• Dans leur téléphone, il y avait toute leur vie...
    New York. Aéroport Kennedy.
    Un homme et une femme se télescopent. En ramassant leurs affaires, Madeline et Jonathan échangent leurs téléphones portables.
    Lorsqu'ils s'aperçoivent de leur méprise, ils sont séparés par 10 000 kilomètres : elle est fleuriste à Paris, il tient un restaurant à San Francisco.
    Cédant à la curiosité, chacun explore le contenu du téléphone de l'autre.
    Une double indiscrétion et une révélation : leurs vies sont liées par un secret qu'ils pensaient enterré à jamais...

  • Quand passé et présent se rencontrent...
    Sybil et Blake Gregory mènent une vie agréable et bien remplie à Manhattan. Épris l'un de l'autre comme au premier jour, épanouis dans leur travail, ils sont les heureux parents de trois enfants. Un bonheur sans nuages, jusqu'au jour où Blake, incapable de résister à une alléchante offre professionnelle à San Francisco, y achète sur un coup de tête une splendide demeure victorienne.
    Dès les premières heures de leur installation, les déconvenues s'enchaînent : accueillis par un tremblement de terre, Sybil et les siens découvrent en effet qu'ils vont devoir partager les lieux avec les anciens propriétaires, les Butterfield, qui y ont vécu... un siècle plus tôt ! Mais, contre toute attente, la cohabitation forcée avec cette encombrante famille de fantômes - huit en tout - va s'avérer pleine de surprises, et marquer le début d'une solide amitié. Car quoi de mieux pour affronter l'avenir que des amis venus du passé ?

  • Qui n'a jamais rêvé de revenir à cet instant décisif où le bonheur était possible ?
    Elliott, installé à San Francisco, est un chirurgien réputé.
    Il nagerait dans le bonheur le plus total si Ilena, la femme de sa vie, n'était pas morte trente ans auparavant.
    Mais, un jour, il fait une rencontre étrange : un homme lui donne l'opportunité de revenir en arrière.
    Désormais capable de naviguer entre deux années, 2006 et 1976, Elliott se rencontre lui-même quand il était jeune.
    Et tente de convaincre son double de prendre des décisions différentes, avant de réaliser, trop tard, qu'on ne joue pas impunément avec les couloirs parallèles du temps.

  • Il la croyait perdue,
    et pourtant...
    Martin, jeune flic parisien, traque sans répit Archibald Mac Lean, le célèbre voleur de tableaux, recherché dans le monde entier.
    Après une folle course-poursuite dans Paris, son enquête le mène jusqu'à San Francisco, où sa route croise de nouveau celle de Gabrielle, la femme qu'il a aimée quinze ans plus tôt.
    Ce qu'il apprend alors le sidère : Gabrielle n'est autre que la fille de son ennemi juré.
    Cette coïncidence n'est-elle vraiment que le fruit du hasard ?

  • San Francisco, après l'apocalypse.

    Dans la grande cité californienne, des artistes se sont forgés leur propre société, qui tend vers l'utopie - mais de l'autre côté de la Baie, des militaires s'agitent, décidés à mater ces doux rêveurs. Il va falloir lutter avec ses rêves - et peut-être avec l'aide de la ville elle-même.

  • Les copines d'abord Nouv.

    Drag-queens de tous les pays, unissez-vous !

    Roz et Jamie ont déménagé de Londres et se sont installés dans le Suffolk, en quête d'une vie tranquille. Quand ils découvrent la compétition annuelle de drag queens du village, ils n'en reviennent pas.
    Séduits par l'esprit communautaire et imbibés d'alcool, ils s'engagent rapidement dans une bataille pour l'identité du village où tout le monde ne voit pas ce concours d'un bon oeil. Pendant ce temps, à San Francisco, Drew mène sa propre bataille pour sauver son club.
    Bien qu'ils semblent appartenir à des mondes que tout oppose, il devient vite évident que l'habit ne fait pas le moine et qu'ils ont bien plus en commun que ce qu'ils imaginent. Une comédie romantique réconfortante.
    « De l'humour et des personnages excentriques à gogo ! » Katie Fforde
    « Absolument génial ! J'ai adoré ce roman. » Judy Astley
    « Des talons hauts et des aventures de haut vol. Un livre tendre qui vous réserve plus d'un fou rire. » Veronica Henry


  • Jay Dark a-t-il vraiment existé ?

    Deux hommes, un romancier et un avocat, se retrouvent dans des lieux insolites de la capitale romaine. Maître Flint prétend raconter la véritable histoire de Jay Dark, agent de la CIA chargé de répandre les nouvelles drogues des années 70 dans les mouvements de contestation étudiants. On suit alors le parcours d'un jeune enfant des rues, cambrioleur à Manhattan, puis cobaye dans la célèbre clinique de Bellevue Hospital où fut lancé le Programme, qui expérimenta sur des patients plus ou moins volontaires les effets du LSD et de bien d'autres drogues.
    On le retrouve au coeur de l'essor de la contre-culture, de Berkeley à Londres en passant par San Francisco et New York, des readings de Burroughs et Alexander Trocchi aux folies de Warhol et Timothy Leary, des errances en bus bariolé à l'essor des Black Panthers.
    Mêlant sans cesse la réalité historique et la trame romanesque où se heurtent, s'allient, se tuent parfois, un sénateur réactionnaire, un savant fou ancien nazi, et aussi militants sincères, riches héritières, poètes et allumés divers, le roman pose la question : les mouvements de jeunesse et de la contre-culture des années 70 ont-ils été manipulés par les services secrets ? Et dans quel but ?

    Avec son puissant talent de conteur, De Cataldo nous fait revivre l'épopée d'une époque où tout a changé, pour que rien ne change.

  • « Sa petite robe à pois blancs dansait sur le trottoir, des taches phosphorescentes entre chien et loup comme des signaux de détresse. Sam ne voulait pas y croire, c'était un rêve qui s'échappait de son esprit, la jeunesse qu'il avait bue, rebue, jusqu'à

  • « J'adore Fairyland. C'est une histoire d'amour à la fois unique et merveilleuse entre un père et sa fille qui ont grandi côte à côte dans le San Francisco des années 1970. Je pense que ce livre fera un film aussi touchant qu'engagé. » Sofia Coppola 1974. Après la mort de sa femme, Steve Abbott, écrivain et militant homosexuel, déménage à San Francisco. Avec sa fille de deux ans, Alysia, il s'installe dans le quartier de Haight-Ashbury, le centre névralgique de la culture hippie.
    Là où Joan Baez a pris le micro dix ans plus tôt pour appeler à lutter contre la censure et en faveur de la liberté d'expression. Là où les représentants officiels de la Beat Generation - William Burroughs, Jack Kerouac, Allen Ginsberg, Lawrence Ferlinghetti, Neal Cassidy... - annoncèrent l'avènement de la révolution psychédélique. Steve Abbott découvre une ville en pleine effervescence dans laquelle la communauté gay se bat pour ses droits, il rejoint la scène littéraire de l'époque et fréquente cette génération de jeunes gens bien décidés à tout vivre, tout expérimenter. Commence pour le duo père-fille une vie de bohème, ponctuée de déménagements, de fêtes et de lectures de poésie à l'arrière des librairies.
    Alysia Abbott raconte son enfance alors que le virus du sida ronge peu à peu la ville.


  • À quoi ressemblerait votre vie si vous connaissiez la date de votre mort ?

    New York, été 1969. Pour tromper l'ennui, les enfants Gold ne trouvent rien de mieux à faire que d'aller consulter une voyante capable de prédire avec exactitude la date de leur mort. Si Varya, Daniel, Klara et Simon veulent tous savoir de quoi demain sera fait, ils sont loin de se douter de ce qui les attend. Des années plus tard, hantés par la prophétie, ils vont faire des choix de vie radicalement opposés.
    Simon, le petit dernier censé reprendre l'entreprise de confection familiale, s'enfuit sur la côte ouest, en quête d'amour à San Francisco. Klara, la rêveuse, devient magicienne à Las Vegas, obsédée par l'idée de brouiller les pistes entre la réalité et l'imagination. Épris de justice, Daniel s'engage comme médecin dans l'armée après les attentats du 11 septembre. Quant à la studieuse Varya, elle se jette dans des travaux de recherche liés à la longévité, tentant désespérément de percer le secret de l'immortalité.
    Lorsque le premier d'entre eux trouve la mort à la date annoncée par la voyante, les trois autres craignent le pire. Doivent-ils prendre au sérieux cette prémonition ? N'est-ce la puissance de l'autosuggestion qui pousse les Gold à faire des choix qui les conduisent irrémédiablement vers leur mort ?
    Fresque de grande envergure, à l'ambition et à la profondeur remarquables, Les Immortalistes se situe entre le destin et le libre arbitre, le réel et l'illusion, l'ici-bas et l'au-delà. Une ode magnifique à ce qui nous échappe et à la force implacable des liens familiaux.
    « LE roman de l'année. » - Entertainment Weekly
    « - Sans elle, je ne serais jamais venu à San Francisco. Je n'aurais pas rencontré Robert. Je n'aurais pas appris à danser. Je serais probablement encore à la maison, à attendre que ma vie commence.
    Il est en colère contre sa maladie. Il est en rage contre ce mal qui le ronge. Et jusque-là, il détestait aussi la femme de Hester Street. Comment, se demandait-il, avait-elle pu annoncer un destin aussi tragique à un enfant ? Mais maintenant, il la considère différemment, comme une mère ou une déesse, celle qui lui a montré la porte et lui a dit: «Vas-y ! »
    Klara semble paralysée. Simon se remémore l'expression de son visage après leur emménagement à San Francisco, un mélange sinistre d'irritation et d'indulgence, et il s'était rendu compte pourquoi cela le perturbait. Elle lui rappelait la femme : elle l'observait, guettant le compte à rebours. À cet instant éclot en lui un sentiment qui ressemble à de l'amour. Il revoit Klara sur la terrasse du toit, la façon dont elle se tenait sur le rebord sans le regarder. « Donne-moi une seule bonne raison qui t'empêcherait de vivre ta vie. »
    - Cela ne te surprend pas que ce soit dimanche, constate Simon. Tu sais depuis le début ?
    - Ta date, murmure Klara, tu avais dit que tu mourrais jeune. Je voulais t'offrir tout ce que tu désirais.
    Simon étreint la main de sa soeur. Sa paume est charnue, d'un rose sain.
    - Et tu as réussi.»

  • Préface de Michel Le Bris Le jeune Loudon Dodd, en dépit d'une famille bourgeoise rêvant pour lui d'une carrière à la Bourse, s'émancipe et découvre les frissons d'une vie autrement plus risquée. Appelé par Jim Pinkerton dans le grand port de San Francisco, puis initié à des affaires pour le moins hasardeuses, le jeune aventurier s'approprie pour la revendre la cargaison d'un navire échoué. L'équipage, hagard, lui apprend alors qu'au lieu d'inoffensifs sacs de riz, c'est une autre marchandise que contiennent les soutes... Roman d'aventures placé sous le signe du naufrage, intrigue policière ourdie de main de maître, Le Trafiquant d'épaves est aussi le récit d'un vaste piège et une magistrale évocation des bas-fonds du San Francisco de la fin du XIXe siècle. « L'un des meilleurs romans de Stevenson... Un livre magnifique ! » Jorge Luis Borges Robert Louis Stevenson (1850-1894) est né à Édimbourg, dans une famille de constructeurs de phares. De santé fragile, souvent alité (il souffrait d'emphysème pulmonaire), il ne fréquenta guère l'école, et pas plus la faculté, menant une vie de bohème entre Édimbourg et Paris. Refusant la voie de son père, à la grande déception de celui-ci, il passa par miracle son diplôme de droit, sans avoir suivi de cours, mais choisit de se consacrer à la littérature. L'opposition à son père prit des allures de guerre quand il se mit en tête d'épouser l'Américaine Fanny Osbourne, rencontrée à Grez-sur-Loing en 1876, de dix ans son aînée, alors mariée et mère de trois enfants. Son voyage en Californie, au terme duquel il épousa Fanny en 1880, marqua un tournant dans sa vie, le dandy bohémien cédant alors la place à l'écrivain. Contrairement à ce que l'on croit, ce ne fut pas L'Île au trésor (1883), aujourd'hui tenu pour le chef-d'oeuvre du roman d'aventures, mais Dr Jekyll et Mr Hyde, qui fut son premier best-seller, en 1886. Sa maladie s'aggravant, en quête de climats propices, il devait vivre à Davos, Hyères, puis Bournemouth, entre 1880 et 1887, avant de retrouver les États-Unis. La découverte des mers du Sud, en 1888, fut pour lui une révélation, et il s'installa aux Samoa en 1890, où il devait décéder d'une embolie cérébrale en 1894. Il était alors l'écrivain le plus lu dans le monde avec Rudyard Kipling...

  • Et si tout était vrai ? Dans son enfance, Jerry avait été pris par sa mère comme modèle pour le héros d'une série d'aventures magiques. Reclus, le vieil homme a été retrouvé par une jeune journaliste, Ruthie, bien décidée a obtenir une interview. Ensemble, ils vont découvrir que la réalité ressemble étrangement à la fiction. Dans les souterrains du métro de la ville, d'anciens mythes rôdent et des dimensions différentes sont reliées. Autrice majeure de fantasy, l'Américaine Lisa Goldstein explore l'envers trouble des imaginaires merveilleux, dans une fantasy urbaine menée tambour battant, où s'incarnent des destins semblables à ceux de la vraie Alice ou des enfants auxquels Peter Pan fut raconté. La ville est magique mais les mythes ne sont pas sans dangers.

  • Passing strange

    Ellen Klages


    1940 : L'ori-kami permet de replier l'espace sur lui-même pour en relier deux points.

    À San Francisco, Franny maîtrise cet art et compte l'utiliser pour ramener sa soeur, prisonnière de cette guerre mondiale qui ravage l'Europe.
    Mais la magie suffira-t-elle face à l'horreur ?
    Retrouver la suite des aventures de Franny aux côtés des cinq autres héroïnes de Passing Strange de Ellen Klages.

  • Description du livre Envie des grands espaces, de Californie ou de musées à New York ? Le créateur de la célèbre méthode Assimil a conçu pour vous le compagnon moderne et indispensable de votre voyage aux Etats-Unis.

    °Initiation à la langue : 21

  • C'est en 1966 que Grace Slick rejoint le Jefferson Airplane, l'un des plus illustres groupes de San Francisco et du mouvement hippie. Elle sera la première grande chanteuse de rock avec Janis Joplin, auteure du classique « White Rabbitt ».
    Alcoolique, provocante, elle vivra les sommets de l'époque, de Monterey à Woodstock et au tragique Altamont. Mais comment se dépêtrer d'une vie aussi addictive ?
    Elle apportera une réponse éclatante, le 17 juin 1978, lors d'une tournée en Allemagne aussi cruelle que grotesque.
    Stéphane Koechlin, est journaliste. Il est l'auteur, entre autres, de Ben Harper, Love, Blues pour Jimi Hendrix, Le Blues, les musiciens du diable, Bessie Smith (Le Castor Astral), ainsi que de James Brown (« Folio biographies ») ou Dernier vol pour l'enfer (Fayard).

  • San Francisco, 1967. Le Summer of Love bat son plein et des milliers de jeunes arrivent de tous les États-Unis pour atteindre le quartier de Haight-Ashbury, laboratoire de l'utopie libertaire des sixties. Fruit de l'activisme et de l'idéalisme d'une jeunesse révoltée, elle a pris forme en quelques années sous l'action des Beatniks, des Diggers, des Merry Pranksters, des Hippies, des Hell's Angels, des artistes et de toutes les tribus du SF psychédélique. Ce livre revient sur la société alternative qui y a vu le jour, fruit de l'émulsion de toutes ces tribus pourtant si dissemblables. De leurs imaginations est né un monde qui continue de propager aujourd'hui ses initiatives contre le système dominant, proposant d'autres alternatives, notamment l'écologie, face à l'individualisme forcené.

    Steven Jezo-Vannier, né en 1984, est un spécialiste de la contreculture et de l'univers rock. Au Mot et le reste il est l'auteur de onze ouvrages dont Respect, le rock au féminin, Jingle Bells, l'improbable histoire des chansons de Noël, Le Sacre du rock (adapté en documentaire pour Arte ) ou Contre-Culture(s).

  • Comment vivre la Chine en Amérique ? Deux générations de femmes, quatre mères, quatre filles livrent leur histoire. En 1949, quatre Chinoises, ayant récemment immigrées à San Francisco, se retrouvent pour discuter. Unies dans leurs espoirs et leurs pertes, elles décident de former le Joy Luck Club. Resurgissent alors les senteurs et les saveurs d'autrefois. On croise des bébés mariés à la naissance, des soeurs jumelles perdues sur une route d'exode, la Dame Lune qui exauce les voeux des enfants, des concubines jalouses et humiliées... Nostalgique et amère parfois, la fable se heurte à un autre langage. Celui d'une deuxième génération qui aspire à une vie différente libérée du poids de la tradition. Au carrefour de ces deux mondes : Jing-mei. La jeune femme découvre au Joy Luck Club la force de l'héritage laissé par les mères. Naît alors l'espoir d'une réconciliation car les liens du sang sont indéfectibles... « Poétique, d'une beauté et d'une imagination saisissante, ce livre remarquable parlera à toutes les femmes. » Publishers Weekly

  • Bienvenue à Menel Ara, la cité aux deux étages, rongée par les complots et les luttes de pouvoir, une abomination architecturale au carrefour de son Histoire.
    Quelque part dans la Basse-Ville, un homme essaie de rassembler ses idées. C'est une journée particulière. Et pas dans le bon sens du terme.
    Lorsqu'il lève les yeux, il voit la Haute-Ville, ce deuxième étage où les Grandes Familles ont élu résidence et d'où elles gouvernent la cité selon leurs propres intérêts. Il a toujours connu Menel Ara sous cette forme et il la méprise pour cela. Son frère, lui, y a plutôt vu une opportunité.
    Deux hommes le bousculent sans lui prêter attention. Ils parlent de quelqu'un qu'ils appellent F. Il connaît ce nom. Mais, comme beaucoup de ses concitoyens, il préfère ne pas y penser et s'en tenir éloigné.
    Un peu plus loin, il croise deux femmes habillées de robes. D'un coup d'oeil, il remarque qu'elles arborent le même tatouage. Un triangle vert, au niveau du poignet. Ce sont des Putras, des disciples de Suryena. Décidément, cette cité n'a rien d'ordinaire.
    Mais l'homme n'a pas le temps d'y penser. Il est pressé. Aujourd'hui, il enterre son père.

  • La peste écarlate, ainsi nommée car elle provoque une coloration rouge de la peau, est effroyablement contagieuse : elle tue en quelques minutes dans d'atroces souffrances et la pandémie a quasiment rayé l'homme de la surface terrestre. Un ancien professeur d'université, soixante ans plus tard, erre en compagnie de ses petits-enfants, revêtus de peaux de bêtes, en baie de San Francisco. Nous sommes en 2073. Quelques hordes subsistent, regroupant de rares survivants... L'ex-professeur James Howard Smith évoque le merveilleux monde d'avant la Peste écarlate à ces enfants « ensauvagés » qui ne savent ni lire ni écrire. Mais un espoir lui demeure : il a réussi à sauver et à cacher, dans une grotte, des livres qui permettront, un jour, à l'humanité de retrouver le chemin de la connaissance.
    Un texte qui reste, à un siècle d'intervalle, d'une étonnante et inquiétante modernité. Un récit d'apocalypse qui n'est pas sans en rappeler un autre de la même époque : L'éternel Adam de Jules Verne.
    Jack London (1876-1916), de son vrai nom John Griffith Chaney, né à San Francisco. Journaliste, romancier, nouvelliste, il est universellement connu pour ses romans d'aventures Croc-Blanc et L'Appel de la Forêt, mais on lui doit également nombre de nouvelles et romans maritimes, d'anticipation ou encore « socialistes », en partie autobiographiques.
    La présente édition reprend les illustrations de l'édition originale américaine de 1915, de Gordon Grant.

  • Question choix malvenus, j´en connais un rayon.
    Je pourrais vous parler de ce caillou tombé sur terre en juin 2067, et qui éradiqua une bonne partie de l´humanité.
    Plutôt une bonne chose...
    Je pourrais vous raconter mon aventure avec Laurence, une vampire rousse dont la beauté n´égale que la cruauté.
    Pas mal...
    Et pourquoi pas de Solange Lemère, biochimiste et initiatrice d´une hérésie : l´immortalité pour l´Homme...
    Là, ça se gâte...
    Et que dire de l´extinction de mes soeurs et frères vampires, empoisonnés par l´invention de Solange...
    De quoi me mettre les nerfs.

    De quoi me mettre en chasse.

    De quoi me retrouver dans une belle merde.
    Question choix malvenus, j´en connais un rayon... et ce n´est qu´un début.

  • Jason Murphy

    Paul Fournel

    Tous les lecteurs de la Beat Generation connaissent les poèmes de Jason Murphy, mais le bruit court quil aurait composé un roman, écrit sur un rouleau avant même le célèbre Sur la route de Jack Kerouac. Certains affirment que le professeur Marc Chantier laurait eu un moment en sa possession.

    Un éditeur et une étudiante senvolent sur la trace du fameux « scroll » de Paris à San Francisco. Chacun a ses raisons, chacun a ses chemins, chacun a ses moyens et cest à qui arrivera le premier...

    Que cherche-t-on quand on sintéresse de près à un auteur de la Beat Generation comme Jason Murphy ? Veut-on percer le mystère dun texte parmi cent mille ? Le secret dun homme en révolte ? Les différences avec Kerouac ou Ginsberg ? Les mystères dune époque et dun lieu devenus mythiques ? Cherche-t-on une vérité ou un mensonge ? Se cherche-t-on soi-même ?

    Chacun des personnages de ce roman construit un Jason Murphy à sa mesure ajoutant à son mythe et épaississant son mystère à mesure que séloignent les fumées du « Summer of love » dans le Golden Gate Park de San Francisco. Ainsi se tournent les pages dune histoire de la littérature.

  • Ushtâr, planète-océan des confins.
    Lorsque, après une guerre aussi brève qu'inégale, le Gouvernement tombe aux mains du régime autoritaire et ultra-patriarcal d'Albâr, Gul-Yan n'a d'autre choix que de fuir avec les autres Infants. Objectif : sauver la Gemme de Vie, dépositaire de la mémoire de son peuple. Mais cette évacuation ne se déroule pas comme prévu...
    Dans les méandres d'une cité à moitié engloutie, la traque commence. Or, rien n'arrête les Nadjams, ces soldats programmés pour tuer.
    Rien, sauf peut-être l'Arme-Vie. Mais celle-ci n'est-elle pas une simple légende ?

  • Smith & jones

    Arden Blaine D.

    À force de travailler pour une organisation secrète spécialisée dans la dissimulation d'activités extra-terrestres, Connor Smith fait depuis longtemps face à l'étrange et au danger. Côté sentimental, en revanche, c'est le désert total. Jusqu'à ce qu'il accepte de se rentre à un blind date, où il tombe sur l'homme parfait, Jason. Sa vie est de nouveau sur la voie, alors il est normal qu'un stalker alien choisisse ce moment pour s'en prendre à lui.
    Noah Jones est coincé sur Terre, où il n'a eu d'autre choix que de vivre en humain, depuis 1648. Seul et isolé du monde qui l'entoure, il a passé tous ces siècles à observer et documenter les moeurs terriennes. Durant tout ce temps, il n'a connu l'amour qu'avec un seul être humain... jusqu'à ce qu'il rencontre Connor. Il sait que ce dernier est déjà en couple, mais il ne peut tout simplement pas ignorer le lien potentiel qui les unit.
    Alors qu'il jongle entre la disparition de certains objets extra-terrestres, un groupe de collectionneurs particulièrement dangereux, et la présence quasi constante de Noah, Connor voit son monde si ordonné s'effondrer autour de lui. Heureusement qu'il a son petit ami idéal...

  • Noah Tanner aime la vie et les gays qui la croquent à pleines dents. Les bixesuels aussi sont cool. Les Q-rieux ? Encore mieux ! Ses relations d'un soir s'enchaînent comme les jours du calendrier, mais ses amis, tout comme sa vocation, demeurent. Il a passé des années à collecter des fonds pour les sans-abri de San Francisco en mémoire de son petit ami décédé. Et s'assurer du succès de son oeuvre de charité est un boulot à temps plein. Il est proche de son but, mais l'un des lots de la Vente aux Enchères - le très sexy, mais délicieusement mal fagoté, Dr Kyland Davis - se révèle bien trop distrayant. Ancien Texan et chirurgien pragmatique, Ky Davis préfère ses bottes usées aux Louboutin. Il a fait de gros sacrifices pour élever sa fratrie et garder son orientation sexuelle secrète. Après une année difficile pour sa soeur, il ferait n'importe quoi pour la voir sourire de nouveau, même si cela implique de participer à la collecte de fonds pour laquelle elle a été commissionnée. Malheureusement, le relooking obligatoire en compagnie de l'irrévérencieux et sublime Noah Tanner pourrait signer sa perte...

empty