Sciences & Techniques

  • Pendant le confinement, Jamy Gourmaud a publié tous les jours sur les réseaux sociaux des « capsules de déconfiné », des vidéos d'une minute qui ont eu tout de suite un succès phénoménal (plus de 500 000 abonnés à sa chaîne YouTube #ChezJamy). À la manière d'un carnet scientifique illustré (une quarantaine d'illustrations sont présentes dans le livre), Chez Jamy raconte des expériences, leur contexte et le making of de chaque vidéo. Comment apprendre tout en restant chez soi ?
    Dans son nouveau livre, Jamy Gourmaud, la vedette de « C'est pas Sorcier », nous conte la science comme personne, et nous ouvre les portes de son atelier scientifique. Le monde de Jamy est enfin à la portée de tous !

  • Karine Lacombe nous ouvre les portes de son service d'infectiologie à l'hôpital Saint-Antoine. Depuis mars, elle et son équipe sont confrontés à un virus qu'ils n'avaient jamais vu sous leur microscope : le Covid-19. Comment se prépare-t-on au combat ? Comment organise-t-on son service ? Quelles sont les péripéties du quotidien ? Y-a-t-il une différence quand on trouve un article défini au féminin devant le nom de sa profession, médecin ?
    Grâce au trait franc et spontané de Fiamma Luzzati, nous suivons caméra à l'épaule Karine Lacombe dans ses réflexions, son quotidien de soignante dans un hôpital sous haute tension. Un reportage dessiné incarné, pédagogique et informatif pour mettre en perspective la crise du coronavirus et celle de l'hôpital public.

  • « Ce livre est une pierre posée sur le fragile édifice de la mémoire de la Shoah. »               M. Cymes Les médecins ont été parmi les premiers malades atteints de la Peste Brune : à Auschwitz, à Dachau, à Buchenwald ou à Strasbourg, les pires atrocités ont été commises par ceux qui avaient prêté le serment d´Hippocrate. Si le nom de Mengele est encore connu, il ne faut pas oublier les actes et les victimes de Rascher, Clauberg, Heim et Hirt : c´est à cet exercice de mémoire que nous convie Michel Cymes, qui jette son regard de médecin d´aujourd´hui sur une facette moins connue de la barbarie nazie, les expérimentations médicales pratiquées sans consentement sur les détenus.
    S´appuyant sur de nombreux témoignages ainsi que sur une documentation récente voire inédite, révélant des vérités qui ne sont pas toujours bonnes à entendre, Michel Cymes raconte avec franchise et passion comment Hippocrate est descendu aux enfers.

  • « Avec le développement de l'information santé sur internet et dans tous les médias, l'hypocondrie se porte bien !
    Inconvénient : elle déverse des tombereaux d'anxiété sur toutes celles et tous ceux qui veulent vivre mieux et le plus longtemps possible. On est tenté de penser au pire au moindre pépin. Dans l'immense majorité des cas, on se trompe. Et mon expérience de médecin me le prouve : il suffit de se pencher avec un peu de sérieux sur les symptômes que présente le patient pour, très souvent, constater qu'il a surinterprété les choses.
    Ce livre, je l'ai écrit pour vous rassurer, vous convaincre que ce dont vous souffrez n'est peut-être pas si grave, vous dire que oui, vous allez mourir, mais pas forcément tout de suite !
    Je ne prétends pas rivaliser avec Molière et son inoubliable Malade imaginaire mais, vous verrez, le décalage qui existe entre vos craintes et la réalité est parfois assez cocasse... »
      M. C.

  • à la conquête du sommeil

    Hugo Mercier

    • Stock
    • 6 Février 2019

    Le monde fait face à une épidémie de mauvais sommeil. Hugo Mercier, à tout juste 22 ans, s'est attaqué de front à ce problème. Partant d'un concept de laboratoire, il imagine dans sa chambre d'étudiant le premier outil neurotechnologique pour combattre ce fléau. De levées de fonds en doutes profonds, de la start-up à une entreprise de plus de quatre-vingts salariés, nous suivons sa quête entrepreneuriale, technologique et scientifique. Captivant !

  • Une question de taille

    Olivier Rey

    • Stock
    • 8 Octobre 2014

    Pourquoi les araignées géantes des films d´horreur ou les Lilliputiens que découvre Gulliver au cours de ses voyages ne se rencontrent jamais « en vrai » ? Parce que dans la réalité, la taille n´est pas un paramètre que l´on pourrait fixer à volonté : chaque être vivant n´est viable qu´à l´échelle qui est la sienne. En deçà ou au-delà, il meurt, à moins qu´il ne parvienne à se métamorphoser. Il en va de même pour les sociétés et les cultures. La plupart des crises contemporaines (politiques, économiques, écologiques, culturelles) tiennent au dédain affiché par la modernité pour les questions de taille. Nous mesurons tout aujourd´hui, des volumes de transactions à la bourse aux taux de cholestérol, de la densité de l´air en particules fines au moral des ménages. Mais plus nos sociétés se livrent à cette frénésie de mesures, moins elles se révèlent aptes à respecter la mesure, au sens de juste mesure. Comme si les mesures n´étaient pas là pour nous aider à garder la mesure mais, au contraire, pour propager la folie des grandeurs.
    Ce livre s´attache à décrire et comprendre par quelles voies, au cours des derniers siècles, nous avons perdu la mesure. Et aussi ce sur quoi nous pourrions nous fonder pour la retrouver, afin de mener une vie authentiquement humaine.

  • Le pire n'est pas certain, mais le temps nous est compté. Une première certitude : les Terriens ne pourront pas quitter leur planète et s'installer sur une autre. Une seconde certitude : nous devons nous projeter dans le futur, car le futur c'est demain. A partir de là, il faut dresser la liste des impasses où nous sommes engagés et montrer, si nous persévérons dans cette voie, quel type de catastrophe s'ensuit à chaque fois. Les questions traitées sont :
    - l'escalade nucléaire - la démographie ou l'impérieuse nécessité de l'ouverture des frontières - la redéfinition de l'évolution - l'intégrisme de l'économie - l'écologie.
    Le dernier chapitre est consacré à montrer que le XXIe siècle sera le siècle de l'éducation généralisée ou ne sera pas.

  • Quand le candidat François Hollande a déclaré que toute sa politique serait jugée à l'aune de « l'inversion de la courbe du chômage » et non à la diminution du nombre de chômeurs ; quand, pour la première fois dans l'histoire avec le traité de Maastricht, les États se sont liés autour de grandeurs chiffrées, on a compris que les statistiques sont devenues la clé de nos sociétés. Courbes, indices, graphiques, taux nous disent ce qu'il faut penser de la réalité.La statistique est devenue aujourd'hui un « fait social total » : elle concerne la totalité de la société et de ses institutions, et affecte, de manière directe ou indirecte, la vie sociale sous tous ses aspects. Ces nouveautés ne sortent pas de nulle part : elles sont l'aboutissement d'un mouvement qui, né avec la modernité,a connu un essor extraordinaire et décisif durant la première moitié du XIXe siècle. À la place des anciens régimes, balayés par la révolution industrielle et les tempêtes politiques, ont émergé ces objets étranges, inconnus jusqu'alors : les grandes sociétés d'individus. Les nations sont devenues des mystères pour elles-mêmes. C'est dans l'espoir de sonder ce mystère qu'une avalanche de nombres, qu'un torrent statistique se sont mis à déferler sur l'Europe. Nous sommes les héritiers de cette dynamique. Dès lors, si nous voulons nous faire une idée juste de ce qui nous arrive, et nous donner une chance de relâcher les noeuds qui nous enserrent, il est nécessaire de remonter à ce moment où les choses se sont nouées : comprendre pourquoi et comment le monde s'est fait nombre.

  • Depuis maintenant trois ans, Albert Jacquard fait tous les jours une émission de cinq minutes à France-Culture, intitulée « le regard d´Albert Jacquard », dans laquelle il discute brièvement une question d´intérêt général. Son souci est toujours le même : essayer de produire davantage de lucidité, ne pas se contenter des idées toutes faites, récuser la logique exclusivement marchande qui préside à toutes les décisions, réintroduire partout la dimension humaine.
    Nous avons opéré pour ce livre une sélection de quelques-uns de ces textes, de façon à présenter une sorte de panorama complet des grands thèmes de sa pensée : la science, l´avenir de l´humanité, l´imposture économiste, les rencontres, l´engagement citoyen.
    Chaque texte comprend deux ou trois pages.

  • Vivez mieux et plus longtemps

    Michel Cymes

    • Stock
    • 10 Février 2016

    « Je suis comme vous. J'aime m'affaler sur mon canapé et céder au confort d'une petite fl emme. Remettre au lendemain la séance de sport prévue le jour même. Oui, je suis comme vous : je ne déteste pas les sucreries et adore boire un bon coup. Comme vous, je sais qu'il vaut mieux croquer dans un fruit qu'engloutir une tablette de chocolat. Mais, comme vous, je résiste difficilement à la tentation. Pourtant, la santé est un capital qu'il convient de chérir en permanence pour qu'il ne se dilapide pas. En tout cas pas trop vite... Alors que faire ? Rester vigilant tout en continuant à se faire plaisir. C'est à cela que doit servir ce livre. Rappelant quelques principes vertueux, il regorge de conseils pratiques pouvant être suivis immédiatement. Et cela, quel que soit votre âge. Car il n'y a pas d'âge pour se prendre en charge. Pas d'âge pour se faire du bien ! »M. C.

  • Votre cerveau

    ,

    • Stock
    • 22 Février 2017

    Quand la tête va, tout va ! « Et pour que tout aille bien, il ne tient qu'à vous, sans bouleverser votre existence, de tenir compte des multiples conseils qui figurent dans ce livre. Cette prise de conscience peut s'opérer dès maintenant, quels que soient votre âge et votre état de santé. Pas de révolution, juste de petits aménagements. Agissez sur votre alimentation, revoyez certaines de vos habitudes, prenez le temps de faire travailler votre mémoire ! Ainsi vous chouchouterez votre cerveau. L'enjeu ? Que votre vie soit belle tout simplement. » M. C. « On s'arrache l'ordonnance du docteur Cymes. » Le Parisien « Vivez mieux et plus longtemps est un livre sérieux, un guide de la santé pour les nuls plein d'astuces. » Libération

  • Tuer le cancer

    Patrizia Paterlini-Brechot

    • Stock
    • 18 Janvier 2017

    Tuer le cancer : un pari fou, un dessein hors de portée. Et pourtant ! Depuis qu'elle a vu, alors jeune interne en médecine, un homme succomber à un cancer du pancréas dans un état de terreur indescriptible, le Pr Patrizia Paterlini-Bréchot a décidé de vouer sa vie à combattre le tueur en série le plus sournois qui existe. Pour mieux combattre l'ennemi, il faut apprendre à le connaître, à décoder ses ruses, à décrypter ses stratégies de camouflage. Pendant des années, au chevet de ses patients comme dans le secret de son laboratoire, cette médecin s'y est employée. Elle a passé des nuits à lire la littérature spécialisée, des jours à mettre au point des méthodes expérimentales pour prendre en filature les cellules tumorales qui circulent dans le sang bien avant que le cancer ne se signale. Et, avec le concours d'autres scientifiques, elle a trouvé. Une simple prise de sang permet aujourd'hui de détecter, en amont, les prémisses d'un cancer. Cette technique pourrait, demain, sauver des millions de vies ! Patrizia Paterlini-Bréchot éclaire le chemin personnel qui l'a menée à cette découverte, raconte les leçons apprises auprès de son mentor, clinicien hors-pair, expose les grandes découvertes scientifiques qui ont contribué à forger des armes décisives dans la lutte contre le cancer. Elle dénonce, aussi, les impasses dans lesquelles se sont fourvoyés les grands groupes pharmaceutiques, obsédés par l'idée de trouver un médicament alors qu'il existe autant de formes différentes de la maladie qu'il y a de patients. Patrizia Paterlini Bréchot en est convaincue : c'est sur le diagnostic précoce que doivent porter les efforts. Et cette bataille-là est l'affaire de tous. Un livre de combat et d'espoir porté par une femme exceptionnelle.

  • « La mondialisation a dévasté nos classes populaires.
    L´Internet va dévorer nos classes moyennes.
    La grande dépression que nous connaissons depuis cinq ans n´est qu´un modeste épisode en comparaison du cataclysme qui s´annonce.
    La France et l´Europe n´ont aucune maîtrise sur cette révolution.
    L´Internet et ses services sont contrôlés par les Américains.
    L´Internet siphonne nos emplois, nos données, nos vies privées, notre propriété intellectuelle, notre prospérité, notre fiscalité, notre souveraineté.Nous allons donc subir ce bouleversement qui mettra un terme à notre modèle social et économique.Y a-t-il pour nous une alternative ?
    Oui.L´ambition de ce travail est de nous en donner la chance. »

  • Les chemins sont sinueux du rêve originel d'être explorateur polaire à la passion des volcans : ce livre est le récit d'une vie dans le siècle, celle du plus connu des vulcanologues.

  • Lorsqu'il quitte l'Afrique en 1948, Haroun Tazieff n'a qu'une idée en tête : retrouver la splendeur de l'activité éruptive, telle que la lui ont révélée les cratères du Kituro et du Niragongo, étudier ce phénomène fascinant et chercher à le comprendre. De l'ancien boxeur-alpiniste-ingénieur des mines, la chance va ainsi faire un vagabond des volcans. Durant les vingt ans que couvre ce second tome des Défis et la chance, les volcans du monde entier se trouveront sur le parcours d'Haroun Tazieff : de l'Italie à l'Alaska, du Chili au Japon... D'autres paysages vont surgir, et d'autres défis : explorer la partie volcanique de la géologie du Sahara, comprendre l'origine de la mer Rouge, remonter l'épave de La Boussole, ce vaisseau de La Pérouse qui s'était perdu entre les Nouvelles-Hébrides et les îles Salomon. La vie devient un grand voyage, seulement interrompu par la réalisation de quelques films - Les Rendez-vous du diable, Entre terre et ciel - par l'écriture de livres, par des conférences, par des matches de rugby. En chemin, ce vagabond rencontrera d'autres vagabonds : Théodore Monod, Alain Bombard, Joseph Kessel, des artistes, des scientifiques, des sportifs qui illuminent sa vie. Son expérience, Haroun Tazieff a voulu la faire partager à ses lecteurs, et spécialement aux jeunes : tout comme dans le tome 1, il raconte son métier et répond à nos questions sur la prévision des éruptions, sur la nature chimique des laves, sur les risques encourus par les volcanologues et sur la technique de pilier de mêlée. Écrit entre la guerre du Golfe et le putsch de Moscou, ce livre de souvenirs, par endroits, parle aussi du présent. Avec sa verve polémique et sa combativité habituelles, Haroun Tazieff y dénonce les pollutions et les corruptions qui menacent notre société.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Chef de clinique assistant, neuro-psychiatre et psychanalyste, l'auteur dénonce l'univers de l'hôpital où l'on soigne les corps sans s'occuper du bien-être, de l'inquiétude du malade.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Pour imposer le droit à la pilule, il a fallu de nombreuses années. C'est pour les bourgeois, disait Jeannette Thorez-Vermeersch. C'est pour la distraction, disait le Général de Gaulle. La prendre est pourtant une contrainte, qui impose un sens constant de la responsabilité, un contrôle permanent de son corps et de ses désirs. Est-ce pourquoi, malgré la contraception, le nombre d'avortements n'a pas baissé ? Prendre la pilule, c'est aussi rendre incertain le jour élu où l'on pourra quand même le faire, cet enfant ! C'est, en attendant, renoncer à un des fondements de l'identité féminine. Le temps des drames de l'avortement clandestin et des familles trop nombreuses paraît loin, aujourd'hui. Alors ? La génération de la pilule fait-elle l'enfant gâté ? Catherine Valabrègue appartient aux pionnières, elle raconte les luttes - difficiles - d'hier. Sandrine Treiner fait partie des héritières, elle expose les problèmes - difficiles - d'aujourd'hui. Deux générations, deux regards.

  • Des récits qui empruntent à des événements réels (comme la longue cavale de la bande à Baader) ou des situations du quotidien présentées sous forme de fiction. Ils sont tous liés par le thème de la dualité ou du dédoublement et reflètent le monde fissuré par la guerre, la misère et le tournis des valeurs. Faille ou faillite, s'interroge le cancérologue et militant humanitaire L. Schwartzenberg.

  • Le livre L´imposteur, c´est lui répond au dernier succès de librairie de Claude Allègre, intitulé L´imposture climatique (meilleure vente Relay semaine du 17 mars). Rédigé par Sylvestre Huet, journaliste à Libération, c´est un réquisitoire argumenté démontrant que Claude Allègre a dupé ses lecteurs et les médias.

    Ce livre rétablit la vérité point par point. Il relève de nombreuses erreurs factuelles. Prouve que Claude Allègre a falsifié des graphiques scientifiques.
    Qu´il a calomnié de nombreux scientifiques. Démontre que sa présentation des sciences du climat est mensongère ou erronée, comme celle des textes et du fonctionnement du GIEC (Groupe d´experts intergouvernemental sur l´évolution du climat) ou sa dénonciation d´un système " totalitaire et mafieux " régissant les laboratoires de climatologie.

    L´ouvrage de Claude Allègre se révèle être une tentative de manipulation de l´opinion publique alors que cette dernière joue un rôle important dans la prise de décision politique sur la prévention du danger climatique. C´est pourquoi de nombreux scientifiques se mobilisent pour le dénoncer et ont apporté leur concours à l´auteur. Des dénonciations partielles de cette manipulation ont commencé sur Internet : la révélation de " l´affaire Grudd " - auteur de l´un des graphiques falsifiés par Claude Allègre - a été vue plus de 45 000 fois en 36 heures sur le blog Sciences2 tenu par Sylvestre Huet et dont la fréquentation (près de 5 millions de pages vues en un an) sera une rampe de lancement pour le livre.

    Depuis la sortie de L´imposture climatique, le débat monte avec la participation de Claude Allègre à des émissions comme " L´objet du scandale " de Guillaume Durand sur France 2, de très nombreux articles de presse écrites et sur internet. Mais il manque à ce débat une opération vérité sur l´ensemble de l´ouvrage. C´est ce que permet le livre de Sylvestre Huet. La question est d´importance car, y lit-on : " S´il a raison, la géopolitique du climat est fondée sur du sable. S´il a tort, il est nécessaire que cela se sache. "

  • Dans ce livre, tout s´accélère. Le numérique amplifie la mondialisation ; internet est mobile ; le téléphone et la télévision deviennent « smart ». Comment la Chine a-t-elle créé des clones de Google ou Facebook et bâti son propre internet censuré ? Comment les pays arabes ont-ils utilisé les réseaux sociaux pour faire leurs révolutions et Israël pour être une « start-up nation » ?
    Avec Mainstream, Frédéric Martel avait décrit la guerre mondiale de la culture et des médias ; avec Smart, il prolonge l´enquête dans toutes les capitales numériques. De la Silicon Valley au Japon, du Brésil à l´Afrique du Sud, et jusqu´à Gaza, ce livre raconte la bataille d´internet et son futur. Ce faisant, il montre qu´internet n´a jamais été véritablement global, qu´il existe autant d´usages du web qu´il y a de territoires, que les frontières demeurent.Smart est la première grande enquête de terrain sur le nouveau monde qui vient.

empty