• Une incroyable traversée du XX e siècle : l'histoire romancée d'Evelyne Pisier et de sa mère, deux femmes puissantes en quête de liberté.
    Mona Desforêt a pour elle la grâce et la jeunesse des fées. En Indochine, elle attire tous les regards. Mais entre les camps japonais, les infamies, la montée du Viet Minh, le pays brûle. Avec sa fille Lucie et son haut-fonctionnaire de mari, un maurrassien marqué par son engagement pétainiste, elle fuit en Nouvelle-Calédonie.
    À Nouméa, les journées sont rythmées par la monotonie, le racisme ordinaire et les baignades dans le lagon. Lucie grandit ; Mona bovaryse. Jusqu'au jour où elle lit
    Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir. C'est la naissance d'une conscience, le début de la liberté.
    De retour en France, divorcée et indépendante, Mona entraîne sa fille dans ses combats féministes : droit à l'avortement et à la libération sexuelle, égalité entre les hommes et les femmes. À cela s'ajoute la lutte pour la libération nationale des peuples. Dès lors, Lucie n'a qu'un rêve : partir à Cuba. Elle ne sait pas encore qu'elle y fera la rencontre d'un certain Fidel Castro...
    Et soudain, la liberté, c'est aussi l'histoire d'un roman qui s'écrit dans le silence, tâtonne parfois, affronte le vide. Le portrait d'une rencontre entre Evelyne Pisier et son éditrice, Caroline Laurent - un coup de foudre amical, plus fou que la fiction. Tout aurait pu s'arrêter en février 2017, au décès d'Evelyne. Rien ne s'arrêtera : par-delà la mort, une promesse les unit.
    Découvrez le nouveau roman de Caroline Laurent,
    Rivage de la colère, finaliste de plusieurs prix :

    Prix des Maisons de le Presse 2020
    Prix France Bleue / Page des Libraires
    Prix des libraires
    Prix Françoise Sagan- Prix Marguerite Duras 2017 - Prix Première Plume 2017 (Furet du Nord) - Talent à découvrir Cultura 2017 - Sélection Prix du Style 2017 - Sélection Page des Libraires 2017 - Grand prix des lycéennes ELLE

  • 1868, Sarthe. Victor est le cadet d'une famille de brigands qui enchaîne les menus larcins. Jusqu'au jour où une agression tourne mal : il se voit contraint par son paternel de se laisser accuser du meurtre commis par son frère. À tout juste seize ans, il est incarcéré au Mans puis au bagne de Toulon. Le début de son calvaire pénitentiaire sonne le glas d'une vie de malheur. Jusqu'à sa rencontre avec Léopold Lebeau, un prisonnier communard idéaliste et indomptable, avec qui il se lie d'amitié.

    1872, arrivée en Nouvelle-Calédonie. Les forçats envoyés au bagne de La Nouvelle, à Nouméa, partagent les conditions sordides et les punitions éprouvantes d'une détention placée sous la férule de gardiens sans pitié. Un monde de privations et de violences inhumaines rythme leur quotidien, où la cruauté des règles édictées par l'administration pénitentiaire est la norme. C'est alors qu'un audacieux projet d'évasion voit le jour...

    Franck Chanloup est né au Maroc en 1970. Après quelques années passées en France, il décide d'émigrer en Nouvelle-Calédonie pour raisons professionnelles et se découvre un grand intérêt pour le voyage et l'histoire, trop méconnue, de ce territoire. Passionné de littérature depuis toujours, captivé par des auteurs tels que John Fante, Jonathan Safran Foer ou Pat Conroy, Franck Chanloup est blogueur littéraire, et signe ici son premier roman.

  • Dans ce recueil de nouvelles, Claudine Jacques dépeint un tableau sans concession de la Nouvelle-Calédonie contemporaine à travers une galerie de portraits souvent tragiques. Des squats miteux aux somptueuses villas de Nouméa, des stations d'élevage aux lotissements étranglés dans la ville, des êtres se démènent pour garder ou trouver un cap dans leur quotidien. Comme un miroir de la complexité d'une société pétrie de métissages, de coutumes, de croyances mais aussi de tensions, d'inégalités et de violence, Caledonia Blues souligne, au-delà de l'opposition Kanak-Caldoche, l'incroyable équation calédonienne.

    Claudine Jacques écrit depuis toujours. Après avoir dirigé un Centre de formation professionnelle, elle cesse toute activité en 1994 pour se consacrer à l'écriture. Son premier recueil de nouvelles, Nos Silences sont si fragiles, fait forte impression tant il parle vrai. Puis Claudine Jacques écrit son premier roman en 1998, Les Coeurs barbelés, publié aux éditions de La Table Ronde en 1999. Claudine Jacques est installée en brousse où elle gère la bibliothèque de son village depuis vingt ans.

  • Des vies « sans défaite ni combat », dans tout ce que lordinaire peut offrir de merveilleux pour celui qui sait observer, ressentir et dire le moindre souffle, la plus infime palpitation. Nicolas Kurtovitch compose ici lun de ses recueils les plus personnels où souvenirs, contes et réflexions poétiques sentremêlent. Tisserand, il noue un à un les fils des mémoires et des instants vécus ou imaginaires pour nous dire limportance dêtre au monde en pleine conscience, de transmettre, de célébrer le pouvoir de la littérature et de lhumanité

  • Initialement paru en 1992, Le pays du Non-Dit s'est immédiatement imposé comme un ouvrage de réflexion majeur sur la Nouvelle-Calédonie, son passé, ses blessures et ses voies d'avenir.
    Épuisé pendant deux décennies, l'ouvrage n'a pourtant jamais cessé d'être cité et d'alimenter les propos et les débats qui l'ont suivi.
    À travers cette réédition, nous sommes heureux de le rendre à nouveau disponible auprès du grand public.

  • Tandis que les dangers la guettent, Irène découvre avec passion la Nouvelle-Calédonie. Dans cette oasis perdue du Pacifique, elle ne désespère pas de trouver enfin la paix de l'âme qu'elle n'a jamais pu approcher ailleurs.


    Écrivain et journaliste, Marie Lincourt dépeint ici l'époque coloniale de 1955 avec beaucoup de précision et de sensibilité.



  • FICHIER EPUB - MISE EN PAGE FIXE. - Le 23 mai 1866 j'embarquais, en qualité de médecin en second, à bord de la frégate à voile la Néréide qui, appareillant de Brest, devait aller ravitailler nos colonies de la Réunion, de la Nouvelle-Calédonie et de Taïti. [...] Mon rêve, en quittant la France, avait été de rester quelque temps dans l'intérieur de la Calédonie. Je désirais observer par mes propres yeux, chez des populations sauvages, ou vierges encore, ce que peut l'homme, réduit à ses propres forces, aux prises avec la nature, et combler, si je le pouvais, par cette étude, une lacune qui me semblait exister dans tous les écrits que j'avais lus sur l'ethnographie calédonienne. [...] Je profitai de ce premier séjour pour rompre petit à petit avec les habitudes européennes et prendre celles des naturels. J'y parvins si complètement que, lorsque on m'envoya comme médecin-major à Houagape, je n'eus que bien peu de choses à faire pour amener les Canaques à me traiter comme un de leurs chefs. [...] Je me suis proposé d'apprendre au public, dans les quelques pages qu'on va lire, ce qu'est à l'heure présente la Nouvelle-Calédonie, ce que l'on y fait, comment on y vit, et ce qu'avec de la bonne volonté et des bras on pourrait y obtenir de résultats heureux, tant pour les naturels que pour les colons et la métropole (extrait de la Préface, édition originale, 1873).
    Jules Patouillet, médecin de marine, résidera de 1867 à 1870 en Nouvelle-Calédonie. Son ouvrage quasi introuvable, réédité en fac-similé dans les années 1980, mérite pourtant d'être mieux connu. Ouvrage majeur sur la Nouvelle-Calédonie au XIXe siècle, à la fois historique dans sa première partie, la seconde étant consacrée à l'anthropologie, l'ethnologie et aux moeurs des Canaques.

  • En montagne enfin je suis heureux Rien à penser rien à entreprendre Que de suivre le rythme des plantes Celui des fleuves ou du soleil Tout simplement être tranquille en montagne Boire et digérer le monde entier Signé du lauréat du Prix poésie du Salon

  • Quatre-vingt-dix ans d'émerveillement devant la beauté du monde. C'est l'âge de Roger, ce vieux monsieur qui prend soin chaque jour de son jardinet niché sur le versant ouest de la Vallée-des-Colons.
    L'imagination et la mémoire pallient sa vue déclinante. Elles lui permettent de parcourir le temps à rebours et d'entretenir son lien avec Ouli, ce sage Kanak qui lui a enseigné tant de choses, ou même avec Léon et Marie, ces aventuriers qui furent ses ancêtres.

    Issue de la mémoire d'un Calédonien, cette compilation savoureuse d'anecdotes mâtinée de fiction rend hommage au courage, à la force et à l'humour de nos anciens.

  • Presque Îlien

    Benoit Saudeau

    Un jeune haut fonctionnaire succombe au magnétisme de l'Île qu'il doit pourtant quitter pour poursuivre sa carrière.
    Trente ans plus tard, à l'heure où l'Île s'interroge sur ses lendemains, le Presque Îlien découvre qu'il y a laissé bien plus qu'il ne croyait.
    Jamais citée, la Nouvelle-Calédonie est le personnage principal de cette chronique vue par un témoin de son histoire mouvementée.


    Benoît Saudeau a consacré sa carrière à l'information des Outre-mer, tant dans les trois océans qu'à Paris, au sein de France Télévisions.


    C'est en Nouvelle-Calédonie qu'il revient le plus souvent en tant que journaliste, grand reporter, puis directeur régional.


    À ces différents titres, il a côtoyé les principaux acteurs de l'histoire calédonienne, sillonné le pays et partagé la vie de ses habitants.


    Mais entre réalité et fiction, le journaliste confond parfois...

  • Traumatisé par la mort brutale de sa femme, un écrivain célèbre vit cloîtré dans son appartement tandis que ses rêves l'obligent à revisiter les chemins de son passé. De Kyoto à Nouméa, en passant par Rome, Paris et Buenos Aires, il traque un mystérieux assassin amateur d'armes blanches.
    Nuit après nuit, alors que les morts se succèdent, son imaginaire prend le pas sur la réalité. Avance-t-il vers la guérison ou vers la folie ?

  • Naufragée à la suite d'une terrible tempête, la jeune Ayana est recueillie et soignée à bord d'un vaisseau venu du futur. Elle y rencontre Yllas, un chef de guerre aussi redoutable que fascinant.
    Qui sont les mystérieux Stires qui menacent l'humanité ? Et comment Ayana peut-elle aider à les vaincre ? Pour le découvrir, elle devra explorer son coeur et faire jaillir une vérité que personne ne soupçonne.

    Situé dans le Pacifique sud, ce récit de science-fiction passionnant est également une fable écologique qui nous questionne sur notre place en tant qu'humain, sur Terre et dans l'univers.

  • Publiés une première fois en 1902, puis à deux reprises par la suite, les « mémoires » de Delfaut ont longtemps intrigué les connaisseurs du bagne de Nouvelle-Calédonie. Car cette oeuvre d'un forçat-écrivain, intégrant des réflexions parfois élevées sur la justice et la psychologie criminelle, mêle la fiction à la réalité du vécu.
    Reprenant les manuscrits originaux et leurs différentes publications, cette édition comparée nous restitue l'intégralité de ce texte, ainsi que des articles, courriers et poèmes du forçat Delfaut dont la plupart sont absolument inédits. Des notes abondantes et très détaillées explicitent et contextualisent l'ensemble.
    Dans un deuxième volume, intitulé Le bagne et la plume, publié parallèlement, Michel Soulard mène une enquête passionnante afin de démêler mensonges et vérités dans la « légende Delfaut ».

  • Succession de tableaux émouvants et sensibles de la jeunesse polynésienne, les superbes nouvelles d'Anaïs Moyrand racontent la vie et la mort, les matins bleutés et les nuits sombres, les fêtes, les bonheurs et l'ennui, le soleil rouge dans l'océan mauve, le vertige des soirées de pleine lune, la chaleur étouffante et la pluie, enfin, qui emporte tout.

  • Tant par sa liberté de ton et de pensée que par sa palette d'auteurs sans cesse plus nombreux, la revue littéraire Sillages d'Océanie s'est imposée depuis près de deux décennies dans le paysage littéraire calédonien.
    Cette année 2019, l'Association des écrivains de la Nouvelle-Calédonie présente une déclinaison de textes denses, de la nouvelle à l'essai, en passant par la poésie et le théâtre, réunis sur la problématique de l'Autre. Les Autres et Moi, les Nouz'autres, qui est l'Autre, que serais-je sans l'Autre ? Autant de questionnements qui donnent une idée précise et complète de la démarche identitaire et altruiste imposée par le kaléidoscope océanien.

  • Laissez-vous emporter à bord du Calvados pour une inoubliable traversée du Pacifique, dans le Paris misérable du XIXe siècle, au fond d'une cave nouméenne pleine de vieux livres ou sur un îlot perdu du Vanuatu.
    Ici et là-bas, jadis ou maintenant... oserez-vous franchir la porte du jardin d'Olga ?
    L'imaginaire très libre et le rythme captivant des nouvelles d'André Brial ont valu à l'une des nouvelles de ce recueil le Prix littéraire Alain Decaux 2019 dans la section Asie-Pacifique.

  • Délinquant multirécidiviste, escroc et déserteur, Jean-Baptiste Delfaut a 28 ans lorsqu'il est déporté au bagne de Nouvelle-Calédonie. Toute sa vie, il emploiera son talent d'écrivain à raconter le bagne et lui-même, livrant ici des observations et des réflexions pertinentes sur le système pénitentiaire, et là, des fictions parfois rocambolesques dans lesquelles il enjolive ses actes et minimise la gravité de ses fautes.
    Dans un premier volume intitulé Au pays du crime, nous avons publié une grande partie de l'oeuvre écrite de Delfaut. Le présent ouvrage est une enquête précise et minutieuse qui reconstitue le véritable parcours de ce condamné hors norme. Des documents d'archive jusqu'alors inconnus permettent enfin de démêler la fiction et la réalité, et de démentir la légende que Delfaut a patiemment construite au fil de ses jours, parvenant à abuser l'administration du bagne, et même certains des premiers historiens qui se sont intéressés à son cas.
    S'appuyant sur des comptes rendus, des articles de presse et des témoignages inédits, Michel Soulard nous fait cheminer à travers l'histoire souvent sordide du bagne calédonien, dans les pas hasardeux d'un criminel aussi fascinant qu'incorrigible.

  • Recueil de nouvelles riche d´humanité et de talent dans lequel l´auteur nous offre sa Calédonie intime et partage l´amour d´une terre dure aux hommes, sauvage encore, parfois âpre et brûlée. Il nous donne le chant de l´eau des creeks au cours insuffisant, nous montre Nouméa avec ses baies et ses quartiers populaires, nous dit cette population au passé douloureux, aux origines variées, habitants du Pacifique aux âmes houleuses, noueuses, souvent taiseuses. La complexité des lieux et des gens nous est rendue par la justesse du ton, par la réussite de l´expression des sentiments les plus nuancés, ou au contraire par la force du récit des passions les plus brutales.

    Ces nouvelles ne sont pas d´ailleurs, elles affirment très fortement leur appartenance aux îles du Pacifique avec l´omniprésence, la beauté et la violence de la nature tropicale. Elles parlent aussi très simplement de l´humanité, du bonheur, du malheur, de l´amour, du poids des vies, de celui de la mort.

  • Roman historique qui se déroule en Nouvelle-Calédonie, entre la 2e moitié du XIX° et le début du XX° siècle. Dans ce récit, l'auteur a scrupulusement respecté le contexte historique et anthropologique du lieu où les personnages prennent vie. Les croyances mélanésiennes de la période précoloniale, l'enfer et les roublardises de l'univers carcéral, la rude adaptation des mises en concession sont peintes avec réalisme et justesse. Dans ce contexte, les personnages réels ou fictifs, prennent toute leur autonomie pour devenir des héros de roman. L'amour, la peine, l'ambition, la concupicence ou la couardise habitent tout autant les personnages falots que les héros célèbres de l'histoire. Tous luttent et butent contre un destin que le siècle, qui n'est plus celui des Lumières, impose. Le lecteur oublie alors l'histoire des historiens pour épouser les émotions de héros lointains car elles sont aussi les siennes.

     

  • Recueil de nouvelles riche dhumanité et de talent dans lequel lauteur nous offre sa Calédonie intime et partage lamour dune terre dure aux hommes, sauvage encore, parfois âpre et brûlée. Il nous donne le chant de leau des creeks au cours insuffisant, nous montre Nouméa avec ses baies et ses quartiers populaires, nous dit cette population au passé douloureux, aux origines variées, habitants du Pacifique aux âmes houleuses, noueuses, souvent taiseuses. La complexité des lieux et des gens nous est rendue par la justesse du ton, par la réussite de lexpression des sentiments les plus nuancés, ou au contraire par la force du récit des passions les plus brutales.
    Ces nouvelles ne sont pas dailleurs, elles affirment très fortement leur appartenance aux îles du Pacifique avec lomniprésence, la beauté et la violence de la nature tropicale. Elles parlent aussi très simplement de lhumanité, du bonheur, du malheur, de lamour, du poids des vies, de celui de la mort.

  • Roman historique qui se déroule en Nouvelle-Calédonie, entre la 2e moitié du XIX° et le début du XX° siècle. Dans ce récit, l'auteur a scrupulusement respecté le contexte historique et anthropologique du lieu où les personnages prennent vie. Les croyances mélanésiennes de la période précoloniale, l'enfer et les roublardises de l'univers carcéral, la rude adaptation des mises en concession sont peintes avec réalisme et justesse. Dans ce contexte, les personnages réels ou fictifs, prennent toute leur autonomie pour devenir des héros de roman. L'amour, la peine, l'ambition, la concupicence ou la couardise habitent tout autant les personnages falots que les héros célèbres de l'histoire. Tous luttent et butent contre un destin que le siècle, qui n'est plus celui des Lumières, impose. Le lecteur oublie alors l'histoire des historiens pour épouser les émotions de héros lointains car elles sont aussi les siennes.

  • - Ce vieux est fou ! Il dit qu'il veut protéger la gamine..., s'exclama Mélanie.
    - Quelle gamine ? Cécilia, la descendante Tetzger ? Elle doit avoir quatre-vingt-dix ans ! La gamine..., de qui parlez-vous, monsieur ? dis-je en m'adressant au vieux.
    Il me

  • Dans un geste hautement symbolique, le 5 mai 2018, le président Emmanuel Macron a remis au gouvernement calédonien les deux actes originaux des prises de possession de la Nouvelle-Calédonie et de l'île des Pins.
    Mais dans quelles circonstances ces documents ont-ils été établis et signés ? Comment l'expédition a-t-elle été organisée et vécue à bord du navire le Phoque ?
    Dans ce texte de 1892, Albert de Salinis nous présente les témoignages croisés du commandant Candeau, chef d'état-major, et du comte de Marcé, aide de camp de l'amiral Fébvrier des Pointes, deux participants de l'aventure qui changea à jamais le destin de la Nouvelle-Calédonie.

  • À Lifou, il fait presque toujours beau. Et le soir, le sable resplendit dans la tendre lumière du couchant.
    Cela n'empêche pas certains de boire, de s'énerver et de hurler.
    Mais à Lifou, il pleut aussi, parfois. Alors, les nuages, lourds d'avoir été trop longtemps éloignés, crachent leur colère dans une orgie violente.
    Cela n'empêche pas certains de chanter et de danser.
    Et toujours, les roches noires se prélassent dans la mer complice.

empty