Policier & Thriller

  • « Le gardien invisible est un roman noir puissant, inquiétant de réalisme, et inaugure la trilogie du Baztán, qui va faire parler d´elle. » El PeriódicoLe cadavre d´une jeune fille est découvert sur les bords de la rivière Baztán dans une étrange mise en scène. Très vite, les croyances basques surgissent : et si toute cette horreur était l´oeuvre du basajaun, un être mythologique ? L´inspectrice Amaia Salazar, femme de tête en charge de l´enquête, se voit contrainte de revenir sur les lieux de son enfance qu´elle a tenté de fuir toute sa vie durant.  Jonglant entre les techniques d´investigation scientifique modernes et les croyances populaires, Amaia Salazar devra mettre la main sur ce gardien invisible qui perturbe la vie paisible des habitants d´Elizondo.

  • Scènes de boxe

    Elie Robert-Nicoud

    • Stock
    • 26 Avril 2017

    La boxe n'est pas un sport. La boxe est un genre. Un genre littéraire, cinématographique, musical au même titre que les romans, les films noirs ou le jazz. La boxe suggère un monde immédiatement identifiable avec ses codes et ses destins. Si le tendre a sa carte, le rude boxeur possède la sienne tout autant : une ascendance misérable, une enfance bancale, une éducation aléatoire. L'effort, le crime parfois, la douleur toujours, puis la rédemption, la gloire, l'excès et finalement, dans la majorité des cas, la défaite, la ruine et l'opprobre. On ne joue pas à la boxe comme on joue au football. On est la boxe. Elle confère une identité et impose surtout sa routine. Répétition des parcours et des mythes qui trouve son reflet dans le travail acharné du boxeur, au sac, à la corde, face au miroir, contre son ombre. Chaque chapitre de Scènes de boxe s'articule autour d'un personnage essentiel et de quelques comparses qui, ensemble, expliquent les multiples vérités du sport le plus authentique jamais pratiqué de part le monde : l'affrontement de classes, les conflits raciaux, les pères castrateurs, les femmes marginalisées, les managers abusifs. Ils sont tous là les légendes du supposé noble art, fiers et démunis, généreux et désarmés. Max Bear, hanté par les deux adversaires qu'il a tué sur le ring. Barney Ross, Oliver Twist en short de soie et futur héros de la guerre du Pacifique. Emile Griffiths, homosexuel honteux devenu modiste. Jimmy Braddock, champion devenu docker. Sans oublier quelques figures tutélaires, Jack Johnson, Floyd Mayweather ou Mike Tyson qui eux-mêmes alimentent la légende sans cesse recommencée. Élie Robert-Nicoud sait de quoi il parle. Son père a été boxeur professionnel et lui-même, pratiquant sur le tard, enseigne la boxe. Un vécu qui, tout au long du livre, sous-tend et éclaire le récit.

  •  « Par moments Une terre si froide fait penser à James Ellroy par la précision et l´intensité de la langue. » The Glasgow Herald1981, Carrickfergus, Irlande du Nord. Le gréviste de la faim Bobby Sands vient de mourir et la région est sous haute tension. C´est dans ce contexte oppressant que le sergent Sean Duffy est appelé d´urgence pour résoudre une étrange enquête : un homme a été retrouvé dans un terrain vague, une main coupée. La victime est un homosexuel notoire. Un mobile suffisant ? Puis une deuxième victime est découverte, présentant les mêmes sévices. Aurait-on affaire au premier serial killer de l´histoire du pays ? Duffy sait toutefois que les apparences sont souvent trompeuses, lui qui incarne un paradoxe en Ulster : il est fl ic et catholique.Adrian McKinty réussit le pari de faire vivre la violence de la guerre civile en même temps qu´il nous entraîne au coeur d´une enquête palpitante, maniée avec un humour noir si cher aux Irlandais.

  • Sean Duffy sait que le crime parfait n´existe pas. Toutefois, un torse à l´abandon dans une valise n´est pas loin de l´évoquer. Il suffifi t souvent d´un indice infifi me pour faire basculer une enquête... Un tatouage.Sean Duffy, remis de tentat qu´il a essuyé dans sa dernière affaire, n´a plus qu´à suivre le fifi l rouge, la trace de sang - si ténue soit-elle - qui lie toujours un orps à son meurtrier. Des rues sous haute tension de Belfast à la lande irlandaise, Duffy ne laisse aucune piste au hasard et ne se départit jamais de son sens de l´humour, même dans les moments de plus grand doute... 

  • Un chinois à Paris

    Vincent Peillon

    • Stock
    • 8 Février 2017

    24 décembre, 36 quai des Orfèvres. Dans la cour où la nuit tombe, seul le sapin de Noël tient droit. Le commissaire Bloom, lui, titube, comme le monde qui l'entoure. Une bouteille de gin, un bon livre et des sonates de Bach sont les seuls compagnons qu'il désire pour ce réveillon. Mais cette soirée idyllique est vite interrompue par un appel : une prostituée transsexuelle a été retrouvée morte à Belleville, maquillée et vêtue d'un somptueux costume de l'Opéra de Pékin. Que signifie cette mise en scène ? À qui s'adresse-t-elle ? Les cadavres de divas travesties commencent à s'additionner dans les rues de Paris. Alors que ses supérieurs semblent privilégier la piste du règlement de comptes entre mafias chinoises, le commissaire Bloom en flaire une autre. Celle-ci pourrait bien le conduire où personne ne souhaite qu'il aille, jusqu'aux plus hautes sphères de l'État...

  • Aurora

    Vincent Peillon

    • Stock
    • 6 Avril 2016

    Le bien ou le mal, la justice ou la vengeance, la guerre ou la paix ? Du Groenland à Tel Aviv, en passant par Copenhague et Paris, nous voici plongés dans une réalité qui est la nôtre, dont on soupçonne l'existence mais qu'on préfère ignorer. AURORA : c'est le nom du consortium qui fait main basse sur des réserves de pétrole et de gaz dans le Grand Nord. Son fondateur, un ancien nazi visionnaire, est protégé par des faucons américains et certains hauts responsables de l'Otan. Mais quand les intérêts stratégiques, les appétits économiques et les folies idéologiques se mêlent, l'histoire chemine vers son crépuscule. Il sera taché de haine et de sang.  Qui réglerait cela proprement ? Une équipe du Mossad, apparemment en sommeil. Des agents menés par un homme qui a toutes les audaces et tous les talents - sauf celui de résister parfois à la mélancolie. C'était sans compter sur les traîtres. Ceux qui se croyaient les prédateurs deviennent alors des proies.  Une intrigue géopolitique glaçante, menée tambour battant.

  • Le collier de la colombe

    Raja Alem

    • Stock
    • 17 Octobre 2012

    Une femme est retrouvée nue, assassinée, le visage défoncé, dans un passage de La Mecque. Cette affaire émeut profondément les habitants de ce quartier et vient réveiller de lourds secrets de famille, d´amours interdites, mais aussi de malversations financières, au sein d´une ville dont l´architecture et le patrimoine religieux excitent la convoitise des sociétés immobilières.
    L´inspecteur Nasser est chargé de l´enquête, ce qui rompt pour un temps sa routine et sa solitude. Afin d´identifier la victime, il plonge dans les existences tourmentées de deux femmes portées disparues, Aicha et Azza. Institutrice répudiée par son mari, Aicha entretenait en effet une correspondance amoureuse avec un médecin allemand, dont l´inspecteur se délecte. En même temps, il parcourt le journal intime de Youssef, jeune historien amoureux de l´architecture de La Mecque tout autant que d´Azza, jeune femme déterminée à ne laisser aucun sentiment l´asservir.
    Mais Nasser va croiser des fantômes plus inquiétants. La corruption règne dans cette ville tiraillée entre ses traditions ancestrales et l´élan brutal vers la modernité. La Mecque semble se confier au lecteur, en révélant les enjeux complexes dont elle fait l´objet. Et très vite, on comprend que c´est le coeur sacré de cette ville, la Kaaba, qu´il faut sauver.

  • So much pretty

    Cara Hoffman

    • Stock
    • 17 Octobre 2012

    Haeden, petite ville de l´État de New York. La nature a repris ses droits, car le chômage a sévi. C´est l´Amérique post-industrielle dans toute sa noirceur.
    Un jour, la jeune serveuse Wendy disparaît. Elle est retrouvée dans un triste état. Stacy Flynn, journaliste ambitieuse, est prête à tout pour démasquer les coupables, mais aussi pour rencontrer un homme capable d´assouvir ses besoins.
    Une adolescente, Alice, partage son obsession pour cette affaire. Ses parents, Gene et Claire, qui tentent de faire coïncider leur existence à Haeden avec leurs rêves de jeunesse, sont loin de comprendre ce que leur fille ressent.
    Petit à petit, les récits des habitants semblent composer un tableau du drame et des événements qui l´ont précédé. Au sein duquel le lecteur entrevoit une autre tragédie. Mais l´écrivain nous réserve un dénouement à mille lieux de ce qu´on pouvait imaginer.
    Avec un sens redoutable du suspense, Cara Hoffman nous livre la cartographie réelle d´un monde qu´on aurait pu prendre pour le paradis : une vie saine loin des grandes villes. Elle immortalise également les tourments de l´adolescence et le cauchemar de tout parent.

  • Le vent à gorge noire

    Stav Sherez

    • Stock
    • 28 Mai 2014

    Leur diplôme en poche, Jack, Ben et David, amis de toujours, s´offrent une aventure lointaine. Pour ne pas faire comme les autres, ce sera l´Ouganda. Un pays dont ils ne savent rien, pas même les dangers. Un voyage dont ils ne reviendront pas tous...
    Des années plus tard, Jack Carrigan est devenu une légende au sein de la police londonienne. Il se voit chargé d´une enquête épineuse : le meurtre sauvage de Grace Okello, jeune étudiante d´origine ougandaise. S´agit-il d´un vulgaire crime crapuleux, ou bien ce meurtre est-il lié aux découvertes de l´étudiante sur les groupes rebelles qui se disputent son pays ? Cette enquête va plonger Carrigan, secondé par le sergent Geneva Miller, dans l´univers violent de la diaspora africaine et les refuges d´ex-enfants soldats pour le guider jusqu´aux secrets bien gardés de l´ambassade. Une intrigue sans frontières et à haut risque qui l´obligera surtout à affronter les fantômes de son passé.
    « Un roman hors normes, au style impeccable, une intrigue choc avec l´Afrique pour toile de fond. » The Times

  • Vertiges de l'aveu

    Julie Brafman

    • Stock
    • 14 Septembre 2016

    Ce livre propose un voyage aux confins de la parole, là où les mots condamnent. Pendant plusieurs mois, la journaliste Julie Brafman est allée à la rencontre d'avocats et de juges, d'accusés et de victimes, de policiers et de gendarmes avec lesquels elle a décortiqué le processus de l'aveu, et cherché à décrypter, de manière très incarnée, ce moment particulier où une affaire bascule. À travers leurs yeux et leurs souvenirs, elle explore dix histoires criminelles, plus ou moins connues, qui révèlent aussi bien le vertige de ceux qui ont confessé leur crime que celui des témoins muets qui ont « accouché » leurs confidences. Chacun de ces récits se lit comme une nouvelle. L'ouvrage, enrichi par une dizaine d'illustrations en noir et blanc d'inspiration cinématographique, aborde ce thème de façon originale en alternant les chapitres sur les affaires et d'autres, plus analytiques mais tout aussi passionnants. L'auteur veut comprendre pourquoi la justice est obnubilée par l'aveu, cette confession spontanée ou arrachée, considérée comme « la reine des preuves ». Julie Brafman ouvre ainsi une réflexion sur la justice au carrefour de l'histoire, de la psychologie, de la religion, de la morale et du droit.

  • Arrachages de sacs, vols de bijoux, cambriolages... Les dames âgées meurent de peur dès qu'elles sortent de chez elles pour leurs courses ou se rendent à leur bridge ! Cette triste réalité donne à Armand l'idée de faire protéger - moyennant finance - les vieilles dames riches en péril : il fonde l'agence Mâle-escorte. De jeunes hommes bien élevés, mais sans moyens, se chargeront d'aller chercher, et de ramener chez elles, les clientes de l'agence. Très vite, chaque vieille dame s'attache à son escorte chérie, redevient confiante et même radieuse. Hélas, le bonheur ne dure pas ! L'une des dames protégées, puis une deuxième, puis d'autres sont attaquées et certaines assassinées... Par qui ? Afin de résoudre la dramatique énigme, Armand, le directeur de Mâle-escorte, appelle à la rescousse l'inspecteur Lavialle. De son côté, une détective privée, Mademoiselle Groseille, enquête en douceur. Qui a intérêt à faire disparaître les riches clientes de l'agence Mâle-escorte ? Une seule certitude : dans les mains de chaque cadavre, on trouve un gros bouquet de violettes de Parme. Un bouquet de violettes, après Reviens, Simone ! nous entraîne sur les chemins d'un suspense adouci par la tendresse et l'ironie chapsalienne... Tout le charme d'un mystère délicatement parfumé.

  • Un vieux château, un adorable vieux monsieur, M. de Trouillac, perdu dans ses souvenirs des années folles et de feu sa femme Simone... C'est un décor de rêve pour de jeunes cinéastes qui entendent tout filmer, passé et présent, désir et tendresse, un crime passionnel et ses énigmes... La ravissante jeune première, Évelyne Fortier, Thierry Vince, un ambitieux réalisateur, Michel Servien, l'assistant qui ne résiste pas aux charmes de Judith, dite l'espoir, Anna, l'opulente cuisinière qui adore son patron - jusqu'au meurtre ? -, gens de province et gens de cinéma, et aussi Belle, la chienne fidèle, tout ce monde remuant et en pleine action se court après... Soudain, une marche manque, c'est le crime ! Victime, assassin, inspecteur de police, suspects, témoins, on entre alors dans un labyrinthe, celui du parc mais aussi celui de l'intrigue, qui maintient le lecteur prisonnier jusqu'à la dernière page !

  • Hélène Laclisse a décidé de faire une cure de thalassothérapie pour prendre de la distance avec une histoire d'amour qui tourne mal. Direction donc, la côte Atlantique. Dans le TGV qui la conduit à La Rochelle, Hélène lit un polar, jusqu'au moment où elle est frappée par l'étrange ressemblance de son voisin de compartiment avec le tueur du roman qui l'occupe.

  • Adieu Jérusalem

    Schwartzbrod-A

    • Stock
    • 28 Avril 2010

    2017. Mounir est un modeste employ de lInstitut scientifique de Kazan, en
    Russie. La veille de son dpart pour La Mecque, o il doit accomplir le Hadj,
    le grand plerinage, le site explose sous ses yeux dans une fume de fin du
    monde. Dans lavion, il est pris de convulsions et meurt peu aprs son arrive.
    son insu, il a introduit dans la ville sainte le plus terrible des flaux
    quon croyait disparu depuis le Moyen-ge. Persina Yersis. La peste noire.

    La bactrie se rpand une vitesse incontrlable parmi les plerins. Les morts
    se chiffrent par milliers. Dans la panique, la rumeur enfle : les juifs ont
    empoisonn leau de la Mecque. Et cette rumeur franchit les frontires, jusqu
    Jrusalem o les Palestiniens puis les Arabes dIsral lancent des actions de
    reprsailles contre les Juifs. Isral sembrase, Jrusalem tombe.

    Cette catastrophe bouleverse lchiquier politique international et fera
    basculer dans son sillage des destins individuels : de lgyptien Youssef
    Chahid, mdecin volontaire lhpital de La Mecque, lEstonien Rein
    Laristel, tout juste lu secretaire gnral de lONU ; de lAmricaine Susan
    Rice, secrtaire dtat des tats-Unis confronte au plus prilleux dfi de sa
    carrire, au commissaire arabe isralien Eli Bishara en lutte contre le chaos ;
    jusqu la belle juive turque Ana Gler, dchire entre Istanbul et Jrusalem.

    travers eux, lhistoire sincarne : de Kazan La Mecque, de New-York Tel
    Aviv, de Washington Istanbul, de Catane Duba. Leur monde, notre monde, ne
    sera plus jamais le mme. Et si ctait vrai ?


  • Folies meurtrières

    Desmazes-Y

    • Stock
    • 16 Avril 2008

    Le château des Perrières, une de ces folies qui entourent Montpellier, serait- il la proie d´une étrange malédiction ?

    Alors que sa nouvelle propriétaire, une richissime femme d´affaires canadienne, accompagnée d´un sulfureux pasteur télé-évangéliste, donne une fête en l´honneur de la fin des travaux de restauration, l´un des invités est retrouvé embroché par une hallebarde, la main crispée sur une lettre de l´alphabet.

    Lieutenant de police au SRPJ de Montpellier, Kévin Normand, qui remplit aussi la fonction de diacre auprès de l´évêché, est chargé de l´enquête. Confronté à ses doutes et à ses imprudences, Kévin se heurte à l´appareil judiciaire, à ses supérieurs et même à la hiérarchie catholique. Et pour dénouer l´écheveau de cette intrigue, il devra remonter le temps jusqu´à l´époque trouble de la Révolution française.

  • Petite mort

    Schwartzbrod A.

    « Longtemps, j'ai cru que je n'aimais pas le sexe; seul m'occupait l'amour, le plaisir n'en était qu'un des attributs. j'ai été nommée en Orient vingt-huit jours avant le début de la guerre, et ma vie en a été bouleversée... » Telles sont les premières lignes du journal intime que Viviane reçoit un jour par la poste accompagné d'une fiole exhalant un mystérieux parfum, mélange d'ambre et de pâte d'amande. D'où vient ce texte ? Pourquoi le lui a-t-on envoyé ? Et surtout, qui est la femme qui se livre ainsi, avec rage et impudeur, n'omettant aucune de ses aventures érotiques ? A-t-elle un lien avec ces noyées que l'on retrouve au même moment dans l'Ourcq, accrochées à une écluse, au pied de l'appartement où Viviane exerce comme psychologue, spécialisée dans les "addictions" ? La jeune femme est happée par une enquête qui, au fil des pages, va la mener bien au-delà des berges du canal et l'inciter à franchir toutes les frontières, y compris et surtout celles du sexe.

  • Son métier, aux éditions Hurtebise, c´est de " mettre en forme " les romans des autres. Essentiellement, en l´occurrence, les innommables salades de Bannister, le best-seller maison. Qui produit à la chaîne des romans vaguement politiques, vaguement policiers, vaguement sentimentaux et totalement nuls. C´est à lui, Jérôme, de leur donner du ton, du style, de les faire tenir debout.

    Mais sa vraie passion, à Jérôme, c´est Santenac. L´auteur génial et météorique de trois livres, au début des années 1960, racontant des histoires de famille.
    Trois livres et puis plus rien : Santenac, soudain, a disparu, plus personne ne l´a jamais revu.

    Avec Jean-Paul, son ami d´enfance devenu journaliste, Jérôme n´a qu´une idée en tête : retrouver Santenac. Et lire les livres qu´il a forcément écrits, au fin fond de sa retraite. Justement, ce matin-là, alors qu´il vient de prendre livraison du nouveau manuscrit de ce crétin de Bannister, Jérôme reçoit un coup de téléphone de Jean-Paul : il a retrouvé Santenac, il sait où il se cache. Ils vont tout de suite partir, quelque part dans un coin perdu de l´Aveyron, pour enfin réaliser leur rêve. Santenac, pour l´un et l´autre, est beaucoup plus qu´un simple écrivain. Ses livres sont une question de vie ou de mort. Surtout pour Jérôme, qui y trouve ce qu´il n´a jamais eu : une famille.

    Car les livres, c´est la vie. Et lire, c´est vivre. Mais le rideau va se déchirer. Santenac n´est peut-être pas à la hauteur du rêve. À la hauteur de la passion des livres...

    On n´en dira pas plus sans gâcher le plaisir.

  • Le corps d'une enfant est découvert atrocement mutilé dans les calanques de Marseille. Deux flics hors norme se lancent sur la piste du tueur. Riad Kellal, le limier de la brigade criminelle aux origines algériennes. Paul Cabrera, le policier aux allures de loubard régnant sur la BAC nord. Chacun de leur côté, les deux hommes ont une raison personnelle d'être le premier à arrêter le monstre. De Marseille à Lyon en passant par la Camargue, de l'univers des Hell's Angels à celui des gitans, les pistes courent en parallèle alors qu'un autre crime se prépare.Deuxième enquête du lieutenant Paul Cabrera, Miroir de sang plonge ses racines au plus profond de la folie humaine. Après Le Couloir de la pieuvre, une partie d'échecs hallucinante où les règles volent en éclat. Un thriller époustouflant qui confirme l'exceptionnel talent d'Olivier Descosse.

  • Ni par leur atmosphère, ni par leur intrigue, ces Enquêtes de l'inspecteur Lester ne se conforment aux règles habituelles du roman noir. Ces quatre comédies policières sont aux couleurs de la vie. En débrouillant avec nous l'écheveau des « folles raisons » du crime, Lester nous entraîne dans un fascinant zoo humain où ceux qui n'ont tué personne ne sont pas innocents pour autant. Personnages baroques, situations inattendues, rebondissements incessants : le rire côtoie le frisson et les cadavres prennent leur revanche en nous narguant de leur mystère. Le tout, soutenu par l'allegro vivace d'un style étincelant. Trois petits meurtres... a été adapté pour la télévision, sous le titre : Les Vacances de l'inspecteur Lester (France 2, réalisation d'Alain Wermuss). Claude Rich y prêtait son visage et son humour à l'inspecteur Lester.

  • Ni par leur atmosphère, ni par leur intrigue, ces Enquêtes de l'inspecteur Lester ne se conforment aux règles habituelles du roman noir. Ces quatre comédies policières sont aux couleurs de la vie. En débrouillant avec nous l'écheveau des « folles raisons » du crime, Lester nous entraîne dans un fascinant zoo humain où ceux qui n'ont tué personne ne sont pas innocents pour autant. Personnages baroques, situations inattendues, rebondissements incessants : le rire côtoie le frisson et les cadavres prennent leur revanche en nous narguant de leur mystère. Le tout, soutenu par l'allegro vivace d'un style étincelant. Trois petits meurtres... a été adapté pour la télévision, sous le titre : Les Vacances de l'inspecteur Lester (France 2, réalisation d'Alain Wermuss). Claude Rich y prêtait son visage et son humour à l'inspecteur Lester.

  • Lebihan est mort. Quelques années plus tard, c'est le tour de Sorrel, défiguré par une charge de chevrotine. Tous deux étaient journalistes. Assassinat, suicide, accident?

  • Les femmes japonaises présentées dans leur diversité : de la fragile geisha en kimono de soie aux redoutables femmes d'affaires. Un exemple de reportage historique, par une spécialiste de l'Extrême-Orient.

  • Dans un monde où s'épuise la rentabilité de la drogue et du crime, voilà que naît un nouveau trafic, celui de la matière vivante, animée.

empty