'à la femme. En voyageurs avisés, bien intentionnés à profiter des beautés, à découvrir, ils doivent s'y préparer à travers un rite initiatique : « Dévoiler le point G. » Rien de complexe, mais il leur faut respecter les étapes, et surmonter les inconvénients ou les obstacles qui surviennent parfois dans un voyage en terre inconnue.



  • « C'est un travail dangereux de souder à quelques centimètres d'une cuve de pétrole. Une seule étincelle est capable d'amorcer une bombe qui peut emporter une raffinerie. C'est pour cela qu'on vous dit d'utiliser cette bâche gris sale, qui résiste aux températures élevées car elle est produite avec une substance légère et indestructible : l'amiante. Avec elle, les étincelles restent prisonnières et vous, vous restez prisonnier avec elles, et sous la bâche en amiante, vous respirez les substances libérées par la fusion de l'électrode. Une seule fibre d'amiante et dans vingt ans vous êtes mort. »
    Alberto Prunetti raconte l'histoire de son père, Renato, né en 1945 à Livourne. Soudeur dans les raffineries et les aciéries italiennes depuis l'âge de quatorze ans, Renato s'empoisonne lentement au travail : il respire de l'essence, le plomb lui entre dans les os, le titane lui bouche les pores de la peau, et finalement, une fibre d'amiante se glisse dans ses poumons. Il meurt à 59 ans, après plusieurs années passées à l'hôpital.
    En contrepoint de ce récit tragique, l'auteur rapporte ses souvenirs d'enfance, entre parties de foot et bagarres, et décrit une époque, sa musique, ses dialectes, ses grands événements sportifs - dans cette Toscane ouvrière où les années 1970 furent une décennie de luttes sociales, avant que les restructurations des années 1980 n'y mettent bon ordre.
    L'opposition entre le père, parfait représentant de l'idéologie stalinienne du travail, et le fils qui incarne très vite la figure du précaire, n'empêche pas que s'exprime le profond amour qui les lie, teinté d'agacement et d'amusement avant que la maladie ne s'installe. L'humour constant, la délicatesse des sentiments, l'érudition historique et technique se mêlent dans ce récit.

  • Mettez du Schopenhauer dans votre vie

    La philosophie de Schopenhauer est réputée pour en décourager plus d'un. Pourtant elle a le mérite de lever le voile sur notre mal de vivre : pourquoi souffrons-nous ? Comment retrouver de la légèreté ? Comment cesser de nous tourmenter pour des choses qui n'ont qu'illusoirement de l'importance ?

    Schopenhauer nous propose de mettre fin à nos habitudes sclérosantes, à nos attachements ou attentes fossilisées en crispations. Sa philosophie fait la chasse aux fausses valeurs dont nous sommes, à notre insu, encombrés. Elle est une purgation, un traitement par le vide qui nous permet d'être autrement. Il s'agit d'une aventure philosophique accessible à tous, capable de produire par sa radicalité et son originalité un lâcher-prise rédempteur.

    1 autre édition :


  • Qu'est-ce que les TOC ? À quoi sont-ils dus ? Comment les combattre ? 80 questions/réponses, pour apporter de vraies clés.

    Rituels, obsessions, pensée magique... les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) touchent plus de 2 % de la population. Qu'est-ce que les TOC ? À quoi sont-ils dus ? Comment combattre ces obsessions ? Comment choisir une thérapie ? Comment trouver la voie de la guérison ?
    Ce livre répond à toutes les questions que l'on peut se poser sur cette pathologie. Comment différencier le doute normal du doute obsessionnel ? Que faire quand le patient demande de l'aide ? Que faire lorsqu'il croit au bien-fondé de ses obsessions ? Quelle thérapie proposer à un enfant, un adolescent, un adulte ? Que peuvent apporter les thérapies brèves, cognitives, comportementales, l'hypnose ou la méditation pleine conscience ?
    En 80 questions/réponses, le psychiatre Lionel Dantin apporte de vraies clés pour vaincre ce trouble. Un ouvrage destiné aux cliniciens, aux patients et à leurs proches.

  • Un problème de santé publique

    Selon une enquête de santé publique de février 2019, 23 % des femmes de 18 à 75 ans boivent entre une à six fois par semaine (contre 37 % des hommes), une augmentation significative de 4 points depuis 2014. De plus, 36 % des membres des Alcooliques Anonymes sont des femmes.
    Ce livre aborde l'addiction et ses multiples facteurs chez les femmes et évoque les traitements existants et les autres addictions qui peuvent rejoindre l'alcoolisme (tabac, cocaïne, etc.). Avec le témoignage d'une dizaine de femmes anonymes.
    Le spécialiste français de l'addiction
    Le Professeur Laurent Karila est médecin psychiatre, spécialiste des addictions. Il exerce à l'hôpital Paul Brousse. Il est spécialisé dans l'addictologie et il est le porte parole de l'association SOS Addictions. Enseignant à l'université Paris Sud, conférencier, il est l'auteur de nombreux ouvrages dont Accro, Tous addicts et après ?, Votre plaisir vous appartient, Les Addictions, Une histoire de poudre.
    Préface de Marie de Noailles. Elle découvre la drogue à 13 ans, et finira par sombrer dans l'addiction. À trente ans, elle parvient à se soigner, et décide de devenir psychologue, spécialisée dans les addictions. Elle soigne désormais des patients venant du monde entier pour la rencontrer. Son livre Addict, s'est vendu à 8 000 ex.

  • Résumé : Depuis l'apparition de l'Homo sapiens il y a plus de 200 000 ans, nous nous sommes toujours tournés vers les animaux pour satisfaire notre désir de viande. Mais cette habitude séculaire est-elle compatible avec la croissance démographique que connaît notre espèce ? On prévoit que la Terre comptera neuf à dix milliards d'habitants d'ici 2050. Si la plupart auront les moyens d'adopter un régime alimentaire aussi fastueux que les Occidentaux d'aujourd'hui, on peut difficilement imaginer où trouver les terres cultivables et les autres ressources nécessaires pour répondre à cette demande. Et si nous pouvions produire la viande autrement ? La viande dite « propre » (clean meat), une véritable viande obtenue grâce à la culture de cellules musculaires animales, pourrait être la solution. Avec une seule cellule provenant d'une vache, nous pourrions nourrir un village entier sans avoir besoin de recourir à l'élevage et à l'abattage d'animaux, et ainsi éviter la souffrance animale. Ce nouveau procédé pourrait révolutionner notre alimentation, rien de moins.
    Découvrez les dessous de cette course pour la création et la commercialisation d'une viande plus propre, plus sûre et plus durable. En allant à la rencontre de jeunes entrepreneurs visionnaires, de scientifiques spécialisés dans l'ingénierie tissulaire ou encore de grands leaders du secteur alimentaire, l'auteur détaille cette quête pour une viande propre et expose le débat qu'elle suscite. Auteur : Paul Shapiro est le vice-président de la Humane Society of the United States, une des plus grandes organisations de protection des animaux. En tant qu'expert reconnu sur la question du bien-être animal, il a notamment été interviewé par le New York Times, le National Review, le Time, le Chicago Tribune, Fox News et NPR.

    La version originale de Clean Meat fut sacrée best-seller par le Washington Post.

  • Cet ouvrage analyse la mise en oeuvre du dispositif Culture & Santé à partir d'une recherche universitaire de trois ans menée en Aquitaine, Pays de la Loire, Rhône-Alpes et Île-de-France auprès des acteurs du soin (cadres de santé, infirmier.ère.s, médecins), de la culture (artistes, médiateur.trice.s, chargé.e.s de production) et des agents de service des collectivités territoriales et de l'État. Ce dispositif, introduit dans les hôpitaux puis dans les structures médico-sociales à partir de 1999, est le résultat d'une politique interministérielle qui trouve des terrains d'application très différents d'une région à l'autre, comme l'illustrent les divers cas concrets issus des enquêtes de terrain menées dans les centres hospitaliers, les CHU, les ehpad...
    Le livre interroge les tensions à l'oeuvre entre les acteurs et les organisations, ainsi que les pouvoirs de légitimité qui se jouent dans et entre les secteurs. Il analyse la façon dont les pratiques sont bousculées, aussi bien chez les artistes que chez les professionnels de la santé et du social. Si ces projets restent globalement dans une marge, celle-ci constitue un interstice qui leur permet justement d'exister dans leur spécificité et offre un espace de créativité. Il est appelé à devenir une référence sur les rapports entre culture et santé.
    Françoise Liot et Chloé Langeard sont maîtresses de conférences en sociologie, respectivement membres du Centre Émile-Durkheim (Université de Bordeaux) et du GRANEM-TEPP (Université d'Angers). Sarah Montero est maîtresse de conférences en géographie sociale, membre du laboratoire Passages (Université Bordeaux-Montaigne).
    Publié avec le concours du Centre Émile-Durkheim, du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine, de la Drac Nouvelle-Aquitaine, de l'ARS Nouvelle-Aquitaine et de l'Université de Bordeaux.

  • Au coeur de Saint-Denis, il est un lieu où les femmes migrantes touchées par le VIH/sida trouvent refuge. Créée il y a vingt-deux ans par Bernadette Rwegera, Rwandaise, l'association Ikambere parie sur la puissance de vie de ces femmes atteintes d'une maladie qui les isole, pour la plupart venues d'Afrique et confrontées aux aspects les plus durs de l'exil.
    Ce livre raconte comment, ensemble, ces femmes se relèvent et reviennent à la vie : l'accueil inconditionnel et chaleureux à Ikambere, autour d'un repas, comme en famille ; le partage avec d'autres qui ont connu les mêmes difficultés ; l'acquisition des clés pour s'installer en France, comprendre et contrôler sa maladie ; la place de la fête et de la joie !
    À la manière d'un carnet de voyage, les illustrations restituent la saveur de la vie à Ikambere : le repas, les séances d'esthétique ou de danse dans lesquels puiser l'énergie pour les petits combats du quotidien.
    Le récit retrace l'épopée de ces femmes puissantes ; il donne aussi la parole aux professionnels qui les accompagnent.
    Ikambere aide les femmes à se redresser, mais ce sont elles seules qui puisent au plus profond d'elles-mêmes la force d'avancer, de faire des projets et de les réaliser.

  • Journalistes à franceinfo.fr, Margaux Duguet, Catherine Fournier et Valentine Pasquesoone ont lancé en septembre 2018 un vaste appel à témoignages auprès des salariés de Pôle emploi sur leurs conditions de travail au quotidien.
    En effet, depuis 2014, Pôle emploi est dans le viseur de la justice pour « harcèlement moral », « mise en danger délibérée de la personne d'autrui », « non-assistance à personne en danger », « homicide involontaire » et « conditions de travail contraires à la dignité de la personne ». Cette information judiciaire fait suite à une plainte déposée par les parents d'Aurore Moësan, une jeune conseillère francilienne qui s'est suicidée en 2012. La plainte évoque « plus de dix-sept suicides » qui « auraient une origine professionnelle » depuis la fusion ANPE-Assédic, soit entre 2009 et 2014.
    Cette enquête incisive lève le voile sur la situation des quelque 50 000 agents et cadres supérieurs de Pôle emploi : pression des résultats comptabilisés, perte de repères et de sens, automatisation des tâches, changements constants des métiers et outils de travail, conditions matérielles dégradées, sentiment d'isolement face à la direction, surmenage et placardisation... Le tout dans un contexte accru de contrôle des chômeurs.
    Dix ans après cette fusion « dans la douleur », Pôle emploi est-il devenu une machine à broyer ?
    Préface de Vincent de Gaulejac, président du Réseau international de sociologie clinique

  • Naissance, travail, santé, retraite... La Sécurité sociale fait tellement partie du quotidien de chacun qu'on oublie l'histoire de sa création et les questions liées à son avenir. Les soins seront-ils encore remboursés correctement demain ? Ne vaut-il pas mieux souscrire à une assurance privée ? Cotiser pour payer la retraite des plus âgés a-t-il encore un sens ? Les professionnels de santé peuvent-ils continuer de « faire plus avec moins » ? Plutôt que de se contenter de soigner les conséquences du « mal-manger » et du « mal-travail », ne faut-il pas investir en faveur de la prévention dès l'école, dans la cité et au sein des entreprises ?
    Ce livre prend ces questions à bras-le-corps. En revenant aux fondamentaux de la Sécurité sociale, il propose des pistes pour que les citoyens se réapproprient cette formidable invention : s'attaquer aux inégalités en termes d'espérance de vie par des actions qui touchent le mal-travail et en utilisant dès à présent les excédents de plus d'un milliard d'euros disponibles dans ce domaine ; créer des maisons du travail et de la santé où les besoins des citoyens seraient écoutés sans être absorbés dans une gestion technocratique de plus en plus mise sous tutelle du seul État ; repenser une politique de santé publique qui conjugue travail et environnement.
    En ouvrant le débat sur l'avenir de la Sécurité sociale, ce livre mise sur les capacités de création de tous les acteurs qui font de la santé un enjeu de solidarité et non un objet de profit.

  • Ce livre s'intéresse aux évolutions de l'alimentation dans des villes d'Afrique, d'Amérique latine et d'Asie. Plutôt qu'une convergence globale vers une seule et même manière de manger en ville, ils montrent comment les habitants et les paysages des villes génèrent de nouvelles formes d'alimentation originales à partir d'éléments multiples.

  • Ces bruits de révolution, elle avait eu « la peur de sa vie »... une peur irrationnelle, comme si ses peurs d'enfance, avec les bruits de bottes et le maigre morceau de pain partagé, comme si tout cela était brusquement remonté à la surface. Puis tout était rentré dans l'ordre, ...

  • Un ouvrage de référence pour comprendre et mettre en oeuvre tout accompagnement psychologique À l'usage des praticiens comme des patients, ce livre propose une vision de la thérapie à la fois globale et précise, théorique et concrète. Construit en trois volets il développe la théorie et les concepts de l'accompagnement psychologique (I), relate de nombreux entretiens cliniques (II) et résume les principes de mise en oeuvre pour leur réalisation (III).

    Il présente notamment des notions innovantes : l'uchrotopie, qualité ni spatiale ni temporelle de la structure psychique, et la maïeusthésie, approche qui envisage la thérapie comme une "naissance de soi". Dans ce processus, il s'agit plus pour le patient de se rencontrer que de se raconter. Le sujet est au coeur de la démarche et compte toujours plus que ce qui s'est passé. Toutes les parts constituantes de sa psyché peuvent ainsi être contactées. Apparemment éloignées les unes des autres, elles révèlent au cours de la cure leur contiguïté. Agir sur l'une touche l'autre. Cette "proximité" intérieure permet une réhabilitation de soi dans un profond sentiment de réalité, en tenant compte de toute sa vie (y compris dans le transgénérationnel), sans pour autant la moindre régression.


  • Nous connaissons tous des hypocondriaques ou avons déjà éprouvé nous-même cette peur de la maladie lors de périodes de stress ou d'anxiété.

    Comment reconnaître l'hypocondrie ? Comment se construit-elle ? Quels sont les liens avec l'anxiété, la dépression ? Comment aider à vivre avec l'hypocondrie ? Quelles sont les thérapies possibles ? Peut-on guérir ?
    Michèle Declerck éclaire les processus à l'oeuvre et les multiples facettes de cette pathologie. Elle insiste sur le caractère singulier de cette maladie « ni du corps, ni de l'esprit » et qui ne peut être comprise sans cette spirale infernale qui va de l'un à l'autre ; avec cette conséquence que seules des techniques psychocorporelles peuvent en rendre compte.
    Elle insiste aussi sur l'inflation médiatique qui a fait aujourd'hui de l'hypocondrie une véritable « maladie de société » qui envahit les aspects les moins attendus de notre existence. En ce sens, elle ouvre de nouvelles voies pour soulager le malade imaginaire de sa souffrance et pour accompagner l'entourage soucieux de l'aider.

  • T pour transformation, transition, transcendance. T pour tracas, travers, turpitudes. Mais aussi T pour talent, ténacité, tempérament, transparence. Et pour donner du sens à ces mots, ce seront deux de ces nombreux parcours qui seront narrés corrélativement au sein de ce livre, non pas parce que les vies se comparent, mais parce que certaines références sont souvent universelles. Pour cela, Christel et Roxanne nous livrent avec tantôt le miel tantôt l'acide, mais toujours avec une sincérité crue, la genèse, la construction et l'actualité de leurs nouvelles vies. Connu comme écrivain, puis fondateur des éditions Atlantes, Christel Seval vient d'annoncer son changement de genre. Sa transition a pris 3 années, qu'elle nous livre ici dans leur nudité terrible, sous la forme d'un journal qui l'a sauvée sans doute d'une sortie de route prématurée. Roxanne Sharks, elle aussi auteure, avec un recul d'une dizaine d'années sur sa transition, offre par son humour caustique quelques analyses sociologiques décapantes. Les deux font la paire !

  • La collection "Petite philosophie des grandes idées" retrace, à travers la présentation d'une dizaine de penseurs majeurs, le destin d'un concept-clé. Ainsi, ce livre raconte l'histoire de l'idée de la liberté, de l'Antiquité à nos jours ; chaque chapitre est consacré à la pensée d'un philosophe dont l'auteur dégage les lignes de force.

    Illustré de citations de référence et d'exemples de la vie quotidienne, ce guide constitue une approche vivante et efficace de l'histoire de la pensée philosophique.

  • " C'est le monde à l'envers " est une expression, parmi d'autres, qui peut désigner une parole malintentionnée ou une action malveillante. Fascination, mystification et séduction font partie de la panoplie du personnage retors, habile à jongler avec les mensonges. Parfois, l'influence va jusqu'à mettre l'autre sous emprise... Qu'est-ce que la perversion ? La question intrigue. Elle provoque violences et rejets... Partant d'exemples de la vie courante, de films ou de romans, l'auteur explicite ce que recouvre cette notion très vaste, appréhendée de façon variée et complémentaire par de nombreux psychanalystes depuis Freud. La perversion se révèle être une configuration très particulière, un faisceau trouble, un ensemble d'interactions - parfois invisibles - qui fait système. Pour autant, la perversion n'est pas une fatalité ! Il est possible de choisir de s'en libérer.

  • Ils ne pensaient pas que c'était possible et pourtant, le gars en blouse blanche s'est agité tel un sémaphore tout en prononçant les mots tant redoutés : « c'est un cancer ». Cette première consultation a marqué le début des pérégrinations de Marie, Sophie, Roland, Pierre, et tant d'autres au cours de ce trek sur le chemin de la guérison tant espérée.
    Valérie Sugg raconte la période des bilans qui précède l'annonce, le choc des mots et le poids des radios, les angoisses qui prospèrent, les doutes que l'on pourchasse, les questionnements qui tournent en boucle comme un vieux vinyl rayé. Après il y a les traitements proposés analogues à un catalogue de voyage... pour le pays du cancer. On est loin des Bahamas ou des Maldives pour la destination de rêve, et la plongée sera moins touristique. Le cancer ne donne pas vraiment le choix, se soigner est la priorité. Heureusement, ce chemin est aussi ponctué de rires, de rencontres, de joies, de victoires aussi. Les équipes soignantes sont là, telles des poissons-sherpas tentant de faciliter la progression de chacun avec finesse... ou pas !
    Il y a aussi toutes ces choses vécues mais non dites, certains sujets niés ou pas toujours entendus tels que la sexualité, la peur de l'avenir, les douleurs et leurs seuils d'acceptation ou non, l'inquiétude de redevenir ou pas comme avant, ces émotions extrêmes que chacun ressent et qui ne se résume pas à l'organe touché. Valérie explore aussi la relation aux proches, aux soignants et la fin des traitements, l'angoisse de la récidive et parfois la fin de vie. Ce livre est un hommage à tous ceux qui traversent ou ont traversé cette épreuve, un hymne à leur vie, à la vie.
    Valérie Sugg, psycho-oncologue, accompagne depuis près de vingt ans, au sein d'un service de cancérologie hospitalier, les personnes atteintes de cancers ainsi que leurs proches. C'est aussi une passionnée de voyages au bout du monde à la rencontre d'autres cultures, mais aussi de photographies mettant en exergue la beauté du monde.

  • Ce guide raconte l'histoire de l'idée de désir, de l'Antiquité à nos jours.

    Pour chacun des grands thèmes philosophiques (Dieu, l'amour, l'art...), Petite philosophie des grandes idées retrace, à travers la présentation d'une dizaine de penseurs majeurs, le destin d'un concept-clé. Chacun des chapitres est consacré à la pensée d'un philosophe dont l'auteur dégage les lignes de force. Chaque notion est illustrée de citations de référence et d'exemples de la vie quotidienne pour constituer une approche vivante et efficace de l'histoire et de la pensée philosophique.

    Le désir chez...


    Platon Epicure Epictète Descartes Spinoza Les Encyclopédistes Rousseau Freud Sartre

  • Vivre sereinement ses émotions : la voie des philosophes Où situer la joie de vivre ? Comment donner un sens plus juste à nos mille émotions, désirs, passions ?

    Pour avancer sur ce chemin, laissez-vous emporter par le tourbillon des turpitudes affectives mis en scène par les héros tragiques puis analysé par les philosophes de l'Antiquité.

    Partez sur les traces de la colère d'Achille, de la douleur d'Antigone, du désespoir de Médée, de l'espérance d'Ulysse. Plongez dans ce fouillis grandiose et redoutable des passions, apprenez à les utiliser et faites-en votre force.

    Inspirez-vous ensuite des sages et des philosophes : Démocrite, Hésiode, Platon, Aristote, Épicure et les Stoïciens. En suivant leurs conseils pour endiguer les désirs trop violents et les passions trop fortes, apprivoisez les émotions qui vous envahissent et ne laissez plus les chances de bonheur passer !

empty