• Avec ce deuxième roman, Lucy Maud Montgomery continue de déployer sous nos yeux fascinés l'univers enchanteur qu'elle a créé autour d'Anne Shirley, l'orpheline idéaliste aux yeux clairs et aux cheveux roux adoptée par erreur. Entre les amis de toujours, qu'on aime retrouver, et les nouveaux venus, si intéressants, entre les idées saugrenues qu'on ne peut museler, et le bon sens qui, désormais, pointe son nez, Anne nous entraîne dans les aléas de la vie douce et enchanteresse d'un village un peu hors du temps. À travers les joies et les peines qui font la trame du quotidien, le style si frais et poétique de Lucy Maud Montgomery porte la voix d'Anne dans les péripéties, les rêveries et les moments de tendresse. Après Green Gables, quel plaisir d'enfin découvrir Avonlea !
    « L'écriture a toujours été ma raison d'être. » Lucy Maud Montgomery [1874-1942] fait partie de ces auteurs qui, par-delà les embûches de la vie ont, en un seul livre, conquis des millions de lecteurs. Autrice canadienne la plus lue au monde grâce à Anne de Green Gables, elle a irrigué son oeuvre immense - plus d'une vingtaine de romans, 500 nouvelles et autant de poèmes - d'une énergie créatrice exceptionnelle qui continue d'inspirer des générations d'artistes et d'écrivains.

    « L'écriture a toujours été ma raison d'être. » Lucy Maud Montgomery [1874-1942] fait partie de ces auteurs qui, par-delà les embûches de la vie ont, en un seul livre, conquis des millions de lecteurs. Autrice canadienne la plus lue au monde grâce à Anne de Green Gables, elle a irrigué son oeuvre immense - plus d'une vingtaine de romans, 500 nouvelles et autant de poèmes - d'une énergie créatrice exceptionnelle qui continue d'inspirer des générations d'artistes et d'écrivains.

  • « Un rêve avorté, des secrets bien gardés, un vieil homme bougon et de la neige, beaucoup de neige... les ingrédients qui participent à la réussite de Malamute. Qu'on se le dise : Jean-Paul Didierlaurent est définitivement un merveilleux conteur. »
    LIBRAIRIE COIFFARD

    « L'auteur brosse merveilleusement l'atmosphère oppressante de ce huis-clos montagnard, composé de mystères, mais aussi de personnages truculents. Drame rural, intrigue, suspense, un zeste de fantastique, ce magnifique roman est tout à la fois ! »
    LIBRAIRIE DE PORT MARIA

    « Quel beau roman ! Beaucoup d'émotion sous des mètres de neige ! »
    LIBRAIRIE POLINOISE

    « Une écriture fluide qui nous emporte. »
    LIBRAIRIE RUC

  • Bienvenue dans la cabane la plus cool du monde !
    Andy a une rage de dents qui l'empêche d'imaginer la moindre blague. Pourtant, il doit écrire un livre ! La seule solution ? Acheter un Rigolostylo 2000TM, un stylo qui écrit tout seul des histoires à mourir de rire. Hélas, Andy et Terry n'ont pas assez d'argent... C'est l'occasion d'utiliser leur nouvelle machine à fabriquer des billets ! Mais catastrophe ! Terry appuie sur la mauvaise manette et voilà que la machine se met à fabriquer des litres et des litres de miel, attirant tous les ours des environs.
    Tu veux savoir si Andy et Terry vont réussir à échapper à leur attaque ? Ouvre ce livre !

  • Bienvenue dans la cabane d'Andy et de Terry !
    Dans les nouveaux étages, il y a une piste d'autos tamponneuses, une rampe de skate bordée d'une fosse à crocos, une patinoire (avec de vrais pingouins patineurs), et un comptoir à glaces qui propose 78 parfums. Attention, on y trouve aussi le Labyrinthe de la Mort - un labyrinthe si labyrinthique que personne n'a JAMAIS réussi à en sortir.
    Pas facile de travailler dans un endroit pareil ! pourtant, Andy écrit et Terry dessine. La preuve ? Ouvre ce livre !

  • « Une femme, pour être en mesure d'écrire, doit avoir de l'argent et une chambre à elle ; et cela, comme vous allez le voir, ne résout en rien le grand problème de ce qu'est la vraie nature de la femme et la vraie nature de la littérature. »Virginia Woolf interroge dans cet essai incontournable toutes les constructions historiques, économiques et sociales qui, au fil des siècles, ont empêché les femmes d'écrire, de penser et de créer avec la même liberté que les hommes. Avec un regard volontairement impertinent et résolument moderne, elle mène une réflexion remarquable sur « les femmes et la littérature », et nous livre un texte féministe intemporel et nécessaire.Traduction et notes de Sophie Chiari.Préface de Lauren Bastide.

  • Quand M. Gros Nez demande à Andy et Terry de s'occuper de ses trois petits-enfants, il ne voit pas de raison que le babysitting se passe mal. Pourtant, Andy et Terry vivent dans une cabane à 91 étages où il y a un labyrinthe de la mort, une fosse à crocos, un trampoline sans filet, des sables mouvants, un bassin aux requins, des arcs et des flèches, des poulets sorciers, une maison hantée, une catapulte géante, un trompinator et une Madame Je-Sais-Tout... De quoi occuper ces trois enfants en mal d'aventure ! D'autant que les deux héros de la cabane ont un livre à écrire... Mais au fait, où sont passés les petits-enfants de M. Gros Nez ? Tu veux les chercher avec Andy et Terry ? Ouvre ce livre !

  • Mamma maria

    Serena Giuliano

    • Lizzie
    • 11 Mars 2021

    " Un roman savoureux comme un bon plat de pasta ! " MaxiSous le coup d'une déception amoureuse, Sofia a quitté Paris pour son petit village natal de la côte amalfitaine. Là, la jeune traductrice respire enfin. Attablée à sa place habituelle, sur la terrasse du Mamma Maria, le bonheur est simple comme un espresso au soleil ou une chanson d'Adriano Celentano... Ce caffè, c'est le coeur du village, le rendez-vous des jeunes, des vieux, dans le généreux giron de la patronne, Maria, leur mère à tous. Or ce matin-là, pour la première fois depuis des lustres, il s'est glissé comme une fausse note dans la partition. Le vieux Franco ne s'est pas présenté pour son éternelle partie de scopa... La fin de la dolce vita ?
    PRIX BABELIO LITTERATURE FRANCAISE 2020

  • Un élève officier de l'armée austro-hongroise, aspirant écrivain, adresse ses tentatives poétiques à Rainer Maria Rilke et sollicite son avis. De 1903 à 1908, en quelque dix lettres, le jeune homme, alors à la croisée des chemins, hésitant entre la voie toute tracée de la carrière militaire et la solitude aventureuse de la vie d'écrivain, confie à son aîné admiré ses doutes, ses souffrances, ses émois sentimentaux, ses interrogations sur l'amour et la sexualité, sa difficulté de créer et d'exister. Le poète lui répond. Une correspondance s'engage. Refusant d'emblée le rôle de critique, Rilke ne dira rien sur ses vers, mais il exposera ce qu'implique pour lui le fait d'écrire, de vivre en poète et de vivre tout court.

    /> Publié pour la première fois dans son intégralité, cet échange intime ne permet pas seulement de découvrir enfin le contrechamp de lettres qui furent le bréviaire de générations entières, il donne au texte de Rilke une puissance et une portée nouvelles, et invite à repenser la radicalité de son engagement esthétique, mais aussi la modernité frappante de sa vision de la femme.

    Édition établie par Erich Unglaub.

  • Entre souvenirs et réflexions sur la nature, Wallace Stegner, écrivain majeur de l'Ouest
    américain, livre un témoignage sur un monde, aujourd'hui évanoui, qui a inspiré l'ensemble
    de son oeuvre. C'est le monde de son enfance, celui des Prairies du Montana et du Dakota,
    qui lui a appris à tendre l'oreille au bruit de l'eau des montagnes et à respecter la beauté
    immaculée de ses paysages. Ces lettres engagées transmettent ainsi la mémoire des
    hommes qui ont fait l'Amérique d'aujourd'hui, guidés par des valeurs héroïques comme la
    grandeur d'âme ou la dignité.

  • Andy et Terry ont fait quelques travaux dans leur cabane qui compte maintenant 39 étages ! Tu y trouveras désormais un volcan en activité sur lequel tu pourras faire griller des chamallows, une fontaine de chocolat, le plus grand grand 8 du monde, une nursery pour bébés dinosaures et un 39e étage top secret. Qu'est-ce que tu attends ? Allez, monte !

  • Andy et Terry ont encore fait quelques travaux supplémentaires dans leur cabane qui compte maintenant 52 étages ! On y trouvera désormais, entre autres,
    une machine à vagues, un lance-carottes ultra perfectionné, un camp d'entrainement pour escargots apprentis ninjas, et une agence de détective nouvelle génération, aux moyens ultra innovants... Ce qui tombe à pic car Andy et Terry ont un mystère (urgent) à résoudre : où est passé leur éditeur, alias monsieur Gros Nez ?

  • Auprès de mon arbre est le journal de construction d'une cabane adossée au tronc d'un majestueux pin sylvestre. À mesure que le projet prend forme, Jean-Luc Muscat plonge à rebours de ses souvenirs à la découverte des premiers émois arboricoles, des jeux perchés de l'enfance, et prend toute la mesure du temps qui passe. Protégée des regards par les branches du résineux, cette cabane est le lieu choisi de l'observation, le pas de la porte offrant une médiation discrète entre son occupant et le paysage. Les saisons se succèdent. La construction de bois devient alors un lieu d'écriture, un port d'attache, mais aussi un moyen de se reconnecter à 'espace naturel et une source d'apaisement. Juché sur les arbres qui ont jalonné sa vie, l'auteur convoque les plaisirs de l'innocence et fait ressortir en nous le désir primitif du refuge.

    Jean-Luc Muscat, né en 1954, a appris le métier de forestier. Il a quitté l'Office National des Forêts très tôt parce qu'il ne parvenait pas à se résigner qu'il lui fallait éliminer les arbres tordus. Aujourd'hui, il se consacre à la marche en solitaire au long cours, et à l'écriture, une passion de toujours, dans une cabane perchée dans un pin sylvestre. Il a déjà publié Voyage du côté de chez moi (2019) et Marcher sur la diagonale du vide (2020) aux éditions Le mot et le reste.

  • Arthur déteste Charville, cette ville de province grise et triste où il est né un jour de 1854, et où il vit avec sa mère et ses deux soeurs. Alors, pour tromper la monotonie des jours, Arthur dévore livre après livre. Et puis il rêve d'un oiseau multicolore, bleu, vert, rouge, qu'il appelle Baou et qui lui inspire des poèmes. Car Arthur se fiche d'être un élève modèle. Il veut être poète, même si c'est être voyou...

  • La cabane s'est agrandie de 13 nouveaux étages ! Andy et Terry vivent désormais dans une cabane à 78 étages. Parmi les nouvelles installations, il y a un entrepôt ultra sécurisé (gardé par un vilain canard ultra-méchant), une station de lavage de voiture portative, et un cinéma en plein air. D'ailleurs, en parlant de films, Andy et Terry vont bientôt être célèbres. Le légendaire Monsieur Big Shot vient de les contacter pour tourner un film à gros budget sur leur vie. Mais il a déjà une idée bien précise pour le casting. Et quand il propose de remplacer le personnage d'Andy par Mel Gibbon, un singe star, Andy et Terry se rebellent. Une lutte acharnée commence entre le réalisateur et les deux amis, mettant en péril le projet. En plus, de mystérieuses vaches espionnes rôdent dans la Cabane. Andy et Terry ne se sentent plus vraiment chez eux !

  • Red pill

    Hari Kunzru

    Un écrivain américain se rend en résidence dans une prestigieuse institution artistique de la banlieue de Berlin où il croit pouvoir se consacrer sereinement à l'écriture. Mais très vite, une angoisse sourde s'empare de lui : dans ce centre où la transparence est le maître mot, son esprit vacille, d'autant plus qu'il se met à regarder Blue Lives, une série policière ultra-violente qui l'obsède de plus en plus...
    Le jour où il rencontre Anton, le créateur de Blue Lives, il découvre sur quelle idéologie elle se fonde et le but recherché par cet homme énigmatique : imprégner ses spectateurs d'une vision du monde d'extrême-droite...Ou bien le narrateur est-il simplement paranoïaque ?

    Hari Kunzru a enfermé dans Red Pill tous les cauchemars de notre époque où la propagande et l'inversion des valeurs sont reines. Où la vérité, même, n'existe plus. C'est un grand roman politique par un auteur au sommet de son art.

  • L'Analphabète est l'unique texte autobiographique d'Agota Kristof. L'auteur y retrace son étrange parcours : l'amour des mots, la rupture du « fil d'argent de l'enfance », elle parle de l'adolescente qui écrit des poèmes et finalement décrit l'exil qui n'est pas seulement exil hors d'un pays mais surtout hors d'une langue. C'est avec horreur que la narratrice se constate « analphabète » devant la nouvelle langue qu'est pour elle le français. Dans ce texte dense et précis, elle retrace aussi ses premières années de vie en Suisse, le travail d'usine, la passion de l'écriture : « Ce dont je suis sûre, c'est que j'aurais écrit, n'importe où, dans n'importe quelle langue ». Ce sera le français.

  • Saga

    Tonino Benacquista

    Nous étions quatre : Louis avait usé sa vie à Cinecittà, Jérôme voulait conquérir Hollywood, Mathilde avait écrit en vain trente-deux romans d'amour, et moi, Marco, j'aurais fait n'importe quoi - mais n'importe quoi ! - pour devenir scénariste. Même écrire un feuilleton que personne ne verrait jamais.
    Saga, c'était le titre.
    Grand prix des lectrices de Elle.

  • Bienvenue dans la cabane la plus cool de l'univers !
    Andy et Terry ont encore fait quelques travaux. Parmi leurs nouvelles inventions, il y a une salle d'anniversaire où ton anniversaire, c'est tous les jours (même si en fait, c'est pas vrai !), une confiserie avec des sucettes incroyables, des sables mouvants, une fourmilière et une machine à remonter le temps..., ce qui va se révéler très utile, car l'inspecteur Bouledegomme menace de fermer la Cabane... Le problème : les normes de sécurité ne sont pas respectées. La seule solution : revenir dans le passé pour récupérer le permis de construire.

  • Le diable est dans les détails rassemble 6 textes de Leïla Slimani publiés dans l'hebdomadaire Le 1, "six petits bijoux, chacun doté d'une force qui impressionne, servis par une plume déliée, un regard tout en finesse, qu'il s'agisse de courtes nouvelles à la Tchekhov ou de textes engagés" (Éric Fottorino). Le lecteur pourra ensuite se plonger dans le dialogue entre Leïla Slimani et Éric Fottorino, intitulé Comment j'écris.

    Leïla Slimani, née à Rabat en 1981, est arrivée à Paris à l'âge de 18 ans. Après des études à Sciences Po, elle devient journaliste à Jeune Afrique. Elle obtient le prix Goncourt en 2016 pour Chanson douce (Gallimard).

  • En 1935, José Ortega y Gasset prononce un discours au Congrès international des bibliothécaires.Depuis la naissance de l'imprimerie, l'accès aux livres s'est démocratisé. Mais cette profusion est paradoxale : « la culture, qui avait libéré l'homme de sa forêt primitive, le propulse de nouveau dans une forêt, de livres cette fois-ci, non moins confuse et étouffante. » Dans ce contexte, le bibliothécaire ne peut plus être qu'un diffuseur de livres. Il doit trier l'information, être un filtre entre l'homme et l'écrit.Ce discours vertigineux, limpide et bouillonnant, déploie l'érudition d'Ortega y Gasset. Ses intuitions les plus aiguisées portent jusqu'à la racine de notre époque et, de la place du livre au rôle du savoir, nous invitent à une profonde remise en question.

    Philosophe espagnol, José Ortega y Gasset (1883-1955) a été professeur à l'université de Madrid, avant de parcourir l'Europe, l'Amérique du Sud et les États-Unis. Il est le fondateur en 1923 de la Revue de l'Occident. Au rayonnement considérable, sa métaphysique est à l'origine d'un renouveau de la philosophie espagnole, faisant de la métaphore un outil de la pensée. Il est l'auteur du Thème de notre temps (1923), de L'Espagne invertébrée (1921) mais surtout de La Révolte des masses (1930).

  • Lire et écrire est un apprentissage majeur pour un enfant et un moment clé dans sa construction.
    Ce livre répond aux 16 questions essentielles que les enfants se posent sur ce thème.
    L'auteur répond aux questions suivantes :
    - Qui a inventé l'écriture ?
    - Lire et écrire, à quoi ça sert ?
    - Est-ce que tout le monde lit et écrit dans le même sens ?
    - Pourquoi lit-on les mangas à l'envers ?
    - Peut-on vivre sans savoir lire et écrire ?
    - Comment écrire sans mon stylo ?
    - Est-ce que les livres ont toujours existé ?
    - Pourquoi l'écriture des livres ne ressemble pas à celle de mes cahiers ?
    - Quand apprend-on à lire et à écrire ?
    - Pourquoi me dit-on que j'écris comme un chat ?
    - Apprendre à lire, c'est facile ?
    - J'ai lu une phrase, mais je n'ai rien compris, pourquoi ?
    - Faut-il aller à l'école pour apprendre à lire et à écrire ?
    - Ma mamie n'y voit presque plus, comment peut-elle encore lire ?
    - Je n'aime pas trop lire... c'est grave ?
    - Écrire, c'est un métier ?

  • « L'art c'est comme le chinois, ça s'apprend », aurait dit Picasso. Il aurait pu ajouter que l'enseignement du chinois constitue un art à part entière. C'est ce que démontre Jean François Billeter dans son essai L'Art d'enseigner le chinois, adressé à tous les lecteurs, et non seulement aux professeurs ou étudiants de chinois.

    Dans cette réflexion sur le pouvoir des mots, il révèle toute la finesse requise pour enseigner cette langue en tout point différente de la nôtre. Comme la musique, le chinois, pour être compris, doit être pratiqué. Le lecteur est ainsi invité à s'approprier quelques phrases caractéristiques pour comprendre comment entrer dans cet idiome, même sans en être familier. Jean François Billeter se révèle être, en plus d'un brillant sinologue, un pédagogue modèle.

    Après avoir été professeur d'études chinoises à Genève, Jean François Billeter a quitté l'université pour se consacrer à ses propres travaux. Dans ses études sur certains textes remarquables de Tchouang-tseu et sur l'art chinois de l'écriture, il allie la plus grande rigueur sinologique au souci constant de se faire comprendre des lecteurs non sinologues, à la fois par la clarté de l'expression et par la richesse des références à l'héritage occidental, ou simplement à l'expérience commune.

  • Dernier représentant d'une entreprise de nains de jardin rachetée par une holding américaine, Xavier Barthoux mène une vie bien rangée entre la tournée de ses clients, son épouse, son chien et sa résidence secondaire des Cévennes. Mais quand il découvre une fissure dans le mur de sa maison, c'est tout son univers qui se lézarde... Animé par une unique obsession, réparer la fissure, il entreprend un périple extrême et merveilleux jusqu'à l'autre bout du monde.

  • Tom et Léa partent à la recherche d¿un quatrième et dernier
    artiste de grand talent !
    Les enfants doivent aider l'un des plus grands écrivains anglais
    du XIXe siècle à faire profiter le monde entier de son immense
    talent. Cette fois, la flûte irlandaise de leur précédente aventure
    est transformée en violon magique. Et les enfants sont projetés
    à Londres à l'époque de la Révolution industrielle. Ils constatent
    que les riches gagnent beaucoup d'argent et vivent dans de
    somptueuses demeures, tandis que les pauvres connaissent une
    très grande misère. Les ouvriers travaillent durement dans les
    usines, à la mine où on emploie même des enfants. C'est dans ce
    contexte-là que Tom et Léa, déguisés en petits ramoneurs, font la
    connaissance de Charles Dickens. À leur grande surprise, l'écrivain
    est un adulte. Il est déjà renommé et très riche. En parlant avec
    eux, Charles Dickens se remémore avec émotion son enfance,
    pauvre, et prend conscience de la cruauté du monde qui l'entoure.
    Il en conclut qu'écrire ne sert à rien, que c'est du vent, et il décide
    d'arrêter. Tom et Léa vont tout faire pour qu'il n'abandonne pas, et ils montent un spectacle tiré
    d'un roman que l'écrivain n'a pas encore écrit : Le Noël de Scroodge. Grâce au violon magique et
    à la chanson que Léa improvise, ils font apparaître trois fantômes qui plongent Dickens dans sa
    vie passée, présente et future, et lui montrent combien ses romans sont précieux.

empty