• " Les personnages, le décor et les dialogues sont l'âme d'un roman. Dès qu'on imagine deux personnes qui se parlent, on tient un roman potentiel ! " David Eddings
    Existe-t-il une formule magique pour créer un univers de fantasy, l'explorer dans une série de romans et s'envoler vers un triomphe mondial ? Bien sûr que non. Ceci posé, il faut une méthode. Pour David et Leigh Eddings, le mot clé fut "préparation". Avant d'écrire La Belgariade, ils ont inventé l'histoire, la religion, la culture, les coutumes et jusqu'à la mode vestimentaire des royaumes où se déroulerait l'aventure. Ils n'avaient plus qu'à trouver des héros, un adversaire digne de ce nom, et l'indispensable moteur de l'histoire : une quête initiatique.
    /> C'est dans ces précieuses archives que nous vous proposons de vous plonger pour poursuivre le voyage et continuer à vivre l'aventure de La Belgariade et de La Mallorée.
    " Dès la première ligne, le premier mot, on est irrésistiblement sous le charme de la verve et de l'humour d'Eddings. Vraiment, un petit bijou que je ne peux que vous conseiller. " Elbakin

  • Suite de l'immense fresque épique, un tourbillon passionnant, une saga pour tous ceux qui aiment le Trône de fer ! Sur le Trône du Dragon siège le Souverain des nations humaines ; le Roi de l'Orage évincé n'est plus qu'un mort vivant qui attend sa revanche. Quelques humains savent que celui qui réunira les Trois Épées régnera sur le monde ; ils forment la Ligue du Parchemin clandestine. Élias, le nouveau souverain, est sous l'emprise de son conseiller Pryrates, qui lui fait remettre Peine, l'épée grise. Aussitôt le royaume est frappé par la sécheresse et la peste. Josua, frère d'Élias, se réfugie sur ses terres ; chassé par la magie du Roi de l'Orage, il se replie dans la forêt où Géloé, la femme-sage, lui conseille d'aller à la Pierrre de l'Adieu, lieu sacré des Sithis. La fille du Souverain, Miriamélé, se rend à Nabban chercher de l'aide pour Josua ; elle y trouvera le Lecteur de la Sainte Église, attaquée par les fanatiques Danseurs de Feu, qui disent voir le Roi de l'Orage en rêve. Quant à Simon l'orphelin, il vient de prendre Épine, l'épée noire, au dragon qui la gardait. Ramenant l'épée vers la Pierre de l'Adieu, il s'aventure sur la Route des Rêves, puis se retrouve prisonnier de la jeune Skodi, qui tente d'invoquer le Roi de l'Orage pour lui annoncer qu'elle détient Épine.

  • Avec La Main gauche de la nuit et Les Dépossédés, qui reçurent tous les deux les prix Hugo et Nebula, Ursula Le Guindevint l'un des plus fameux auteurs de science-fiction américains. Elle avait construit en cinq romans, à travers le cycle de Hain, l'une des plus remarquables Histoires du futur. Mais elle décida d'explorer un autre univers. Celui de Terremer compte plusieurs romans et recueils de nouvelles. Voici Tehanu, qui signifie flèche dans la langue d'Atuan et qui est aussi le nom d'une étoile. Tenar est devenue femme. Elle a conservé de ses aventures précédentes de redoutables pouvoirs : celui de guérir les corps et les âmes et celui de parler aux dragons. Tehanu, comme les autres livres du cycle de Terremer, relève de la fantasy. Mais ici la magie s'enseigne et se pratique comme une science et, de même que les humains, les dragons ont aussi des sentiments. L'écriture est un enchantement.

  • Terremer est un nom magique, mais surtout un lieu magique, ensorcelé. Un chapelet d'îles dont la plus étrange et la plus puissante est celle de Roke, qui abrite l'École des sorciers. Dans le monde de Terremer, la sorcellerie est une science qui se pratique selon des règles strictes...Ursula Le Guin est revenue explorer sa création dans ces cinq nouvelles qui se situent avant, entre ou après les événements décrits dans ses précédents livres. Dans la première, la plus longue, "Le Trouvier", elle se penche sur une époque bien antérieure à celle du "Sorcier de Terremer" et montre comment la création de l'École de Roke a permis aux habitants de l'archipel de sortir d'une période de troubles et de confusion. La dernière, "Libellule", la plus émouvante peut-être, introduit comme par effraction une femme dans cet univers d'hommes qu'est l'École des sorciers, une femme qui peut être tout autre qu'elle ne semble et qu'elle ne sait. Car, comme Le Guin l'écrit elle-même dans une brève et lumineuse préface, "les choses changent: il faut parfois se méfier des auteurs et des sorciers, nul ne saurait expliquer un dragon...".L'oeuvre d'Ursula Le Guin échappe par sa rigueur et sa qualité poétique aux facilités et aux conventions de la Fantasy. Elle a construit peu à peu, sur plus de trente ans, un univers qui est l'un des rares à pouvoir rivaliser avec celui inventé par J.R.R. Tolkien dans la trilogie Le Seigneur des anneaux. À l'opposé des fracas d'épées qui tiennent trop souvent lieu de péripéties dans la plupart des romans d'heroic fantasy, Ursula Le Guin cultive avec finesse un art d'horreurs et de merveilles souvent empreint d'une poignante nostalgie.

  • Usula Le Guin est l´un des plus célèbres auteurs de science-fiction et de Fantasy aux États-Unis et dans le monde entier. Presque toute son oeuvre est constituée par deux cycles immenses. Dans le domaine de la science-fiction, c´est le cycle de Hain, ou encore de La Ligue de tous les mondes qui deviendra par la suite l´Ekumène. Dans le domaine de la Fantasy, c´est le cycle de Terremer. Ces deux grands cycles ont été l´oeuvre d´une vie. Dans le monde anglo-saxon, leur notoriété ne le cède en rien à celle des oeuvres de J.R.R. Tolkien.Le premier volume de «Terremer» réunit dans l´édition française publiée dans la collection «Ailleurs & Demain» les trois premiers volets du cycle. Puis viennent «Tehanu», les «Contes de Terremer», et enfin «Le Vent d´ailleurs» qui paraît aujourd´hui.Aulne, le sorcier, modeste Raccommodeur, craint le sommeil. Chaque nuit il fait le même rêve terrifiant qui le conduit le long d´un muret de pierres sèches, celui qui borde le pays des morts. Et, alors qu´il espère y retrouver sa femme défunte, les morts viennent à lui et l´implorent de détruire ce mur et de les laisser revenir dans le monde des vivants.À l´ouest de Terremer, les Dragons incendient soudain et sans raison maisons et récoltes, mettant fin à la longue trêve qu´ils observaient à l´endroit des humains depuis le retour du roi, Lebannen.C´est un temps de changements.Mais Ged, l´Archimage, ayant abandonné ses pouvoirs, Tenar son épouse, le roi Lebannen et tous les sorciers de Roke seront-ils assez puissants pour affronter ce temps des changements? Et quel sera le rôle de Tehanu, la fille dragon qui, en tant qu´humaine, a été terriblement mutilée et laisse pour morte jusqu´à ce que Tenar, l´épouse de Ged, la sauve et lui apprenne la douceur?Dans un passé encore frais, les humains et les dragons qui ne formaient jadis qu´une seule espèce, se sont séparés, les dragons choisissant la liberté et les humains la possession et le savoir.Mais les dragons y ont perdu une partie de leurs domaines, et les humains l´innocence. Pire encore, les morts des humains errent désormais dans le pays sec, celui qui hante les rêves d´Aulne. L´unité du monde s´est brisée. Il ne faudra rien de moins que le courage d´Aulne et de Tehanu pour raccommoder le monde.

empty