Scrineo

  • Arno Fugiers mène une existence sans histoire, hors du circuit social classique... Ancien commando de l'armée française et vétéran de la guerre du Golfe, il consacre le plus clair de son temps entre les filles, l'alcool et la coke. Mais une rencontre malencontreuse assortie d'une fusillade va plonger Fugiers au coeur de réseaux mafieux et néo-nazis déterminés à profondément bouleverser lordre international.

    Plus qu'un thriller, ce récit vif et palpitant ancré dans lactualité, est complété par un cahier documentaire sur les réseaux néo-nazis, leur naissance aux États-Unis, leur diffusion et la menace qu'ils constituent encore au XXIe siècle...


    Le cahier documentaire est rédigé par Christine Revert-Charles.

  • Lancé en janvier 2001, juste après l'éclatement de la bulle Internet, à une époque où la plupart des investisseurs ne voulaient plus entendre parler de start-up, PriceMinister compte aujourd"hui 10 millions de membres qui proposent plus de 150 millions d'objets à la vente, et occupe la première place des sites d"e-commerce français en termes d'audience.

    Dans ce livre truffé d'anecdotes, Pierre Kosciusko-Morizet nous raconte avec humour l'histoire mouvementée de ses débuts d'entrepreneur, son premier échec, la naissance de l'idée fondatrice, la rencontre avec ses cofondateurs, la recherche d'investisseurs, les péripéties du développement et de la croissance. C'est à une véritable saga jalonnée de réflexions sur l'entreprise qu'il nous invite : celle de quatre jeunes entrepreneurs dans le vent de la nouvelle économie du Net.

  • Ces histoires authentiques, qui sont « amusantes et tristes comme la vie » racontent une drôle de justice.

    Les avocats, les procureurs, les juges s'y montrent dans leur majesté dérisoire, leurs invraisemblables maladresses, et leur comique involontaire. Mais l'essentiel est peut-être ailleurs. Au delà de l'éclat de rire ou du sourire de connivence, ces anecdotes révèlent la réalité de situations parfois préoccupantes.

    Par moments, une indignation se cache sous la dérision apparente et la dimension pédagogique demeure à l'évidence la préoccupation essentielle de l'auteur qui tend, à travers ces petites tranches de vie, à montrer certains aspects de leur vraie justice à ses concitoyens.

  • Il fut une époque, du XVe siècle au début du XXe, où les architectes avaient pour mission d'ennoblir les palais, les lieux de culte et les résidences des puissants en les embellissant. La maîtrise des projections mathématiques, et de la perspective qui en découle, donnait aux artistes et aux architectes un pouvoir nouveau ; l'idéal platonicien du beau faisait accepter par tous une grammaire universelle des formes. A partir du XVIIIe siècle, les conditions se transforment : la société s'urbanise, s'industrialise et devient plus mobile : l'esthétique d'inspiration platonicienne est critiquée ; le principe du beau est désormais recherché du côté de la raison ou de l'histoire. Un compromis incarné par Jacques-Nicolas-Louis Durand est imaginé à la jointure du XVIIIe et du XIXe siècle. Il concilie la volonté d'embellissement, dont entendent désormais bénéficier les classes moyennes, avec le souci d'efficacité fonctionnelle. Cette façon de concevoir l'aménagement des villes s'efface au début du XXe siècle, au moment où s'impose le terme d'urbanisme et le programme qu'il désigne : l'amélioration des conditions de vie de tous les citadins. L'art d'ennoblir pour embellir a cependant légué à l'urbanisme de tradition européenne un rêve : celui d'harmoniser les formes bâties.

  • Déjà publié en espagnol, en anglais et en italien avec des ventes supérieures à six mille exemplaires, ce livre aborde le thème de l'équilibre entre vie professionnelle, vie familiale et personnelle.

    Cette question reste sans aucun doute l'un des problèmes majeurs encore non résolu dans notre société.

    Pour réussir la conciliation famille/travail, il faut agir à tous les niveaux de la société, de la prise de conscience individuelle, à l'adaptation des législations permettant une meilleure souplesse dans l'organisation du temps.

    En se connaissant mieux, en identifiant ses propres motivations, nous deviendrons maîtres de notre destin.

    Ce livre, richement documenté s'appuie sur de nombreuses références internationales pour nous livrer réflexions, exemples pratiques, et méthodes de résolutions des conflits présents dans nos vies quotidiennes.

  • Après les éphémères retrouvailles sur scène de 2005, les espoirs de reformation de Pink Floyd, le plus célèbre des groupes de rock planant anglais ont fait long feu en 2008 : le guitariste David Gilmour a affirmé haut et fort « la fin de Pink Floyd », peu avant la mort brutale du claviériste Rick Wright.
    Cet ouvrage est le seul à offrir une analyse développée de tous les albums du groupe et des musiciens en solo.
    Il accorde une large place à tous ceux qui ont côtoyé le groupe (artistes de renom comme David Bowie, Frank Zappa ou Kate Bush, producteurs, managers, ingénieurs du son, etc.) Pionniers d'un genre nouveau dans un monde en pleine révolution culturelle, Pink Floyd a donné naissance à une musique bouillonnante et inventive, électrique et psychédélique, mêlant le réel à l'onirique, l'humain à l'artificiel, l'émotion à l'agressivité dans un contexte ésotérique et surréaliste.
    Au-delà des délires visuels et auditifs et des avalanches d'effets spéciaux, Pink Floyd est aussi un groupe d'avant-garde dont l'oeuvre a une portée politique assumée. Les quelque 200 millions de disques vendus et 25 millions de fans ayant assisté à l'un de leurs concerts en ont fait l'un des groupes phares du rock des quarante dernières années.

  • Aujourd'hui, le commerce équitable est à la croisée des chemins : d"un côté, il fait désormais partie de notre paysage quotidien, de l'autre, il doit faire face à des interrogations voire des objections : est-il à même de faire évoluer le commerce mondial ?

    A-t-il perdu son âme en admettant l'intervention de la grande distribution et de marques de l'industrie agro-alimentaire ? Contribue-t-il autant qu'on le dit au développement durable ?
    Autant de questions, au centre d'intenses débats, auxquels cet ouvrage se propose de répondre à la lumière des témoignages de Stéphane Comar, Christophe Eberhart,et Rémy Roux, les fondateurs d'Ethiquable,la première société coopérative française de commerce équitable.

    Pourquoi le choix du commerce équitable ? Mais aussi du statut coopératif ? Et surtout, pourquoi avoir accepté de « pactiser » avec la grande distribution où les produits Ethiquable sont commercialisés ?

    D'autres questions auxquelles l'ouvrage répond en prenant le temps de revenir sur le parcours peu commun de ces personnes qui, un jour, ont éprouvé le besoin de redonner sens à leur vie professionnelle en s'engageant dans cette nouvelle manière d'envisager le commerce avec des producteurs de pays en développement.

  • Le carburant est hors de prix, le réchauffement menace, certains rêvent, chez nous, de villes sans voitures. La moitié de l'humanité dans les pays émergents rêve de conduire, et le fera dans dix, vingt ou trente ans. Il lui faudra du carburant, beaucoup de carburant. La société appelle à plus de flexibilité et de réactivité, ce qui se traduit souvent par des besoins croissants de mobilité, et elle ne baisse pas ses exigences quand le pétrole est cher...

    Autant dire que nos soucis ne font que commencer. Sommes-nous condamnés ? Oui, condamnés à réussir une transition. Vers quoi ? Une mobilité durable, bien sûr. Mais encore ? Quels en sont les ingrédients ? Des villes mieux organisées, des transports publics plus performants, des voitures moins gourmandes... Oui, on a déjà beaucoup réfléchi et écrit là dessus. Peut-être cela ne suffira-t-il pas ? Il faudra alors faire flèche de tout bois. Certains prônent, sous la bannière de l"âge de l'accès et de l'" économie de fonctionnalité ", le passage d'une économie de la possession à une économie de flux et de services. D'autres explorent les potentiels d'un modèle de consomm'acteur, où nous serions à la fois producteurs et consommateurs. Utopies ? Pour demain matin, sans doute, pour plus tard, ça se discute. Applicables à la mobilité ? Oui sur le papier, oui en vrai si nous savons proposer une vision qui aurait la chance de pouvoir être partagée par un grand nombre d'acteurs.

    C'est cet univers d'alternatives, et les conditions de son émergence, qu'explore cet ouvrage, à partir des travaux de l'auteur et des communications proposées au séminaire " Acheter ou louer " organisé par l'Institut pour la Ville en mouvement en partenariat avec l'Esc-Eap..

  • Le sport éducatif est aujourd'hui délaissé au profit d"une vision médiatique et économique du monde sportif.

    S'adressant à tous les acteurs privés et publics, les services sportifs des collectivités locales, les clubs, les associations, les élus, etc., cet ouvrage propose de défendre une autre idée du sport, basée prioritairement sur l"éducation, sur l'engagement associatif et sur la qualité de l'encadrement à tous les niveaux. Il s'agit de décrire les conditions de renouvellement du sport pour en faire un acteur social majeur, indépendant et émancipateur. La pratique sportive est en quête de sens : quel sport pour quelle société ? Comment mesurer l'impact sur la population et les territoires ? Quel est le rôle des collectivités ? de l'État ?
    />

empty