Jean-Luc PETIT Editions

  • Le 6 décembre 2006, à l'occasion de la Saint Nicolas, j'avais présenté aux citoyennes et citoyens d'en France, et naturellement aux candidats à l'Elysée, un album de réflexions politiques en musique, principalement sous la forme de la parodie de chansons, le CD SARKOZY Selon Ternoise. Cet album de 14 titres est devenu un collector (http://www.cdsarkozy.com) : nos vaillants médias si prompts à dénoncer la censure en Chine n'ont pas jugé nécessaire d'accorder la moindre attention à ces chansonnettes, peut-être par souci de ne pas les retrouver dans la bouche des électrices et électeurs. Je n'ai pas encore noté le terme censure !
    J'ai même hésité au sujet du titre. Facile de crier à la censure ! Je précise rester persuadé qu'aucun décret secret ne fut pris pour interdire aux journalistes d'honorer leur métier au sujet de cette production indépendante et lotoise.

    Puis j'ai relu l'article les médias et la censure du 22 juin 2005, de l'Observatoire français des médias : « la forme la plus courante de censure est l'autocensure par laquelle les journalistes décident eux-mêmes de ne pas couvrir certains sujets qui seront vus d'un mauvais oeil par des supérieurs. » (http://www.censures.info) Je me souviens aussi de Daniel Carton dans « bien entendu... c'est off » : "la presse est aujourd'hui en France moralement sinistrée, mais comme ils me disent tous « il faut bien bouffer »".

    Pourtant, peut-être, qu'en 2012, quelque chose a changé : Internet est vraiment devenu un média.

  • Octobre 2013 : ce livre de référence est désormais également disponible en papier... La version numérique est vendue à "tarif symbolique", pour l'Histoire.



    Ce document, les journalistes, naturellement libres, intègres, indépendants et surchargés de sollicitations (dont celles peut-être prioritaires des amis, où peuvent figurer les attachées de presse) ont considéré préférable de le laisser dans l´anonymat avant les élections présidentielles 2012.

    La Dépêche du Midi de Jean-Michel Baylet (également candidat, souvent jugé sympathique, à la primaire socialiste) ne fut pas le seul organe de presse à l´ignorer.

    Un livre sans relais médiatique est un livre invisible. Même avec les prétendus "réseaux sociaux" (déjà réduits au rôle d´animation du spectacle, au service des installés).
    />
    Pourtant, l´Histoire, parfois, sort de l´oubli la première réelle analyse dans un passé contrôlé, même un passé récent. Il est nécessaire que s´amalgament de nombreux hasards, qu´aucun auteur, surtout indépendant, ne peut maîtriser.



    Ce texte expliquait l´état de la gauche "de gouvernement", donc les dangers, pour cette gauche mais surtout pour le pays, d´une victoire de François Hollande. Ce qui fut occulté en 2012 reviendra comme un boomerang en 2017. En 2012, il ne fallait surtout pas réfléchir mais voter contre le méchant Nicolas Sarkozy.

    En 2012, le livre, pour des raisons "techniques", n´exista qu´en numérique. En octobre 2013, pour l´Histoire, la version papier. Lisez-le avant 2017 !

    Http://www.gauche.info Un an plus tard les analyses de Ternoise confirmées par la réalité...
    *** PRIX SPECIAL : un livre pour l'Histoire : François Hollande est effectivement devenu Président en profitant du rejet de Nicolas Sarkozy et de la chute de DSK *** Maintenant que François Hollande est élu Président, cet essai de Stéphane Ternoise suscite intérêts et réflexions alors qu'au moment des votes il passa quasi inaperçu !

    Peut-être logique : les électrices et électeurs voulaient changer de Président... mais désormais ils s'interrogent...

    Stéphane Ternoise, par son regard indépendant, apporte des réponses... et pointe les points d'extrême vigilance nécessaire...

    18 jours avant le premier tour de l'élection présidentielle 2012, Stéphane Ternoise livrait le fruit de ses analyses. .. qui se sont vérifiées ! Même le joker qu'il restait à Nicolas Sarkozy et qu'il n'a pas su utiliser, trop captivé qu'il était par les voix de Marine Le Pen...



    C'est difficile, en France, d'être de gauche.

    Http://www.gauche.info Présentation lors de sa publication :

    Si François Hollande gagne, l'espoir de réformer le Parti Socialiste s'effondre pour au moins 20 ans ! Des bébés éléphants sont formés pour entrer dans la carrière avec le même état d'esprit.

    Certes, déjà, même dans l'hypothèse d'une défaite, les notables installés semblent écarter toute transformation !... Et les élus locaux se satisferont d'ainsi pouvoir continuer à cumuler les mandats ! Oubliées les lucides déclarations d'après la défaite de Ségolène Royal en 2007 : "si le PS perd les prochaines présidentielles, il disparaît." Néanmoins Jean-Luc Mélenchon peut espérer le siphonner et nul n'a vraiment réfléchi à la révolte des militants tellement le parti s'est habitué à leur docilité.



    Je ne voterai pas Nicolas Sarkozy le 6 mai 2012 mais j'aurai des difficultés à accorder une quelconque confiance à François Hollande, surtout en vivant dans le Lot...



    Jamais un candidat socialiste n'a suscité aussi peu d'enthousiasme mais François Hollande peut récolter la mise après un quinquennat sarkozyste...



    Pourquoi lui ? Arrêtez les grandes théories promotionnelles : car il fut le seul au Parti Socialiste à rapidement se positionner dans l'optique de l'effondrement de Dominique Strauss-Kahn, le seul à ne pas marcher en rang derrière le président du FMI alors auréolé du statut de futur président de la République française...



    Comment se résoudre à offrir cinq ans de notre pays aux notables du 21 avril 2002, incapables depuis une décennie de sortir le Parti Socialiste du tout et n

  • Le but d'une classe dirigeante est bien de convaincre "le peuple" de son incompétence : la chose publique doit être gérée par des gens formés à cette pratique, un clan ; peu importe l'étiquette pourvu que perdure les valeurs essentielles du pouvoir, l'oligarchie. Vous n'êtes pas sérieux ! être candidat, c'est combler un vide, un vide condamné, si je m'abstenais, à rester invisible pour les chroniqueurs officiels de cette présidentielle. Qui se soucie de la ruralité ? Un ministre s'occupe de nous, alors de quoi nous plaignons-nous ! être candidat, c'est probablement rester invisible, déclaré "non crédible". être ou ne pas l'être ? Bientôt nous ne serons plus si nous les laissons penser pour nous ! Nous serons "rattachés"... Format PDF, adapté du "PDF imprimeur" de la version papier. Version numérique offerte par http://www.candidat.info et http://www.montcuq.tv Stéphane Ternoise (La TV de Montcuq)

  • France : la présidentielle 2017 : le candidat de la ruralité réelle et de la modernité... est le seul à offrir son livre... en numérique... Une version en papier existe... Candidat non médiatisé, il s'adresse directement aux élus... et pourrait créer la surprise le 17 mars 2017, être "l'inconnu aux 500 parrainages". Son site d'information est le plus logique : http://www.candidat.info

  • Publié en octobre 2012 uniquement en numérique, ce document fut rapidement étrillé sur le principal site de vente d'ebooks en France... par un membre "COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR" ne l'ayant visiblement pas acheté !
    Édition revue en février 2014 lors de la sortie en papier.
    Il y aura bien un duel Sarkozy - Fillon pour 2017.

    Ce livre fut sûrement le premier à l'expliquer.

    2012 : le titre leur semblait déplacé !

    2013, François Fillon fut bien présent et l'actualité valide régulièrement ces analyses...

    François Fillon, persuadé qu'il aurait battu François Hollande en 2012, qu'il le battra en 2017...


    Tout est dit dans le titre ? Pourtant, l'idée n'ose pas se proclamer, ni chez l'ancien Premier ministre ni chez ses partisans, ni même chez les journalistes.

    Naturellement c'est off ?! Il convient de ménager Nicolas Sarkozy, ne surtout pas réveiller son pouvoir de nuisance, ni commettre un faux pas, une arrogance, qui pourrait justifier son retour...


    La suite des analyses politiques de Stéphane Ternoise (http://www.ternoise.net), dont le "Ce François Hollande qui peut encore gagner le 6 mai 2012 ne le mérite pas" n'eut pas l'audience méritée (faute de relais médiatiques) mais se confirme de jour en jour... Un écrivain indépendant, un chroniqueur indépendant, un observateur politique non subventionné, sans lien avec les partis ni les médias traditionnels.

    Une parole vraie. La droite aurait tort de chercher un joker, espérer un come-back gagnant du battu, quand elle possède la carte Fillon ? Et la France ? Analyse...
    Autres analyses politiques sur http://www.commentaire.info (un site de Stéphane Ternoise) Contenu :
    - Dans la tête de François Fillon...

    - 2012... où les primaires impossibles - 2017... François Fillon candidat logique face à un PS de nouveau décomposé ?

    - Un itinéraire tracé d'avance ?...

    - François Fillon, l'exception française...

    - François Fillon, un statut particulier par rapport à Nicolas Sarkozy - Jean-François Copé a su capter les UMP problématiques - François Fillon et l'humour ?

    - Fillon et le débat sur les valeurs évité...

    - L'élection de François Fillon serait-elle une bonne chose pour la France ?

    - Qui est François Fillon ?

empty