• La longue marche de sept frères guidés par leur benjamin, en direction de l'Océan, racontée par 21 narrateurs.0500Une nuit, yann réveille ses six frères aînés, tous jumeaux. Il faut fuir : leur père a menacé de les tuer. Irrésistiblement attirés par l'Océan, les sept enfants marchent vers l'Ouest.De l'assistante sociale au routier qui les prend en stop, du gendarme alerté de leur disparition à la boulangère qui leur offre du pain, chacun nous raconte à sa façon un peu de leur incroyable équipée.0300Yann, bien qu'étant le benjamin de la famille, est très écouté par ses frères, trois paires de jumeaux de 14, 13 et 11 ans. Il est le seul à faire baisser les yeux de leur mère marâtre et de leur père si violent. Une nuit, après avoir espionné ses parents, Yann réveille ses frangins en leur annonçant qu'il faut fuir : leur père a menacé de les tuer. L'équipée des 7 commence, vue tour à tour à travers les yeux de l'un des six jumeaux, le père, la mère, et ceux qui les croisent sur leur chemin, de l'assistante sociale au routier qui les prend en stop, du gendarme alerté de leur disparition à la boulangère qui leur offre du pain. Irrésistiblement attiré par l'Océan, Yann conduit cette drôle de famille qui finit par s'introduire dans la maison de vacances d'un type tordu et réactionnaire. Ce dernier les enfermera sans état d'âme dans sa villa. Epuisés, les sept enfants finiront par trouver le téléphone et appeler au secours leurs parents. Yann prendra enfin la parole et racontera à sa manière toute l'histoire. Il laissera ses frères s'en retourner sans lui, mais en leur expliquant les raisons de son geste. Le dernier mot reviendra à un marin grand-père, qui depuis le pont de son cargo, tombera sous l'enchantement de ce petit garçon tout droit sorti d'un conte...

  • Pour Michael, partir naviguer en famille une année entière dans les Caraïbes est la dernière chance de sauver son couple. Les années l'ont éloigné de son épouse Juliet, et le quotidien ne leur suffit plus. Le parfum d'aventure leur insuffle d'abord une bouffée d'énergie, et leurs deux jeunes enfants sont au paradis. Pourtant, Juliet éprouve un sentiment d'échec et s'interroge sur le sens de leur mariage. Une relation imparfaite, et pourtant étrangement nécessaire. Quoi de plus propice à l'introspection que l'immensité du large ? Mais l'océan est avant tout un milieu dangereux où l'imprévu peut frapper à tout moment. Ne s'improvise pas marin qui veut.
    Subtil récit à deux voix, Sous nos pieds l'océan dessine les lignes de force et les fractures d'un couple contrasté, tiraillé entre l'amour de soi et les envies de l'autre.

  • Moby Dick, c´est la monstrueuse baleine blanche, l´incarnation du Mal, cette figure de l´obsession et du double qui, des profondeurs glacées, accompagne le capitaine Achab habitué en surface aux combats titanesques des océans. Moby Dick est ce chef-d´oeuvre total que tout le monde peut lire comme le plus formidable des romans d´aventures ; la quête aussi d´une humanité embarquée de force à bord d´une histoire qui reste pour elle un mystère...

    « Lire Moby Dick ? Ce n´est pas seulement faire provision d´embruns et de bourlingue. C´est se frotter au roman le plus mythique des lettres américaines. » André Clavel. Lire « L´un des mythes les plus bouleversants qu´on ait imaginés sur le combat de l´homme contre le mal. » Albert Camus Texte français et postface d'Armel Guerne Né le 1er août 1819 à New York, orphelin de père à treize ans, Herman Melville a beaucoup bourlingué. Cet écrivain immense, non reconnu de son vivant, s´est éteint à New York en septembre 1891. Il ne s´était alors trouvé qu´un seul journal pour lui consacrer une notice nécrologique de trois ou quatre lignes. La renommée l´a depuis rattrapé. Il est considéré comme l´une des plus grandes figures de la littérature mondiale.

  • Quand il embarque à dix-neuf ans, contre l'avis de son père, Robinson ignore encore l'incroyable destin qui l'attend. Seul rescapé d'un naufrage, perdu sur une île déserte, il va devoir apprendre à survivre au milieu d'une nature hostile...
    Inspiré d'une histoire vraie, un chef-d'oeuvre du roman d'aventures en version abrégée.

  • La trilogie-phénomène aux 4 millions de hits sur Wattpad. Une romance passionnelle dans la lignée d'After, d'Anna Todd. Eden, 16 ans, va passer l'été dans la nouvelle famille de son père, à Santa Monica, en Californie. Il vient de refaire sa vie, ce qui signifie qu'Eden a trois nouveaux demi-frères. Le plus âgé, Tyler, est un vrai bad-boy : séducteur, égocentrique, violent ... Mais Eden décèle en lui une grande fragilité, conséquence d'un lourd passé. Fascinée, elle ne peut s'empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est pourtant défendue : son demi-frère.

  • L'Ibis, ancien transporteur d'esclaves reconverti en navire marchand, est au coeur de cette extraordinaire saga indienne. Parti de Baltimore, aux États-Unis, il rejoint Calcutta pour embarquer une cargaison de coolies attendue à l'île Maurice. Parmi eux Deeti, une paysanne ruinée par le commerce de l'opium tenu par les Anglais et qui accule les paysans indiens à la misère ; Kuala, son amoureux, qui l'a sauvée du bûcher funéraire sur lequel elle avait décidé de mourir ; Paulette Lambert, une jeune Française qui se fait passer pour indienne afin d'échapper au mariage sordide auquel l'a condamnée son tuteur ; enfin Jodu, son frère de lait, un jeune Indien, qui s'est engagé comme mousse sur l'Ibis, mais ignore la présence de Paulette parmi les coolies, à l'instar de Zachary Reid, le commandant en second, un Noir qui a tout l'air d'un Blanc et qui risquerait sa carrière si cela venait à se savoir. Dans les flancs de l'Ibis sont également enfermés deux prisonniers condamnés à l'exil : Neel Rattan, un raja trahi par son créditeur anglais, et Ah Fatt, un métis de Chinois et d'Indien, opiomane. Sur le pont, Baboo Nob Kissin est chargé de la surveillance générale. Convaincu que sa sainte tante, qu'il a aimée par-dessus tout, va se réincarner en lui, il se laisse envahir par la pitié et vient en aide aux prisonniers.
    Tous ces individus aux parcours et aux caractères si dissemblables, seront unis par le périple, un voyage au cours duquel chacun tentera de faire basculer son destin. Il leur faudra pour cela survivre à la rage de l'océan Indien, aux privations, aux maladies, aux révoltes et affronter la cruauté extrême du commandant en second et de son âme damnée.

  • Le Monde Émergé ne pourra plus résister longtemps aux attaques du Tyran. Pour Sennar, il n'y a qu'une seule solution : il doit retrouver le Monde Submergé et persuader ses habitants de combattre à ses côtés. Le projet semble fou, voire suicidaire, car depuis l'échec de l'invasion du Monde Submergé par le Monde Émergé, cent cinquante ans plus tôt, les deux peuples se vouent une haine tenace? Sennar réussira-t-il à passer les frontières du Monde Submergé, ce territoire de créatures abyssales qui voudront le tuer à tout prix, alors qu'il vient chercher leur amitié ?

  • Grâce à son armée de fantômes, le Tyran est sur le point de remporter définitivement la guerre contre les Terres libres. Seule Nihal peut encore l'arrêter. Pour cela, elle doit partir à la recherche des huit pierres d'un mystérieux talisman, dispersées sur les huit Terres du Monde Émergé. Escortée par Sennar, la demi-elfe se lance à corps perdu dans l'aventure. La route est longue, les épreuves nombreuses et elle doit affronter une nouvelle fois la douleur et la mort. Mais, au terme de l'aventure, elle découvrira enfin le sens caché de son destin?

  • Un voyage intime et poétique à travers le monde. Ce livre est un récit d'un genre neuf, celui du style de vie d'un marin considérable doublé d'un poète. " Quand je regarde la mer, je me promène dans le temps du monde ". Vous l'ouvrirez à n'importe quelle page, il n'y a pas d'ordre dans les plaisirs, pas de classement dans les enchantements. C'est de ceux-là dont Olivier de Kersauson nous entretient. Voici donc le catalogue original d'un esthète singulier amoureux de la mer. " Il y a des artistes qui peignent des tableaux. Moi, je peins le sillage blanc sur le bleu des mers ".

  • Nihal est une jeune fille différente des autres : elle a les oreilles en pointe, les cheveux bleus et de grands yeux violets ; ce qui ne l'empêche pas de mener une vie normale? jusqu'à ce que Tyran, un despote sanguinaire, envahisse la Terre des Vents et rase son village. Ce jour-là, le destin de Nihal bascule. Dès lors, la jeune fille n'a plus qu'une idée en tête : venger les siens et sauver les huit terres du Monde Émergé. Avec l'aide de sa tante magicienne, du jeune mage Sennar et de l'épée de cristal noir forgée par son père, elle se lance à corps perdu dans une bataille fantastique qui la conduira à travers les terres émergées, sur les traces d'un continent oubliés, à la recherche de talismans et la poussera aux limites de sa force, de son intelligence et de son courage?

  • En juin 1944, alors que Malcolm Lowry mène une existence pour le moins rustique sur la côte pacifique canadienne en compagnie de sa seconde épouse Margerie Bonner, un drame fondateur survient : leur modeste cabane prend feu. Le couple tente vaillamment d'extraire du brasier les centaines de pages des manuscrits de Lowry. L'essentiel de Sous le Volcan est sauvé mais la version quasi achevée d'un autre texte, In Ballast to the White Sea, part en flammes. Ce manuscrit disparu - comme d'autres dans la vie de l'auteur - ne sera désormais plus évoqué que pour nourrir la légende d'écrivain maudit qui suit Malcolm Lowry comme son ombre. Il faudra attendre la disparition en 2001 de Jan Gabrial, la première femme de Lowry, pour découvrir qu'un carbone d'un premier jet avait été déposé chez les parents de Jan, avant que le couple n'entame son fameux voyage au Mexique, matrice du chef-d'oeuvre à venir, Sous le volcan.
    C'est la traduction de ce roman inachevé, édité par une équipe de chercheurs d'Ottawa University, qui est présentée ici. Curiosité littéraire s'il en est, ce roman au charme puissant explore déjà tous les grands thèmes chers à Lowry - la fascination de la mer, la question du double, l'addiction à l'alcool et s'affirme dès lors comme une importante pièce du puzzle bibliographique de Malcolm Lowry.

    Préface de Jacques Darras

    Malcolm Lowry (1909-1957) est un poète et romancier britannique considéré comme l'une des voix majeures de la littérature anglo-saxonne au XXe siècle. Il est l'auteur de plusieurs romans et poèmes, certains inachevés, et du chef-d'oeuvre incontesté Sous le Volcan.

  • Le tyran a été défait, mais le Monde Émergé ne connaît toujours pas la paix.0500 À 17 ans à peine, Doubhée est une voleuse redoutable de la Terre du Soleil. Hantée par son passé de tueuse, elle a toujours fui la secte. Mais les Assassins ont déjà décidé de son sort... et lui lancent une malédiction. Pour sauver sa vie, Doubhée doit retrouver celui qui l'a piégée. Même si pour cela elle doit rejoindre la Guilde...0300Quarante ans après la guerre qui a défait le Tyran, le Monde Émergé n´a toujours pas trouvé la paix. Non seulement le Chevalier du Dragon, devenu roi de la Terre du Soleil, étend son influence, mais une guilde secrète d´assassins prend du pouvoir. Cette dernière recrute partout des tueurs et des guerriers, comme Doubhée, 17 ans, la plus célèbre voleuse de la Terre du Soleil. Cette dernière refuse d´entrer à leur service, mais Yeshol, le grand prêtre de la Guilde, a les moyens de l´y contraindre. La jeune fille se retrouve bientôt, malgré elle, au coeur de la société sanglante, transformée peu à peu en machine à tuer. Pendant ce temps, Lonerin, membre de la résistance, s´infiltre dans la Guide...

  • Attention ! Le deuxième cycle d'une série d'heroic fantasy flamboyante au succès international, situé quarante ans après le premier, avec de nouveaux personnages.
    Le tyran a été défait, mais le Monde Émergé ne connaît toujours pas la paix.0500En déjouant la malédiction qui pèse sur elle, Doubhée a découvert le plan machiavélique de la secte des Assassins : restaurer le règne d'Aster le Tyran. Accompagnée du magicien Lonerin, la guerrière part retrouver Sennar, disparu du Monde Émergé depuis plus de quarante ans. Avant cela les deux jeunes gens devront affronter le plus terible des ennemis : Rekla, la Gardienne des Poisons, qui ne pardonne pas à Doubhée de s'être enfuie en trompant sa vigilance...0300Alors qu'elle tente d'échapper à la malédiction que lui a infligée la Guilde des Assassins, la jeune guerrière Doubhée découvre le plan machiavélique ourdi par son chef : faire revivre le Tyran Aster, mort depuis quarante ans, et restaurer son règne. Il ne lui manque plus qu'un corps pour accueillir sa réincarnation... Doubhée et Lonerin, le magicien dépêché par le Conseil des Eaux, partent à la recherche de Sennar. Lui seul pourra contrecarrer ce projet et peut-être défaire le sceau imposé à Doubhée. Mais l'illustre magicien a quitté le Monde Émergé depuis longtemps : il vivrait maintenant au-delà du Saar, sur les Terres Inconnues... Pour le retrouver, les deux jeunes gens devront d'abord affronter la plus rancunière de leurs ennemis : Rekla, la Gardienne des Poisons, qui ne pardonne pas à Doubhée de s'être enfuie en trompant sa surveillance...

  • Doubhée ne peut pas attendre plus longtemps. Elle se rend avec Theana vers le Palais pour affronter Dohor, le despote de la Terre du Soleil. Celui-ci a conquis dans la violence l'ensemble du Monde émergé, en s'alliant avec la Guilde des Assassins. Par ailleurs, Lonerinet Sennar se lancent à la recherche du Talisman du Pouvoir. Encore une fois, il semblerait qu'il s'agisse du seul moyen de mettre fin à la guerre. Pendant ce temps, Ido tente de sauver San, le petit fils de Nihal et Sennar, que la Guilde recherche pour ressusciter l'ancien tyran.

  • " Notre histoire est solitaire. Notre naissance est solitaire. Quand on meurt, on est seul ; on a beau tenir la main d'un mourant de toutes ses forces, il part... Les choses fortes de notre vie sont solitaires, toujours. L'illusion qu'on passe son temps à se donner, c'est que nous ne sommes pas seuls. Comme on est nombreux, on tente de se reconstituer un monde où l'on serait ensemble ; mais on n'est jamais ensemble. Irréductiblement seuls.J'aime la solitude. J'ai la nostalgie de l'homme seul. Mon fantasme absolu, c'est que le monde ressemble à la réalité que je perçois. En somme, la non-solitude n'est qu'un accident. J'ai souvent plaisir avec le groupe mais je ne sais pas partager mes émotions. D'ailleurs, ceux qui disent partager leurs émotions, je me demande comment ils font. La vie est solitaire. Et j'ai le goût d'être seul.La solitude en mer, c'est l'isolement du reste des hommes. La vraie vie est en mer. La vie, à terre, c'est de la complaisance ? pas de la compromission car le mot est inélégant ? de la complaisance pour l'autre, de la politesse vis-à-vis de lui. Quand vous marchez sur un trottoir, vous envoyez en permanence des signaux pour que les autres s'écartent.La solitude, chez les anglo-saxons, elle est suspecte car pour eux, tout est " dans le groupe ". Chez les latins, elle est déjà plus romantique. D'ailleurs, on remarque que dans une course en solitaire, il y a plus de latins que d'anglo-saxons.Au vrai, la solitude, c'est une belle histoire... c'est nous. Voilà, c'est nous. Je suis seul donc je suis moi. Ce n'est pas avec les autres qu'on se connaît, c'est seul. Alors, on éprouve ce que l'on est : tout ce qu'il y a de formidable et d'infiniment médiocre. C'est une comptabilité qu'on ne rend pas obligatoirement publique !On ne vit pas pour l'image que vous renvoie l'autre mais pour être mieux en soi. Le destin est une forme d'intransigeance : il faut tenter de bien se tenir avec soi. La vraie histoire, c'est soi. Mieux on se connaîtra et plus on sera indulgent avec l'autre. La meilleure manière d'aimer un peu l'autre, c'est de se connaître bien. "O. de K.À la suite d'Ocean's Song, Olivier de Kersauson revient sur ses courses, ses grands exploits. Plus intimiste, il parle aussi de sa vie, de ses sentiments, de l'amour, de l'amitié... Avec ce deuxième opus, il se livre davantage sur sa véritable nature. Au vrai, il tombe le masque. Ainsi découvre-t-on un homme profond, habité par des idéaux.

  • Des questions pour éveiller la curiosité des enfants !
    Pourquoi l'eau de mer a-t-elle un drôle de goût ? C'est quoi, le sable ? A marée basse, où va la mer ?

  • Le livre « Il n´y avait plus de vivace en moi que la haine. Je mau-dissais la cruauté et l´injustice d´un monde qui m´avait réduit à cette condition misérable. » Ainsi s´exprime le jeune Antoine, âgé d´à peine dix-sept ans, accusé à tort du meurtre de sa fiancée. Le salut viendra d´une rencontre faite avec des gentilshommes de fortune sur une grève loin de chez lui. Ces hommes de mer, portés par les turbulences mêmes de l´aventure, cherchent l´argent, tuent, trahissent pour certains, et meurent sans regret. Antoine, plutôt que d´être pendu, part avec eux vers les Caraïbes. Le récit de sa vie ira bien au-delà de ce que promettent d´ordinaire les récits de pirates...
      L'auteur Né le 25 janvier 1910 à Brive-la-Gaillarde, Robert Margerit a été journaliste à Limoges de 1931 à 1941. Il assumera de 1948 à 1952 les fonctions de rédacteur en chef du Populaire du Centre, auquel il restera par la suite attaché en tant que chroniqueur. L´Île des Perroquets, paru en 1942, de facture impeccable, lui permet d´envisager une carrière d´écrivain qu´il poursuivra avec bonheur en publiant Mont-Dragon en 1944, Le Vin des vendangeurs en 1946 et Le Dieu nu qui obtint le prix Renaudot en 1951. Cette production très riche sera complétée en 1958 par La Terre aux Loups puis, en 1963, par une fresque historique ambitieuse, La Révolution (quatre volumes) qui reçoit le Grand Prix du roman de l´Académie française. Robert Margerit, enraciné au Limousin dans ses romans comme dans la vie, s´est éteint à Limoges le 27 juin 1988.


     

  • Matelot (1893) complète la trilogie des romans de la mer, après Mon frère Yves et Pêcheur d'Islande. Jean Berny, ayant échoué à Navale, s'engage comme simple matelot dans la marine marchande. La suite est d'une tragique simplicité : une existence très dure, des amours sans lendemain, le renoncement à devenir officier, et finalement la maladie dans les marais d'Extrême-Orient, d'où le héros est ramené agonisant, comme Rimbaud à la même époque.
    Ce troisième roman de la mer est moins connu que les deux autres. C'est injuste. Loti y a mis, de même, une part de son existence maritime et amoureuse, et y poursuit sa quête autobiographique, ses fantasmes, ses angoisses, sa maison natale, sa mère. S'y ajoute, pour une fois, la religion, 'mythe adorable'. Comme l'écrit un critique : 'Il nous parle de la mer et des marins comme seul un marin doublé d'un romancier pouvait nous en parler.'

  • Timoté découvre enfin la mer ! Timoté découvre enfin la mer ! Timoté est un petit lapin qui, au fil des albums, partage sa vie avec ses petits lecteurs. Aujourd'hui Timoté part en vacances avec ses parents et découvre la mer pour la première fois. Epuisette, brassard, masque, château de sable : que de nouveautés et découvertes ! Pour prolonger ce moment d'échange 3 jeux d'éveil interactifs à la fin du livre : un rebus sonore, un chercher l'intrus et un coloriage.


  • Les eaux glaciales de Finlande dissimulent bien des secrets...
    mais rien n'y disparaît vraiment.

    Tommaso Mac Donnell débarque dans la petite ville sans histoire de Kotka, sur les rives du golfe de Finlande.
    Si l'archéologue spécialisé en plongée sous-marine a accepté d'explorer ses eaux sombres,
    c'est autant pour évaluer un projet d'implantation d'éoliennes que pour fuir les fantômes de sa femme et de sa fille, qui le tourmentent depuis leur disparition un an plus tôt.
    Se jetant à corps perdu dans cette mission qu'il croit simple et scientifique, Tommaso découvre bientôt de nombreuses zones d'ombre.
    Le maire de Kotka, son ami de jeunesse, lui cache-t-il la vérité ? Pourquoi, depuis les financiers jusqu'à une jeune journaliste, tout le monde essaie-t-il de le décourager ?
    Les menaces sont-elles réelles ou seulement l'écho de ses propres démons ?
    Dans cet univers où terre et mer se confondent, où les fonds troubles renferment une histoire longtemps engloutie, rien ne ressemble davantage à un allié qu'un énnemi.

  • C'est le deuxième été qu'Émile passe avec ses parents dans la même villa de bord de mer. L'année précédente, il avait repéré dans la maison d'en face une fille qu'il avait longuement observée, rêvant de la rencontrer sans jamais oser faire le premier pas.
    Or, après quelques jours, la voici de retour, toujours aussi jolie et intrigante. Émile aimerait cette fois réussir à vaincre sa timidité... Mais quelque chose le retient encore, comme s'il avait du mal à brusquer sa nature solitaire.
    Pourtant, un soir, alors qu'il est plongé dans la lecture de L'homme invisible, les lignes du livre se mettent à danser pour composer un message qui lui est spécialement destiné. Le livre parle et offre à Émile le pouvoir de se rendre invisible sous certaines conditions ! Ainsi, il pourrait enfin approcher la fille qui lui plaît tellement ! Émile hésite, puis accepte, le coeur battant, prêt à découvrir jusqu'où le mènera cette mystérieuse aventure.
    "Le destin, il le savait déjà, peut jouer bien des tours, des bons comme des mauvais."

  • La sirène

    Kiera Cass

    Une fille au lourd secret. Le garçon de ses rêves. Un océan les sépare. Kahlen est une Sirène, vouée à servir son maître l'Océan en poussant les humains à la noyade. Son arme ? Une voix fatale pour qui a le malheur de l'entendre... et qui l'oblige à se faire passer pour muette lorsqu'elle séjourne sur la terre ferme. Akinli, lui, est un séduisant jeune homme, qui incarne tout ce dont Kahlen a toujours rêvé. Alors que leur amour naissant leur fait courir un grave danger, Kahlen est-elle prête à tout risquer pour Akinli ? Enfin traduit en français, le premier roman de Kiera Cass, auteur de la série best-seller international La Sélection.

  • La mer

    John Banville

    Peu de temps après la mort de sa femme Anna, Max revient dans le village où enfant, il a passé l´été qui a façonné sa vie.
    Ce retour dans la petite station balnéaire de Ballyless, c´est une retraite contre le chagrin, la colère et la douleur de la vie sans Anna.
    Mais c´est aussi un retour sur les lieux où, cinquante ans plus tôt, Max rencontra la famille Grace : cette riche famille bourgeoise qui, cet été-là, avait loué la villa des Cèdres qui subjuguait le garçon pauvre qu´il était alors ; cette riche famille bourgeoise dont il se rapprocha et avec laquelle il expérimenta, pour la première fois, l´étrange soudaineté de l´amour et de la mort mêlés...
    /> Constance, la mère séductrice ; Carlo, le père autocrate ; Rose, la gouvernante ; et puis les mystérieux jumeaux, Chloé et Myles, le garçon muet... Chacun d´eux est l´un des acteurs des souvenirs d´enfance de Max. Et tandis qu´il revient, parce qu´il a perdu son dernier amour, sur les traces du premier (Chloé), ces souvenirs remontent à vif, à peine supportables. Car cet été-là s´est terminé sur une tragédie...
    Entremêlés à l´histoire de cet été dont il va peu à peu comprendre, un demi-siècle après ce qui s´y est passé, l´influence déterminante qu´il a eu sur son existence d´homme, il y a ses souvenirs de sa femme, de leur vie ensemble, de sa maladie et de la longue année de souffrance qui a fini par l´emporter. Il y a aussi les liens de sa vie présente : avec sa fille Claire, âgée de vingt ans, qui s´inquiète pour lui ; avec les autres locataires des Cèdres qui ont eux aussi leurs secrets.
    De même que le mouvement de la mer sans cesse se renouvelle, ce flux et ce reflux de souvenirs mêlés au présent du narrateur ouvrent chez le lecteur des échos infinis... Magistralement composé et écrit, La Mer est un roman d´une beauté envoûtante, mélancolique et sensuelle, sur l´amour, la perte et le pouvoir de la mémoire.

  • Quand elle gagne le prix de l'association Sauvons la mer, Léna découvre qu'elle peut parler avec les dauphins, et même les aider. Pollution, pêche interdite, espèces menacées... Léna parviendra-t-elle à protéger ses amis des dangers qui les guettent ?

empty