Littérature générale

  • Maya a disparu.
    Une course contre la montre s'engage sur le terrain pour les hackeurs du Groupe 9 qui cherchent à déjouer la conspiration des fauves.
    Les fauves, une poignée de puissants qui s'attaquent à nos libertés.
    Leur plan : créer le chaos, s'approprier toutes les richesses et régner sans limites.
    Mais qui est 9 ?

    Ce nouveau thriller de Marc Levy est la suite passionnante de l'aventure des 9 héros intrépides et attachants rencontrés dans C'est arrivé la nuit.
    9 Robins des Bois d'aujourd'hui, 9 hors la loi qui oeuvrent pour le bien au péril de leur vie.
    Un roman d'espionnage engagé qui dévoile de manière éblouissante les dérives de notre époque.

  • Le portail

    François Bizot

    • Versilio
    • 27 Novembre 2014

    François Bizot, membre de l'École française d'Extrême-Orient, est fait prisonnier au Cambodge par les Khmers rouges, en 1971. Enchaîné, il passe trois mois dans un camp de maquisards. Chaque jour, il est interrogé par l'un des plus grands bourreaux du vingtième siècle, futur responsable de plusieurs dizaines de milliers de morts, aujourd'hui jugé pour crimes contre l'humanité : Douch.
    Au moment de la chute de Phnom Penh, en 1975, François Bizot est désigné par les Khmers rouges comme l'interprète du Comité de sécurité militaire de la ville chargé des étrangers auprès des autorités françaises. Il est le témoin privilégié d'une des grandes tragédies dont certains intellectuels français ont été les complices.
    Pour la première fois, François Bizot raconte sa détention. Grâce à une écriture splendide et à un retour tragique sur son passé, l'auteur nous fait pénétrer au coeur du pays khmer, tout en nous dévoilant les terribles contradictions qui - dans les forêts du Cambodge comme ailleurs - habitent l'homme depuis toujours.
    Prix des lectrices d'ELLE, catégorie Essai, 2001.
    Le livre qui a inspiré le film de Régis Wargnier " Le temps des aveux ".
    Prix des lectrices d'ELLE, catégorie Essai, 2001.
    Le livre qui a inspiré le film de Régis Wargnier " Le temps des aveux ".

  • Léon Robillard n'a rien contre l'idée de gagner quelques milliards de dollars. Aussi, lorsqu'il reçoit des spams lui annonçant qu'il est l'heureux bénéficiaire de donations improbables ou l'héritier miraculeux d'un parent très très lointain, il y répond avec enthousiasme.


    Commence alors une série d'échanges surréalistes entre cet éleveur percheron de porcs et des cyberescrocs en Afrique. Léon teste, avec malice, la patience et la détermination de ses interlocuteurs...


    Correspondance authentique, Les Milliards de dollars de Léon Robillard est un livre truculent, qui fera rire ceux qui découvriront ce genre d'arnaques... et qui vengera ceux qui, un jour, sont tombés dans le piège." On peut rien dire, on l'a pas lu. " - New York Times " ...Pas mieux " - Le Monde

  • ELLE ET LUI

    MARC LEVY

    • Versilio
    • 5 Février 2015

    Un site de rencontres les a réunis.
    Ils ne sont pas devenus amants, mais amis.
    Et ils comptent bien en rester là...

    Elle est actrice. Lui écrivain.
    Elle s'appelle Mia. Lui Paul.
    Elle est anglaise. Lui américain.
    Elle se cache à Montmartre. Lui vit dans le Marais.
    Elle a beaucoup de succès. Lui pas vraiment.
    Elle est même une star. Mais lui ne le sait pas.
    Elle se sent seule. Lui aussi.
    Il la fait rire. Elle enchaîne les maladresses.
    Elle ne doit pas tomber amoureuse. Lui non plus.
    Dans ce roman, où l'on retrouve les personnages de Et si c'était vrai, Marc Levy nous entraîne dans une histoire d'amour irrésistible et totalement imprévisible.
    Elle & lui marque le grand retour de Marc Levy à la comédie.
    " Magique. Jubilatoire. Un vrai bonheur. " Paul Barton

  • C'EST ARRIVE LA NUIT

    LEVY MARC

    • Versilio
    • 29 Septembre 2020

    Ils sont hors-la-loi
    Mais ils oeuvrent pour le bien
    Ils sont amis et partagent leurs secrets
    Pourtant ils ne se sont jamais rencontrés
    Jusqu'au jour où...

    C'est arrivé la nuit


    Le premier tome de la série 9.
    " Depuis vingt ans, j'écris pour voir le monde en couleurs...
    Pour me calmer aussi.
    À quoi sert d'être écrivain, si ce n'est pour raconter des histoires qui interpellent, pour se poser des questions ?
    Je m'en suis posé à chaque page, alors j'ai mené l'enquête, résolu, aussi mordu qu'un reporter.
    Je suis parti à la rencontre des vrais protagonistes, des hors-la-loi au coeur d'or, des vilains bien sous tous rapports, des manipulateurs, des faussaires, des passeurs, des assassins en col blanc, des putains magnifiques, des journalistes risquant leur peau pour que la vérité éclate, et ce faisant j'ai découvert l'indicible.
    J'avais pour habitude de me laisser entraîner par deux personnages.
    Cette fois, ils sont 9.
    J'ai tout fait pour entrer dans leur bande.
    Et ils m'ont accepté.
    Cette année, nul besoin de leur dire au revoir à la dernière page.
    Parce que l'histoire continue, et elle est loin d'être terminée.
    Bienvenue dans le monde de 9 ! "
    Marc Levy

  • Jamie Byrne, au volant de sa voiture sous une pluie battante, vient de griller un feu rouge, et freine trop tard. Le choc est mortel. En quelques secondes, il voit sa vie défiler devant lui : son seul regret, ne pas avoir su quitter à temps la femme qui ne l'aime plus et lui a toujours refusé les enfants dont il rêvait. Jamie s'éveille en sursaut et regarde autour de lui. Il est vivant, dans sa maison, et sa voiture est intacte. Une sublime jeune femme l'enlace et l'embrasse tendrement, deux jeunes garçons lui sautent au cou....

  • J'accepterai la mort le jour où mes amis pourront aller à leur enterrement...

    Les persiennes sont les paupières de l'été...

    Je ne pose pas de questions aux gens qui ont réponse à tout...

    Si je me trouve des excuses, je ne sais pas à qui les présenter...

    Quand j'écris quelque chose de sérieux, je dois réfléchir pour m'en apercevoir...

    J'ai une admiration immense, sans limites, pour l'oeuvre que je n'ai pas écrite...

    Et si les sagesses les plus profondes se dissimulaient dans le sourire d'un homme? Le meilleur des pensées, aphorismes, épigrammes, observations, tiré de toute l'oeuvre du célèbre écrivain et conteur provençal, disparu en 2004.

  • Dans un livre court, une centaine de pages, et très personnel, David Servan-Schreiber fait le bilan de son long combat contre le cancer, plusieurs fois victorieux et semé de rechutes. Avec lucidité, et de façon lumineuse, il parle de la douleur, de la peur et du courage face au mal, mais aussi de l'espoir, de la force de vivre, et de ses rêves d'avenir. Écrit par un homme que la maladie atteint mais ne brise pas, ce témoignage poignant évoque la mémoire de Jean-Dominique Bauby et de son Scaphandre dans la manière qu'il a de nous faire aimer la vie en regardant la mort en face.

  • Et si c'était vrai...

    "Ce que je vais vous dire n'est pas facile à entendre, impossible à admettre, mais si vous voulez bien écouter mon histoire..." Que penser d'une femme qui choisit le placard de votre salle de bains pour y passer ses journées ? qui s'étonne que vous puissiez la voir ? qui disparaît et reparaît à sa guise et qui prétend être plongée dans un coma profond à l'autre bout de la ville ? Faut-il lui faire consulter un psychiatre ? en consulter un soi-même ? ou, tout au contraire, se laisser emporter par une extravagante aventure ?
    Et si c'était vrai ?
    S'il était vrai qu'Arthur soit le seul homme qui puisse partager le secret deLauren, contempler celle que personne ne voit, parler à celle que personne n'entend...
    Une histoire tendre, pleine d'humour et de rebondissements.
    Vous revoir "Un matin il m'a promis de me raconter une histoire incroyable, et il a disparu." Lauren "Nous avons vécu le début d'une histoire, elle était comme une promesse que la vie n'a pas tenue ; moi je tiens toujours mes promesses." Arthur

  • « Le rendez-vous de Saigon », c'est le titre du grand livre qu'Yvan Audouard, à la fin de sa vie, rêvait de pouvoir écrire.
    Il en parlait à son fils Antoine comme de l'oeuvre qui romprait avec une succession de romans secondaires (soixante ou soixante-dix en tout) égrenés tout au long d'une vie de jouisseur dilettante. Parvenu à l'âge adulte, celui où l'on cesse de faire des reproches à ses parents, Antoine Audouard se réconcilie avec ce vieux Provençal qu'il eut parfois, de son vivant, tant de mal à supporter, malgré la profonde affection qui les unissait.
    Au fil d'un récit très touchant, il dessine le portrait d'un homme charmeur et insaisissable, amateur de bonne chère et d'alcool, plus soucieux de plaire à ses lecteurs (et à ceux du Canard enchaîné où il officia pendant 25 ans) qu'à ses propres enfants. Plein d'un humour vif et d'une gentillesse qui désamorçaient les reproches, il fut l'ami de Blondin (parrain d'Antoine, qui porte son prénom) et de nombreux écrivains.
    Antoine Audouard raconte comment les relations entre lui et son père, souvent tendues, voire amères, se firent plus paisibles et plus tendres lorsque la fin approcha. Il excelle à rendre les détails de cette relation, avec ses nuances et ses non-dits qui la rendent très touchante et lui donnent un sens.

  • Au menu, ladies and gentlemen, le meilleur de Stephen Clarke!... Le bestseller de l'écrivain anglais le plus drôle de la planète arrive enfin en France. Un vrai roman-feuilleton en six épisodes irrésistibles par l'auteur de l'inoubliable A Year in Ze Merde.


    L'anglais Paul West est venu mener ze good life au soleil de la Côte d'Azur. Bon plan ? Perfect - jusqu'au jour où il se retrouve au centre d'un complot infernal, et complètement français. My goodness, sans blague, merde !
    Tout avait pourtant bien commencé : une belle blonde... quelques embrouilles avec les flics... des gaffes en série : l'ordinaire de tout bon Anglais qui se respecte quand il débarque en France.
    Mais voici Paul West brutalement projeté dans un monde criminel pas funny du tout : pour s'en sortir, doit-il prendre tous les risques pour sauver le Président de la République - ou bien tâcher de filer... à l'anglaise ?
    God save ze Président, plus qu'un voeu de la perfide Albion, le nouveau bestseller de Stephen Clarke !
    "Mélangeant la maladresse de Bridget Jones à l'aplomb de James Bond, Stephen Clarke transforme les faits les plus banals en événements surréalistes" (Publishers Weekly)

  • Dans l'épave d'un avion emprisonné sous les glaces du mont Blanc depuis 1966, Suzie Baker retrouve le document qui pourrait rendre justice à sa famille accusée de haute trahison. Mais cette découverte compromettante réveille les réseaux parallèles américains. Entraîné par l'énigmatique et fascinante Suzie Baker, Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, mène une enquête devenue indispensable à la survie de la jeune femme.

  • Au menu, ladies and gentlemen, le meilleur de Stephen Clarke!... Le bestseller de l'écrivain anglais le plus drôle de la planète arrive enfin en France. Un roman irrésistible par l'auteur de l'inoubliable A Year in Ze Merde.


    L'anglais Paul West est venu mener ze good life au soleil de la Côte d'Azur. Bon plan ? Perfect - jusqu'au jour où il se retrouve au centre d'un complot infernal, et complètement français. My goodness, sans blague, merde !
    Tout avait pourtant bien commencé : une belle blonde... quelques embrouilles avec les flics... des gaffes en série : l'ordinaire de tout bon Anglais qui se respecte quand il débarque en France.
    Mais voici Paul West brutalement projeté dans un monde criminel pas funny du tout : pour s'en sortir, doit-il prendre tous les risques pour sauver le Président de la République - ou bien tâcher de filer... à l'anglaise ?
    God save ze Président , plus qu'un voeu de la perfide Albion, le nouveau bestseller de Stephen Clarke !
    " Mélangeant la maladresse de Bridget Jones à l'aplomb de James Bond, Stephen Clarke transforme les faits les plus banals en événements surréalistes "(Publishers Weekly)

  • " Vivre et mourir dignement, c'est notre voeu à tous. Mais comment accorder cette dignité dans un pays où la vieillesse et la mort font peur et sont si mal accompagnées ?
    Dans son rapport " Penser solidairement la fin de vie " qu'il vient de remettre à l'Elysée, Didier Sicard s'est mis résolument du côté des personnes malades en fin de vie, globalement insatisfaites des conditions du mourir dans notre pays. Il a cherché une voie - une voie à la française, dit-il - pour répondre à leur angoisse, sans pour autant toucher à l'interdit de donner la mort, barrière infranchissable à ses yeux dans une société démocratique. Car il ne s'agit pas, en permettant aux uns d'avoir la mort douce qu'ils désirent, de mettre en danger ceux qui attendent autre chose de la société : une vie plus digne jusqu'au bout !
    Il est donc opposé à toute législation sur l'euthanasie. C'est un point fort de son rapport. Mais il ne peut se contenter non plus du statuquo. On meurt mal en France aujourd'hui. C'est donc que quelque chose ne va pas.
    Bien qu'il préconise de ne pas légiférer dans l'urgence, François Hollande a décidé de le faire ; il l'avait promis, il le fait. Nous aurons donc une loi sur la fin de vie en juin, laquelle ?
    Après avoir accompagné pendant dix ans des personnes en fin de vie, comme psychologue clinicienne au sein de la première unité française de soins palliatifs, avoir écrit de nombreux ouvrages inspirés de cette expérience, dont La Mort intime, avoir mis ma réflexion pendant cinq ans au service du Ministère de la santé, je suis aujourd'hui à l'écoute des générations du 3e et du 4e âge. Dans les séminaires que j'anime, nous abordons évidemment la question du mourir. L'inquiétude est palpable. Elle vient d'un paradoxe. D'un côté, dans un monde qui s'est fondé sur des valeurs d'autonomie, le désir de maîtriser les conditions de sa fin de vie est manifeste. Le seniors refusent de se voir voler leur mort par les médecins. Mais d'un autre côté, lorsqu'ils se projettent dans leur grande vieillesse, s'imaginant fragiles, ils craignent plus que tout d'être considérés comme les rebuts de la société, de terminer leur existence dans des lieux inhumains, et perçoivent avec une acuité étonnante les dangers d'une loi qui permettrait aux médecins de donner la mort ou les pressions qui pourraient être faites sur eux pour qu'ils se la donnent eux-mêmes. Ils tiennent à ce que la loi protège leur vulnérabilité à venir, en maintenant dans le code pénal l'interdit de tuer. Ce paradoxe doit être pris en compte dans la loi à venir.
    Je souhaite, en m'exprimant dans ce livre, faire entendre leur voix, leurs inquiétudes, et contribuer par mon expérience et ma réflexion au débat qui s'annonce. " Marie de Hennezel

  • Découvrez Les sauvages-tome 2, le livre de Sabri Louatah. Chaouch est victime d'une tentative d'assassinat. Tandis qu'il prenait un ultime bain de foule, le candidat PS favori des présidentielles reçoit une balle tirée par Krim, le jeune paumé de la famille Nerrouche. Chaouch est transporté au Val-de-Grâce, entre la vie et la mort, alors qu'il avait cumulé 52,9 % des votes.
    Les banlieues bientôt s'enflamment : " Sarko assassin ! " Krim subit un interrogatoire serré des policiers anti-terroristes, et un chantage corsé de Pierre-Jean de Montesquiou, cerbère vicieux et directeur de cabinet de madame Vermorel, la redoutable ministre de l'Intérieur. C'est ainsi qu'on plonge dans les coulisses du pouvoir, et c'est d'un réalisme fascinant. Nazir, le vrai cerveau de l'attentat, s'enfuit dans une fausse voiture diplomatique vers la Suisse. Il change de chauffeurs et de cartes Sim, invente de faux profils sur Facebook, envoûte par son cynisme solitaire. Pendant ce temps, la famille Nerrouche, dispersée à l'hôpital, aux postes de police et dans la ville, se déchire. Mené tambour battant, ce roman poursuit, avec peut-être plus d'ambition encore, ce double récit où le destin d'une famille se mêle à celui d'un pays, de notre pays. Et comme dans les familles shakespeariennes, on y découvre la haine, la grandeur, l'instinct du mal et le risque de l'hallucination, la drôlerie et le frisson, la complicité de deux s?urs - mères de deux assassins, l'extrême violence qui isole, les pieds de nez et les coups bas. Un roman remarquable tant par son rythme, sa densité que son inventivité.

  • " Une PME en difficulté, des salariés qui s'angoissent pour leur avenir, un nouveau PDG qui arrive, un groupe acharné à rétablir des profits ; pour mettre en scène cette réalité sociale tragique et banale, et faire entendre les voix de tous ses acteurs, des plus hauts placés aux "gens sans importance" qui en sont les victimes, j'ai choisi la chanson de geste - la plus ancienne forme narrative de notre langue. Elle s'est imposée par sa souplesse et par la liberté qu'elle me donnait de me déplacer à travers toutes les couches du français - des plus archaïques aux plus modernes, des chants de trouvères aux slams. Dans cette geste il est question de sujets sérieux - licenciements, harcèlement sexuel - et le champ de la bataille annoncée (ce qu'on appelait la rencontre des hommes dans le fracas des armes et le jaillissement vermeil du sang) est un comité d'entreprise.
    L'excès y passe, le grotesque, le pathétique ; j'en garde les rires avec un fond de larmes. " Antoine Audouard

  • Trois jours après l'attentat, Chaouch sort de son coma : l'" homme le plus sexy de l'année " ressemble désormais à un monstre. Pendant la rééducation du Président élu, la République tremble sur ses bases. L'ennemi public numéro 1 court toujours ; ceux qui le traquent butent sur ses véritables motivations. Nazir Nerrouche est comme un spectre, en qui s'incarnent tous les non-dits de l'histoire de France depuis cinquante ans. À l'enquête officielle s'ajoute celle de son frère, Fouad l'acteur, aidé d'une journaliste d'investigation aux méthodes et au charme sauvages.
    De leur côté, les deux soeurs Nerrouche payent pour les péchés de leurs fils : mises en examen pour association de malfaiteurs terroristes, elles se retrouvent en prison, comme le tout jeune Krim, auteur d'un attentat dont le seul commanditaire est peut-être le Destin...
    Les Sauvages, Prix du Premier Roman Français 2012 par le magazine LIRE:
    " Choc et addictive [...] une épatante contre-histoire contemporaine. Un cocktail gagnant. "

  • La course à pied est un sport très étrange. Pas de ballon, pas de palet de hockey, le coureur ne fait que courir. A quoi rime cette fuite en avant? A se promener, se défouler, se prendre un shoot d'endorphines, dépasser ses limites, danser, penser, malmener son corps ou toucher du doigt ses limites. N'est-ce pas un peu absurde ? Aliénant, diront certains ? Pas du tout répondent les coureurs. Eux parlent eux d'un mouvement de liberté et de joie.
    Encore faut-il ne plus se faire mal. Nous avons voulu cet ebook comme un compagnon de course bienveillant. Un ami pour donner des conseils pratiques, raconter de belles histoires de coureurs ou avec qui réfléchir au sens de ce mouvement. Un ami pour ne garder de nos pieds que le meilleur : ce qu'ils offrent à la tête et au coeur.

  • Une autre idée du bonheur

    Marc Levy

    Quand une vie ordinaire devient extraordinaire Philadelphie. Au premier jour du printemps 2010, Agatha sort de prison, mais pas par la grande porte. Après trente ans derrière les barreaux, il ne lui restait que quelques années à faire. Alors pourquoi cette évasion ?

    Dans une station-service proche du campus, elle s'invite à bord de la voiture de Milly et l'entraîne dans sa cavale sans rien lui révéler de sa situation.

    Dotée d'un irrésistible appétit de vivre, Agatha fait voler en éclats la routine confortable de Milly. Vingt ans les séparent, mais au fil du voyage les deux femmes partagent ces rêves qu'il n'est jamais trop tard pour réaliser et évoquent ces amours qui ne s'éteignent pas.

    /> Cinq jours en voiture à travers les États-Unis. À chaque étape, une rencontre avec un personnage surgi du passé les rapprochera du secret d'Agatha.


    Jusqu'où devons-nous aller dans notre quête insatiable du bonheur ? À quoi ne faut-il jamais renoncer ? Dans ce roman, Marc Levy réaffirme notre besoin inconditionnel de liberté et nous fait aussi découvrir un pan méconnu de l'histoire américaine.

  • Kabouliwala

    Rabindranath Tagore

    • Versilio
    • 27 Février 2014

    Située à Calcutta au début du XXe siècle, Kabouliwala raconte l'amitié improbable entre une petite fille malicieuse, Mini, et un vendeur itinérant de fruits secs. Le Kabouli revient bien des années plus tard. Leurs retrouvailles ne les laisseront pas indemnes.
    Ce court récit de Tagore, écrit il y a une centaine d'années, n'a pas été touché par les années. La petite aventure qu'il raconte est la même aujourd'hui qu'hier. Rien n'a changé.

    Extrait de la préface de Jean-Claude Carrière, scénariste récompensé de nombreux prix.

  • Au soir de sa vie, Elias Ein se retire à Braunau am Inn, un village oublié, perdu quelque part en Autriche. L'homme est solitaire, il aime lire et jouer aux échecs. A peine installé dans sa nouvelle demeure, Elias découvre un escalier caché qui mène à une immense bibliothèque souterraine. Cette pièce abrite des rangées de volumes qui constituent le Grand Livre de la Vie, dans lequel Dieu consigne le destin de chaque être humain.

  • Raconte encore !

    Emile Servan-schreiber

    • Versilio
    • 17 Juillet 2014

    " Raconte encore ! " est la suite de " Alors raconte ! ". Le récit se situe entre le début de la débâcle de mai 40 et l'épilogue de la Libération.
    Plus grave, mais plus passionnant encore que le précédent, ce nouveau témoignage poursuit le même but : faire revivre pour les jeunes qui ne peuvent les imaginer, rappeler à ceux qui les ont vécus, des faits et impressions notés au jour le jour dans le tourbillon du plus grand drame de l'histoire.
    Ceux qui n'ont connu ou ne connaîtront de la guerre de 39-45 que les récits de batailles ou d'atrocités apprendront ce qu'étaient à l'époque les occupations et préoccupations quotidiennes, l'existence menacée et difficile de tant de millions d'humains.
    Le pittoresque et l'attrait de " Raconte encore ! " proviennent en grande partie du fait que l'auteur notait chaque jour, à l'époque, ses tribulations pendant ces quatre années, tant en France, dite libre qu'en Afrique du Nord.

  • Alors raconte !

    Emile Servan-schreiber

    • Versilio
    • 17 Juillet 2014

    Voici un livre de délassement qui ne ressemble à aucun autre. Ce ne sont pas des mémoires, plutôt des souvenirs. L'auteur n'y figure que comme témoin d'événements, de modes de vie ou de pensées qui se succèdent souvent sans rapport entre eux, si ce n'est pas leur côté imprévisible ou insolite.
    Le sous-titre aurait pu en être : la vie surprenante d'un journaliste. Il commence à écrire par vocation, par passion, dès le début du siècle. Quelques années plus tard, il devient le promoteur principal en France de la presse économique, jusqu'alors inexistante.
    Dès lors et pour plus d'un demi-siècle, il dirige le principal quotidien économique " Les Échos " et en est aussi l'éditorialiste. Dans le même temps, il parcourt les continents alors lointains, en qualité de globe-reporter.
    Ses reportages, précis, objectifs, paraissent dans nos plus grands hebdomadaires de réputation mondiale, et en particulier dans " l'Illustration ".
    L'âge venu, il cède son quotidien, tandis que son fils, Jean-Jacques, de son côté, réalise la conception et le lancement de " l'Express ".
    Aujourd'hui encore, Émile Servan-Schreiber écrit plusieurs fois par semaine en qualité de " Columnist " des chroniques reproduites en chaîne par plusieurs quotidiens français.
    Dans son livre, " Alors raconte ! ", le premier de ce genre, il présente une série de récits, presque de nouvelles.
    Sans dogmatisme, il donne au lecteur une vision attrayante, avec humour ou philosophie, d'un monde qui disparaît. Il le fait revivre pour ceux qui en furent les contemporains, il le révèle aux jeunes.

  • Buenos Aires, années 70. Julia a hérité de sa grand-mère Josefina un don précieux et encombrant : parfois des scènes de l'avenir lui apparaissent, vues à travers le regard de l'autre. À charge pour elle d'interpréter sa vision. Dès l'âge de cinq ans, elle doit intervenir pour empêcher le déroulement d'événements malheureux. L'histoire de Julia va basculer lors du retour de Perón en Argentine. Sympathisants du mouvement des Montoneros, elle et son compagnon vont connaître le destin de cette jeunesse idéaliste et révolutionnaire d'Amérique latine, fascinée tout autant par la figure du Christ que par celle de Che Guevara et confrontée à la réalité de la dictature militaire.
    Capturés par des escadrons de la mort, ils réussiront à s'évader... On retrouve ici certains des thèmes qui traversaient Même le silence a une fin, le grand récit d'Ingrid Betancourt relatant ses années de captivité dans la jungle : la privation de liberté et ses conséquences, le courage individuel et la servilité collective, l'espoir en l'avenir de l'humanité considéré comme un acte de foi. Mais de ce dilemme entre le choix de la vengeance et celui de la vie, elle a d'abord fait la matière d'un vrai roman d'aventures.

empty