• Ulysses chronicles the peripatetic appointments and encounters of Leopold Bloom in Dublin in the course of an ordinary day, 16 June 1904. Ulysses is the Latinised name of Odysseus, the hero of Homer's epic poem Odyssey, and the novel establishes a series of parallels between its characters and events and those of the poem.

  • Søren Kierkegaard et Fernando Pessoa utilisèrent deux procédés littéraires similaires, la pseudonymie et l'hétéronymie, auxquels ils donnèrent un contenu différent. Le premier tente par ce biais de se rapprocher de l'Individu sans avoir à endosser l'esthétique, ni le religieux qu'il ne saurait atteindre pleinement ; le second, sous la figure de Caeiro, esquisse les traits d'un nouvel individu qu'illustrent à leur façon des êtres de fiction, les hétéronymes.Mais pour les deux auteurs, le souci d'exister est au coeur de leur démarche qu'aucune approche spéculative ni métaphysique ne saurait saisir.À ce titre, le concept de répétition, qu'il soit ou non mentionné comme tel, joue un rôle central. Le redoublement pessoen vise à ouvrir le champ du possible, à le jauger, à l'éprouver dans autant d'expériences hétéronymiques ; la répétition kierkegaardienne invite à le réaliser, fût-ce par le recours à la Grâce, sachant qu'à Dieu tout est possible.

  • Une journaliste décide d'interviewer le P.-D.G. de la plus grande banque mondiale, désigné comme l'homme le plus puissant du monde selon Forbes. Un statut qui le conforte à s'autoproclamer modestement : « Dieu ». Une allégation qui incite le Grand Architecte à intervenir sur terre pour rencontrer l'individu. C'est le début d'un dialogue insolent entre les maîtres-chanteurs...

  • Dans ce recueil aux allures d'exutoire, Sacha Cornuel-Merveille cherche à cristalliser ces moments de grâce qui font la beauté fragile de l'adolescence, cette période où tout est possible, où tout est terrible et fou.

  • Par le filtre de la poésie et de la musique, Jang Martel questionne l'amour, la vie et la mort. Sous sa plume, le point d'interrogation sonde, scrute et ausculte. Nos consciences, nos souvenirs, notre âme. De tout cela, que reste-t-il ?

  • « Finalement, la mort pose cette question : Pourquoi étais-je né ? Qu'ai-je fait de ma vie ? J'habiterai encor cet antique donjon Qui pointe à l'horizon, dans sa suprématie... » « Car ce soir, j'ai vingt ans : je suis instituteur Entre les murs de chaux de la vieille école... » L'amour est sans doute la seule vraie valeur, car tout le reste est dérisoire ; c'est le plus puissant moteur de l'existence, le plus diversifié. Presque tous nos conflits nous ramènent à l'amour... La poésie est une sorte de chansonnette caractérisée par la musique des mots, un air profond et insistant. D'où vient l'inspiration du poète ? Redoutable question : de ses expériences, de ses rencontres avec l'Autre ou avec notre mère Nature. Le parcours de l'auteur ressemble à celui de son lecteur ; en arpentant les chemins forestiers ou les «?paysages?» de la vie, mais aussi les sentiers mystérieux de la mémoire, Norbert Adam nous entraîne dans ses vagabondages bucoliques, nostalgiques ou oniriques...

  • Avec toi

    André Suissa

    Les poèmes d'André Suissa expriment avec une sincérité et une douceur désarmantes les émotions liées à chaque grande étape traversée, toutes dignes d'être chantées.

  • Comment prenons-nous conscience que la vie changera ? C'est en partant à la recherche d'un autre qu'El Mehdi Abdennassar s'est retrouvé. Face aux portes d'un nouveau monde, il nous livre un roman mystérieux et inspiré, prêt à toucher notre âme.



  • Le Très Saint Coran : oeuvre impersonnelle ou production humaine ? Il existe manifestement une difficulté dans la recherche de l'objectivité, dans le phénomène de la prophétie en général. Par conséquent, l'auteur a choisi de traiter méthodiquement le phénomène de la Révélation Coranique à partir d'une batterie de critères objectifs, pour infirmer ou confirmer son altérité.

  • Le livre actuel du Très Saint Coran correspond-il fidèlement à la révélation reçue par le prophète Mohamed SAAWS ? Les problématiques de conservation et d'authenticité incitent l'auteur à se livrer à un examen critique de l'histoire de la transcription matérielle et de la transmission de la Révélation Coranique.

  • Reprise aujourd'hui de manière plus rationnelle dans certains cercles religieux et intellectuels, la contestation de l'altérité de la Révélation Coranique et du caractère authentique de la mission du prophète n'est pas une novation.Elle a été plutôt exprimée de manière agressive dès la naissance de l'Islam. Aussi, l'auteur se livre ici à un examen minutieux et exhaustif des principaux arguments avancés, pour en examiner la réalité.



  • L'origine de la vie et de l'homme : hasard ou création ? Pour y répondre, l'auteur propose une approximation audacieuse qui apporte un éclairage significatif sur le concept très novateur de « l'étance ». Cette approche introduit un lien indissociable entre l'existence et un être radicalement autre, et propose une compréhension de l'Unicité de l'Être, en tant que totalité du Réel.

  • La religion en son entier s'attache à définir les liens entre la réalité absolue et la réalité sensible pour définir une théorie globale de l'Univers, susceptible de nous permettre de saisir la réalité ultime. De par cette démarche, elle se pose à la fois, comme un instrument de découverte et de réalisation pour l'homme, tant sur le plan personnel que collectif. Elle dévoile ce qui est caché, derrière le rideau de l'apparence, pour ouvrir l'accès au Réel.

  • L'origine de l'univers : une création volontaire ou la résultante d'une série d'accidents fortuits ? Pour Pierre Soumarey, l'Univers est une réalité physique perceptible, donc accessible à notre conscience et à l'investigation rationnelle de notre intelligence. Pour ce faire, il met en parallèle les avancées de la science avec les enseignements du Très Saint Coran.

  • Pourquoi placer la réflexion sur la finalité de l'homme en liaison avec la religion ? La Révélation indique à l'humanité quelle est sa mission, à savoir celle de gouverner la Terre et par extension, son univers. Ainsi, la notion coranique de « Khalifa » appelle l'homme à agir, sur et dans le monde, pour construire le progrès de son être "unicitaire ou parcellaire" en vue d'atteindre un degré de développement qui permette dans le Réel, sa réintégration au "Un" primordial.

  • Leggere Fichte è uno dei frutti del lavoro di comune e libera discussione intorno ad alcuni importanti aspetti del pensiero di J. G. Fichte (Rammenau, 1762 - Berlino, 1814), che da alcuni anni - sulla base della solida tradizione italiana negli studi sulla filosofia classica tedesca - è svolto dai partecipanti ai seminari bolognesi della Rete italiana per la ricerca su Fichte: un'organizzazione informale di studiosi del pensiero fichtiano (in particolare) e della filosofia classica tedesca (in generale), che, promossa tra gli altri da Claudio Cesa, Carla de Pascale, Marco Ivaldo, Giuseppe Duso, riunisce periodicamente studiosi affermati, giovani ricercatori, dottorandi e laureandi nella discussione critica di temi significativi della filosofia fichtiana.In questo terzo volume, presenta invece contributi intorno alle complesse relazioni storico-teoriche che, nell'ambito di questioni di filosofia tanto teoretica quanto pratica, intercorrono tra Fichte e i suoi contemporanei: Kant (Ivaldo); Jacobi e Kant (Acerbi); Schlegel e Schleiermacher (Picardi); Hegel (Tafani; Furlani).

  • Ce livre décrit le chemin étonnant mais très ordonné de la vie. Il délivre tous les secrets de l´odyssée, du parcours universel et planétaire dont nous sommes issus et intégrés. L´Humanité à travers la Bible, à travers ses grands physiciens, cherche inlassablement le sens de la vie, et de fait, ce que nous sommes.


    Le cycle fermé de la vie est celui qui s´applique à n´importe quel grain de poussière, la moindre particule et il régit le sens, la raison des vies anciennes et futures.








    Mais le plus insolite, le plus fascinant, c´est que la vie est issue de la mort !











    Fernando FREITAS est né en 1964 dans le nord du Portugal. Arrivé en France avec ses douze frères et soeur à l´âge de 4 ans, il a grandi en région parisienne, mais ses parents n´ont pas pu lui offrir les études auxquelles il se destinait. Aujourd´hui électromécanicien, il assouvit sa soif de connaissances pendant son temps libre, en autodidacte, et utilise l´écriture pour transmettre le savoir qu´il a accumulé.

    Le cycle fermé de la vie est son deuxième essai.

  • « Cinquante-cinq ans ! Finalement à cinquante-huit ans la vie n'est pas finie. Sauf si... Au fond, quoi de plus simple : trois ans asexué en état de ménopause prolongée et après... Nom de Dieu, ils n'ont aucune idée de ce que cela représente ! »

  • L'histoire, dépourvue d'un objectif précis, apparaît comme une oeuvre insuffisante. Aussi, l'homme se doit de définir un projet tiré par un idéal, qui réponde de manière satisfaisante aux besoins de sa nature intégrale, dans la construction de celle-ci. Un progrès qui s'adresse à la totalité de son être "unicitaire". C'est la seule perspective qui s'offre à l'humanité pour réaliser sa finalité, en reconstituant son unité avec le Principe, source de son existence.

  • Cet ebook bénéficie d'une mise en page esthétique optimisée pour la lecture numérique.





    «


    Nous n'avons pas trop peu de temps, mais nous en perdons beaucoup.


    »



    De la brièveté de la vie (De Brevitate vitæ), ce dialogue de Sénèque, philosophe stoïcien, écrit en 49 ap. J.-C. reste d'une modernité déconcertante. L'auteur nous explique comment nous gaspillons notre temps en courant après des plaisirs illusoires et éphémères, en étant esclaves de notre vie professionnelle, de nos désirs...
    insouciants que nous sommes de la fragilité de nos existences.

  • Des origines vers la fin, un parcours initiatique témoin et acteur d'une philosophie de l'existence. Il se propose, avec modestie, à ceux pour qui rien n'est donné d'avance. À tous ceux qui cherchent et doutent encore avec courage.

  • Depuis toujours, sur la Terre, chaque être humain, homme, femme, jeune ou senior, poursuit un cheminement particulier et différent. Ce sont des trajectoires de vies. Pour certains, l'existence se déroule d'une manière simple, voire banale. En revanche, pour d'autres, le quotidien devient parfois insupportable ; des épreuves douloureuses surgissent, et les obstacles se succèdent à répétition. Les personnages des « Chemins de vies » ont été confrontés à des situations difficiles, délicates, et bien souvent, faites de souffrances. Cependant, chacun d'entre eux a essayé de trouver une solution, faisant face à ces différentes épreuves avec courage et persévérance. Mais fort heureusement, des hommes et des femmes ont connu aussi de belles émotions. En fait, tous ces personnages sont atypiques, et leurs expériences ne manquent pas d'intérêt.

  • L'être se veut l'opposé du néant. Mais qu'en est-il si l'être est vidé de sa substance ? Si le passé ne se résume qu'en ruptures douloureuses ? Si l'amour n'a de réel que l'apparence qu'il nous offre ? Si la société n'est qu'un immense manège qui ne saurait que nous divertir et nous enivrer jusqu'à la nausée ? Plutôt que de chercher dans une vaine introspection les raisons de ce vide intérieur, ne faut-il pas briser les contours de l'enveloppe policée qu'a dessinée pour nous une société dans laquelle nous n'avons pas choisi de naître ? Sidney Mompezat, à partir d'un constat similaire au sentiment sartrien illustré par Roquentin, esquisse une vision nihiliste des acquis sociaux et moraux de notre temps, où s'effacent les frontières du vrai et du faux, du sincère et du joué. Toute substance n'est que chimère, et cette vérité éclate ici avec brutalité.

  • Pourquoi passe-t-on à côté du prince charmant ou de la femme idéale dans sa vie ? Le grand amour existe-t-il ? Pourquoi le travail devient-il de plus en plus oppressant ? Pourquoi ressent-on comme un malaise dans notre société ? Pourquoi y a-t-il des riches et des pauvres ? Pourquoi les politiques ne feront-ils rien pour améliorer notre sort ? Que vaut notre système d'éducation ? Notre justice a-t-elle sa raison d'être ? Sommes-nous libres et égaux ? Vivons-nous dans un monde de progrès ? Quel sens donnons-nous à notre vie ? L'être humain a-t-il réussi sa civilisation ? Et au fond, qui sommes-nous ? Que faisons-nous ? Vers quel destin allons-nous ? Le savez-vous ? Mais alors le savez-vous vraiment ? Ces questions et bien d'autres encore trouveront leur réponse dans ce livre. Cette oeuvre se compose d'une réflexion des grandes étapes de notre vie, de l'enfance à la mort, en abordant des éléments-clefs du quotidien tels que le travail, l'argent, l'amour, la société, la justice. Tentez, le temps d'une lecture, de mettre de côté vos croyances et d'ouvrir votre esprit. Un livre qui parle de l'homme sur un ton très libre, un livre qui parle de vous, presque de l'information j'oserais dire ! Un livre argumenté qui a pour rôle de vous faire prendre conscience, de vous faire réfléchir, ceci afin que vous repreniez votre destin en main. Tous les destins sont respectables dès lors qu'on en est maître. Mais encore faut-il les choisir en connaissance de cause. Il n'est jamais trop tard pour faire changer les choses et améliorer sa vie, ce livre en est le commencement...

empty