HarperCollins

  • La frontière

    Don Winslow

    Un final grandiose
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean Esch
    Art Keller, ancien agent de la DEA, est recruté par le sénateur républicain O'Brien pour participer à une opération officieuse au Guatemala  : aider le cartel de Sinaloa, dont la mainmise sur le Mexique assure un semblant de stabilité à la région, à se débarrasser d'une organisation rivale sanguinaire, Los Zetas. La rencontre organisée entre les dirigeants des deux cartels tourne au bain de sang  : les trafiquants s'entretuent et le parrain de Sinaloa disparaît. Keller retourne alors au Mexique, où il retrouve la femme qu'il aime, Marisol. Maire d'une petite ville, celle-ci résiste vaillamment aux cartels, malgré la tentative d'assassinat qui l'a laissée infirme quelques années plus tôt. Quand O'Brien propose à Keller de prendre la tête de la DEA, il y voit l'occasion de lutter contre les organisations qui sèment la mort en Amérique. Il accepte.Après quatorze années consacrées à l'écriture de la trilogie Cartel, Don Winslow conclut l'épopée d'Art Keller avec un réquisitoire sans appel contre la gestion corrompue de la guerre anti-drogue par les gouvernements en place - et les responsables politiques fantoches comme Donald Trump.
        « Le meilleur. »
    STEPHEN KING
      « Une spectaculaire conclusion à la trilogie de Don Winslow sur les cartels.  »
    NEW YORK TIMES
    À propos de l'auteur
    Don Winslow est l'auteur de dix-neuf romans traduits en une vingtaine de langues, dont les best-sellers  Cartel  (Seuil, 2016) en cours d'adaptation au cinéma par Ridley Scott, et  La griffe du chien  (Fayard Noir, 2007). Il vit en Californie.

  • Coucou  ! Nous nous appelons Thomas, Noémie, Jade et Sam... Nous avons à peu près ton âge et nous aimerions partager avec toi des petites expériences de vie. Cela te permettra d'en parler avec les adultes qui s'occupent de toi, d'exprimer tes émotions, de raconter à ton tour ce que tu vis à l'école ou à la maison...
     
    «  Quand j'ai joué mon spectacle Les Chatouilles, j'ai rencontré beaucoup de personnes qui s'interrogeaient sur la manière de parler à leurs enfants de la violence, mais sans savoir comment faire. Cela m'a donné l'envie de créer, avec Mathieu Tucker, un ouvrage ludique et joyeux qui ouvre le dialogue entre les petits et les grands.  » 
    L'autrice  : Andréa Bescond
    Danseuse, comédienne, scénariste et réalisatrice, Andréa Bescond mène une carrière artistique aussi brillante qu'éclectique. Après avoir collaboré avec les meilleurs chorégraphes et dansé sur de nombreuses scènes, elle fait ses premiers pas au théâtre en 2009 avec  Les 39 marches. En 2014, elle écrit  Les Chatouilles ou la danse de la colère, mise en scène par Eric Métayer. La pièce reçoit  plusieurs prix prestigieux dont le Molière 2016 du «  Seul/e en scène  ». Cette pièce, qui raconte les violences sexuelles qu'elle a subies enfant, est adaptée au cinéma par elle et Eric Métayer en 2018 (César de la meilleure adaptation 2019). Depuis qu'elle est sortie du silence lié à ce traumatisme, Andréa se bat pour faire entendre la voix des plus fragiles et lutter contre les violences faites aux enfants. «  Et si on se parlait  ?  » est le premier livre qu'elle leur adresse directement.
    L'illustrateur  : Mathieu Tucker
    Illustrateur, graphiste et directeur artistique, Mathieu Tucker est diplômé de l'école des Arts décoratifs de Paris.

  • Salut  ! Nous nous appelons Sarah, Tony, Alida, Cyril et Christelle... Nous avons à peu près ton âge et nous aimerions partager avec toi des petites expériences de vie. Cela te permettra d'en parler avec les adultes autour de toi, d'exprimer tes émotions, de raconter à ton tour ce que tu vis à l'école, au collège ou à la maison...
     
    «  Quand j'ai joué mon spectacle Les Chatouilles, j'ai rencontré beaucoup de personnes qui s'interrogeaient sur la manière de parler à leurs enfants de la violence, mais sans savoir comment faire. Cela m'a donné l'envie de créer, avec Mathieu Tucker, un ouvrage ludique et joyeux qui ouvre le dialogue entre les petits et les grands.  » 
    L'autrice  : Andréa Bescond
    Danseuse, comédienne, scénariste et réalisatrice, Andréa Bescond mène une carrière artistique aussi brillante qu'éclectique. Après avoir collaboré avec les meilleurs chorégraphes et dansé sur de nombreuses scènes, elle fait ses premiers pas au théâtre en 2009 avec  Les 39 marches. En 2014, elle écrit  Les Chatouilles ou la danse de la colère, mise en scène par Eric Métayer. La pièce reçoit  plusieurs prix prestigieux dont le Molière 2016 du «  Seul/e en scène  ». Cette pièce, qui raconte les violences sexuelles qu'elle a subies enfant, est adaptée au cinéma par elle et Eric Métayer en 2018 (César de la meilleure adaptation 2019). Depuis qu'elle est sortie du silence lié à ce traumatisme, Andréa se bat pour faire entendre la voix des plus fragiles et lutter contre les violences faites aux enfants. «  Et si on se parlait  ?  » est le premier livre qu'elle leur adresse directement.
    L'illustrateur  : Mathieu Tucker
    Illustrateur, graphiste et directeur artistique, Mathieu Tucker est diplômé de l'école des Arts décoratifs de Paris.

  • Coucou  ! Nous nous appelons Lila, Tina, Mathilde, Léo & Hakim... Nous avons à peu près ton âge et nous aimerions partager avec toi des petites expériences de vie. Cela te permettra d'en parler avec les adultes qui s'occupent de toi, d'exprimer tes émotions, de raconter à ton tour ce que tu vis à l'école ou à la maison...
    «  Quand j'ai joué mon spectacle Les Chatouilles, j'ai rencontré beaucoup de personnes qui s'interrogeaient sur la manière de parler à leurs enfants de la violence, mais sans savoir comment faire. Cela m'a donné l'envie de créer, avec Mathieu Tucker, un ouvrage ludique et joyeux qui ouvre le dialogue entre les petits et les grands.  »
     
    L'autrice  : Andréa Bescond
    Danseuse, comédienne, scénariste et réalisatrice, Andréa Bescond mène une carrière artistique aussi brillante qu'éclectique. Après avoir collaboré avec les meilleurs chorégraphes et dansé sur de nombreuses scènes, elle fait ses premiers pas au théâtre en 2009 avec  Les 39 marches. En 2014, elle écrit  Les Chatouilles ou la danse de la colère, mise en scène par Eric Métayer. La pièce reçoit  plusieurs prix prestigieux dont le Molière 2016 du «  Seul/e en scène  ». Cette pièce, qui raconte les violences sexuelles qu'elle a subies enfant, est adaptée au cinéma par elle et Eric Métayer en 2018 (César de la meilleure adaptation 2019). Depuis qu'elle est sortie du silence lié à ce traumatisme, Andréa se bat pour faire entendre la voix des plus fragiles et lutter contre les violences faites aux enfants. «  Et si on se parlait  ?  » est le premier livre qu'elle leur adresse directement.
    L'illustrateur  : Mathieu Tucker
    Illustrateur, graphiste et directeur artistique, Mathieu Tucker est diplômé de l'école des Arts décoratifs de Paris.

  • Sur les routes de la musique Nouv.

    Saviez-vous que le cerveau d'un jazzman fonctionne comme celui d'un mathématicien  ? Ou que la musique occidentale doit tout aux Egyptiens  ?
     
    De Beethoven à Miles Davis en passant par la World Music et les philosophes antiques, les ponts entre les différents courants musicaux sont infinis et souvent inattendus. André Manoukian nous les révèle et compose ici une histoire de la musique vivante et accessible, illustrée d'anecdotes et de récits savoureux qui raviront connaisseurs et néophytes. Avec sa verve coutumière, sa culture éclectique et son sens de la punchline, ce passionné de jazz nous embarque dans un voyage tout en harmonie auprès des créateurs connus et moins connus de la grande musique.
     
    A propos de l'auteur
    /> Auteur-compositeur, arrangeur, pianiste et chroniqueur,  André Manoukian  nourrit depuis toujours une passion communicative pour la musique. Il a composé divers albums en solo ou pour des artistes tels que Liane Foly ou Malia. Touche-à-tout insatiable, il multiplie les interventions dans des émissions musicales télévisées ou radiophoniques. Depuis 2013, il est chroniqueur musical sur France Inter.

  •   Eva Mc Nabb, opératrice d'appels d'urgence pour le 911 à La Nouvelle-Orléans, reçoit un appel relatant l'assassinat d'une policière et l'enlèvement de son coéquipier par les narcotrafiquants qui gangrènent la ville. Il s'agit de Danny, son propre fils, que l'on retrouve mort après des heures d'agonie. Brûlé, brisé, os après os. Dès lors, Eva n'a plus qu'une obsession et convoque son fils ainé, Jimmy, policier lui aussi: «  Je veux que tu prennes ta haine à bras le corps. Je veux que tu venges ton frère  ».
    C'est sur ces notes tragiques que Don Winslow ouvre Le prix de la vengeance. Des bas fond de la nouvelle Orléans aux plages de Hawaï en passant par les côtes de Californie, on y croise des voleurs et trafiquants de haut vol, flics obsessionnels, détectives privés, surfeurs de légendes, fugitifs, autant d'âmes damnées évoluant dans l'envers du rêve américain. Avec ce reccueil de six novelas, Don Winslow façonne un ouvrage unique et s'impose une fois de plus comme le meilleur de sa génération.
     
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Isabelle Maillet.
     
    À propos de l'auteur
    Don Winslow est l'auteur de dix-neuf romans traduits en une vingtaine de langues, dont les best-sellers  Cartel  (Seuil, 2016), La griffe du chien  (Fayard Noir, 2007), la Frontière (HCN, 2019). Il vit en Californie.

  • Les cicatrices

    Claire Favan

    Centralia, État de Washington.  La vie d'Owen Maker est une pénitence. Pour s'acheter la paix, il a renoncé à toute tentative de rébellion.
    En attendant le moment où il pourra se réinventer, cet homme pour ainsi dire ordinaire partage avec son ancienne compagne  une maison divisée en deux. Il est l'ex patient, le gendre idéal, le vendeur préféré de son beau-père qui lui a créé un poste sur mesure. Un type docile. Enfin, presque. Car si Owen a renoncé à toute vie sociale, il résiste sur un point : ni  le chantage au suicide  de Sally ni  les scènes qu'elle lui inflige quotidiennement  et qui le désignent comme bourreau aux yeux des autres ne le feront revenir sur sa décision de se séparer d'elle.
    Mais alors qu'une éclaircie venait d'illuminer son existence, Owen est vite ramené à sa juste place. Son ADN a été prélevé sur la scène de crime d'un tueur qui sévit en toute impunité  dans la région, et ce depuis des années. La police et le FBI sont sur son dos. L'enfer qu'était son quotidien n'est rien  à côté de la tempête qu'il s'apprête à affronter.
    «  Un polar original et addictif.  »  Le Parisien
    «  Machiavélique.  »  Femme Actuelle
    «  Une romancière à suivre de près.  »  CNEWS
    «  Claire Favan fait partie des pointures du thriller féminin français.  »  Femmes d'aujourd'hui
    «  Claire Favan est une grande auteure de thrillers, de suspense.  »  NYCTALOPES
    «  J'aime tout simplement les ouvrages qui me mettent une bonne claque! Ici tout y était. C'est bien simple, j'ai dévoré ce livre! Quel talent! L'écriture est franche, sans fioritures.  »  ARIA AND BOOKS
    Avec Les Cicatrices, j'ai été bluffée, subjuguée et tellement emportée par cette histoire qui est OUFISSIME !!! Je le classe directement dans les livres «  à lire absolument  » !  Les lectures de Moe
    «  Claire Favan ou l'art de manipuler le lecteur ! J'ai tout bonnement adoré ma lecture !  »  Les lectures de Linzio
    «  Par un jeu habile de narration l'autrice parvient à nous surprendre, s'amusant de ces ressors pour mieux nous tromper.  »  Les Pipelettes en parlent
    Claire Favan travaille dans la finance. Elle est l'autrice, entre autres, de l'inoubliable diptyque composé du  Tueur intime  (prix VSD du Polar 2010, prix Sang pour Sang Polar 2011) et du  Tueur de l'ombre, de  Serre-moi fort  (prix Griffe noire du meilleur polar français 2016) et, récemment, d'Inexorable. Roman après roman, elle poursuit son exploration des contre-jours de l'humanité.

  • Corruption

    Don Winslow

    QUAND TOUT LE SYSTÈME EST POURRI
    AUTANT JOUER SELON SES PROPRES RÈGLES
     
    Denny Malone est le roi de Manhattan North, le leader charismatique de La  Force, une unité d'élite qui fait la loi dans les rues de New York et n'hésite pas à se salir les mains pour combattre les gangs, les dealers et les trafiquants d'armes. Après dix-huit années de service, il est respecté et admiré de tous. Mais le jour où, après une descente, Malone et sa garde rapprochée planquent pour des millions de dollars de drogue, la ligne jaune est franchie.
    Le FBI le rattrape et va tout mettre en oeuvre pour le force à dénoncer ses coéquipiers. Dans le même temps, il devient une cible pour les mafieux et les politiques corrompus. Seulement, Malone connaît tous leurs secrets.
    Et tous, il peut les faire tomber...
    À travers une narration abrupte et remarquablement réaliste, faisant écho à l'oeuvre de Dennis Lehane comme aux films de Martin Scorsese, James Gray et Brian de Palma, Don Winslow livre un roman policier magistral, tableau étourdissant du crime organisé, actuellement en cours d'adaptation au cinéma par James Mangold (Copland).
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean Esch
      DES CRITIQUES DITHYRAMBIQUES
      "On pense immanquablement aux films noirs comme "Serpico" ou "Le prince de New York" de Sidney Lumet ; on songe aux romans de Nick Tosches, aussi. Autant dire, au meilleur du genre." LIRE
    "Un monument." France Culture
    "Il y a longtemps qu'on n'avait pas lu un polar aussi magistral."  Le Parisien
    "Un triomphe. Pensez au  Parrain, mais avec des flics." Stephen King
     
    "Tendu, brutal, très atmosphérique, incroyablement ficelé et totalement inoubliable."  James Ellroy
     
    "Un roman policier d'envergure shakespearienne, probablement l'un des meilleurs jamais écrits."  Lee Child
     
    "Les fans du Parrain, de  Mystic River, de  Sur écoute, ou des  Inflitrés  vont adorer."  Mark Rubinstein,  Huffington Post

  • Après le succès mondial de son livre Le Secret  - qui vous aidait à être et à réaliser ce que vous souhaitiez -, Rhonda Byrne a continué sa quête de la vérité universelle. Pendant quatorze ans, elle a étudié les textes anciens et modernes de la pensée bouddhique, hindouiste, chrétienne ou encore taoïste.
    C'est logé au coeur de ces écrits, à la vue de tous, qu'elle a découvert Le Plus Grand Secret. Ce secret, d'une simplicité étonnante mais profonde, vous montre la voie du bonheur éternel. Il vous suffit de l'accepter pour que votre vie entière soit libérée de la souffrance. Vous ne serez alors plus en proie aux pensées négatives, vous pourrez rencontrer le succès et retrouver la santé durablement. Car, oui, ce secret est aussi puissant que cela. Il est la plus grande révélation de votre vie. Il est votre destinée.
    Traduction de l'anglais (États-Unis) par Marianne Coulin
    À propos de l'autrice
    Rhonda Byrne a réalisé Le Secret en 2006, un film documentaire qui a conquis le monde entier, transformant la vie de millions de personnes et déclenchant un mouvement à l'échelle planétaire. Son livre Le Secret a été publié la même année. Traduit en plus de cinquante langues, il fait partie de ces ouvrages qui, depuis les années 2000, ont figuré durablement sur la liste des best-sellers. Elle a continué à développer sa pensée à travers ses autres ouvrages - Le Pouvoir (2011), La Magie (2012) et Héros (2014). Née en Australie, Rhonda Byrne vit aujourd'hui en Californie.

  • Moira O'Donnell c'est, derrière le feu des boucles rousses et l'énergie inépuisable, une femme qui lutte pour garder la tête hors de l'eau.
    C'est une vie d'adulte démarrée trop tôt.
    Ce sont trois gamins livrés à eux-mêmes et autant de boulots cumulés pour les nourrir.
    Ce sont des pères absents  : le premier, incarcéré le plus longtemps possible, croit-elle, et le second, suicidé.
    C'est une culpabilité sans fin.
    Moira O'Donnell, c'est la solitude d'une mère de famille dure au mal qui se bat, tombe et renaît. Pour ses enfants. Et avec eux. À la vie, à la mort.
    Chaque semaine, elle achète un ticket de loterie en rêvant à une vie meilleure. Mais les services sociaux ont d'autres projets pour elle... Et un problème n'arrivant jamais seul, l'équilibre précaire qu'elle pensait avoir créé vire bientôt à la tragédie.
    L'autrice
    Claire Favan travaille dans la finance. Elle est l'autrice, entre autres, de l'inoubliable diptyque composé du Tueur intime (Prix VSD du Polar 2010, Prix Sang pour Sang Polar 2011) et du Tueur de l'ombre, de Serre-moi fort (Prix Griffe noire du meilleur polar français 2016), d'Inexorable et, récemment, des Cicatrices. Roman après roman, elle poursuit son exploration des contre-jours de l'humanité.
    À propos des Cicatrices 
    « Original et addictif ! » Le Parisien
    « Machiavélique ! » Femme actuelle

  • Le retour de Will Trent et Sara Linton
     
    Août 2019. Une attaque à la bombe touche un quartier stratégique d'Atlanta. Sara Linton et son compagnon Will Trent, enquêteur pour le Georgia Bureau of Investigation, se précipitent sur le lieu de l'explosion. Alors que Sara tente de venir en aide aux victimes, elle est enlevée sous les yeux de Will par les poseurs de bombes et conduite au pied des Appalaches, dans un camp peuplé d'hommes armés et de femmes en longues robes blanches. Ce groupuscule paramilitaire aux airs de secte prévoit de multiplier les attaques terroristes à l'échelle nationale afin de rétablir la suprématie de l'homme blanc.
    La menace est sans commune mesure. Le danger, imminent.
    Ensemble, Will et Sara parviendront-ils à déjouer l'attentat le plus meurtrier du xxie siècle  ?
     
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Catherine Richard-Mas
     
    A propos de l'auteur :
    N°1 sur les listes internationales de best-sellers, Karin Slaughter est l'un des auteurs les plus populaires et les plus plébiscités dans le monde. Publiée en trente-trois langues et vendue à plus de trente millions d'exemplaires, elle est l'auteur de nombreux romans, parmi lesquels figurent les séries « Grant County » et « Will Trent ».

  • L'enclave

    Nicolas Druart

    Sur l'Enclave, tout a été dit : qu'elle serait une zone blanche perdue dans la vallée du Lot, qu'on y vivrait en parfaite autonomie, qu'une créature y régnerait sans partage... Tout a été dit, mais on préfère se taire.
    C'est ce à quoi le jeune adjudant-chef Stanislas Sullivan est confronté. À l'inverse de ses collègues de la gendarmerie de Buzac, il n'est pas un enfant du pays. Aussi, quand une de ses affaires, tombée au coeur de l'été, se révèle être un cas de disparitions de pèlerins reliées à l'Enclave, il va devoir ignorer les mises en garde et faire quelques entorses à la procédure. 
    Ignorer les mises en garde, c'est aussi l'option prise par Vanessa, aide médico-psychologique, et Simon, infirmier, venus passer un week-end dans l'Aveyron. Pour ce tandem qui accompagne quatre adolescents aux pathologies variées, c'est une première. Une première aussi, cette sensation de liberté quand ils naviguent sur le Lot. Oubliant pour un temps, et à tort, les chimères menaçantes des locaux...
     
    Que cache l'Enclave ? Un monstre digne de légendes ancestrales ou une vérité macabre ? Que trouvera Vanessa en allant chercher de l'aide, une fois l'accident survenu ? Et sur quel obscur passé Stan mettra-t-il la main ?
     
    À propos de l'auteur
    L'Enclave  est le troisième roman de Nicolas Druart après  Nuit blanche  (Grand Prix du Suspense psychologique, 2018) et  Jeu de dames  (2019). Infirmier de 34 ans établi à Toulouse, il excelle à décrire au scalpel les fêlures du corps et de l'esprit : âmes sensibles, s'abstenir !

  • «  Quand vous rentrerez, je veux que vous racontiez ce que vous avez vu. S'il vous plaît, soyez notre voix.  »
      Jeanne, survivante de viol, République démocratique du Congo
    Autour du monde, le corps des femmes est un champ de bataille.
    Le viol, une arme de guerre stratégique utilisée à des fins de destruction des populations.
    C'est le constat sans appel établi par cette enquête, d'une ampleur inégalée, sur la violence sexuelle dans les conflits. Reporter de guerre depuis plus de trente ans, Christina Lamb a recueilli les témoignages des femmes au coeur des conflits, des esclaves yézidies aux victimes des camps de viol en Bosnie-Herzégovine en passant par les rescapées du génocide rwandais ou les «  femmes de réconfort  » japonaises.
    Si la qualification du viol en tant que crime de guerre date de 1919, une seule condamnation a été prononcée depuis. Les victimes, elles, se comptent par millions.
    La violence sexuelle n'est ni inévitable ni acceptable. Cet ouvrage, qui rend enfin audibles des survivantes presque systématiquement réduites à la honte et au silence, est un cri d'alarme lancé à l'humanité.
     
    Christina Lamb est correspondante en chef pour l'hebdomadaire britannique The Sunday Times et grand reporter depuis plus de trente ans. Parmi de nombreuses récompenses, elle a notamment été lauréate du prix Bayeux des correspondants de guerre. Elle est l'autrice de plusieurs livres dont Moi, Malala (Calmann-Lévy, 2013), et Nujeen, l'incroyable périple (HarperCollins, 2016).

  • «  Quelque part entre la poésie et le journalisme se trouve le pays magique des citations. Elles peuvent être factuelles ou fantaisistes, personnelles ou politiques, venir de l'université ou de la rue, mais elles sont toujours assez courtes et pertinentes pour imprimer l'esprit. »
    Depuis ses jeunes années en tant que journaliste activiste, Gloria Steinem a toujours su manier la langue pour forger des slogans: ceux qui disent tout en peu de choses, qui inspirent, qui réconfortent, qui rassemblent. Pendant des décennies, les bons mots de Gloria ont aidé des générations de femmes à prendre leur vie en main. Tirées de ses écrits de ses discours mais aussi de ses amies, ce florilège rassemble ainsi ses meilleurs citations sur les sujets qui comptent: le patriarcat et l'importance de se libérer des conventions mais aussi la vieillesse, le travail, le bonheur...Entre réflexion, et poésie, La Vérité vous libérera mais d'abord elle vous mettra en rage  vous fera rire et vous donnera envie de soulever des montagnes! Un livre atemporel, à partager sans modération.
     
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Karine Lalechère.
     
    À propos de l'auteur
    Gloria Steinem, aujourd'hui âgée de 86 ans, est une activiste féministe américaine. Journaliste, écrivain, elle a fondé le magazine Ms.  et, avec Jane Fonda et Robin Morgan, le Women's Media Center, une organisation qui se bat pour rendre les femmes plus visibles dans les médias. 
     

  • Victime 55

    James Delargy

     
    Deux suspects. Deux témoignages identiques. Un seul coupable.
    Une petite ville perdue en Australie. Un officier de police habitué à régler des petits problèmes de vie domestique et querelles de voisinage.
    Un jour de canicule débarque un homme, couvert de sang. Gabriel déclare avoir été séquestré dans une cabane par un serial killer. Le dénommé Heath a déjà tué 54 personnes. Gabriel est sa prochaine victime.
    Quand la chasse à l'homme commence, ce même jour de canicule, débarque un deuxième homme. Heath est couvert de sang. Heath déclare avoir été séquestré dans une cabane par un serial killer, un certain Gabriel. Gabriel a déjà tué 54 personnes. Heath est sa prochaine victime.
    Qui est le numéro 55  ?
    /> " Un thriller très bien ficelé, avec une tension qui monte crecendo pour une enquête qui s'annonce complexe."  Cultura Auxerre
    " Désarçonnant."  Espace Culturel Leclerc Limoges
    " Tout est parfaitement bien rythmé jusqu'à un final autant inattendu que percutant et qui a conséquemment amélioré l'ensemble de ma lecture  ! "  L'oeil de Luciole
    " Je commence l'année avec un véritable coup de coeur. Le suspense est dingue et l'intrigue bien ficelée, et surtout bien trouvée. "  La bibliothèque de Laurie
    " Très bonne surprise pour ce thriller qui, après un début qui démarre très fort, relève haut la main toutes ses promesses. "  The booktaster
    Traduit de l'anglais (Irlande) par Maxime Shelledy et Souad Degachi
     
    À propos de l'auteur  :
    Grand voyageur, James Delargy, irlandais d'origine, a vécu en Australie, en Afrique du Sud et en Ecosse. Il réside aujourd'hui en Angleterre. Victime 55 est son premier roman.

  • Sous terre

    James Delargy

    Comme beaucoup de familles, les Maguire rêvent de quitter la ville pour un retour à la nature. Kallayee semble être l'endroit idéal : abandonné depuis longtemps, l'ancien village minier promet d'être calme, paisible.
    Sous l'écrasante chaleur du désert australien, leurs espoirs se dissipent. Des lumières la nuit, des grondements lointains, des traces de pneus dans la poussière... Autant d'indices qui leur font comprendre qu'ils ne sont pas seuls.
    Depuis Noël, voilà dix jours que personne ne peut les contacter. La famille a disparu. Emmaline Taylor de la police criminelle mène l'enquête, mais, pour pouvoir les retrouver, elle doit d'abord comprendre quelles raisons les ont poussés à se réfugier dans un endroit si reculé. Et elle doit faire vite : la maison saccagée et le sol taché de sang laissent craindre le pire...
    Dans la lignée de son premier roman et de Canicule de Jane Harper, James Delargy nous livre un pur thriller, à l'ambiance âpre et étouffante.
    Traduit de l'anglais (Irlande) par Maxime Shelledy et Souad Degachi.
    À propos de l'auteur
    Grand voyageur, James Delargy, irlandais d'origine, a vécu en Australie, en Afrique du Sud et en Écosse. Il réside aujourd'hui en Angleterre. Après  Victime 55, son nouveau thriller, Sous terre, vient de paraître aux éditions HarperCollins.
    À propos de  Victime 55
    «  Bluffant. Un auteur à ne pas perdre de vue.  » Mediapart
    «  L'écriture de James Delargy a l'ampleur et la couleur du paysage dans lequel elle s'incarne?: vive, souple et aride tout à la fois. » Le Devoir
    «  Il est fort à parier que l'avenir de ce monsieur dans le thriller soit prometteur.  » Polar.Zonelivre.fr

  • Une ode aux femmes que l'on ne voit pas mais qui font la gastronomie
    Joséphine Ikeda était prête à tout pour réaliser son rêve  : travailler soixante-dix heures par semaine, gagner un salaire de misère, encaisser le mépris, les brimades, les moqueries. Cette fille de restaurateurs japonais exilés en Bretagne a gagné ses galons en devenant cheffe de partie poisson dans un étoilé parisien. Une spécialité peu prisée de la gent féminine, dans un monde à majorité masculine.
    En cuisine, comme partout ailleurs, il y a des codes. Quand ces codes sont prétextes à la violence, il y a un adage  : «  C'est le métier qui rentre.  » À l'issue d'un dîner où son chef lui fera payer cher son talent, ordonnant son renvoi, la jeune prodige atteint ses limites physiques  : perte partielle de l'audition. Les hommes, Joséphine Ikeda ne les entend plus. Passé l'effroi et dans l'espoir d'une guérison, une option  : tout changer. Et ça commence par un aller simple pour la Bretagne.
     
    A propos de l'autrice
    La Sourde Oreille est le troisième roman d'Anne de Kinkelin après L'Année du flamant rose et 12 bis, avenue du Maréchal-Joffre. Elle est par ailleurs directrice adjointe de l'activité numérique de France Médias Monde et autrice pour le théâtre.
    «  On ne peut qu'être touché par la plume sensible et délicate d'Anne de Kinkelin.  » Aufeminin (à propos de 12 bis, avenue du Maréchal-Joffre)

  • Atlanta, de nos jours. Une jeune femme est brutalement agressée et laissée pour morte. La police enquête, sans succès. Jusqu'à ce qu'une mission amène l'inspecteur Will Trent à un prisonnier qui prétend reconnaître le mode opératoire  : l'attaque semble identique à celle dont il a lui-même été accusé huit ans plus tôt. Le prisonnier serait-il vraiment innocent, et le tueur toujours dans la nature  ? 
    S'il devient évident que l'enquêteur doit résoudre le crime d'origine pour parvenir à la vérité, près d'une décennie s'est écoulée - assez de temps pour que les souvenirs s'estompent, que les témoins disparaissent et que les preuves s'évaporent. Tâche d'autant plus difficile que Will Trent doit remuer le passé d'un agent intouchable : Jeffrey Tolliver, l'ancien chef de la police de Grant County, mort des années plus tôt, et ex-mari du médecin légiste Sara Linton, sa petite amie...
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Maxime Shelledy et Souad Degachi.
     
    À propos de l'auteure
    N°1 sur les listes internationales de best-sellers, Karin Slaughter est l'une des auteures les plus populaires et les plus plébiscitées dans le monde. Publiée en 33 langues et vendue à plus de 35 millions d'exemplaires, elle est l'auteure de nombreux romans, parmi lesquels figurent les séries Grant County et Will Trent.
    «  Une des plus grandes auteures de thriller.  » Cosmopolitan
    «  À la fois un page-turner et un manifeste contre les violences sexuelles.  » The Sunday Times

  • Incarcéré dans une prison où il retrouve des Hell's Angels prêts à lui faire la peau pour avoir tué l'un des leurs, Tim Kearney comprend vite que son espérance de vie est limitée. Jusqu'à ce que le chef de la brigade des stups lui propose un marché  : se faire passer pour Bobby Z, baron de la drogue dont il est le parfait sosie, et se livrer à un caïd mexicain. L'objectif  ? Obtenir la libération d'un agent infiltré. Seulement voilà  : Bobby Z est mort. Qu'à cela ne tienne, Tim Kearney décide de tenter sa chance. Mais lorsqu'on incarne un légendaire trafiquant de drogue, on ne se fait pas que des amis. Et Tim va le découvrir à ses dépens.
     
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Oristelle Bonis
     
    À propos de l'auteur  :
    Don Winslow est l'auteur de dix-neuf romans traduits en une vingtaine de langues, dont les best-sellers Cartel (en cours d'adaptation au cinéma par Ridley Scott) et La Griffe du chien. Il vit en Californie.
     

  • Une trace de suie suspecte, un chien retrouvé à l'abri du brasier dans le jardin. En quelques minutes, Jack Wade comprend que le sinistre qui a ravagé la splendide propriété du riche homme d'affaire russe Nick Vale et emporté sa jeune épouse n'a rien d'accidentel.
    Enquêteur pour la Californienne d'Incendies depuis douze ans, Jack n'en est pas à son premier cas de fraude à l'assurance. Mais il ignore tout de l'incroyable machination qu'il est sur le point de découvrir. Face à la mafia russe, fera-t-il le poids  ?
     
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Oristelle Bonis
    À propos de l'auteur :
    Don Winslow est l'auteur de dix-neuf romans traduits en une vingtaine de langues, dont les best-sellers  Cartel  (Seuil, 2016), en cours d'adaptation au cinéma par Ridley Scott, et  La Griffe du chien  (Fayard Noir, 2007). Il vit en Californie.

  • Une table, une chaise, une étagère venue de l'autre côté de la planète ou encore du bois de chauffage  : dans nos sociétés toujours plus urbaines, nous sommes confrontés à l'arbre d'abord en tant qu'objet.
    Déconnectés de la nature, nous avons tendance à oublier qu'il s'agit avant tout d'un être vivant  : un être complexe, sensible et fragile, dont il faut prendre soin.
     
    C'est tout le sens du métier de Karine Marsilly, arboriste, élagueuse-grimpeuse ou encore «  généraliste de l'arbre  ». Telle une doctoresse, entre diagnostic, traitement et remise en forme, son regard singulier examine chaque arbre dans sa globalité, de la cime de son feuillage à ses racines profondes sans oublier ses relations avec l'environnement. En appelant à considérer l'arbre comme un patient, comme un être sensible, elle nous invite à redéfinir notre rapport au vivant.
     
    L'une des premières femmes en France à avoir exercé cette profession, elle nous fait partager dans cet ouvrage son amour des arbres et la nécessité de les protéger.
     
     
    Le récit d'une vie au service des fragiles et paisibles géants qui nous entourent, accompagné de conseils pour prendre soin des pensionnaires de son jardin.
     
     
    À propos de l'auteur
    Née en 1974, Karine Marsilly est arboriste-grimpeuse.  Après un bref passage par l'Éducation nationale, elle se forme à l'Institut de l'écologie, de l'environnement et de l'eau puis se spécialise en taille et soins des arbres. Elle intervient dans les communes et les écoles pour sensibiliser la population à l'importance des arbres dans l'environnement.

  • En ce début de soirée, Sam Witell s'absente de sa maison pour une course rapide. À son retour, il a tout perdu  : sa femme a été assassinée, son fils, Jonathan, six ans, a disparu. L'oeuvre d'un pédophile  ? d'un psychopathe  ? Sous la houlette de la procureure Jana Berzelius, les policiers Henrik Levin et Mia Bolander enquêtent. Si leur soupçon porte d'abord sur le père, ce dernier semble avoir un solide alibi. Pourtant, de nombreuses zones d'ombre subsistent dans cette famille en apparence bien lisse... Pourquoi la défunte mère était-elle dépressive  ? Jana Berzelius doit démêler cette affaire aux ramifications complexes tandis que son passé de tueuse menace de refaire surface. Il va falloir frapper vite, et fort...
     
    Avec son héroïne aussi brutale qu'insaisissable, Emelie Schepp poursuit brillamment la série à l'origine de son succès.
     
    À propos de l'auteur
    Lorsqu'en 2013, Emelie Schepp franchit les portes d'une librairie pour proposer  Marquée à vie, son premier roman autoédité, elle ne se doute pas du succès éblouissant qui l'attend. Un éditeur traditionnel, 29 traductions et près d'un million de ventes plus tard, cette Suédoise née à Motala fait désormais figure de phénomène. Elle a été élue auteur de l'année au festival de Gotland en 2016 et 2017

  • Résilience : retour sur un destin hors du commun Nouv.

    Icône, star des années 1990, égérie de M6, musicienne précurseur d'un
    nouveau style, Ophélie reste l'idole d'une génération.
    Du hit-parade aux Victoires de la musique en passant par le cinéma, elle
    s'est imposée comme une artiste incontournable de la scène française.
    Jour après jour, elle a tout donné à ce métier qui l'habitait, emportée
    par le tourbillon du succès.
    Pourtant, derrière les paillettes, personne ne connaît vraiment l'histoire
    de cette artiste authentique et viscéralement à fleur de peau, plongée
    dès l'enfance dans l'univers du showbiz.
    Réduite par les médias à une image de poupée blonde, elle s'est forgé
    un caractère de battante pour affronter les revers de la célébrité et
    les coups durs de la vie.
    Pour la première fois, dans un récit intime et sans fard, Ophélie partage
    avec nous la leçon que la vie lui a apprise : la résilience.

  • « Maman et moi vivions ici depuis un peu plus de trois ans quand nous avons reçu le coup de fil. Au milieu des pins, des chênes et des bouleaux, au bout de ce chemin sans issue que  deux autres propriétés jalonnent. C'est elle qui m'avait proposé de nous installer ici. Et je n'étais pas contre. J'avais grandi dans cette forêt. Le lieu m'était familier, et je savais que nous nous  y sentirions en sécurité. Qu'il serait le bon endroit pour vivre à notre mesure. »
    À distance du monde, une fille et sa mère, recluses dans une cabane en forêt, tentent de se relever des drames qui les ont frappées. Aux yeux de ceux qui peuplent la ville voisine, elles sont  les  perdues du coin. Pourtant, ces deux silencieuses se tiennent debout, explorent leur douleur et luttent, au coeur d'une Nature à la fois nourricière et cruelle et d'un hiver qui est bien plus qu'une
    saison : un écrin rugueux où vivre reste, au mépris du superflu, la seule chose qui compte.
    Dans un rythme tendu et une langue concise et précise qui rend grâce à la Nature jusqu'à son extrémité la plus sauvage, Aurélie Jeannin, dont c'est le premier roman, signe un texte comme une  mélancolie blanche, aussi puissant qu'envoûtant.
    « Une aventure humaine, profonde, poétique, inoubliable.»
    Aurélie Janssens, Librairie Page et Plume, Limoges
    « D'une poésie fascinante, ce roman est une ode à la forêt, à la fois rédemptrice, mais aussi dans ce qu'elle a de plus sauvage. Sublime  !  »  Marianne Kmiecik, Librairie Les Lisières (Villeneuve-d'Ascq et Croix)
    «  Raconté à mots comptés, infiniment incarnés, ce premier roman magnétique, parcouru de belles éclaircies, nous apprend à composer avec ce que nous sommes. Une très belle découverte  !  »  Sarah Gastel,  Librairie Terre des livres (Lyon)
     
    Aurélie Jeannin est née en 1982. Elle vit avec son mari et ses enfants en forêt, quelque part en France.

empty