Jeunesse

  • Parles-tu chocolat ?

    Cas Lester


    Un roman à découvrir dans une édition spécialement adaptée aux lecteurs dyslexiques.

    La vraie langue de l'amitié est le chocolat !
    Quand Nadima, une nouvelle élève, arrive dans son école, Jaz est ravie. Elle a enfin quelqu'un à côté de qui s'asseoir en classe. Le seul problème est que Nadima ne parle pas un mot d'anglais. Mais Jaz n'est pas du genre à se laisser abattre. Elle trouve vite comment briser la glace : grâce à quelques carrés de chocolat ! Ainsi commence une belle amitié. Celle-ci ne sera pas épargnée par les épreuves, mais elle sera pleine de rires, d'aventures... et de quelques tonnes de chocolat !
    "J'adore ce livre !" - Jacqueline Wilson

    1 autre édition :


  • (Adapté aux lecteurs dyslexiques)

    Même si elle fait des efforts pour le cacher, la maîtresse n'est pas celle qu'on croit. Et c'est bien pour ça qu'on l'aime tant !

  • Le roman retrace l'histoire d'Augustin Meaulnes, racontée par son ancien camarade de classe, François Seurel, devenu son ami. François Seurel et Augustin Meaulnes sont tous deux écoliers dans un petit village de Sologne près de Vierzon. Lors d'une escapade, Augustin Meaulnes arrive par hasard dans un domaine mystérieux où se déroule une fête étrange et poétique, pleine d'enfants. Le château est bruissant de jeux, de danses et de mascarades. Meaulnes apprend que cette fête est donnée à l'occasion des noces de Frantz de Galais. Parmi les festivités, des promenades en barque sur un lac sont offertes aux convives ; Meaulnes y rencontre une jeune fille dont il tombe instantanément amoureux. Il ne fait cependant que la croiser et n'a plus l'occasion de la revoir. La fiancée tant attendue s'est enfuie, le mariage n'a finalement pas lieu et la fête prend tristement fin. Revenu à sa vie d'écolier, Meaulnes n'a plus qu'une idée en tête : retrouver le domaine mystérieux et la jeune femme qu'il aime. Ses recherches restent infructueuses. Il s'en va étudier à Paris. C'est par hasard que son ami Seurel, devenu instituteur, retrouve la piste de la jeune dame, Yvonne de Galais, la soeur de Frantz, dont le Grand Meaulnes est toujours amoureux (source : Wikipedia).

  • Intercultural learning has long held a central role in European youth work and policy, especially in international youth exchanges. The expectations placed on intercultural learning as a process, as an educational and social objective and, lastly, as a political attitude in relation to diversity remain fully relevant in Europe today.Several factors are necessary for the development of quality youth work, including the capacity to put knowledge and research to good use and, similarly, to present youth work in ways that actors in other social and policy fields can understand. The work of the partnership between the European Commission and the Council of Europe in the field of youth in the areas of youth-worker training and of intercul¬tural dialogue - in particular the Euro-Mediterranean co-operation activities - has provided many examples of successful experiences in intercultural learning in youth work and of difficulties in communicating about such work.This essay by Susana Lafraya is a contribution to enlarging the circle of communication on intercultural learning experience through youth work. The connections that she makes between non-formal learning, youth work and intercultural theory sum up much of what has been said in the youth work field in the past years. It is translated and published here with the intention of adding one more stone to the edifice of intercultural learning and non-formal education.

  • Charmed by a delicious cake on her birthday, Julie wanted to know more about chocolate... This third book by Lydia Sainte-Foie allows young readers to discover, with Nicolas and Julie, the different stages of the manufacture of cocoa..

empty