Religion & Esotérisme

  •   « Le monde entier met la question de la nourriture à la première place, tous tâchent de régler d´abord cette question, ils travaillent et même se battent pour cela. Mais cette attitude vis-à-vis de la nourriture n´est encore qu´une impulsion, une tendance instinctive qui n´est pas entrée dans le domaine de la conscience éclairée. Seule la Science initiatique nous apprend que la nourriture, qui est préparée dans les laboratoires divins avec une sagesse inexprimable, contient des éléments magiques capables de conserver ou de rétablir la santé non seulement physique mais psychique. Pour cela il est nécessaire de connaître dans quelles conditions ces éléments peuvent être captés, et que le moyen le plus efficace est la pensée. Oui, car la pensée de l´homme est capable de retirer de la nourriture des particules subtiles, lumineuses, qui entrent dans la construction de son être tout entier, et c´est ainsi que peu à peu il se transforme.

    «  Quand vous la comprendrez, la nutrition deviendra pour vous une source de bienfaits et de merveilles, parce qu´au-delà du simple fait de s´alimenter pour se maintenir en vie, il s´y ajoutera d´autres significations, d´autres connaissances, d´autres travaux à exécuter, d´autres buts à atteindre. En apparence vous mangerez comme tout le monde et le monde entier mangera comme vous, mais en réalité il y aura une différence aussi immense qu´entre la terre et le Ciel. » Omraam Mikhaël Aïvanhov

  •     This is not a dietary handbook. In fact it has little to do with diet. Omraam Mikhaël Aïvanhov teaches that our attitude toward nutrition is far more important than what we eat or how much we eat. He restores to the act of eating the mystical significance it attained at the Last Supper. Even the reader to whom this spiritual aspect is foreign will realize that his attitude toward food can lead to a deeper understanding of the relation between man and nature, for nature supplies man with food, and man, if his thoughts and feelings are attuned to nature, becomes capable of extracting from his physical food the subtle elements necessary to the full flowering of his whole being.

empty