• Antonio José Bolivar Proaño est le seul à pouvoir chasser le félin tueur d´hommes. Il connaît la forêt amazonienne, il respecte les animaux qui la peuplent, il a vécu avec les Indiens Shuars et il accepte le duel avec le fauve. Mais Antonio José Bolivar a découvert sur le tard l´antidote au redoutable venin de la vieillesse : il sait lire, et il a une passion pour les romans qui parlent d´amour, le vrai, celui qui fait souffrir. Partagé entre la chasse et sa passion pour les romans, le vieux nous entraîne dans ce livre plein de charme dont le souvenir ne nous quitte plus.

    1 autre édition :

  • Ceux qu'on aime

    Victoria Hislop

    Une odyssée familiale puissante et passionnante.
    Après le succès de L'Île des oubliés, le grand retour de Victoria Hislop à la saga historique.
    Athènes, milieu des années 1940. Récemment libérée de l'occupation allemande, la Grèce fait face à de violentes tensions internes. Confrontée aux injustices qui touchent ses proches, la jeune Themis décide de s'engager auprès des communistes et se révèle prête à tout, même à donner sa vie, au nom de la liberté.
    Arrêtée et envoyée sur l'île de Makronissos, véritable prison à ciel ouvert, Themis rencontre une autre femme, militante tout comme elle, avec qui elle noue une étroite amitié. Lorsque cette dernière est condamnée à mort, Themis prend une décision qui la hantera pendant des années.
    Au crépuscule de sa vie, elle lève enfin le voile sur ce passé tourmenté, consciente qu'il faut parfois rouvrir certaines blessures pour guérir.

    Traduit par : Alice Delabre
    © Éditions Les Escales, un département d'Édi8, 2019
    © et (P) Audiolib, 2020
    durée : 14h52

  • Au pays des eucalyptus

    Elizabeth Haran

    • Archipel
    • 4 Février 2021

    Quand, en 1910, Nola Grayson, une jeune préceptrice en avance sur son temps, quitte l'Angleterre pour rejoindre les terres hostiles et inhospitalières d'Australie, elle sait qu'elle aura fort à faire pour trouver sa place. Parviendra-t-elle à trouver le bonheur par-delà les océans ? Une saga digne des meilleurs romans de Tamara McKinley et Sarah Lark.
    Nola Grayson est une jeune préceptrice en avance sur son temps. Mais, en 1910, la bonne société londonienne ne veut pas d'une enseignante aux méthodes pédagogiques jugées subversives. Ne prône-t-elle pas, entre autres, l'émancipation de la femme ?
    Aussi, quand Nola se voit proposer un poste à des milliers de kilomètres de chez elle, en Australie, décide-t-elle de tenter l'aventure. Pleine d'optimisme.
    Mais, une fois arrivée sur l'île continent, elle déchante. Les habitants de cette partie reculée du bush attendaient un instituteur. Quelle n'est donc pas leur surprise de voir débarquer une femme... Nola parviendra-t-elle à s'imposer dans cette terre dure et inhospitalière ? Et à trouver le bonheur ?

  • Le Mont analogue, l'oeuvre maîtresse de René Daumal, ne sera découverte qu'après sa mort. Dans ce récit, le poète du Grand Jeu embarque le lecteur dans un voyage initiatique vers le Mont Analogue, mystérieux et invisible sommet, objet de tous les fantasmes. Pierre Sogol, curieux monsieur, convainc le narrateur de l'accompagner dans une quête qui les conduira à traverser le Pacifique, avant d'accoster à l'énigmatique Port-des-Singes. Ils entreprendront de gravir le Mont, sans atteindre le sommet : Daumal mourra avant d'avoir terminé son récit.
    Mythique, inaccessible, le Mont Analogue demeurera un mystère pour l'auteur et ses lecteurs. Horizon lointain et pénétrant, le Mont, par sa puissance allégorique, fascinera plusieurs générations d'artistes et inspirera à Jodorowski sa Montagne sacrée.

    Entre 1922 et 1925, René Daumal (1908-1944) est élève au lycée de Reims, où il fait la connaissance de Roger Gilbert-Lecomte, Robert Meyrat et Roger Vaillant. Il se lance dans l'étude du sanskrit et multiplie les expériences sur l'état de la conscience dans les phases de sommeil. Avec ses camarades, il fonde en 1928 une revue : Le Grand Jeu. Après la publication d'une recueil de poèmes Contre-ciel (1935) puis de La Grande Beuverie (1939), il se lance dans la traduction de textes hindous.

  • Pour étancher la soif, qui est une soif d'absolu, deux possibilités se présentent : la boisson et la drogue. Les uns boivent par peur de penser, d'autres par crainte de ne pas trouver plus sot que soi. Mais comment en sortir ? Le mystérieux "personnage de derrière les fagots" pourrait bien détenir la clef de l'issue : un « véritable mode d'emploi de la parole ». Des jeux de langage réjouissants se déversent à flots continus dans ce récit inclassable, entre la pataphysique de Jarry et la Divine Comédie de Dante. De page en page, le lecteur va de surprise en surprise, et l'auteur de dénonciation en dénonciation, celle des faux semblants et du bas matérialisme. Du cercle de la soif, le lecteur plonge dans les paradis artificiels, avant de retrouver « la lumière ordinaire du jour ».

    Entre 1922 et 1925, René Daumal (1908-1944) est élève au lycée de Reims, où il fait la connaissance de Roger Gilbert-Lecomte, Robert Meyrat et Roger Vaillant. Il se lance dans l'étude du sanskrit et multiplie les expériences sur l'état de la conscience dans les phases de sommeil. Avec ses camarades, il lance en 1928 une revue : Le Grand Jeu. Après la publication d'une recueil de poèmes Contre-ciel (1935) puis de La Grande Beuverie (1939), il se lance dans la traduction de textes hindous.

  • "Pas d'erreur, cette fille était de la race des vaincus. Elle ne tenterait rien. En bonne intello, elle se contenterait d'analyser. Et tu en arriveras à la conclusion que mon père n'a aucune raison de te vouloir du mal. Une déduction erronée. Le souci avec lui, c'est qu'il n'a jamais été maître des émotions étranges qui chevauchent dans les méandres de son esprit. Il est comme un demi-dieu, capable du pire comme du meilleur. Un être absurde et merveilleux, dépourvu d'empathie, sans peur, susceptible de se lancer dans des actions inutiles et sacrément périlleuses pour lui et son entourage." Après avoir fréquenté Les Infidèles et fait une escale au Japon avec Kabukicho, Dominique Sylvain nous emporte une fois encore dans son univers dangereusement onirique et sensuel. Nouvelles technologies et Bitcoins lui offrent mille et une manières de tordre le cou aux codes du roman policier. Une femme de rêve brouille les pistes : au lieu de traquer le coupable, n'est-il pas plus séduisant de rechercher qui est la victime ? "Quelque part c'est insensé, mais ça me plaît ainsi." Dominique Sylvain Dominique Sylvain a vécu en Asie pendant treize ans. Elle a fait ses débuts dans le polar avec la parution de Baka!, son premier roman inspiré de sa vie au Japon. Après avoir été journaliste, puis responsable de la communication au sein d'une grande entreprise, elle se consacre désormais exclusivement à l'écriture. Lectrice insatiable et fan inconditionnelle de Murakami, elle use de toutes les libertés que lui offre le policier pour jouer avec les codes du genre et emprisonner ses lecteurs dans de redoutables filets. Ingrid et Lola - le duo improbable qu'elle a imaginé - sont devenues des personnages culte. Son oeuvre singulière, et primée à de nombreuses reprises, est traduite dans une quinzaine de pays et est également disponible aux Éditions Points.

    Dominique Sylvain a vécu en Asie pendant treize ans. Après avoir été journaliste, puis responsable de la communication au sein d'une grande entreprise, elle se consacre désormais exclusivement à l'écriture.Lectrice insatiable et fan inconditionnelle de Murakami, elle use de toutes les libertés que lui offre le policier pour jouer avec les codes du genre et emprisonner ses lecteurs dans de redoutables filets. Ingrid et Lola-le duo improbable qu'elle a imaginé-sont devenues des personnages culte.

  • "J'ai toujours cru que lorsqu'un homme se met dans la tête de venir au bout d'un projet quelconque et qu'il ne s'occupe que de cela, il doit y parvenir malgré toutes les difficultés ; cet homme deviendra grand vizir, il deviendra pape, il culbutera une monarchie pourvu qu'il s'y prenne de bonne heure." Le récit de ce qui restera sans doute la plus extraordinaire aventure de Casanova : sa spectaculaire évasion de la prison des Plombs.

  • « Exotique et mystérieux. Je me suis laissé captiver par cette histoire complexe. » Dinah Jefferies
    « Extraordinairement bien écrit... Impossible de le refermer. Et inoubliable. » Iona Grey
    Deux grandes histoires d'amour. Une trahison bouleversante. Une guerre qui change tout.

    Singapour, 1897

    À vingt ans, Harriet et Mae Grafton sont des jumelles nées d'une liaison scandaleuse. Alors qu'elles sont rejetées par la bonne société, elles ne peuvent que compter l'une sur l'autre.
    Mais lorsque leur riche bienfaiteur les envoie à Singapour, elles font la connaissance du mystérieux Alex Blake, et leur relation se détériore, ce qui aura des conséquences dévastatrices...

    Singapour, 1941

    Petite-fille de Mae, Ivy Harcourt travaille à Londres et est affectée à Singapour, alors sous la menace d'une invasion japonaise.
    Même si Ivy redoute de vivre sur cette île qui lui est totalement étrangère, elle n'est pas du tout préparée à ce qui l'y attend : des inconnus surgissant du passé de sa grand-mère, une histoire d'amour inattendue et un secret qui n'attend que d'être découvert...

    Une île en Orient est le livre idéal pour les fans de Dinah Jefferies et Victoria Hislop.
    Saisissant, authentique et absolument magnifique, Une île en Orient est suggestif et évocateur, ce qui se fait de mieux en fiction historique.
    ***
    « Suggestif, captivant... une lecture riche et convaincante. » Gill Paul
    « Une histoire d'amour émouvante et poignante, à l'atmosphère envoûtante. Je sentais presque la sueur sur ma peau. » Rachel Rhys
    « Magnifiquement écrit... une histoire d'amour touchante. » Tracy Rees
    « Il est impossible de refermer ce livre avant de l'avoir fini. » Kate Riordan
    « Parmi les thèmes de ce roman épique, citons l'amour, la rivalité entre deux soeurs et la trahison. » My Weekly
    « Sublime ! Tout ce que devrait être la fiction historique. » Nicola Cornick
    « Extrêmement captivant... Évasion garantie, avec une plume magnifique. » Emma Rous
    « Évocateur, luxuriant et joliment écrit, Une île en Orient est une lecture captivante. » Nikola Scott

  • Peut-on encore aimer après un mariage fondé sur le mensonge ?

    Ceylan, 1935. Louisa Reeve, fille d'un riche négociant britannique en pierres précieuses, est l'heureuse épouse d'Elliot, un séduisant et intrépide homme d'affaires.
    Tout bascule lorsque Louisa fait face à de nombreuses fausses couches et qu'Elliot passe le plus clair de son temps à Cinnamon Hills, une plantation de cannelle. Après sa mort brutale, la jeune femme se retrouve seule pour percer le mystère de ses nombreuses absences.
    Retournant à la plantation, elle rencontre Leo, le propriétaire des lieux, pour qui elle éprouve une étrange attirance. Lorsque la trahison d'Elliot éclate au grand jour, Louisa n'a que Leo vers qui se tourner même si celui-ci n'est pas celui qu'il semble être.

    Une grande fresque d'amour et de trahison par l'auteure internationalement reconnue de La Mariée de Ceylan.

    « La Fille du marchand de saphirs combine tout ce que j'aime dans les romans de Dinah Jefferies : l'arôme exotique des épices, la chaleur moite, les couleurs chatoyantes des fleurs et des couchers de soleil, le cri aigu des singes et les stridulations des insectes des tropiques dans le vent. Ce roman est le plus romantique de tous ceux qu'elle a écrits. » - Gill Paul
    « Les monuments, les senteurs et l'atmosphère de Ceylan font l'objet de descriptions remarquables. Du grand Dinah Jefferies ! » - Lucinda Riley
    « Une fresque magnifiquement écrite qui se déploie de manière déchirante et exaltante dans un cadre merveilleux. Splendide ! » - Katie Fforde
    « Dinah Jefferies tisse une intrigue à la fois policière et sentimentale dans un décor exotique. Les lecteurs qui ont aimé La Mariée de Ceylan seront séduits par ce nouveau roman. » - Library Journal
    « Du grand romantisme d'évasion ! » - The People

  • Depuis la mort de sa compagne, le docteur Morland, médecin français, vit isolé de tous et de tout au fond des steppes russes. Après sa corvée de bois quotidienne, il assiste un jour, à quelques mètres de sa cabane, à un règlement de compte qui se termine mal pour les protagonistes. Sentant que sa tranquillité et son isolement risquent de ne pas durer, l'ermite quitte les lieux, cherchant encore une fois l'isolement le plus total. Las, la police, des truands particulièrement retors et quelques membres des services de renseignements russes se lancent à la poursuite de cet innocent témoin... qui va découvrir l'hospitalité pour le moins particulière des psychiatres et des policiers russes. Cauchemardesque et kafkaïen mais bougrement dépaysant. Que nous sommes loin de la COVID et du confinement.
    La suite de Mortelle canicule, publié l'année dernière. On y retrouve le personnage principal, le docteur Morland, exilé dans les neiges isolées de l'ex-Union soviétique. Nul besoin cependant d'avoir lu Mortelle canicule pour apprécier ce roman. Les deux livres sont indépendants.
    Un sujet bigrement tendance : la vie isolée dans l'immensité des forêts de Russie. Aussi passionnant et enthousiasmant que les livres de Sylvain Tesson, le suspens en plus.
    Le système policier et politique de la Russie de Poutine vu par un policier français, russophile invétéré. Où l'on découvre que si l'URSS c'est du passé, le système concentrationnaire et policier reste peu ou prou le même. Saisissant et inquiétant.
    Des descriptions incroyables, saisissantes : Le système carcéral russe, les fameux hôpitaux psychiatriques, la vodka, l'immensité des steppes, la chaleur des rares habitants, la froideur des derniers supports d'un système policier en fin de course nostalgiques de l'ex-URSS.

  • Swan Hill ; les pionniers

    Anna Jacobs

    Après le succès de la trilogie Cassandra, le premier volet de la nouvelle saga d'Anna Jacobs, qui met en scène la jeune Isabella partie de Singapour pour l'Australie dans les années 1860 afin de suivre un homme qu'elle ne connaît pas. Mais qu'elle vient d'épouser... Pour le meilleur ou pour le pire ? " Une héroine inoubliable qui rappelle combien fut périlleuse la vie des premières femmes à s'établir en Australie. "
    goodreads.com
    Si, dans les années 1860, Singapour a tout d'une destination exotique, elle n'en reste pas moins une ville impressionnante pour Isabella, jeune Anglaise sans le sou, orpheline depuis la mort de sa mère.
    Ne trouvant pas de place de gouvernante, elle accepte l'offre de M. Lee, un riche marchand chinois. Elle s'installera chez lui et lui enseignera l'anglais. Deux ans plus tard, ce dernier lui présente Bram Deagan, un Irlandais ambitieux souhaitant s'installer en Australie et y ouvrir un négoce. M. Lee pousse Isabella à épouser Bram et à le suivre dans l'aventure...
    Début d'une fresque qui verra Isabella et Bram tenter de s'inventer une vie nouvelle dans la colonie de Swan Hill, au coeur de l'Australie sauvage. Mais la vie réserve des dangers, parfois des infortunes. Le bonheur sera-t-il au bout du voyage ?

  • Maor est un jeune Olphite promis à un bel avenir dans sa caste : il a le don de Vision.
      Mais un jour il fait une découverte macabre qui le pousse à s'enfuir de l'école où il vit depuis dix ans. Propulsé dans le monde « réel » et métamorphosé par sa rencontre avec Sirius et le professeur Hermann, il doit se rendre à l'évidence : les Olphites cachent quelque chose à l'humanité...
      Poursuivis à travers la planète par les « pisteurs » d'Ikar, le guide des Olphites, Maor et ses amis vont vivre une aventure hors du commun avec un espoir fou : sauver la Terre.

  • Soldat allemand capturé en août 1945 par l´armée Rouge, Clemens Forell écopa d´une condamnation à vingt-cinq ans de bagne dans des mines de Staline, près du détroit de Béring. Y parvenir dans des wagons à bestiaux, à pied dans la neige et le vent fut déjà une épreuve mortelle pour bon nombre des prisonniers. Forell, comme les autres, venus de partout, sera enfermé sous terre dans des conditions dantesques et n´aura de cesse de s´enfuir. De cette incroyable aventure humaine, il retiendra pourtant un amour sans mesure pour cette Sibérie qui l´aura tant fait souffrir ; une Sibérie rude au-delà de l´imaginable qui lui aura offert le plus incompréhensible des cadeaux : la vie.



    /> En 1953, un imprimeur-éditeur munichois, en écoutant l´un de ses techniciens raconter sa vie de prisonnier, son évasion et sa folle errance à travers la Sibérie, lui suggère d´en faire un livre. C´est le romancier allemand Josef Martin Bauer (1901-1970), captivé par l´histoire de cet inconnu, qui relèvera le défi de la narration et fera de cette histoire vraie l´un des plus bouleversants témoignages de ce que l´homme peut entreprendre pour demeurer libre.

  • René Belbenoît a vingt-deux ans quand il est condamné pour vol à la déportation à vie en Guyane. Au bagne, il n'a de cesse que de trouver un moyen de recouvrer sa liberté. Après plusieurs tentatives infructueuses, traité de plus en plus durement, il parvient à ses fins. Suivra une cavale de vingt-deux mois, en pirogue, à cheval mais surtout à pied, à travers mers, jungles, fleuves et montagnes, à l'issue de laquelle il réussit à gagner clandestinement les États-Unis. Guillotine sèche est le récit de cette incroyable aventure qui séduisit déjà plus d'un million de lecteurs depuis sa publication et inspira les célèbres roman et film Papillon.

  • « Jusqu'au bout, irai ! »Paris, 1793.
    Sébastien de Rocadour, dit « l'Esquirol » à cause de sa chevelure rousse et de son agilité, est monté dans la capitale avec l'idée de défendre le Roi. Hélas, pris dans le tourbillon de la Terreur, ce garçon de dix-sept ans doit bientôt adapter ses rêves à la sanglante réalité. Risquant sa vie à chaque pas, il rencontre l'amitié et la trahison, la haine et l'amour. Tiraillé entre sa vénération pour la Reine, qu'il cherche à faire évader de sa prison, et sa passion pour Saphire, la baladine, l'Esquirol va devoir choisir sa voie et, peu à peu, devenir un homme...

  • "Alors que le ciel matinal étire sa couleur claire, quoi de mieux que de brefs exercices stimulants pour réveiller ses neurones et son imaginaire ?"
    Vous aimez les réveils en douceur, les petits déjeuners plongé(e) dans votre bulle intérieure ? Et si vous attrapiez un stylo dès les premiers rayons du soleil pour explorer paisiblement les plaisirs de l'écriture libre et spontanée ?
    Loin du bruit du monde, dans l'atmosphère de votre propre bulle, vous vous surprendrez à écrire en écoutant votre intuition.
    Une respiration nécessaire pour apprécier chaque jour un peu plus ce nouveau rituel d'écriture matinal !
    Au programme :
    - 22 thématiques d'ateliers inspirants et vitaminés ;
    - 66 exercices aussi plaisants qu'un bon jus d'orange frais ;
    - 5 minutes par jour pour faire escale dans votre bulle intérieure avant d'entrer dans l'agitation quotidienne !
    Myriam Jézéquel réactualise ici le genre des « ateliers d'écriture » en proposant 66 exercices créatifs et ludiques pour un réveil en douceur, des matins ensoleillés, un régal matinal, une journée formidable, une invitation à cueillir le jour, un nouveau départ, etc. Loin du bruit du monde, dans votre petite bulle, vous explorerez les plaisirs de l'écriture libre et spontanée. Heureux celui qui se lève tôt !

  • "Quel meilleur moment pour écrire que cette heure de la journée où l'agitation du monde s'efface et le silence s'installe peu à peu ?"
    La journée touche à sa fin, les lumières s'adoucissent et une boisson chaude fume à vos côtés. Vous voilà prêt(e) à vous laisser inspirer par le soleil couchant, le scintillement des étoiles ou la noirceur de la nuit. Une agréable invitation à vous immerger progressivement dans l'écriture intime et intuitive.

    Grâce à ce nouveau rituel nocturne, vous aurez la délicieuse sensation de pouvoir exprimer librement vos réflexions, vos émotions et vos envies d'évasion.

    Au programme :
    - 18 thématiques d'ateliers inspirants et fantaisistes ;
    - 66 exercices propices à l'introspection et à la rêverie ;
    - 5 minutes par jour pour faire escale dans votre bulle intérieure avant de tomber dans les bras de Morphée !
    Myriam Jézéquel réactualise ici le genre des « ateliers d'écriture » en proposant plus de 50 exercices créatifs et ludiques à pratiquer au soleil couchant, dans le silence nocturne ou l'envoûtement de la nuit, sous les étoiles, dans la nuit noire ou encore lors de voyages nocturnes. Un temps de contemplation et d'observation où vous permettrez à votre esprit de s'évader librement...

  • Depuis l'arrivée de Mickaël dans l'école de Gabriel et Raphaëlle, les trois enfants sont devenus inséparables !Mais bientôt, une mystérieuse lettre anonyme leur suggère de profiter de la classe de neige pour apprivoiser Victor, un nouvel élève particulièrement antipathique...Entre les folles descentes à ski et la nature sauvage, nos amis sont loin d'imaginer les aventures qui les attendent sur les pistes ! Et qui est cet homme intrigant qui les espionne de loin ?


  • À l'instant où Richard décide d'effectuer un demi-tour, le moteur de l'hydravion commence à hoqueter avec des explosions intermittentes. La vitesse diminue dangereusement.


    - Que se passe-t-il, bon sang ? Ça cafouille complètement !


    L'échappement évacue une fumée épaisse. Des témoins d'alarme clignotent sur le tableau de bord. Pour revenir face au vent, le pilote amorce un demi-tour. Les gouvernes tirées à mort, le zinc tombe de côté vers la barrière de corail blanche d'écume où d'énormes rouleaux brisent.


    - Pas ici ! Non, pas ici !


    Dans son casque, il entend la voix du responsable de la tour de contrôle lui demander quelles sont ses intentions. Son coeur s'emballe, une bouffée de chaleur s'empare de ses épaules et de son cou. Il reprend sa respiration puis répond :


    - Perte de puissance, je dois amerrir en urgence !


    Franck, journaliste, n'est pas insensible aux charmes de Maréva, océanologue qui étudie le dauphine Jean-Louis en Bretagne. Aussi, lorsque Maréva apprend la disparition de son père adoptif, Richard, Franck accompagne Maréva en Polynésie, et ensemble ils vont mener l' enquête. Très vite, il apparait que la disparition de l'avion n'était pas un accident. Un roman d'aventure dépaysant, plein de fraîcheur, une grande et belle évasion !

  • 1919. Sibérie. Le long de la voie du Transsibérien, Jazyk est occupée par une légion tchèque et attend loffensive des rouges. La ville est dominée par une secte religieuse sous la conduite de Balashov. Arrive Samarin, mystérieux fugitif venu de la forêt qui raconte quil sest évadé dun bagne et quil est poursuivi par un cannibale. Anna Petrovna, une jeune veuve, nest pas insensible à ce nouveau venu. Un shaman de la région est assassiné, et la peur et la folie sabattent sur la ville. Le pervers capitaine Matula rêve de fonder un royaume dans ce bout du monde glacé, nomme un tribunal pour juger Samarin et affronte Mutz, le lieutenant plein dhumanité. Dans une grange piaffe un étalon noir. Les rouges arrivent.
    Des personnages exceptionnels dintensité et de grandeur. Avec un remarquable talent de conteur, J. Meek combine le charme des grands romans russes au rythme dun thriller moderne.

  • Construit sous la forme d'une course poursuite, La Fin du monde a du retard met en scène Alice et Julius, deux amnésiques qui s'évadent de la clinique psychiatrique où ils sont traités. En effet, Julius s'est donné pour mission de déjouer un terrible complot qui menace l'humanité. Poursuivis par la police, par des journalistes et par de mystérieux personnages de l'ombre, ils iront de péripéties en rebondissements jusqu'à l'incroyable révélation finale.
    Comme dans chacun de ses romans, J. M. Erre joue avec les codes d'un univers de la culture populaire (le cinéma bis dans Série Z ou le roman policier dans Le Mystère Sherlock). Dans ce nouvel opus, ce sont les thrilles ésotériques à la Da Vinci Code qui servent de terrain de jeu.
    En s'interrogeant de façon décalée sur la manière dont chacun construit ses certitudes, La Fin du monde a du retard se veut avant tout un récit joyeux sur ce qui fait à la fois le malheur et la grandeur de l'être humain : sa capacité à se raconter des histoires !


    J.M. Erre est né à Perpignan en 1971. Il vit à Montpellier et enseigne les lettres et le cinéma dans un lycée de Sète. Il écrit des romans publiés par Buchet/Chastel depuis 2006.

  • Le livre Peter Blood, après une vie aventureuse, ne demandait qu´à exercer son métier de médecin dans une paisible bourgade d´Angleterre... jusqu´au jour où la justice du roi le condamne pour avoir porté secours à un rebelle et l´envoie au bagne dans les Caraïbes. Mauvais calcul pour ladite justice car Peter Blood s´évade avec quelques compagnons d'infortune, s´empare d´un vaisseau espagnol, et a tôt fait de mettre les Antilles à feu et à sang...

    Adapté au cinéma par Michaël Curtiz en 1935 avec Errol Flynn dans le rôle principal, Captain Blood est, aux côtés de L'Ile au Trésor et de Moonfleet, l'un des chefs-d´oeuvre absolus du roman d'aventures inspirés par la mer.

    L'auteur Né en 1875 de mère anglaise et de père italien, tous deux chanteurs d´opéra, le jeune Rafael Sabatini connut une enfance et une adolescence itinérantes qui lui permirent de maîtriser l´anglais, l´italien, le portugais et l´allemand. Il devint traducteur puis se lança dans l´écriture de romans d´aventures, de pirates, de cape et d´épée, et renouvela avec talent tous les codes de ces genres. Il est mort en 1950 ; sa tombe porte en épitaphe la première phrase de Scaramouche : « Il était né avec un don pour le rire, et l´idée que le monde était fou. »

  • « Alors comme ça, faquin, il paraît que tu veux me donner des ordres ! Alors comme ça, coquin, tu défonces ma porte et celle de la maison du Seigneur et tu viens au beau milieu de la nuit déranger mes prières ! Mais qui es-tu, fol moucheron, pour ainsi venir en armes dans la maison de Dieu ? Je vais te faire passer le goût de la violence, moi, je vais t'apprendre l'amour du prochain même si, pour cela, je dois y passer ma vie et user le cuir de mes sandales à te botter ce qui te sert pour t'asseoir ! »Retrouvez les aventures du père Sixte, moine haut en couleurs, de Louis, son petit protégé, du valeureux capitaine Éric Deluys et de la vile Henriette pour la conquête du Royaume du Lys.

empty