Sciences humaines & sociales

  • Bien que loué par Jankelevitch et Sartre, "l'être et le code" se vit opposer dès sa parution en 1973 un mutisme hargneux de la nouvelle intelligentsia soixante-huitarde. Aujourd'hui réédité, "l'être et le code" raconte une histoire de France inédite qui fait apparaître les refondations politiques méconnues et leurs enjeux spirituels ignorés. Rechercher le sens de l'histoire, passer de l'univers du vieux monde à celui de la praxis.

  • Les nationalistes connaissent un grand essor en Europe. Il s'agit d'abord d'une réaction à la mondialisation et à ses ravages, dans un contexte d'absence d'alternative. D'où un rejet de la supranationalité, à laquelle on oppose un repli sur l'État-nation, synonyme de protectionnisme, xénophobie et même racisme. La critique des élites rime avec l'apologie d'un peuple abstrait. Le mépris de la démocratie débouche sur le culte du chef. À répéter que « nous ne sommes pas dans les années 1930 », on risque de sous-estimer le danger. Il y va de l'avenir de chaque État : niveau de vie, libertés et hostilité à l'immigration. Mais l'avenir de l'Union européenne est aussi en cause : si elle mérite d'être transformée, sa destruction constituerait une menace pour le continent.

  • Ce livre porte un autre regard sur Léopold II (1835-1909), deuxième roi des Belges, premier Congolais de l'histoire, créateur de l'État indépendant du Congo (1885) et son souverain durant un quart de siècle (1885-1908). L'auteur, congolais, met en évidence ce que le roi souverain Léopold II a laissé en héritage au pays. Il est indispensable de se souvenir que des crimes ont été commis sous son règne, mais ils ne doivent pas empêcher de mettre en valeur ses qualités et les réalisations qu'il a menées à bien lesquelles plaident en faveur d'une réhabilitation de son image et de son action.

  • Violaine Vanoyeke a écrit dans cette biographie de référence, accessible à tous, la véritable vie de Néfertiti, qui fait partie des personnages au sujet desquels elle a fait de nombreuses découvertes reconnues dans le monde entier. Autre mythe, Toutankhamon succède presque immédiatement au règne de Néfertiti. Mais quels étaient leurs liens ? Qui était Néfertiti et qu'a-t- elle apporté à l'Égypte ? Comment le couple royal Akhenaton- Néfertiti vivait-il à Akhetaton, la fabuleuse cité créée pour le dieu Aton ? Le sculpteur Thoutmès était-il son amant ? Néfertiti a-telle voulu épouser Toutankhamon après le décès de son mari ? Pouvait-elle être sa mère ? Comment est-elle morte et où a-telle été enterrée ? Pourquoi a-t-on tenté de faire disparaître son souvenir ? Un destin atypique dont Violaine Vanoyeke éclaire les zones d'ombre.

  • Plusieurs amoureux des belles lettres ont construit ce dictionnaire titré Une bibliothèque gay idéale. Ce titre indique déjà un objectif : permettre à chaque lectrice ou chaque lecteur de se constituer, à partir de ses goûts personnels et de sa sensibilité, non pas « la » mais bien plutôt « une » bibliothèque gay idéale, la sienne. La littérature gay englobe, ici, tout écrit évoquant, de manière non secondaire ou non anecdotique, les amours masculines, quels que soient l'âge ou l'origine socioculturelle des protagonistes, quelles qu'en soient les formes ou les manifestations. Le spectre très élargi de ce travail dessine un paysage complet de la littérature à thématique gay de 2 000 ans avant Jésus-Christ jusqu'à notre XXIe siècle.

  • L'histoire singulière de la Confédération générale des vignerons est étroitement liée à celle des bouleversements subis entre 1907 et la fin du XXe siècle par une société viticole languedocienne ramenée à partir des années 1970 au rang de groupe social minoritaire dans la nouvelle société polymorphe du Languedoc actuel. Une grande partie des notables viticulteurs et de la masse des vignerons travaillant dans « le plus grand vignoble du monde » s'est vue obligée de quitter ses terres et de changer de métier et de société. Cette contribution, qui sur le plan universitaire avait pour ambition d'enrichir les apports de l'historiographie existante, est aussi un hommage à tous ces vignerons languedociens, à leur famille, et à leurs souffrances.

  • Les philosophies orientales ne posent guère la question du rapport de l'homme et de la femme, puisqu'elles se réfèrent à un ordre immuable: l'homme dominant et positif, la femme dominée et négative.
    L'Occident seul a semblé pressentir qu'il y avait là un problème. Mais sa façon de le traiter en philosophie n'aboutit guère à un ordre différent. La hiérarchie est maintenue ; mieux encore, la misogynie, si elle ne va pas de soi, n'en est que plus argumentée, expliquée, justifiée. Pourquoi? Pourquoi le féminin n'est-il vu que sous l'aspect défavorable ? Pourquoi la femme n'est-elle qu'un homme diminué (paganisme), ou une diminutrice de l'homme (temps modernes)? Françoise d'Eaubonne tente ici une explication et une réponse.

  • Cet ouvrage fait le constat, en ce début du XXIe siècle, qu'il existe de nombreuses raisons de s'inquiéter pour l'avenir des générations futures. Toutes convergent vers la conclusion que notre façon d'habiter la planète doit être repensée faute de conduire l'humanité dans une impasse. Dans un même esprit transdisciplinaire que le premier, ce volume rassemble une grande diversité de faits récents qui dans des domaines très divers (scientifique, technologique, économique, politique et culturel) concourent à apporter des réponses à nos inquiétudes. Ils témoignent, en effet, d'une transition écologique, économique et sociale déjà en cours vers un autre monde possible. Pour bâtir ce monde nouveau, les nouvelles générations ont besoin à la fois de lucidité et d'espoir.

  • Fascination exercée par le fondamentalisme religieux, regain des replis nationalistes et identitaires : le retour de ces traits à l'époque contemporaine fait le lit de nouvelles manifestations violentes de la haine et de la pulsion de mort. Suivant leurs logiques singulières , l'une comme l'autre donnent lieu à des phénomènes d'identification puissants et ségrégratifs. L'une comme l'autre nous leurrent en faisant miroiter la restauration d'un monde disparu.

  • Des couples homosexuels souhaitent s'engager dans la durée, à la recherche d'une croissance humaine et spirituelle. Quels repères leur proposer pour vivre un amour heureux, en fidélité à leur baptême s'ils confessent Jésus-Christ ? Se rencontrer, s'engager, apprendre à s'aimer en vérité, découvrir la joie d'un bonheur intime mais toujours fragile, vivre cette alliance devant Dieu, enfin s'ouvrir ensemble au monde : autant de jalons sur un chemin de sanctification. Cet ouvrage est destiné aux couples homosexuels chrétiens ou qui du moins honorent les valeurs évangéliques, à leurs proches qui veulent mieux les comprendre, à ceux et celles qui les accompagnent spirituellement.

  • L'expérience migratoire est la rencontre de lieux insoupçonnés, invisibles, dont aucune carte géographique ne dresse l'existence. Ce sont des lieux de relégation, de confinement, de l'enfermement et de la mise à l'écart. L'auteur se penche sur cette vaste communauté, née dans la forêt, à la limite de l'Afrique du Nord et de l'Europe. Cette « zone grise » est le cadre de relations intenses entre des hommes qui ont les mêmes espoirs et les témoins ou acteurs extérieurs de leur rêve. En réalité, ces marges invisibles, où le formel et l'informel se recoupent constamment, sont au coeur des territoires, de la vie des sociétés, de leurs préoccupations quotidiennes. La présence fantomatique de cette humanité échappe à la norme administrative et sociale, agissant comme un miroir dans lequel se reflètent nombre des inégalités et dysfonctionnements de notre monde.

  • Interrogeant le sens des pénalités, Tony Ferri explore la question difficile de savoir d'où vient le besoin insatiable de punir. Bien loin qu'une supposée "nature humaine" commande le comportement infractionnel, l'auteur s'interroge : comment comprendre l'attitude du corps social, du législateur, des gens "bien insérés" lorsqu'ils lancent des appels appuyés à réprimer toujours davantage ? Comment expliquer l'intarissable inflation punitive? Au fond, quels sont les ressorts cachés des condamnations ?

  • Léon-Gontran Damas a vécu une Négritude entière en faisant concorder remarquablement sa pensée et ses actions. Sa primauté et son entièreté dans le mouvement de la Négritude sont indéniables. Pourtant, sa contribution poétique et idéologique reste minorisée et reléguée aux rangs de négligeable. Ainsi, tout en amplifiant le savoir sur la poésie particulière de Damas et sur celle de la Négritude en général, cette série d'appréciations critiques et correctives des exégètes les plus érudits de l'oeuvre de Léon-Gontran Damas, propose d'abolir définitivement la minoration et relégation.

  • Plusieurs dizaines d'années après sa création, l'Etat d'Israël s'est doté d'une loi punissant la célébration de la Nakba, nom que les Palestiniens donnent à l'expulsion des trois quarts d'entre eux entre 1947 et 1949. C'est dire combien cet événement pèse dans la mémoire des deux peuples. En analysant les mécanismes de refoulement de cette mémoire, l'étude nous plonge au coeur de la mentalité juive israélienne, et nous montre que la paix au Proche-Orient est impossible sans un accord sur l'histoire.

  • "Ce sont mes élèves qui m'ont enseigné comment leur apprendre" déclare Bordreuil Myriam. Cette méthode d'alphabétisation est l'aboutissement de sept années de travail sur le terrain, chacune de ses unités ayant été testée avec le public alpha et adaptée en fonction de ses réactions. Conçue pour l'apprenant comme pour l'enseignant (guide pédagogique en fin d'ouvrage), elle contient une grande variété d'exercices, des tableaux d'entraînement à la lecture, des illustrations pour faciliter la compréhension et la mémorisation, etc.

  • Le genre est un concept sociologique aux conceptions multiples. Qu'est-ce que le genre dans d'autres sociétés ? Comment se répètent les normes de genre ? Qu'est-ce qui redéfinit la question du genre aujourd'hui ? Les codes sociaux et moraux ont toujours endigué les rapports de genre dans une "normalité". La religion, la nature ou la science ont donné naissance au concept de "genre" ou de "sexe", figeant une asymétrie entre hommes et femmes observable au travail, dans le couple ou dans les médias.

  • Aucun livre n'a été écrit et pensé pour l'enfant surdoué lui-même, accessible et facile à lire. Partant du constat que la parole libère et soulage l'enfant, qu'il est essentiel pour lui de savoir que son intelligence est formidable mais difficile à vivre au quotidien, cet ouvrage répond à un besoin : parler à l'enfant, l'informer et l'aider à comprendre qui il est, ce qu'il ressent. L'aider à vivre avec sa différence et l'accepter comme une chance. Pour qu'il se réconcilie avec lui-même et les autres.

  • Pour affronter leur destin, les femmes africaines doivent pouvoir neutraliser les traditions qui continuent à leur imposer de se soumettre aux hommes, en faisant valoir une autre parité, la parité des femmes et des hommes dans l'usage du jugement. Elles doivent pouvoir faire reconnaître qu'elles partagent leur faculté de juger avec les hommes en raison de leur usage commun du langage.

  • Les auteurs décrivent le sujet encore largement méconnu la relation de couple, de sa pathologie et de sa thérapie.
    Quittant les chemins battus, ils se sont fondés sur une observation minutieuse et sans préjugés de la clinique. leurs résultats mettent au jour non seulement une foule de mécanismes relationnels jusqu'ici inconnus ou banalisés (restés dans l'ombre), mais aussi le fonctionnement psychique individuel aberrant qui les sous-tend. le lecteur est amené à les suivre pas à pas dans le questionnement sur la genèse d'une telle monstruosité, à traverser des apparences souvent très trompeuses pour parvenir aux territoires sombres, dangereux et destructeurs de la relation perverse du couple.
    Les réflexions des auteurs sont étayées par de nombreux cas cliniques minutieusement décrits afin d'en saisir aussi exactement que possible les rouages ou l'abord thérapeutique. en étendant leurs concepts aux institutions et à la société, ils soulèvent des questions qui dépassent le champ strictement clinique et interpellent aussi des lecteurs d'autres horizons.

  • Cet ouvrage nous plonge dans l'histoire passée et présente des mouvements féministes marocains et tunisiens, en mettant en avant ces femmes actrices du devenir de leurs sociétés respectives ; il déconstruit ainsi le stéréotype de la "femme arabe soumise". La description des grandes étapes historiques de ces mouvements féministes du Maghreb, et les questionnements actuels liés à la réislamisation des "droits des femmes", au voilement "généralisé" et à l'émergence d'actrices religieuses se qualifiant de féministes islamiques contribuent à l'originalité de cet ouvrage.

  • En 1987, 72 jeunes garçons jummas (minorité opprimée du Bangladesh) arrivent en France, exfiltrés des camps de réfugiés en Inde et placés dans des familles d'accueil. Trente ans plus tard, une communauté de près de 400 Jummas ou Franco-Jummas, en lien avec leur région d'origine, les Chittagong Hill Tracts au Bangladesh, existe en France. Ce livre décrypte les étapes de la fabrique de cette communauté transationale. Avec des récits de vie, une base de données quasi exhaustive du groupe et l'analyse de certains réseaux relationnels, l'auteur, immergé dans ce groupe, offre une analyse précise de leur intégration en France et des processus qui les ont conduits à l'établissement de liens transnationaux.

  • L'Euskara, l'une des plus anciennes langues du continent européen, serait sans rapport avec les autres langues parlées et toute ressemblance ne s'expliquerait que par l'emprunt du basque aux langues environnantes. Une thèse, vulgarisée dans cet ouvrage, contredit pourtant cette hypothèse : en comparant le basque et les langues indo-européennes antiques, elle met en évidence des similitudes considérables. Rendue accessible au plus grand nombre, cette analyse vous permettra de vous faire votre propre opinion !

  • La bibliographie de la reine Isabelle II est assez vaste mais les trente-cinq années qu'elle passe en exil à Paris sont un thème peu approfondi et rempli de contradictions et de zones d'ombre. Maltraitée par l'histoire et par sa propre vie, le regard de la souveraine sur l'esprit du siècle en France et en Espagne est d'un grand intérêt. Sans prétendre à une nouvelle biographie à la hauteur du statut historique d'Isabelle II, il s'agit ici d'approfondir l'"âme espagnole" de cette reine et de cette femme confrontée aux mutations et à l'élan modernisateur de l'époque.

  • Dans ses diverses études, Nelly Las montre que le féminisme est plus qu'une lutte pour l'égalité. C'est aussi une réflexion sur soi, une éthique, une solidarité et une confrontation avec autrui. Au centre de ses préoccupations, deux facticités qui ont déterminé le cours de son existence : sa judéité et sa condition femme. Dans ce recueil d'articles et conférences, elle nous présente une synthèse des débats auxquels elle a participé, essayant d'éviter tout dogmatisme religieux ou politique : les théories du genre, le rejet de « l'autre », l'impact des religions sur les femmes, les engagements pour la paix, le souci pour l'avenir de l'État juif...

empty