Phébus

  • Japon, 1919. Un bateau quitte l´Empire du Levant avec à son bord plusieurs dizaines de jeunes femmes promises à des Japonais travaillant aux États-Unis, toutes mariées par procuration. À la façon d´un choeur antique, leurs voix s'élèvent et racontent leurs misérables vies d´exilées... leur nuit de noces, souvent brutale, leurs rudes journées de travail dans les champs, leurs combats pour apprivoiser une langue inconnue, l´humiliation des Blancs, le rejet par leur progéniture de leur patrimoine et de leur histoire... Une véritable clameur jusqu´au silence de la guerre. Et l'oubli.

  • Retenu, depuis trop longtemps à son goût, loin des sentiers, Bernard Ollivier, en marcheur et en amoureux de la nature, est reparti sur une route de pèlerinage peu connue, le chemin des Ducs de Normandie, allant de Rouen au Mont-Saint-Michel. Sur les traces de l´histoire, dans des départements qu´il connaît bien pour y avoir vécu, l´auteur de Longue marche dit son goût pour l´aventure moderne et intime de la randonnée. Tout au long des kilomètres parcourus - en duo pour la première fois de sa longue carrière de marcheur solitaire -, il constate les changements de sa Normandie natale. La fermeture des usines et l´exode rural n´altèrent pas l´éternelle beauté de ses bocages, de ses vallées, ni celle de la Suisse normande. Lieu de mémoire et de légendes, la Normandie demeure mystérieuse, gardienne de trésors qu´elle ne partagera, au creux d´un chemin, qu´avec ceux qui sauront lui donner du temps.

  • Février 1813. Sir Richard Bolitho, amiral de sa Majesté, regagne Halifax, en Nouvelle-Écosse, afin de poursuivre une guerre que ni le Royaume-Uni ni les États-Unis ne peuvent se permettre de perdre. Après trente ans de conflits, la France et l'Angleterre sont fatiguées. Sur les eaux glacées du Canada, Bolitho affronte une jeune nation luttant pour sa liberté. Et la paix ne règne plus au sein des équipages...

  • 1811. Après un repos bien mérité en Cornouailles, l'amiral Bolitho est rappelé à Londres. Pour défendre les intérêts de l'empire, il doit contenir les troubles en Amérique - ou envisager la guerre avec ses amis de naguère. Si la voie de la diplomatie échoue, celle des armes s'imposera. Il doit compter sur la loyauté et le courage de ses officiers. Dans les eaux troubles de l'Atlantique, Bolitho devra en découdre au nom de la liberté.

  • Juin 1809. De retour de la Martinique, sir Richard Bolitho profite d'un court repos auprès de son grand amour, Lady Catherine Somerwell. Mais la récente union entre la France et les États-Unis laisse présager des heures sombres pour l'Angleterre. Sous les vents de l'océan indien, Bolitho lutte pour maintenir la puissance anglaise sur les mers.

  • Ce n´est pas toujours chez l´ennemi que l´on trouve les pires adversaires. Il peut y avoir au sein d´un même camp des haines si tenaces qu´elles s´apparentent à la folie. Les frères James et Harry Ludlow, recueillis à bord d'un des vaisseaux de la reine après avoir été coulés vont se trouver à la merci d´un capitaine qui ne rêve que de les voir pendus, torturés ou jetés vivants en pleine mer glacée...


    « David Donachie célèbre les noces d´Agatha Christie et d´Alexander Kent », Hubert Prolongeau, Le Journal du dimanche.


    « Des armateurs et des frégates, des corsaires et des renégats, des coups de fouet et des attaques au canon, des Anglais et des Français, les indispensables ingrédients du genre répondent présents toute voile dehors », Alexandre Fillon, Livres Hebdo.

  • « Pardonnez-leur, mon père, car ils ne savent pas ce qu´ils font ». Sept hommes, victimes d´étranges maléfices, sont venus chercher dans le confessionnal une oreille attentive au récit de leur infortune et implorer le salut de leur âme souillée par la curiosité et la faiblesse de la chair, victimes de cette femme calomniée, emmurée dans un cruel silence.

    Prix Jacques Brossard 2009.

  • Été 1929, à la veille du crack boursier, Alvin Pedergast, fils de fermier rongé par la tuberculose, sort d´un long séjour au sanatorium. Bien décidé à fuir son quotidien, Alvin accepte l´offre d´emploi d´un inconnu : Chester Burke. Un travail qui le mènerait au-delà du Mississipi. Alvin sent déjà sur ses lèvres le souffle de la liberté, ignorant encore que l´homme élégant qu´il s´apprête à suivre est en réalité un ganster, doublé d´un psychopathe. Montés à bord de sa Packard Six, Alvin et Rascal, un nain exubérant rencontré sur la route, deviennent malgré eux ses complices. Dans les paysages infinis du Middlewest, rien n´arrêtera la folie meurtrière de Chester Burke.
    Monte Schulz nous entraine dans un road trip échevelé au coeur d´une Amérique au bord du gouffre, dans une ambiance noire et déjantée digne des frères Cohen.
    « Entre Flannery O'Connor et John Kennedy Toole. » Booklist.
    « Un authentique grand roman américain. » Tsunami Books.

  • Préface de Benoîte Groult.


    Pour la première fois, l´histoire de l´amour fou qui unit durant dix-huit ans Madeleine et Léo Ferré est racontée de l´intérieur, par la fille de Madeleine, qui partagea leur quotidien dès l´âge de cinq ans. Celle pour qui Léo Ferré écrivit  "Jolie môme" évoque la misère des débuts, le succès, la gloire et... les dérives. Elle assiste à la création de plus de deux cents chansons, aux rencontres avec André Breton, Aragon, Louise de Vilmorin, le prince Rainier - pour ne citer qu´eux - et partage la passion du couple pour les animaux, des saint-bernard aux oiseaux en passant par les chimpanzés ! Témoin privilégié de cette époque peu connue de la vie de Léo Ferré, Annie Butor réhabilite la mémoire de sa mère et trace un portrait émouvant, mais sans concession, de ces deux êtres exceptionnels.

    Un témoignage unique.

     

  • Par devoir de mémoire et goût de l´aventure, Daniel de Roulet et quelques amis ont imaginé refaire par tronçons un chemin emprunté quatorze siècles plus tôt par des moines partis d´Irlande pour traverser l´Europe et fonder des monastères. Journal de bord de ce périple, antithèse absolue du voyage pédestre nécessairement rentabilisé à moindre effort par des beautés naturelles, architecturales ou historiques dûment estampillées dans un guide, Légèrement seul va à l´encontre du tourisme pédestre garantissant l´émerveillement balisé. Si le marcheur solitaire note les signes laissés par le temps, évite les embûches, découvre une ancienne route romaine ou les traces de Madame Bovary, il accepte aussi l´ennui d´une départementale morne, la surprise d´un pont absent de toutes cartes et l´aventure vécue sur un asphalte où plus personne ne se risque. Friches urbaines, zones rurales désertes, no man´s land... Daniel de Roulet sort une nouvelle fois des sentiers battus, au risque de se laisser étonner par la vie, d´être déçu et de rêver.

  • Dix ans après la trilogie Longue Marche, Bernard Ollivier récidive sur le chemin oublié tracé par la Loire... Maître dans l´art de nous faire vagabonder au gré de ses pérégrinations, il livre avec Aventures en Loire, une belle leçon humaine, un voyage improbable sur nos propres terres.

  • Le Village oublié est le récit d'une traversée harassante, celle des vastes solitudes sibériennes dans des wagons à bestiaux scellés par le froid où l´on entasse tout un peuple, avec la fin des tsars, les violences sociales et la famine. Mais pas seulement. C'est aussi l'histoire d'un village que Theodor Kröger va tenter d´isoler du reste du monde, en cachant les chemins, en transformant les forêts en labyrinthes mortels... Noirceur d´une époque et grandeur de l´âme russe se mêlent face à l´immensité de la taïga, elle seule capable de résister à la folie des hommes.

  • En 1865, la guerre de Sécession touche à sa fin, et Eliza Duane Mooney laisse derrière elle Baton Rouge, en Louisiane, pour se lancer à la recherche de son frère. Lorsqu´elle entame cette marche à travers le pays, Eliza ignore qu´elle met en branle les rouages d´un formidable engrenage, dans lequel s´agite une panoplie de personnages aux destins en apparence étrangers les uns aux autres.

    Dans ces immensités sauvages, témoins de la naissance d´une nation, la fureur des éléments n´a d´égale que celle des passions : hommes et femmes s´y déchirent, quêtant tour à tour l´amour ou le pardon, et par- dessus tout, sans doute, la rédemption...
    Redemption Falls est considéré comme le chef-d'oeuvre de Joseph O'Connor.

  • Cédric Gras le dit et ne se l´explique pas, il est attiré par les territoires hostiles qui s´ingénient à repousser les rares voyageurs plutôt qu´à les séduire. C´est un fait, et son regard de géographe singulier n´a pas d´équivalent. Plus intrigante encore cette découverte que le Nord russe se trouve en réalité à l´Est et qu´il faudrait faire pivoter la carte du pays pour tenter de le comprendre. De la Carélie au fleuve Amour, de la Crimée à la mer du Japon, des immenses steppes de Mongolie à Magadan, l´auteur a parcouru des milliers de kilomètres pour aller à la rencontre des archipels humains perdus que le pouvoir exploite à coups de décrets depuis l´époque soviétique. Les « territoires du Nord et assimilés » correspondent souvent à ce que fut l´Archipel du Goulag : des zones perdues de steppe, de taïga et de montagnes, improbables contrées, plus que rudes, où l´alcool tient lieu de mode de vie et où se côtoient les mille groupes ethniques composant la Fédération de Russie. Fleuves inconnus, villes condamnées qui deviendront la cible des Mig à l´entraînement, champs de neige et de gel...

    L´Occidental curieux croit parfois connaître la Russie : il ne pourra qu´être sidéré à la lecture de ces lignes.

empty