Mon Petit Editeur

  • Traitée de « noire » depuis toujours, l´héroïne est rejetée par sa famille. Petite, elle tente même de se laver le visage à l´eau de javel. Elle connaît la peur, la honte, le viol, la maltraitance. Elle tente de fuir, subit un mariage forcé. Maman à quinze ans, à seize ans, à dix-huit ans... Elle cherchera à avoir une vie meilleure en quittant sa Kabylie pour Lyon puis pour Vichy. Courage, espoir, révolte, dans le récit comme dans la vie de l´auteur, tout est gouverné par la soif de liberté. On perçoit la force qui guide chacun de ses actes, dès son plus jeune âge. Force de faire ses propres choix, force de vouloir être quelqu´un malgré la fatalité, force de se battre face à l´adversité, aux calamités, aux souffrances. Force de s´en sortir. Et de prouver que tout peut être meilleur avec un peu de conviction et de témérité.

  • Des contes qui parlent, des contes qui vous interpellent et qui sont comme un miroir qui vous rebalance votre propre image... Le roi Séa avait oublié que le sang a un prix. Celui qui fait couler fortuitement le sang d'innocentes personnes attire sur lui et sur toute sa descendance la malchance et la malédiction. Ses crimes le suivront comme sa propre ombre jusqu'à ce qu'il paye aussi de son sang, celui des autres qu'il a fait couler. « On ne plante pas de l'oignon pour récolter des mangues, tout comme on ne plante pas des pamplemousses pour récolter des oranges. On ne récolte que ce que l'on a semé », a dit le sage.

  • Le jeu vidéo

    Timothée Paez

    Devenu un des principaux divertissements de ce début de millénaire, le succès du jeu vidéo nous pousse à nous questionner sur l´origine de son intérêt. Quelles en sont les spécificités qui amènent de plus en plus de gens à délaisser les autres médias, pour venir trouver dans ces mondes virtuels quelque chose qui n´existe pas ailleurs ? La réponse réside probablement dans cette notion d´interactivité, qui rend possible d´innombrables expériences nouvelles auxquelles le joueur peut se confronter. Mais dans quelle mesure notre libre-arbitre a-t-il une réelle influence sur le déroulement d´un jeu vidéo ? La liberté, l´immersion, l´exploration, autant de pistes qui nous aideront à mieux appréhender toute la richesse de ce média vidéo-ludique. En quoi sommes-nous plus impliqués dans une situation sur laquelle nous avons prise, et que nous avons l´impression de vivre de l´intérieur ? Ressentons-nous mieux les émotions de personnages que nous dirigeons, au lieu de nous contenter d´assister passivement à leurs aventures sur un écran de cinéma ou dans les pages d´un roman? Le monde du jeu vidéo est extrêmement vaste, et ce que nous y recherchons peut prendre une multitude de formes différentes : de l´humour, un défouloir, du rêve, ou encore un nouveau moyen d´expression artistique.

  • Ma vie de dedans

    Daniel Marc

    Luc est un petit enfant qui est né « Dedans ». « Dedans », c'est à dire l'intérieur de la secte. Il a vécu toute son enfance dans la secte jusqu'à l'âge adulte. Toute sa perception du monde (Dehors) qui l'entourait s'est construite à travers le regard de

  • "Lapidus se lève et se dirige vers la sortie, côté jardin. Tant d´histoires pour une tête de loup. C´est pourtant connu : l´homme est un loup pour l´homme. Quelqu´un l´a dit avec plus d´esprit et dans une langue savante : « Homo homini lupus ». Il a ajouté avec autant de science : « Bellum omnuim contra omnes ». Il sort, côté jardin, puis revient sur scène, côté cour. Ah ! J´oubliais : l´autre est un miroir qui traduit mon angoisse d´être ; un miroir d´angoisse qu´on craint de regarder et que l´on combat. Il sort, côté cour." L´appel à l´existence est en même temps une quête de sens-essence-identité et un appel au non-sens. Dans l´expérience de son être-en-société, l´être humain doit trouver un sens dans les formes sociales qui lui sont données a priori. Il y fait en même temps l´expérience de son être-dans-le-monde, de son être-en-quête-de monde et de son être-quête-d´existence. Dans le dédale de l´être-en-commun, l´homme se cherche une identité faite de coercitions et de libertés. Comment vivre dans le monde en quête d´identité, dans une quête d´identité propre ? Telle est la question fondamentale en filigrane, de ce drame.

  • « Ce reflet d´une femme fatiguée par le poids d´une vie, est-ce bien moi ? Moi que l´on appelait la belle, moi que l´on appelait la douce, moi dont les charmes étaient à ce point convoités ? Où la belle s´est-elle évaporée ? Où la douce s´est-elle dissimulée ? Où les jolis noms et compliments qui m´ont tant auréolée se sont-ils envolés ? Où est passé l´amour qui m´a tant enveloppée ? » Dans ce recueil onctueux de nouvelles, Jean-Christophe Duton nous dévoile les émois douloureux et la délicate alchimie du corps et de l´âme de six êtres brisés, figés par la fatalité.

  • L'audace de Nathalie Cougny se nomme « liberté ». Elle possède le style, le fond et la forme destinés à nous émouvoir, tout en nous rappelant que l'esprit est indispensable au monde de la sensualité. Ses sentiments ont une douceur de peau perceptible dans ses phrases. On retrouve des caresses de mots, des frissons d'impatience, on la relit, persuadé d'y avoir entendu des chuchotements. De dépits rapidement jetés jusqu'aux extases infiniment partagées, elle nous enseigne que le seul impératif du bonheur est la passion ; et non seulement elle nous l'enseigne, mais il nous devient impossible de l'oublier. Son érotisme change le rythme des coeurs, elle est la conquérante d'un monde que l'amour régénère. (Denis Benedetti - Poète, écrivain, libraire)
    />

  • L'histoire se déroule sur le plateau du Vercors de juillet à août 1944. Louise et Jean, dans cette période trouble, mais exaltante, vont se découvrir et devenir amants comme s'ils n'étaient venus au monde que pour cette belle rencontre. Pourront-ils survivre à cette guerre impitoyable et à ces mentalités du passé ? Jean devra développer beaucoup de ruse et de courage pour sauvegarder son amour et sa droiture, Louise imposera la nature de ses sentiments et sa façon de vivre envers et contre tous. Une lutte de tous les instants s'engage pour la liberté afin que ce couple reste uni. Que se passera-t-il à l'issue de cette bataille du Vercors ? Un extraordinaire destin va frapper malgré eux deux jeunes gens égarés parmi leurs semblables dans ce conflit barbare. Seront-ils au rendez-vous de cette république inachevée ?

  • Ce livre est une contribution au débat sur la mondialisation et la réforme de l'ordre mondial actuel, contribution basée sur les principales préoccupations de l'humanité d'aujourd'hui et les exigences de son évolution actuelle et future, de même que sur des positions qui n´hésitent pas à remettre en cause nombre d´aspirations, principes, valeurs, choix et pratiques régissant actuellement les communautés humaines.

  • Amour et haine, liberté et oppression, éveil et repos, vie et mort, des mondes antagonistes aux frontières subtiles et capricieuses. Dans ce recueil, ces univers se côtoient sans cesse, se chevauchant et s´alternant au gré des péripéties de parfaits antihéros dont l´anonymat transcende les forces et les faiblesses de la condition humaine. "Tragédies Salutaires" est le premier livre d´un jeune auteur à la plume cinglante et pourvue d´ironie. Teintées d´humour et de cynisme, ses nouvelles relatent les déboires de personnages attachants aux histoires étonnantes, détonantes et riches en rebondissements.

  • Pour que l´on ne puisse plus dire, comme Schopenhauer, que la devise générale de l´histoire est Eadem, sed aliter, il faut nous demander à quelles conditions un adulte redevient un enfant dès lors qu´il est saisi par l´illusion politique, à quelles conditions un homme civilisé se met à hurler avec les loups, un savant oublie la science, un intellectuel l´esprit critique, un peuple son histoire, un État sa moralité pour sombrer dans la guerre, la destruction et l´intolérance. À quelles conditions un individu devient-il un homme des foules ? Que se passe-t-il dans l´individu pour qu´il veuille ainsi remplacer son propre idéal par autre chose que lui-même ? Pour qu´il place dans un objet extérieur ce qui est du ressort de sa propre histoire ? Pour qu´il s´oublie au point d´assigner à un autre le soin de conduire sa propre vie, et qu´il s´y soumette au point de s´en rendre esclave ? Pour qu´il rencontre, parmi ses semblables, ce même phénomène, au point qu´ils se reconnaissent frères au seul nom du chef ? Il faut comprendre que l´éducation et l´instruction bien comprises sont un fondement essentiel de la liberté, qu´elles ont été inventées pour émanciper le jugement, afin que les hommes puissent un jour se passer de maître ; pour former l´homme autant que le citoyen, afin que la liberté soit conçue comme une condition essentielle du bonheur.

  • Des états d'âmes ... La vie est-elle un château de sable solide sous les vents, une succession de mirages, une illusion ? L'homme possède-t-il le pouvoir de réaliser ses rêves ? Et le destin ... Les souvenirs de chaque instant heureux l'emportent sur le reste du temps... Et mènent ... ... à la liberté !

  • Poèmes engagés, poèmes futiles Peine et bonheurs Poèmes gais, poèmes utiles, Joie et douleur Le poète nous dit le monde comme il va Comme il est ou comme il le rêve. Libre il est, libre il restera, Sans trêve. D'aussi loin qu'il s'en souvienne, l'auteur a toujours écrit de la poésie. Il a alimenté des milliers de corbeilles affamées. Peu de textes ont échappé à sa critique sévère, les voici réunis - le raccourci est saisissant. Son pseudonyme de « Lucia & Mélano » se veut une synthèse : - synthèse d'origines culturelles écartelées - la latine, adjective et chantante, et la grecque, substantive et carrée, géométrique, qui se nourrit de logique - synthèse des états de l'âme - joie et peine, pessimisme et optimisme, poésie et pragmatisme - synthèse de l'humain - mâle et femelle. Synthèse, et non ensemble ou succession, fusion sans confusion dans un équilibre réaliste et sensé.

empty