TDO Editions

  • Occitanie, fin du XIIIe siècle
    Du haut de son promontoire albigeois, face à l'horizon lointain où se dessinent le pays de Cordes et des Causses, Tancrède relit la lettre posthume de son père. Et les larmes lui montent une nouvelle fois aux yeux.
    Fils d'Enguerrand, riche propriétaire du domaine de Marhaba, sa destinée était toute tracée : il reprendra l'affaire familiale et la fera prospérer. Mais c'était oublier son irrépressible soif de savoir, son ardent désir de liberté.
    De l'abbaye de Saint-Michel de Gaillac à l'université de Toulouse, en passant par la célèbre faculté de médecine de Montpellier, il ne souhaite qu'explorer ce monde occitan en pleine mutation, encore traumatisé par la Croisade des albigeois et par l'Inquisition.

    /> Dans ce premier roman d'une grande sensibilité, Patrice Salerno, à travers le rite initiatique du jeune Tancrède, met en lumière les interrogations d'une société en plein bouleversement, meurtrie par les vicissitudes de l'Histoire.

  • Axel Monge, flic parisien au passé encombrant, est envoyé en Lozère pour enquêter sur une série de quatre meurtres mystérieux. Le modus operandi semble le même : cadavre retrouvé à moitié enterré dans la campagne, assassiné par strangulation.

    Une fois à Mende, après de brèves présentations avec ses nouveaux collègues, il rencontre Ybtissem, une historienne, férue de l'histoire du Gévaudan. Selon la jeune femme, le lien entre les légendes locales et les cibles du meurtrier est troublant. Élucubration irrationnelle ou intuition géniale ? Pendant ce temps, impitoyable, le serial killer poursuit sa marche criminelle.
    Une course contre la montre effrénée est lancée.

    Dans La Belle du Gévaudan, Jérôme Zolma signe un policier parfaitement maitrisé qui allie histoires locales et suspense.

  • Camargue rouge

    Manuel Garcia

    La Camargue. Territoire sauvage et magnifique pour sa faune et sa flore, ses traditions ancestrales, mais aussi ses mystères !

    C'est au mas d'Islero que sont élevés quelques-uns des plus beaux taureaux de Camargue. Mais il s'y produit aussi de trop nombreux évènements, accidents ou incidents qui culmineront avec la découverte d'un corps calciné dans les ruines d'une grange incendiée. Pour un jeune gendarme de la PJ affecté à l'enquête, quelque chose ne colle pas : il est persuadé que la mort de Felipe Condor, le propriétaire du mas, n'est pas accidentelle malgré les conclusions hâtives - un accident tragique - de ses collègues. Il ne pourra résoudre cette énigme qu'en pénétrant l'âme même d'une région où les faux-semblants abondent bien plus qu'il aurait pu le croire...

    Un roman policier avec des personnages hauts en couleur, écrit comme les mémoires d'un gendarme où se côtoient la splendeur camarguaise et les péripéties d'une enquête criminelle plus que déconcertante où les apparences sont souvent trompeuses.

  • La dama

    Daniel Hernandez

    Alors qu'il s'est rendu à l'enterrement de sa grand-mère, en Espagne dans la ville d'Elche, José Trapero - acteur récurrent dans la saga imaginée par Daniel Hernandez - est soupçonné d'être le complice d'un serial killer qui élimine d'anciens patrons de fabriques de chaussures en signant ses meurtres d'une dague marquée d'une gravure de La Dama d'Elche.
    Harcelé par un capitaine de la Guardia Civil au relent fran­quiste, sans son compère Jepe Llense, José Trapero devra mener une enquête à risque pour démasquer un assassin qui se cache derrière les pratiques vengeresses d'une secte dont l'origine remonte au temps de l'occupation maure !

    Dans ce XVIème opus, Daniel Hernandez témoigne des dégâts causés par la mondialisation dans le tissu social de la ville espagnole d'Elche - célèbre pour sa palmeraie et sa Dama - et dont l'économie basée sur la fabrication de chaussures s'écroule sous la concurrence mondiale.

  • À Mirepeisset, dans un hameau audois, au bord du Canal du Midi, un drame est survenu. José Salvador, un enfant du village, est retrouvé assassiné dans la maison de son père.
    L'émoi est à son comble, les villageois sont plongés dans l'horreur et l'incompréhension la plus totale. Mais rapidement, Lucien Duval, le meilleur ami de José, après des témoignages accablants, est arrêté par les gendarmes de Ginestas. Le coupable est tout désigné.
    Néanmois, le juge Fleuriau, trouvant que l'enquête a été manoeuvrée avec négligence, confie l'affaire à un officier de la police judiciaire plus consciencieux.

    Les amants du Canal du Midi est à mi-chemin entre le roman de terroir et le policier. Tirée d'une histoire vraie, cette enquête, que l'auteur lui-même a menée quand il était officier de police, tiendra le lecteur en haleine jusqu'au surprenant dénouement final.

  • Colomba, pauvresse devenue servante, vit à la fois le sort d'une femme ordinaire au Moyen Âge et une exceptionnelle ascension sociale, aventures incroyables dans un monde troublé de guerres et de croisades. Elle côtoie Azalaïs de Burlatz, la Dame de Toulouse, avec sa Cour et accède à la poésie amoureuse courtoise. On la suit dans les péripéties d'une femme de son temps, amour et maternité, rencontres avec amis et amants, fréquentation de poètes, hommes et femmes comme Raimon de Miraval et Azalaïs de Porcairagues.
    Porté par le désir et l'énergie de Colomba, l'auteur fait partager les états d'âme de l'héroïne et entraîne le lecteur en aventures, moments graves ou festifs ainsi que chevauchées depuis la haute Ariège et la vallée de l'Aude jusqu'à Toulouse, Carcassonne, Béziers, Montpellier et même la Catalogne. De quoi revivre la grande richesse de l'histoire occitane et européenne d'alors.

    Comme Les Dames et les aventures du troubadour Raimon de Miraval et La Dame de Toulouse, Azalaïs de Burlatz, ce livre se lit d'un souffle et nous propulse au Moyen-Âge comme si l'on y était.

  • Au bord d'une paisible bourgade languedocienne, Marcel Montségur, un paysan veuf replié sur son glorieux passé de vigneron rebelle, vit dans sa campagne en compagnie de six poules rousses et de Troumpéto, un coq ponctuel et consciencieux.
    Cette existence sereine et sans surprise va être brutalement troublée par la construction d'un lotissement privé, Le Soleil d'Occitanie.
    Deux mondes, celui des indigènes et celui des nouveaux venus, vont alors se côtoyer sans se rencontrer, avant de s'affronter au sujet de Troumpéto dont les cocoricos autant retentissants que matinaux exaspèrent les propriétaires des pavillons voisins.

    À travers ce fait divers malheureusement emprunté à la réalité, Jean-Pierre Grotti décrit avec un peu de nostalgie et beaucoup de sensibilité la perte de l'identité et du savoir-vivre de tous les villages de France, de Navarre et d'Occitanie submergés par le déferlement inexorable des vagues de citadins.

  • Le pilier assassiné

    Gérard Raynal

    Une nuit de décembre 1980, un grand espoir du rugby catalan est assassiné devant le Mutant, un célèbre cabaret perpignanais. Chargé de l'enquête, le commissaire Spiriquet, très éloigné des choses du ballon ovale, demande de l'aide à Pallade Vionet, un ancien inspecteur principal de la P.J. en Algérie qui fut un brillant « troisième ligne ». C'est alors toute l'équipe de la Baudroie aux yeux bleus, un bar du centre-ville, qui va se passionner pour cette terrible affaire. D'autant qu'un deuxième, puis un troisième meurtre, assurément liés au premier, vont semer la panique dans le département. Punxegut, journaliste au Midi Libre, surnommé ainsi pour son esprit acéré, va s'attacher à faire émerger la vérité. Il mettra toute l'étendue de ses capacités intellectuelles et son humour, pas toujours bien compris, au service de l'enquête.

  • 1920 Louise, la jeune domestique des Faugère, ne peut se résigner à faire le deuil de son fiancé Thomas, porté disparu en septembre 1918. Aussi, quand son maître décide de partir récupérer le corps de son fils mort au front, et lui propose de l'accompagner afin de poursuivre ses recherches, elle se lance dans l'aventure. Mais sa quête de vérité à travers le Nord dévasté, qui se recontruit peu à peu, la mènera vers une réalité qu'elle n'avait pas anticipée : les blessures causées par la Grande Guerre ne se sont pas encore refermées... Malgré les traumatismes, elle découvrira, au fil de ses rencontres et ses nombreuses péripéties, que la vie est une source inépuisable de surprises et d'émotions. Même si elle réalise que rien ne sera jamais plus comme avant... Cette incroyable aventure lui prouvera qu'il ne faut jamais renoncer à ses rêves et se battre jusqu'au bout. Isabelle Huc-Vasseur dépeint avec une infinie tendresse, les amitiés, les amours, les ambitions et même les colère de Louise. L'émotion qui se dégage de son texte nous bouleverse. Le suspense de cette recherche pleine de rebondissements nous tient en haleine de la première à la dernière page.

  • Bugarach, après la fin du monde.
    Des corps de jeunes femmes livrés en pâture aux vautours sont découverts en pleine nature sauvage, dans les environs de la célèbre Montagne sacrée.
    Que peut bien signifier cette macabre mise en scène ? Est-ce un sacrifice rituel ? Un moyen de faire disparaître le cadavre des victimes ?
    Jepe Llense, le célèbre commissaire catalan, est appelé en urgence par les gendarmes de Couiza.
    De Bugarach à Rennes-les-Bains, en passant par le Bézu, le hameau fantôme de Campeau et la forêt de l'Eau salée, il faudra tout le flair du Maigret catalan, aidé par son ami José Trapero, pour retrouver le serial killer.

    Dans ce quinzième opus de sa saga au travers du Languedoc-Roussillon, Daniel Hernandez, tout en dénonçant l'exploitation médiatique abusive, tire merveilleusement profit de la réputation mystique de la région.

  • Nous sommes aux XIIe et XIIIe siècles, durant la « première renaissance » européenne des lettres et de l'amour. Raimon de Miraval, poète itinérant, exerce son art à la cour des plus illustres personnages de l'époque : vicomtes Trencavel, comtes de Toulouse, rois d'Aragon... Pour ce troubadour, un des premiers amoureux modernes, la quête de la Dame prime sur tout. Au détour d'une rencontre ou d'un fastueux repas ou bien confronté à une impitoyable croisade, il fréquente des femmes d'exception qui découvrent en ce temps-là leurs droits et pouvoirs : Azalaïs de Toulouse, Ermengarda de Castres, « Loba » (la Louve), Leonor d'Aragon... Porté par l'inspiration et le désir de Raimon, l'auteur entraîne le lecteur en chevauchées vers Carcassonne et Castres, Toulouse et Narbonne et même Barcelone et l'Aragon, faisant ainsi revivre la grande richesse de l'Histoire occitane et européenne d'alors. Francis Pornon (auteur de romans, poèmes, carnets de voyage, chansons, pièces de théâtre et reportages) revient avec ce livre au roman historique.

  • Renaud Lovalski est instituteur dans l'école de Dourgne, petit village situé au pied de la Montagne Noire. Comme à chaque rentrée, il demande à ses élèves de lui raconter par écrit les faits marquants de leurs vacances. Sauf que, ce coup-ci, une des copies l'inquiète...
    Entre papillon et loup, le devoir du petit Valentin détonne. D'autant que la personnalité même de l'enfant semble avoir changé. Incompréhension du sujet, pure invention ? Le jeune instituteur veut connaître la vérité.
    Ce qu'il n'aurait pas dû faire : ses recherches le mèneront là où il n'aurait jamais cru se rendre, allant jusqu'à menacer son couple. Et même sa vie...

    Ce thriller psychologique haletant plonge le lecteur dans une intrigue où il est difficile de discerner le réel de l'imaginaire. Les Griffes de la Montagne Noire est le premier roman d'Antoine Gaïani.

  • Perpignan : la fête foraine de la Saint-Martin bat son plein. Aux commandes du Petit train du Far West, Jordi Balaguer tourne, tourne, et retourne. Quelles peuvent bien être les pensées de cet homme d'âge mûr cabossé par la vie et qui a dégringolé au plus bas de l'échelle sociale ? Que cache-t-il sous ses atours d'épave pitoyable et misogyne ?
    Juliette, la jeune journaliste du Courrier du Sud, célèbre pour ses chroniques impertinentes et bourrées d'humour, va tenter de le découvrir. Mais cet homme, qui semble porter tout le poids du monde sur ses épaules, est insaisissable. Tenace, charmeuse, Juliette va réussir à pénétrer dans son antre, affronter son hostilité, ses insultes, et le plus déplorable des caractères. À cette occasion, elle découvrira la proposition totalement inattendue de Jordi Balaguer. Aura-t-elle le temps de concrétiser le fantasme que Jordi Balaguer entretient depuis des années, alors qu'une menace vise tous les jours un peu plus cet homme traqué?

  • Angeline ne peut plus supporter de vivre dans sa banlieue, au milieu d'une famille qui lui est étrangère. Elle fugue alors vers le sud, toujours plus loin vers une mystérieuse destination. Jane, une ténébreuse jeune fille que rien ne semble arrêter, décide d'aider l'adolescente dans son périple quoi qu'il en coûte. Mais quelles sont donc les véritables motivations de ces deux personnages dérivant côte à côte dans les tempêtes de la vie ?

    Au-delà d'une histoire d'amitié à fleur de peau, ce roman raconte un parcours initiatique qui tend vers la reconstruction.

  • Par Claude-Rose et Lucien-Guy Touati
    Désireuse de quitter le bouillonnement de la ville, la famille Bosco s'installe sur le plateau du Larzac afin d'offrir un cadre de vie plus agréable à leur fille Françoise. Mélanie s'y est vu confier la responsabilité d'une agence immobilière et Raphaël, son mari, bricoleur hors pair, se découvre une passion pour l'artisanat local.
    Pourtant, à l'heure de fêter la nouvelle année, les réjouissances vont tourner court : des tensions familiales réapparaissent et Anne-Marie, la jeune fermière qui vient de perdre son fiancé dans une attaque en Algérie, disparaît subitement. Mais c'est un passé plus lourd encore qui resurgit au sein de la petite communauté.

  • Dolorès ne s'en souvient que trop bien. La Retirada et son funèbre cortège. La marche a pied jusqu'aux camps d'Argelès et de Rivesaltes. Les humiliations subies. La perte de proches... Sa fille... Pyrénées-Orientales, de nos jours. Il est des habitudes dont on ne peut se départir : tous les jours à 17h précises, Irène, Marina et Dolorès se retrouvent pour parler de la pluie et du beau temps. Mais le quotidien, si paisible à l'accoutumée, se verra quelque peu bouleversé par l'arrivée impromptue de Julia, la petite fille d'Irène, et par la disparition inquiétante de Dolorès. Cette dernière n'a pas donné signe de vie depuis bientôt deux jours, une éternité pour ses amies ! Qu'a-t-il bien pu arriver à la vieille femme ? Délivrez-nous du mal expose avec une grande délicatesse la problématique de la maternité dans des situations bien différentes. On retrouve Dolorès, enceinte, et devenue mère dans un camp de réfugiés après la Retirada, Julia, en proie au doute, se demandant si elle ne doit pas avorter, et Marina, en souffrance dans son rôle de mère, à cause d'un mari alcoolique qui la rudoie. Une galerie de femmes courageuses, qui interroge sur divers aspects de la condition féminine.

  • Viavino, le complexe oenotouristique de Saint-Christol, est en fête. Après son investiture à l'Ordre de Malte en qualité de chevalier, Georges Mallat doit tenir une conférence très attendue. Mais elle n'aura jamais lieu : le riche chirurgien est enlevé peu de temps avant son intervention. Sa disparition est-elle en lien avec les fracassantes révélations qu'il s'apprêtait à faire sur l'ancienne et pres­tigieuse commanderie hospitalière de Saint-Christol ? Et si la clé du mystère plongeait ses racines au xive siècle, en un temps où le vin était alors célébré par le fameux médecin catalan Arnau de Vilanova ? Il faudra à Kevin Normand, capitaine de police et membre des pénitents blancs, en fonction au SRPJ de Montpellier, toute son habileté et l'aide de la biométrie prédictive - portrait-robot ADN - pour dénouer l'écheveau d'une machination qui trouve son origine en 1348.

  • Lorsqu'un matin comme les autres, Emile, dit Grand-Pé, assassine un inconnu de sang-froid et meurt avant d'avoir expliqué son geste, son petit-fils ne peut se résoudre à accepter l'inconcevable. Le jeune homme décide alors de fouiller dans le passé de ce

  • L'ambiance est électrique, les lycéens de Font-Romeu se préparent pour l'un des évènements les plus marquants du printemps : le bal de fin d'année. Les filles se parent de leurs plus beaux atours, les garçons planquent des bouteilles... Tout est réuni pour que la fête soit mémorable ! Mais rien ne se passera comme prévu... La soirée va tourner au cauchemar... Au matin, un cadavre est retrouvé au sous-sol et un élève manque à l'appel. De toute urgence, le capitaine Jeanjean de la cellule de recherche de Montpellier est dépêché en Cerdagne pour retrouver l'adolescent disparu. C'est en s'immergeant dans la vie locale que le gendarme démêlera le fil qui relie cette affaire à une page des plus sombres de l'Histoire de la Cerdagne. Jeanjean devra déployer toute son énergie, car il sait que le temps joue contre lui : dans une affaire de disparition, chaque seconde compte...

  • 1253. La croisade des Albigeois vient de se terminer et le monde occitan en sort traumatisé, totalement bouleversé.

    Au nord de Toulouse, dans une commanderie des Hospitaliers, une jeune guérisseuse, Élodie, fait montre d'un talent exceptionnel au service des blessés et des malades. Esprit libre - ce qui, à l'époque, est interdit aux hommes et encore plus aux femmes - elle vient au secours de sa communauté sans tenir compte des superstitions religieuses et des jalousies qu'elle provoque. C'est une erreur car, en ces temps troublés, il est dangereux d'aider son prochain au vu et au su de l'Église et de son nouveau bras armé : l'Inquisition.

    Avec La Guérisseuse et la commanderie, Claude Rannou écrit là un roman historique minutieux et d'une grande humanité. Il invite le lecteur à suivre pas à pas le destin de la charitable Élodie dans un monde écrasé par le poids de la religion et de ses excès.

  • La dame de Toulouse

    Francis Pornon

    Azalaïs de Burlatz, une des premières femmes « li­bérées », a marqué son temps à la fin du XIIe siècle, une période où les grands seigneurs se disputaient les terres du Sud. Indépendante malgré ses charges - fille du comte Raimon V et épouse du vicomte de Carcassonne Rogier II - elle fut la protectrice des poètes-chanteurs (troubadours) et vécut des aventures romantiques, notamment avec le roi d'Aragon Alfonso II.
    Porté par l'énergie et le désir d'Azalaïs, l'auteur fait partager les états d'âme de son héroïne et entraîne le lecteur en aventures, moments graves ou festifs ainsi que chevauchées depuis Toulouse vers Albi et le Tarn, Carcassonne et l'Aude, le Languedoc et la Catalogne jusqu'à Barcelone, et même Saragosse. De quoi revivre la grande richesse de l'histoire occitane et européenne d'alors !
    Un roman qui se lit d'un souffle et nous propulse au Moyen-Âge comme si l'on y était.

  • Tout commence par une froide journée d'hiver... Un autorail est bloqué sur la voie en pleine tempête de neige, sur les hauts plateaux lozériens. Un homme, Marc Maugrain, en descend et s'enfonce lentement à travers les congères. Sans aucune raison apparente. Finalement, il trouve refuge dans une ferme isolée, qui semble abandonnée. Après s'y être introduit, il prend ses aises, fouille la bâtisse, pénètre l'intimité de la maison avec une obsession presque morbide. Ce qu'il va découvrir changera son destin... Quinze ans plus tard il revient sur les lieux... Le style impeccable et descriptif d'André Gardies expose à la perfection les mystères et le tourment psychique de Marc Maugrain. Tel un metteur en scène, l'auteur gardois décrit les relations troubles qui s'instaurent entre les différents personnages, rongés par un passé traumatisant. Il déroule sous nos yeux un huis clos à la limite du surnaturel...

  • Suite à la croisade contre les cathares levée par le pape Innocent III à partir de 1209, les Trencavel ont été spoliés de tous leurs biens. Leur dernier héritier, le jeune Raimon, a dû s'exiler en Espagne et, dans l'attente de sa revanche, s'est mis au service de son cousin le roi d'Aragon. Celui-ci, en remerciement de ses services, lui fournira une armée pour reprendre au roi de France les terres de ses ancêtres. C'est aux pieds de la cité de Carcassonne, édifiée par ses aïeux, que son destin et l'avenir de sa lignée se scelleront définitivement. Dans ce roman, où le cadre historique est parfaitement respecté, le lecteur retrouvera le jeune vicomte animé d'une rage et d'une abnégation toujours intactes. Toutefois, sa rencontre avec une jeune fille promise à un Francimand pourrait mettre fin à ses projets de reconquête. Mais Raimon démontrera par son courage et sa persévérance qu'il est le digne descendant des Trencavel. C'est avec le même souci historique et une inspiration romanesque toujours brillante que Bernard Mahoux clôt le dernier épisode de la croisade royale chargée de détruire l'Église cathare, accusée de révéler l'existence d'un monde meilleur que celui des puissants.

  • En juillet 1209 la croisade contre les cathares albigeois, lancée par le pape, atteint Béziers. Les croisés massacrent la population. Le jeune Trencavel, vicomte d'Albi, Carcassonne et Béziers, met son fils Raimon, qui n'a pas trois ans, à l'abri dans le comté de Foix. Simon de Montfort ayant fait tuer Trencavel et investi le comté de Foix, l'enfant est envoyé de l'autre côté des Pyrénées à la cour du roi d'Aragon. Il est désormais Raimon le Faidit, Raimon le Banni.
    Il reviendra sur ses terres une première fois à dix-huit ans, à l'appel du comte de Toulouse Raimon VII, qui est en train de reprendre aux Francimands tout le terrain perdu par son père. Les deux jeunes seigneurs réussissent à reconquérir leur principauté, mais le roi de France, mis en appétit, prête l'oreille aux plaintes de Rome qui ne supporte pas la nouvelle embellie de sa rivale, l'Eglise cathare. Sous prétexte de lutter contre l'hérésie Louis VIII revient en personne reprendre à son compte les terres conquises par Simon de Montfort.
    Raimon Trencavel et son cousin le comte de Toulouse, épaulés par le comte de Foix, décident de s'opposer de toutes leurs forces au roi et au pape. Mais la jeunesse, la vaillance et le courage suffiront-ils à préserver leurs droits immémoriaux contre de si puissants adversaires ?
    D'autant qu'au coeur de cette violence s'est invitée une puissance que Raimon le Rebelle n'attendait pas : l'amour.
    Avec un grand souci historique et une belle inspiration romanesque Bernard Mahoux déroule sous nos yeux le dernier épisode de la croisade contre les albigeois, éternel affrontement du fanatisme et de la tolérance.

empty