Langue française

  • 1562, la France est sous le règne de Charles IX, les guerres de religion font rage... Marie de Mézières, une des plus riches héritières du royaume, aime le jeune Duc de Guise, celui que l´histoire surnommera plus tard « le Balafré». Elle pense être aimée de lui en retour. Son père, le Marquis de Mézières, guidé par le souci d´élévation de sa famille, la pousse àépouser le Prince de Montpensier qu´elle ne connaît pas. Ce dernier est appelé par Charles IX à rejoindre les princes dans leur guerre contre les protestants. Le pays étant à feu et à sang, afin de protéger sa jeune épouse, le prince l´envoie en compagnie du Comte de Chabannes, dans l´un de ses châteaux les plus reculés, Champigny. Il charge le comte, son ancien précepteur et ami, de parfaire l´éducation de la jeune princesse afin qu´elle puisse un jour paraître à la cour...À Champigny, Marie, insatisfaite, tente d´oublier la vive passion qu´elle éprouve toujours pour Guise. Le hasard des choses et le cours de la guerre feront que Guise et le Duc d´Anjou, futur Henri III, viendront séjourner à Champigny alors que Montpensier y a rejoint Marie. Anjou s´éprend à son tour de la princesse à laquelle Chabannes a succombé lui aussi... Elle deviendra alors l´enjeu de ces passions rivales et violentes.

  • Sept dialogues mettant en scène trois débauchés : la voluptueuse Sainte-Ange, l'ardente Eugénie et le cynique Dolmancé. Sade détourne la forme du dialogue philosophique en vogue au XVIIIe siècle, au profit du libertinage. Il en profite également pour développer sa conception du gouvernement républicain qu'il estime incompatible avec la religion et avec toute forme de législation pénale.

empty