Bruno Doucey

  • "Rien de plus antipoetique que le lien logique entre deux objets de quelque espece qu'ils soient. Il faut briser les amarres des liens visibles et invisibles. Il faut laisser les objets et les concepts aller librement ou ils veulent, qu'ils luttent, qu'ils volent pour que le monde soit plus amusant et que puisse exister la veritable poesie.
    Vous les poetes avez une peur terrible de perdre la tête et un amour incomprehensible de la qualite logique. C'est absurde de te conformer a l'idee selon laquelle la chaussure n'a d'autre utilite que d'être chaussure et la cuillere cuillere. La chaussure et la cuillere sont deux formes d'une extrême beaute et ont une vie propre aussi intense que la tienne et surtout elles ont une capacite d'AVENTURE que tu ne soupconnes même pas."

    Federico García Lorca est né le 5 juin 1898 dans le village de Fuentevaqueros près de Grenade. Poète, dramaturge, prosateur, mais aussi peintre et musicien, il est l'auteur d'une oeuvre qui fait de lui l'un des voix majeures de la littérature mondiale. En 1927, ses romances le propulsent sur le devant de la scène poétique, mais il refuse d'y être identifié et décide d'explorer une autre voie, celle de la prose. Il sera fusillé en août 1936, entre Viznar et Alfacar, par des milices franquistes.

  • "J'ai l'idée d'un poème
    qui changerait l'abord
    du jour qui commence

    Qui te ferait sentir
    le rayon de lumière
    frappant la feuille tombée

    Qui te rappellerait
    d'une suspension de l'air
    la beauté qui se cache

    Dans ce tumulte-là."

    Poète et journaliste, né en 1975, Stéphane Bataillon a co-dirigé chez Seghers l'anthologie Poésies de langue française et présenté un inédit de Guillevic, Humour blanc, avant de publier en 2010 son premier recueil aux Éditions Bruno Doucey, Où nos ombres s'épousent, livre de la perte et du deuil salué comme l'une des révélations poétiques de l'année. Trois ans plus tard, paraissent Les Terres rares, voué à la question de la paternité. Avec Contre la nuit, le poète signe son troisème recueil.

empty