• Que peut apporter un regard triple (le médecin, l'archéologue, l'anthropologue) au vaudou ? Depuis presque 15 ans que Philippe Charlier sillonne les pistes du Bénin, il a acquis suffisamment de matière, de données, d'expériences pour proposer le récit d'une immersion et d'une analyse du vaudou sur ses deux berges atlantiques.Au-delà de montrer et d'expliciter que le vaudou est une religion à part entière, avec ses codes, ses clergés, ses mythes et ses rituels domestiques et collectifs, on portera un regard nouveau, incisif, pragmatique et original sur cette croyance (et ses actions de sorcellerie associées) dans le territoire d'origine (Afrique sub-saharienne).
    Que va-t-on découvrir ?
    - gestes sacrés du quotidien
    - cérémonies des revenants (Egungun) semeurs de mort symbolique
    - divination Fâ par les coquillages
    - consécration de fétiches (avec ce qu'apporte leur examen radiologique lorsque certains ont été transportés en Occident)
    - fouilles archéologiques dans les palais des rois d'Abomey (permettant de retourner aux origines historiques du vaudou)
    - récits de l'initiation de l'auteur et des élévations successives (récit " de l'intérieur ")
    - cérémonies nocturnes avec chevauchement des adeptes par les divinités
    (" possessions ")
    - pèlerinages syncrétiques chrétiens/vaudou (" Saut d'eau ")
    - cérémonie des morts où se croisent une extrême sensualité et une fascination morbide
    (" Guédés ")

  • Elle est arrivée de Bénin City pour profiter de l'argent suisse et payer les dettes de sa famille. Elle vit sous la coupe d'une proxénète qui détient son passeport et son juju, cette figurine sacrée qui lui permet de la contrôler. Il conçoit des jeux vidéo fun-gore qui ont fait de lui une star. Il voyage à travers le monde d'hôtel de luxe en festival de geeks, ivre de drogues et vivant dans un univers parallèle où la fiction prend le pas sur la réalité. Le soir où elle s'asperge de White spirit et s'immole par le feu pour mettre fin à tout, c'est lui qui la sauve. Il devient à ses yeux l'homme qui peut l'arracher à ses démons. Les voici liés pour le meilleur et pour le pire, unis par leurs folies et leurs obsessions, associés pour se sortir du guêpier où ils se sont fourrés...

  • Des ciné-goûters aux séances pour les cinéphiles Nouv.

    Si les textes sur la diplomatie culturelle sont assez conséquents, très peu concernent la production et la diffusion des films. Les activités sur la promotion et diffusion du cinéma par les établissements culturels français sont également quasiment absentes de nombreuses études consacrées à l'histoire du cinéma. Cet ouvrage comble cette lacune grâce au projet de recherche qui en est à l'origine : Exporter et soutenir le cinéma dans le contexte des Instituts français et des Alliances françaises. En analysant les dispositifs de diffusion et promotion, la programmation et les publics sollicités, l'ensemble des contributions permet d'établir un premier bilan sur la vie des salles de cinéma des Instituts français et des Alliances françaises ainsi que sur leurs activités hors les murs. D'abord indice du rayonnement unilatéral de la culture française, ensuite vitrine de la « diversité culturelle », l'histoire des activités des IF et AF en matière de cinéma est certainement complexe. Nous avons préféré la restituer avec toutes ses contradictions et fait le choix d'exposer la variété des discours à travers les documents émanant des institutions, les récits à la première personne de leurs représentants, les études de chercheurs affirmés ainsi que les textes de jeunes doctorants.

  • «Toute menue, toute légère, elle se tenait bien droite, une sucette à la main et, la tête couverte de ces tresses à pompon qu'on appelle doko, elle avait l'air d'un diablotin facétieux.
    - Que veux-tu? gronda Sèbolola.
    Elle fit le geste d'approcher la lucette de sa bouche puis, se ravisant, déclara :
    - Pardon monsieur, je voudrais récupérer mon cerf-volant tombé dans votre carré.
    Le douanier n'eut qu'ne idée, lui fermer la porte au nez. Mais le joli sourire de la fillette réussit à l'amadouer.
    - Attends, lui dit-il, et il lui rendit le jouet, non sans pester : C'est bien la dernière fois, je déteste qu'on jette des objets chez moi.» Comment faire face à la corruption, au mauvais sort, à la stérilité, à l'adversité? Les intrigues cocasses des nouvelles de ce recueil permettent d'aborder ces quesions avec candeur et malice. Elles mettent en scène des personnages simples, décrits avec humour et sensibilité. De la ville au village, ils nous promènent en des lieux qui nous deviennent vite familiers. À travers leurs tribulations et leurs mésaventures, nous découvrons bien des réalités du Bénin, de l'Afrique - et de notre proche voisinage... Les histoires sont belles. Leurs fins saisissent, étonnent et surprennent. Elles donnent un grand bonheur de lecture.

  • Le 26 octobre 1972, un coup d'État conduit à l'instauration d'un régime de parti unique à Cotonou. Trois ans plus tard, le Dahomey devient la République populaire du Bénin, sous la houlette du Parti de la Révolution populaire (PRP).
    Bruno Amoussou, alors en poste à la Banque commerciale du Bénin, se souvient de cette période cruciale, achevée en 1990 avec le départ du président Mathieu Kérékou. « Associés à des intellectuels de gauche, les militaires au pouvoir avaient une approche naïve du développement et des rapports de force internationaux. Notre pays fut le théâtre de l'expérience la plus radicale. En novembre 1974, le président Kérékou proclame que ''le socialisme scientifique est notre voie de développement, le marxisme-léninisme est notre guide philosophique''. Quinze années plus tard, une grave crise politique, économique et sociale découla de cette audace, autant qu'elle fut la conséquence d'une gestion aventureuse des affaires publiques, notamment du secteur économique. » Pour Bruno Amoussou, le sous-développement n'est alors qu'un retard à combler. Mais la stratégie choisie par le PRP n'a pas permis de rompre avec le système capitaliste... Le laxisme, le clientélisme et la corruption ont dévoyé son projet. L'expérience mérite pourtant d'être revisitée, en cette période de triomphe de la mondialisation libérale. Le rôle que les pays développés ont joué dans la gestion de la crise financière en 2008 y invite - et c'est l'autre sujet de ce livre.

  • El presente libro nos ofrece la oportunidad de conocer el avance de las ideas sobre los interrogantes más destacados de la investigación socio-antropológica y lingüística que se realiza actualmente en Venezuela y en sus espacios limítrofes, en Brasil y Colombia. El lector encontrará también ejemplos de sociedades africanas -de Benín y de Costa de Marfil- que dan materia de reflexión y de comparación. Esta obra es la expresión de la riqueza de las problemáticas cuando, ajustándose al seno del conocimiento, la antropología integra los diferentes puntos de vista al tomarse el tiempo de cruzar el camino de las disciplinas afines. A partir de programas de investigación-participación o experiencias más concentradas en la investigación fundamental sin olvidar, por lo tanto, los intereses indígenas, las diversas contribuciones dan cuenta de las principales preocupaciones contemporáneas de las ciencias sociales. Se observa particularmente una doble orientación en los estudios. Una intenta superar los modelos explicativos monofactoriales y formular análisis que consideran diversos acercamientos, la otra trata de establecer vínculos entre la teoría y la práctica social. Ambos objetivos ilustran un mismo esfuerzo para establecer relaciones entre diferentes campos del conocimiento e integrar sus aportes específicos.

  • Serena, une jeune togolaise est déçue par son amoureux. Elle décide de ne plus tomber amoureuse. Deux années après, elle fait la connaissance d'un fou à la plage. Un jour, elle sauve le clochard des mains des jeunes qui le frappaient, le prenant pour un voleur. Plus tard, son nouvel ami lui apprendqu'il était un étudiant béninois et qu'il se nommait Kevin. Il s'était déguisé en fou pour échapper à certains problèmes familiaux ; L'amour naquitentre les deux jeunes gens et ils purent résoudre les problèmes de Kevin

  • Semer à tout vent des idées, inventer des voies singulières pour l'avenir, découvrir des terres nouvelles : Albert Tévoedjrè s'y essaya avec succès tout au long d'une vie riche et foisonnante. Défenseur infatigable du développement, pourfendeur d'injustices, promoteur des droits de l'homme et de la femme, il a oeuvré pour les défavorisés depuis toujours.
    Ce livre regroupe un ensemble de textes, qui ont ponctué son parcours, documents qui expriment une même conviction africaine et chrétienne, un même engagement humaniste et une même espérance. L'auteur donne aussi la parole aux écrivains d'hier ou d'aujourd'hui, dont les maximes l'ont marqué.

  • Il semble que l'aventure des pays africains est à l'image de celle de Kpozé. Dans ce monde en perpétuel changement, les modèles de développement copiés et mis en exécution par les dirigeants africains favorisent-ils l'émergence de leur peuple ? Apprenons

  • Fils de paysan, Bruno Amoussou, élève brillant, se fait rapidement remarquer et poursuit ses études à Porto-Novo, capitale du Dahomey, puis à l'Institut national d'Agronomie, dans les années 1960, décennie de la décolonisation de l'Afrique Noire. Cette période marque son entrée dans l'arène politique ; modestement d'abord, en devenant le président de l'association des étudiants dahoméens en 1962. Mais il fait aussi des rencontres, notamment celle du leader algérien Ahmed Ben Bella, qui le pousse peu à peu vers le devant de la scène. Des anecdotes de bizutages au temps de ses études jusqu'au récit des coulisses des projets politiques dans les années 1960, Bruno Amoussou nous renseigne sur cette période troublée. Le récit s'arrête le 26 octobre 1972, date marquant la fin provisoire des coups d'État militaires au Bénin.

  • Depuis les années 1990, de nombreux pays africains ont engagé des décentralisations administratives, soutenus en cela par les instances internationales. Ces réformes, qui s'inscrivent à une échelle globale, bousculent les équilibres antérieurs entre différents pôles de pouvoir et redéfinissent les relations entre États et sociétés civiles. À travers une décennie d'évolution, éclairée par une histoire de longue durée, des anthropologues, géographes, historiens, politistes, socio-linguistes analysent ces processus dans cinq pays d'Afrique. Ils décrivent les nouvelles formes de compétition autour des pouvoirs et du contrôle des ressources, mais soulignent aussi l'émergence de dynamiques novatrices, conjuguant communautés et citoyenneté. Une mise en regard avec l'histoire de la décentralisation et la genèse des « pays » en France apporte des éclairages inattendus sur les relations Nord/Sud, du double point de vue de la circulation des modèles et de l'existence de paradoxes communs. Ce livre intéressera tous ceux - chercheurs, acteurs ou institutions - qui travaillent sur la décentralisation, et, plus largement, sur les refontes des États en temps de mondialisation

  • « L'enseignement catholique, au Bénin, a fêté ses 150 ans. Cet anniversaire coïncide aussi avec le jubilé de l'école béninoise, si l'on se réfère à l'histoire, vu que l'école a été introduite au Dahomey par les missionnaires. Il est bien de relire ce parcours en glorifiant Dieu pour cette belle oeuvre, immense et féconde des messagers de la Parole. Mais plus encore, il est urgent que cette relecture opère un retour aux sources de l'école pour mesurer la fidélité aujourd'hui de l'école de notre pays aux intuitions qui lui ont donné naissance. Aussi ce livre ne se veut-il pas un document d'histoire, mais une analyse du modèle éducatif en vigueur dans notre pays. »

  • Histoire vraie d'une vie franco-africaine où se côtoient l'aventure, le voyage, le fétichisme, l'envoûtement, les pratiques vaudoues, la sorcellerie, l'empoisonnement, les portes de la mort... Réalités africaines... ? Monde de l'occulte et de l'invisible... ? Miraculé de la vie où tous ces dangers de mort se sont confrontés à une protection que nombreux qualifient de divine... L'affirmer ne serait-il pas prendre le risque de se tromper ? Ainsi je me limiterais à cette citation ci-dessous. « Étrange comme des événements hors du commun, comme par hasard, semblent toujours arriver aux mêmes hommes. »

  • « Mon enfant, la tristesse et la mélancolie naissent le plus souvent d'une accumulation de chapelets de frustrations et de sentiments refoulés qui se manifestent par la quête effrénée de toutes sortes de plaisir pour combler le vide qui est en nous. C'est ce que j'appelle les racines d'amertume.

empty