Presses Universitaires de France

  • À l'occasion du XXe anniversaire de la chute du mur de Berlin et de l'effondrement de l'Union soviétique, qui ont marqué la fin du XXe siècle, la Fondation pour l'innovation politique publie l'ouvrage Sortir du communisme, changer d'époque. Ce livre a pour objectif de rendre hommage à un moment historique d'une importance considérable, très peu salué comme tel en France, et de mieux connaître les conditions qui ont accompagné la fin du communisme. Sous la direction de Stéphane Courtois, une équipe d'une vingtaine d'auteurs d'horizons et de nationalités multiples dressent par leurs expertises un bilan provisoire de la décommunisation dans les ex-pays soviétiques. Ils reviennent sur la nature du communisme, phénomène qui s'est imposé dans le monde entier à partir de 1917 et qui a marqué toute une époque, ainsi que sur les raisons de son brusque effondrement et son impact sur la société civile. Ce livre décrypte la difficile mutation du totalitarisme à la démocratie, la persistance du communisme dans l'Europe réunifiée et son évolution. L'échec du modèle soviétique a eu notamment pour conséquences le déclin du parti communiste en France et la montée du nationalisme en Russie. L'échec du communisme laisse à ce jour l'humanité incapable de proposer un modèle alternatif de production et de redistribution des richesses.

  • Les liens d'obligation, les logiques d'appartenance, les principes de loyauté sont en voie de recomposition. Les démocraties sont chahutées par la globalisation de l'économie et ses conséquences sur la répartition des richesses ou sur l'environnement, par la communication planétaire et ses effets sur la figure de l'individu ou sur le lien social... Que reste-t-il de ce qui fit nos disciplines, notre contrat social, notre pacte moral, nos accords philosophiques ? Nous assistons au retour précipité d'anciennes querelles que l'on croyait enfouies, sinon définitivement réglées : l'identité nationale, la solidarité, la laïcité, le progrès, la liberté d'opinion, l'égalité... Manifestement, la question se pose à nouveau de savoir quelles sont les valeurs qui nous définissent, nous associent, nous obligent, fondent le pacte social qui nous permet de vivre ensemble, qui nous relient les uns aux autres, qui nous relient à l'Europe mais aussi à cette nouvelle époque et au monde qui vient.

  • Où en sont les droites en Europe ? C'est à cette question que ce livre propose d'apporter des réponses. À l'échelle de l'Union, l'effondrement du communisme et l'épuisement de la social-démocratie donnent le sentiment d'un triomphe des partis de droite, conservateurs ou libéraux. Pour autant, les difficultés de la gauche ne signifient pas que la droite dispose d'une doctrine capable de lui assurer une tranquille domination. À ce jour, la droite européenne n'a pas montré qu'elle avait de meilleures idées pour gouverner les nations. Elle présente simplement un profil philosophique, idéologique et culturel a priori plus en phase avec le monde qui s'impose : celui du marché, de l'entreprise, de l'État économe, des sociétés vieillissantes, de la préoccupation pour la sécurité... Mais la doctrine n'y est pas. La droite européenne atteint les limites de son pragmatisme. Confrontée à une situation inédite, la droite doit engager un profond travail de réflexion sur les effets que la nouvelle donne peut produire sur sa doctrine, son programme de gouvernement, son système d'alliance et son mode d'organisation, ses méthodes de production intellectuelle, ses outils de mobilisation électorale et militante. Si l'effondrement du communisme et l'épuisement de l'État providence ont fait exploser la gauche traditionnelle, la globalisation, la crise des finances et la concurrence des populistes peuvent dynamiter la droite traditionnelle. Une grande recomposition politique est en cours. Ce livre veut offrir au lecteur quelques clés pour en deviner les contours et en comprendre les enjeux.

  • L'Académie au pays du capital nous invite à découvrir le fonctionnement d'un des principaux atouts des États-Unis dans la compétition économique mondiale : l'Université. Bernard Belloc analyse tout d'abord les structures de l'enseignement supérieur public américain dans toute sa diversité, à travers les exemples de la riche et urbaine Californie et de l'État rural du Wisconsin. Il y décrit des établissements américains jouant un rôle essentiel dans la compétitivité du pays, par leur accessibilité au plus grand nombre, la souplesse de leur organisation, leur ouverture aux partenariats avec le monde économique et leur orientation vers l'excellence en matière de recherche fondamentale. Dans une seconde partie, Pierre-François Mourier nous ouvre les portes de la Silicon Valley, qui demeure le coeur battant du progrès technologique et de la création de richesses aux États-Unis. De telles performances s'expliquent par la concentration dans le même espace de tous les acteurs de l'innovation, des géants de l'informatique aux PME à forte valeur ajoutée, en passant par les centres de recherche universitaire et les sociétés de capital-risque. Catalyseurs de ce dynamisme, Stanford la privée et Berkeley la publique offrent deux visages complémentaires de l'excellence universitaire américaine. Au-delà des idées reçues, L'Académie au pays du capital nous présente le fonctionnement d'un modèle universitaire qui réunit performance et ouverture au plus grand nombre tout en offrant des pistes d'évolution pour notre propre système.

  • Première édition d'Innovation politique, cet ouvrage regroupe les principaux travaux récents édités par la Fondation pour l'innovation politique, think tank libéral, progressiste et européen qui s'attache à renouveler le débat public et à analyser les sociétés française et européenne en devenir. Des auteurs d'horizons variés (chercheurs, universitaires, économistes, historiens, politologues, philosophes) apportent un regard innovant sur les défis économiques et les enjeux politiques et sociétaux de notre époque. Des propositions novatrices pour sortir de l'endettement public, améliorer la régulation bancaire ou renforcer le pouvoir d'achat côtoient une analyse critique des phénomènes sociaux comme le travail le dimanche ou le mouvement social sur les retraites. Sont également proposés un décryptage des élections en France et en Europe ainsi qu'un éclairage philosophique sur le libéralisme. Innovation politique 2011 est un recueil d'idées et de réflexions originales destiné aux acteurs politiques, aux décideurs économiques, aux chercheurs, aux étudiants ainsi qu'à tous les citoyens intéressés par le débat public et désireux de comprendre les enjeux du monde actuel.

empty