Presses Internationales Polytechnique

  • Même si l'expression développement durable est de plus en plus connue, le concept lui-même suscite encore de nombreux débats quant à son application et à l'articulation qu'il implique entre l'activité économique, la préservation de l'environnement et le développement individuel et social. Rédigé dans un style accessible aux non-spécialistes, l'ouvrage Vous avez dit développement durable?, deuxième édition, brosse un tableau clair de la situation actuelle et présente les acteurs impliqués. Il propose une réflexion sur les changements que suppose le développement durable dans nos sociétés et notre manière d'appréhender l'économie, y voyant davantage une évolution nécessaire qu'une contradiction insurmontable. L'auteure explore les mécanismes de transformation propres aux sociétés occidentales où les mouvements sociaux, les entreprises et l'État participent à des dialogues souvent conflictuels, mais néanmoins constitutifs d'un nouveau modèle de développement, véritable socle de la civilisation de demain. Elle analyse aussi la position des hauts dirigeants économiques face à l'environnement et au développement durable pour démontrer que, loin de la caricature qu'on en offre encore, ces acteurs sociaux influents ont développé une sensibilité et un discours écologistes qui façonnent la manière d'envisager la problématique environnementale et, par conséquent, l'éventail des solutions privilégiées dans nos sociétés. L'ouvrage comporte, en sus, un lexique qui permet au lecteur de s'approprier la terminologie relative au développement durable.

  • Probabilités, statistique et applications présente toute la théorie essentielle des probabilités et de la statistique ; il constitue un excellent choix comme manuel de classe, peu importe la discipline du génie ou des sciences appliquées dans le cadre de laquelle la matière est enseignée. Après une révision des éléments de base du calcul différentiel et intégral, l'ouvrage traite des principaux résultats des probabilités et de la statistique mathématique ainsi que des applications de la théorie. En effet, l'ouvrage privilégie l'application plutôt que les détails mathématiques, car pour tout étudiant, peu importe son niveau et sa formation préalable, la véritable maîtrise des probabilités et de la statistique passe par la résolution d'un grand nombre d'exercices, de types et de degrés de diffi culté variés. C'est dans cette optique qu'une part très importante de l'ouvrage est réservée aux exercices ; le livre en regroupe près de 600, dont 320 sont résolus.



    S'il s'adresse d'abord aux étudiants de premier cycle en génie et en sciences appliquées, Probabilités, statistique et applications peut aussi servir de manuel de référence pour les étudiants aux études supérieures dont les projets de recherche exigent des connaissances de base en probabilités et en statistique. En outre, les deux derniers chapitres de l'ouvrage, qui traitent de fi abilité et de modèles de fi les d'attente, en font un outil particulièrement intéressant pour les étudiants en informatique et en génie industriel.

  • Enseigner à l'université dans une approche-programme - Guide à l'intention des nouveaux professeurs et chargés de cours aborde le sujet de manière pratique et méthodique. Après avoir mis en lumière tous les avantages qu'offre l'approche-programme, tant pour le professeur que pour les étudiants, l'ouvrage propose une démarche pour développer et évaluer les compétences disciplinaires et professionnelles. Il comporte un grand nombre d'exemples réels tirés de plusieurs disciplines, des conseils pratiques, des démarches opérationnelles et des modèles structurants. De nombreux outils sont fournis sous la forme de tableaux et de figures : tableaux synthèse, aide-mémoire, modèles d'évaluation, etc. Un site Web d'accompagnement vient enrichir le texte.
    Tous les chapitres sont également vendus séparément.

  • Dans ce chapitre, nous justifions d'entrée de jeu l'importance d'enseigner dans une approche-programme en relevant plusieurs lacunes à combler dans l'enseignement universitaire actuel et en faisant ressortir la nécessité de s'adapter aux caractéristiques des étudiants de la génération Y. Suit une définition de l'approche-programme et de la notion de « projet de formation » qui lui sert d'assise, que nous illustrons par des exemples. Pour finir, nous exposons les conditions de succès et les freins à la mise en place de l'approche-programme.

  • Dans ce chapitre, nous présentons une démarche de formulation des compétences que doivent construire les étudiants tout au long de leur formation dans les cours de leur programme d'études. Après avoir défini ce qu'est une compétence, nous présentons une typologie qui regroupe les compétences disciplinaires, professionnelles et autres, et décrivons les incidences de ces dernières sur les façons d'enseigner et d'évaluer les apprentissages des étudiants.

  • Dans ce chapitre, nous revisitons l'exposé magistral. Nous reprenons quelques éléments pérennes et quasi immuables qui structurent tout exposé explicatif. Nous proposons un modèle original d'exposé magistral fondé sur des situations professionnelles authentiques qui servent de fil conducteur aux explications. Nous décrivons également comment l'exposé magistral peut contribuer au développement des compétences s'il intègre des activités d'apprentissage actif, que nous illustrons à l'aide de nombreux exemples qui viennent clore le chapitre.

  • Il est important d'accentuer le développement des compétences chez les étudiants en incorporant des projets intégrateurs à vos cours. C'est l'objet de ce chapitre, dans lequel nous définissons ce qu'est un projet intégrateur, avant d'en explorer les diverses caractéristiques. Nous présentons ensuite cinq organisations pédagogiques qui permettent d'insérer un projet intégrateur dans vos cours. Nous terminons par des conseils pratiques sur la planification d'un projet intégrateur, que vous pourrez appliquer quel que soit le dispositif pédagogique que vous choisirez.

  • Après avoir défini les caractéristiques de l'évaluation en situation authentique, nous expliquons de façon pragmatique comment, d'une part, augmenter graduellement le caractère d'authenticité de vos moyens d'évaluation, produire ces mêmes moyens et élaborer des grilles d'évaluation, et comment, d'autre part, accentuer la rétroaction aux étudiants - élément essentiel au développement des compétences - et attribuer à ces derniers une note finale.

  • Ce chapitre présente des outils dont dispose le professeur pour planifier ses cours de façon détaillée. Nous décrivons les éléments classiques du plan de cours, qui comprend entre autres le programme de cours auquel les étudiants peuvent se référer pour mieux préparer chaque séance de cours. Nous présentons aussi une démarche de préparation de cours à l'usage exclusif du professeur et concluons en mettant l'accent sur l'importance de planifier minutieusement la première rencontre avec les étudiants.

  • Nous traitons dans ce chapitre des moyens d'enseignement numériques et traditionnels et de la manière de les exploiter. En plus de donner des conseils pratiques sur l'usage de plusieurs de ces moyens, nous insistons sur les multiples avantages que procure un site Web de cours.

  • Tout professeur se demande comment motiver les étudiants à apprendre et comment créer un climat de classe propice à l'apprentissage. Après avoir expliqué, dans une première partie, un modèle théorique de motivation, d'engagement et de réussite scolaire, nous fournissons, dans la deuxième partie, plusieurs conseils pratiques pour créer et maintenir un climat de classe qui favorise l'apprentissage. Nous abordons également des moyens d'intervention pour réduire la possibilité - toujours présente - que des problèmes de comportements individuels en classe viennent nuire au climat de travail recherché.

  • Un professeur peut utiliser plusieurs moyens pour améliorer constamment son enseignement : l'analyse régulière de son enseignement, l'évaluation de celui-ci par les étudiants, la planification d'une formation continue en enseignement supérieur. Nous l'incitons finalement à rédiger son dossier d'enseignement afin de faire reconnaître ses réalisations et son investissement personnel.

  • A theft and a hold-up, an impostor trying to collect an inheritance, the disappearance of a lab mouse worth several hundred thousand dollars, and a number of other cases : these are the investigations led by Maurice Manori, a police inspector known for being quick on the draw. He owes his reputation to his highly effective (but very unconventional ) methods. His secret weapon ? Graph theory. In search of the truth, Inspector Manori draws graphs that will introduce you to the ins and outs of a mathematical discipline with countless handy applications.

    This novel provides the layperson with an excellent breakdown of a science that's not very well known, using it to model a wide range of everyday situations. Thanks to its fun approach, it's great for both Sudoku and logic puzzle lovers and for math and science students and teachers.

    Bad guys take note : Manori is watching, and he's quick on the draw !

  • Moyen de transport pratique et confortable, l'automobile est omniprésente dans notre quotidien au point d'en affecter notre mode de vie. Or, ce choix n'est pas sans conséquences individuelles et collectives, surtout dans le contexte de l'accroissement constant du nombre de véhicules sur nos routes. Ses impacts les plus médiatisés sont sans doute ceux qui ont trait à l'environnement, mais le choix de l'automobile entraîne aussi, directement et indirectement, des problèmes sociaux, économiques et de santé. Heureusement, une solution existe : la mobilité durable.

    Appuyé sur une solide documentation, cet ouvrage dresse d'abord la liste des incidences de la surutilisation de l'automobile et explique pourquoi il est impératif de repenser nos façons de nous déplacer. Il définit ensuite la mobilité durable et précise la manière dont on peut l'appliquer concrètement. La deuxième partie du livre vise à outiller les personnes qui désirent contribuer à la mise en oeuvre de la mobilité durable en présentant et en expliquant les facteurs qui concourent à la réussite des projets qui la prennent pour objectif. Une bibliographie exhaustive et un glossaire des termes de la mobilité durable complètent l'ouvrage.

    Ce livre s'adresse à tous ceux qui veulent en savoir plus sur les problèmes liés à la surutilisation de l'automobile et sur leurs solutions, qu'ils soient étudiants, chercheurs, promoteurs de projets en transport, intervenants au service d'une institution publique ou simples citoyens engagés.

  • Chapitre extrait du livre Productivité, efficience et valeur ajoutée. Dans ce chapitre, nous allons :

    formuler des hypothèses pour l'adaptation des systèmes proposés aux organisations produisant des biens ou des services sur commande; suggérer des hypothèses de travail pour la généralisation, à l'ensemble d'une entreprise, de la mesure des réseaux de processus; proposer une approche permettant de se rapprocher des valeurs données par un état des résultats, donc permettant le passage des quantités produites aux quantités

    vendues, pour la mesure périodique;

    montrer ce que le principe de base du SIMAP peut apporter à la comparaison

    des niveaux de productivité entre pays.

  • Chapitre extrait du livre Productivité, efficience et valeur ajoutée. Dans ce chapitre, nous allons élaborer une procédure pour déterminer le changement

    de productivité, pour l'unité de temps choisie : par intrant par opération ou centre de travail pour un ordre de fabrication; par intrant pour plusieurs opérations d'un ordre de fabrication; pour tous les intrants d'un ordre de fabrication; par intrant par centre de travail pour plusieurs ordres de fabrication; pour tous les intrants de plusieurs ordres de fabrication sur un centre de travail; par intrant pour un atelier; pour l'ensemble des intrants pour un atelier; par intrant pour l'usine; pour tous les intrants à l'échelle de l'usine; pour les quantités d'extrants produites par oppostion aux quantités d'extrants

    /> vendues.

  • Chapitre extrait du livre Productivité, efficience et valeur ajoutée.

    Dans ce chapitre, nous allons :

    développer les équations de base du SIMAE et illustrer leur application à l'aide

    d'un exemple; montrer comment toutes ces équations peuvent être reliées afin de créer unmodèle complet de mesure et d'analyse de l'efficience, qui sera appliqué au

    même exemple. On y verra comment mesurer les trois écarts liés à l'efficience; intégrer le SIMAE dans un modèle plus global d'analyse de l'évolution des

    dépenses entre le réel et le prévu d'une même période et l'appliquer au même

    exemple; faire le lien avec l'analyse des écarts d'un système de prix de revient

    standard; isoler les trois écarts de variation des dépenses totales : la variation

    due au changement de composition des extrants, la variation due au changement

    des coûts unitaires et la variation due à l'efficience; développer un système pour mesurer l'évolution de la profitabilité en y intégrantl'efficience, le Système intégré de mesure et d'analyse de l'efficience et

    de la profitabilité (SIMAEF), qui détermine la différence de profit entre le réel

    et le prévu d'une même période.

  • Chapitre extrait du livre Productivité, efficience et valeur ajoutée. Un des

    objectifs de ce chapitre est de montrer comment le système intégré de mesure et d'analyse de la productivité (SIMAP)proposé par Godard et Prévost peut éliminer les biais. Nous allons montrer que le SIMAP permet non seulement le calcul d'indices de productivité non biaisés, mais aussi le calcul de l'impact de la productivité sur la profitabilité globale de l'entreprise et sur l'écart des dépenses. Dans ce chapitre, nous montrons comment appliquer le SIMAP sur une base périodique, qu'elle soit mensuelle, annuelle ou autre.

  • Chapitre extrait du livre Productivité, efficience et valeur ajoutée.

    Dans ce chapitre, nous allons :

    - présenter les assises de développement des mesures de performance proposées

    ainsi que leur flexibilité d'application;

    - montrer que les systèmes proposés s'intègrent dans une approche plus globale

    de mesure de la profitabilité;

    - montrer que les systèmes proposés peuvent s'adapter à tout type d'organisations,

    qu'il s'agisse d'entreprises productrices de biens ou de services et

    même de services publics;

    - préciser les définitions utilisées pour le traitement des intrants suivants : le capital,

    la main-d'oeuvre et les intrants hétéroclites du genre « fournitures »;

    - montrer la nécessité d'adapter les systèmes proposés au contexte de la mesure

    en continu de réseaux de processus.

  • Chapitre extrait du livre Développement durable et responsabilité sociale. Michel Capron offre une vision claire et concise

    de la double dynamique de dialogue et de confrontation entre les NMSE et les

    puissances économiques. D'un côté, les firmes transnationales et les entités

    économiques mondiales auraient subi un processus de délégitimation de leurs

    activités simultanément à l'élargissement de leur domination sur les activités

    productives et marchandes partout sur la planète. De l'autre côté, grâce à leur

    maîtrise et à leur maniement de l'information, les organisations de la société

    civile réussissent à la fois à alimenter cette crise de légitimité des puissances

    économiques et à représenter un horizon moral légitime auquel ces puissances

    ne peuvent qu'aspirer. C'est là qu'intervient l'essor des normes portant sur le

    développement durable et la responsabilité sociale des entreprises, au milieu

    du conflit entre les puissances économiques et une société civile qui attire de

    plus en plus les forces revendicatrices conventionnelles comme les syndicats,

    et les nouvelles comme les NMSE.

  • Chapitre extrait du livre Développement durable et responsabilité sociale. Gisèle Belem jette un éclairage sur la diversité qui existe parmi

    les modalités économiques que les NMSE peuvent expérimenter dans le

    but de provoquer des transformations sociales. Ainsi, l'auteure soutient

    que la distinction entre, d'une part, la finance socialement responsable et,

    d'autre part, la finance solidaire et les monnaies sociales renvoie à des défis

    différents. L'activisme actionnarial et la technique du tamisage pratiqués

    par des fonds d'investissement étant situés dans la sphère financière ellemême,

    ils sont soit relativement impuissants devant le poids de la finance

    conventionnelle, soit eux-mêmes instrumentalisés à des fins de légitimation

    par des acteurs de celle-ci. Quant à l'axe plus « solidaire » de la finance

    et des monnaies sociales, il se déploie souvent à une échelle trop locale

    ou marginale pour provoquer des changements sociaux et économiques

    systémiques. Malgré tout, l'auteure conclut que le potentiel régulatoire

    de toutes ces initiatives existe du fait de leur capacité à amorcer des

    changements de mentalité dans la sphère économique.

  • Chapitre extrait du livre Développement durable et responsabilité sociale. Le chapitre de René Audet traite des implications de l'intégration du cadre réglementaire de l'agriculture

    biologique dans le système multilatéral du commerce international. Alors

    que celle-ci est porteuse de promesses de développement économique pour

    les paysans du Sud, un ensemble quasi inextricable de réglementations

    internationales et nationales sur l'élaboration des normes et des mécanismes

    de certification vient en limiter le potentiel économique. Ainsi, dans des circonstances où l'on s'y attend le moins, les inégalités planétaires portées

    par le protectionnisme agricole et la domination de certains pays sur les règles

    du commerce mondial viennent imposer une « régulation inégalitaire » aux

    producteurs biologiques du Sud. Ces derniers organisent leur réponse par

    une tentative de « tropicalisation de la certification » riche d'enseignements

    pour l'analyse globale des nouveaux mouvements sociaux économiques (NMSE).

  • Chapitre extrait du livre Développement durable et responsabilité sociale. Thibault Daudigeos

    met en lumière, à travers une analyse comparative des institutions officielles

    de normalisation anglaise (le BSI) et française (l'AFNOR), la diversité des

    pratiques et des résultats que l'on trouve dans le champ du développement

    durable. À la base même de ces deux initiatives s'expriment des schèmes

    de pensée différents, ainsi que des notions divergentes de la légitimité des

    normes, ce qui donne à penser que si les nouveaux mouvements sociaux économiques (NMSE) sont importants pour mettre

    le développement durable et la responsabilité sociale de l'entreprise au

    programme de la régulation mondiale de l'économie, il faut aussi compter

    avec de nombreux autres acteurs et paramètres dans le processus de

    normalisation.

empty