Editions Luc Pire

  • Résumé : Depuis l'apparition de l'Homo sapiens il y a plus de 200 000 ans, nous nous sommes toujours tournés vers les animaux pour satisfaire notre désir de viande. Mais cette habitude séculaire est-elle compatible avec la croissance démographique que connaît notre espèce ? On prévoit que la Terre comptera neuf à dix milliards d'habitants d'ici 2050. Si la plupart auront les moyens d'adopter un régime alimentaire aussi fastueux que les Occidentaux d'aujourd'hui, on peut difficilement imaginer où trouver les terres cultivables et les autres ressources nécessaires pour répondre à cette demande. Et si nous pouvions produire la viande autrement ? La viande dite « propre » (clean meat), une véritable viande obtenue grâce à la culture de cellules musculaires animales, pourrait être la solution. Avec une seule cellule provenant d'une vache, nous pourrions nourrir un village entier sans avoir besoin de recourir à l'élevage et à l'abattage d'animaux, et ainsi éviter la souffrance animale. Ce nouveau procédé pourrait révolutionner notre alimentation, rien de moins.
    Découvrez les dessous de cette course pour la création et la commercialisation d'une viande plus propre, plus sûre et plus durable. En allant à la rencontre de jeunes entrepreneurs visionnaires, de scientifiques spécialisés dans l'ingénierie tissulaire ou encore de grands leaders du secteur alimentaire, l'auteur détaille cette quête pour une viande propre et expose le débat qu'elle suscite. Auteur : Paul Shapiro est le vice-président de la Humane Society of the United States, une des plus grandes organisations de protection des animaux. En tant qu'expert reconnu sur la question du bien-être animal, il a notamment été interviewé par le New York Times, le National Review, le Time, le Chicago Tribune, Fox News et NPR.

    La version originale de Clean Meat fut sacrée best-seller par le Washington Post.

  • « Pour qui n´a, pendant soixante-neuf ans, jamais été malade et ne connaît l´hôpital que par les visites faites aux autres, l´expérience de la maladie est déjà difficile. Mais quand, en plus, le mal dont vous souffrez s´appelle « cancer », c´est le choc. Brutalement, vous prenez conscience que le temps qui passe, c´est le temps qui reste... Et pour comble, quand ce fichu cancer s´attaque à l´endroit le plus intime de votre anatomie, les interrogations se bousculent. » C´est ce que raconte Merry Hermanus dans ce carnet où le tragique co- toie parfois le comique. Le parcours du combattant qu´impose le can- cer est décrit par l´oeil de celui qui est resté spectateur de lui-même. Au fil des opérations, de la chimiothérapie et de la radiothérapie ap- paraissent des visages : ceux des médecins, des infirmières, des autres patients. Ce témoignage est un hommage au personnel hospitalier et à la qualité de notre système de santé publique. C´est avant tout une leçon d´optimisme.

empty