RroyzZ Editions

  • Novembre 1898
    Un tueur en série rôde à Darlington, dans le comté de Durham, en Angleterre.
    Sa particularité ? L'arme du crime.
    Chacune de ses victimes a été attachée au rail et a péri écrasée par un train.
    John Goodman, chef de la police ferroviaire, est en charge de cette affaire qui se révèle plus complexe qu'il n'y paraît. Il doit en effet veiller sur la gare de Bank Top dirigée par Nolan Fielding, un amateur d'intrigues policières ; et celle de North Road, régulièrement menacée de fermeture et contrôlée par le caractériel Edward Nokleby.
    Les choses se compliquent singulièrement avec l'assassinat d'un Lord venu de Londres. L'intervention de Scotland Yard qui reprend l'enquête, pousse Goodman à faire alliance avec Lawrence Thirlwell, le responsable de la police locale, afin de mener une toute autre investigation : le chef de gare de North Road est la victime de menaces de plus en plus violentes, trouvant leur source dans un passé dont il refuse de parler.
    Lorsqu'Edward Nokleby devient à son tour la cible du tueur en série, Goodman, Thirlwell et Scotland Yard doivent faire front commun pour découvrir les secrets du chef de gare.
    Ils sont loin de se douter que le point commun entre toutes les victimes se trouve dans les origines du chemin de fer...

  • Amelia

    Suzanne Vanweddingen

    Octobre 1876. Edward Nokleby, chef de gare au service de la North Eastern Railway Company, connaît les heures les plus sombres de sa vie. Sa femme, Amelia, est sauvagement assassinée et son meurtrier parvient à échapper à la justice.
    Son désarroi face à l'adversité vaut à Edward d'être transféré à la gare de North Road, à Darlington, trois mois plus tard. À peine arrivé, le cheminot est confronté à la rigueur de l'hiver qui menace le trafic ferroviaire local.
    Secondé par son adjoint, Edwin Bowen, soulagé de se voir déchargé de responsabilités dont il ne veut pas, et Thomas Dawkins, son meilleur ami qui l'a suivi pour veiller sur lui, le chef de gare tente de reprendre sa vie en main en imposant ses méthodes de travail sur North Road.
    L'arrivée de Josepha, la soeur aînée d'Amelia, ravive la douleur d'Edward Nokleby qui s'interroge sur les véritables raisons de sa venue à Darlington.
    De révélations en déceptions, le chef de gare de North Road parviendra-t-il à faire face ?

    22 ans avant les événements décrits dans « Le Dernier train », Edward Nokleby n'est pas encore le cheminot glacial et irascible que les lecteurs connaissent. Traumatisé, meurtri, le charismatique chef de gare de North Road connaît des débuts difficiles à Darlington...

  • Colette

    Suzanne Vanweddingen

    Un Jack l'Éventreur parisien ?
    Une série de meurtres sordides ensanglante la capitale, provoquant effroi et panique. Tandis que les forces de police se mobilisent pour mettre un terme aux agissements du tueur, l'inspecteur Ewan Charles de la section d'enquête sur les crimes violents est chargé de résoudre l'affaire le plus rapidement possible. Forcé de faire équipe avec un journaliste aussi doué qu'agaçant et un Britannique aussi flegmatique qu'irritant, le policier s'engage dans une course contre la montre pour stopper celui que la presse surnomme le Jack l'Éventreur parisien.
    Le trio plonge dans une enquête sanglante, dont il risque de ne pas sortir indemne...

  • Felins felons

    Antonk Val

    Deux chattes ont mystérieusement disparu dans la nuit du 7 au 8 février. A priori, rien qui ne laisse présager un complot à l'échelle mondiale. Mais lorsqu'un prêtre aux méthodes criminelles croise la route d'un détective échappé de l'asile, il y a de quoi s'interroger. La présence d'une trappeuse asociale ne fait qu'aggraver l'affaire, et une improbable connexion s'établit alors entre ces trois étrangers. En 24 heures, une bourgade en apparence sans histoires va devenir le théâtre de terribles révélations.
    Et si les chats nous avaient domestiqués depuis l'aube de l'humanité ?


  • Jeanne Ceilhac aimerait pouvoir changer la vie des habitants de son village. Edmond Grangier veut conserver le pouvoir. Le moment idéal pour eux est la campagne électorale pour les municipales. Mais une élection peut, par la publicité qu'elle suscite, faire remonter des rancoeurs. Elections barbares raconte l'enquête menée par l'adjudant-chef Rochouart* suite à la mort de trois personnes dont un élu, pendant les élections municipales de Laneuveville en Saintois. Parallèlement, chacun possède une histoire. Chacun, à un moment donné, a pris des décisions qui sont parfois susceptibles de générer des situations incontrôlables. Les destins croisés de personnages rendent les opérations judiciaires particulièrement difficiles. Les vraies raisons d'agir correspondent-elles aux mobiles retenus par les enquêteurs ?


  • « Plus le mensonge est gros, mieux il passe ... » Plus la situation est grave, plus le mensonge se justifie ... pour son auteur.


    Le gendarme Rochouart, promu major et muté en Moselle, devient chef d'une brigade de recherches à Sarrebourg. Cette nouvelle responsabilité multiplie les difficultés et les tensions.


    Pour l'heure, il doit démêler une affaire particulièrement compliquée mettant en scène des associations, des groupuscules et des personnages éminemment troubles et potentiellement dangereux.


    Les actions sont menées dans le Saulnois mais aussi à Metz et à Nancy. L'histoire commence sur les Côtes de Delme, un dimanche matin...


  • Tout commence en 1942, sombre période de l'Histoire de France. Mais les répercussions des événements de cette époque vont apparaitre seulement en 2000. Les rancoeurs et antagonismes accumulés de génération en génération vont semer le trouble dans un village au sud de Nancy. Jusqu'à l'irréparable. Vengeance, soif de vérité ou de justice, destins de femmes qui se croisent, tous ces éléments vont rendre difficile l'enquête de l'adjudant-chef Rochouart.

  • Nous sommes en 1448.
    Après un exil d'une vingtaine d'années, Gutenberg est de retour à Mayence, sa ville natale.
    Il va s'atteler à une tâche gigantesque: l'impression de la Sainte Bible.
    Le pari est osé. Pour mener à bien cette opération aux difficultés techniques innombrables, d'énormes capitaux sont nécessaires.
    De plus, cette entreprise suscite des convoitises et dérange certaines personnes.
    Rien ne fera reculer ses ennemis qui tenteront de l'abattre...

empty