Magnard Jeunesse

  • Lina est tellement seule qu'un jour, elle envoie un message en ligne. Astria tombe dessus et lui répond. A l'autre bout du monde, Santi a lui aussi répondu à l'appel au secours de Lina. Leurs vies sont différentes et pourtant, ces trois-là  se comprennent. Lina se retrouve donc avec deux amis "imaginaires", et décide de fonder une ligue ! Peut-on réellement être amis lorsqu'on ne s'est jamais rencontrés ? Alors que les évènements dans leur "vraie vie" s'accélèrent et que Lina ne répond plus, Astria et Santi vont devoir mettre leur peurs et leurs différends de côté pour surmonter ensemble de nombreuses épreuves et parvenir à joindre celle qui les a réunis.

    Un texte sensible, vivant, à la mise en page très graphique, empruntant celle des échanges sur les réseaux sociaux.
     

  • Ève entame sa deuxième année dans la prestigieuse et exigeante école de danse de l'Opéra de Paris. Au-delà de la rude concurrence et de la solitude, elle se demande si sa couleur de peau ne l'empêchera pas d'accéder aux rôles qui la font rêver... Elle cherche alors à retrouver Hawa, avec qui elle a tout partagé dans l'orphelinat malien qui les a vues grandir. « Le monde n'est pas si grand », lui avait dit sa mère, et Ève veut croire que son amie l'attend toujours quelque part. Des ballets féeriques aux costumes chatoyants, en passant par un lointain voyage et les turbulences de l'adolescence, Ève vit à cent à l'heure tous les bouleversements de sa vie de ballerine. Parviendra-t-elle à s'élever vers les étoiles tout en renouant avec les racines de son enfance ?

  • Depuis toujours, Milane a un rêve : elle veut devenir chevalière ! Pour ça, elle a déjà l'épée que son père avait fabriquée, croyant dur comme fer qu'il aurait un fils. Mais pour le reste, c'est compliqué... Elle est petite, potelée, pas très sûre d'elle et ne semble pas réunir toutes les qualités pour intégrer l'école de chevalerie, réservée surtout aux garçons ! Heureusement, Milane est terriblement obstinée : ce n'est pas pour rien qu'on l'appelle Tête-de-Mule ! De la maison à l'école, obstacle après obstacle, celle qu'on ne remarquait pas va bousculer les traditions.

  • Ève grandit dans un orphelinat du Mali. Son grand rêve : devenir un jour danseuse étoile. Adoptée à l'âge de six ans, elle part vivre en France. Sous le regard aimant de ses parents, elle suit une formation solide, épaulée par sa professeure qui l'encourage à se présenter  à l'école de danse de l'Opéra de Paris.
    Jusqu'à ce jour où une remarque blessante vient tout faire basculer. Elle réalise brutalement que, dans ses livres, dans les films et sur les scènes de ballet, il n'y a jamais de danseuses étoiles noires. Comment a-t-elle pu ne pas le remarquer plus tôt ? Et si toutes ces années à la poursuite de son rêve n'étaient qu'une illusion ?
    Dans ce monde en rose et blanc, Ève devra se battre pour trouver sa place. Et faire enfin bouger les lignes ?

     

  • Dimitri et Tesse partent à l'improviste en vacances avec leur mère. Elle a décidé de retourner se changer les idées dans la maison d'un grand-oncle décédé. A peine arrivés, Dimitri et Tesse se retrouvent face à plein de portes fermées, un trousseau de 36 clés et autant de mystères à résoudre. Tandis que leur mère se plonge dans des rangements et des nettoyages insensés, et se mure dans un silence bougon, ensemble, ils décident d'ouvrir leurs premières serrures pour découvrir le secret de ce manoir démesuré. Qui était vraiment ce grand-oncle mystérieux, mais surtout, que fabriquait-il dans sa grande maison ? De porte en porte, les enfants, bientôt rejoints par Daphné, une petite voisine, vont ouvrir les différentes pièces les unes après les autres et assembler les indices afin de reconstruire le puzzle. Grâce à leur perspicacité, la maison dévoile peu à peu son mystère si longtemps caché...

    Des dialogues drôles, aux petits oignons, du rythme et des personnages attachants : Dimitri est un peu lent et s'associe parfaitement à sa soeur plus directive...
    Le mystère d'une vieille maison, très bien mis en scène, grâce à l'idée des 36 clés : on se pose plein de questions au début, et on avance au gré des découvertes des enfants qui découvrent ce que cachent les pièces fermées.




    La révélation centrée sur la réalité plutôt que la magie : de clés en objets étranges en passant par des potions et des machine bizarres, l'auteure réussit à nouer tous ces ingrédients farfelus autour d'éléments plus dramatiques : la grande révélation sur le fait que l'oncle mentait à ses patients propos du sérum qu'il leur offrait pour guérir leur tristesse. Une morale toute en finesse et en profondeur, qui dit qu'il n'y a pas de remède miracle, juste la nécessité pour guérir de grands chagrins, d'amitié, de tendresse et de temps.


     

  • "L'amour.
    Deux syllabes, mille questions, zéro réponse.
    Au collège, c'est le tabou puissance dix mille, le sujet-glissant-pire-qu'une peau-de-banane, le truc dont personne ne parle jamais sérieusement. On essaye même de ne pas y penser, ou alors juste quand on est tout seul. On prononce ces deux syllabes le plus rarement possible et seulement avec un air trèèès dégagé et un sourire en coin, pour se marrer, se moquer, ricaner grassement avec les potes.
    Et puis BOUM, un jour, ça m'est tombé dessus. Le truc de fou, horrible, paralysant. Et à la fois, tellement fort, tellement génial. J'ai résisté, bien sûr, mais quand j'ai compris ce que c'était, que j'ai accepté de me l'avouer...
    Bref, autant vous raconter comment c'est arrivé.
    En commençant par le début."

  • Maturin a onze ans et adore son grand frère Victor, qui est en terminale. Il joue dans un groupe de rock, il a toujours plein d'idées, il lui raconte ses histoires de lycée avec les filles et ses copains et lui fait écouter de super morceaux... Il est cool, et dès qu'il rentre le vendredi soir, Maturin saute de joie. Seulement, il ne se passe pas un week-end sans qu'il y ait une dispute entre Victor et son père. Maturin ne rêve que d'une seule chose : que tout le monde s'entende comme dans une famille normale. Mais comment faire quand on n'a que onze ans et que la maison est devenue une vraie poudrière ?
    "Dès que je vois Victor sortir du car avec son perfecto noir, j'ai l'impression d'attendre une rock-star !"
    Un premier roman sensible, plein d'une candeur unique, où il est question d'admiration fraternelle, de relations familiales explosives et de complicité entre frères.
     

  • A la veille de son entrée en 6e, Achille veut bien essayer de grandir (ce que tout le monde attend de lui), mais honnêtement il ne sait pas du tout comment s'y prendre ! Sans parler de sa moustache qui ne veut pas pousser... Et puis, il a surtout un été à tuer (ses parents n'ont pas de vacances). Son copain Rayane étant parti au soleil, son seul allié est l'indétrônable Flash Popcorn, le super héros de BD auquel il voudrait à tout prix ressembler. Achille n'a qu'une idée en tête : parfaire sa tenue de superhéros, s'entraîner à fond avec ses nouveaux rollers (gags assurés !), se doper aux cornichons (la vitamine secrète) et se lancer dans des missions de la plus haute importance ! Mais là encore, pas sûr que ce soit gagné. A moins que...

    Le journal hilarant d'un antihéros à l'approche de la 6e.
    Des gags, un ton décalé et une chronique haute en couleurs d'un été de transition.
    Un roman illustré façon Journal d'un dégonflé, par les auteurs de La Vie rêvée de Joséphine Bermudes, Noé et Azote et L'Orthophoniste.

  • L'anniversaire de ses onze ans restera longtemps pour Albertine à la fois le plus beau et le pire jour de sa vie.
    Elle à qui son père a toujours interdit de grimper aux arbres décide d'installer dans le jardin une balançoire, à l'ombre du grand chêne. Elle va enfin pouvoir s'élancer vers le ciel, et sans vraiment désobéir ! Mais à peine accrochée, voilà la balançoire coupée, mise à terre par son père.
    Furieuse, Albertine monte à la corde laissée pendue, enjambe la première grosse branche, s'élève encore plus haut... et annonce que plus jamais elle ne redescendra !
    Un malicieux hommage au Baron perché d'Italo Calvino

  • Louise n'est pas du genre à passer ses journées à se vernir les ongles en rose ou à regarder les mouches voler. Alors quand elle comprend que son frère et sa bande préparent une expédition super-hyper-méga dangereuse, elle les harcèle jusqu'à ce qu'ils acceptent de la prendre avec eux.
    La voilà ainsi embarquée avec « le clan » vers le jardin de celle que tout le monde appelle « L'Ortie » : une vieille dame dont la mine inquiétante et la maison sinistre terrorisent les enfants depuis des générations. Son potager regorge de fraises juteuses et de radis croquants, dont Joseph et sa bande aiment se régaler, le visage masqué et le coeur battant.
    Pourtant, ce jour-là, Louise n'est pas très à l'aise. Et si cette dame n'était pas la sorcière que chacun semble vouloir qu'elle soit ?

  • Peau d'âne vit dans la forêt, isolée et bien tranquille, quand sa marraine fée lui annonce que, par décret royal, elle doit aller à l'école. Peau d'âne est très fâchée, d'autant plus qu'elle doit faire des kilomètres et des kilomètres à travers bois pour y arriver... Elle a bien raison, car ce qu'elle va y découvrir fait un peu froid dans le dos ! Toutes les petites princesses des contes les plus renommés y sont au complet : Shéhérazade, la Princesse au Bois dormant, Cendrillon, Blanche-Neige, Raiponce, la Princesse aux boucles parfaites... Dans la cour de récré, c'est à celle qui sera la plus chipie, la plus méchante et cassante... Leur maîtresse, la mère L'Oye, a beau les faire travailler sur les Contes de petites filles très malignes, tout ce joli monde n'en tire aucune leçon. Et Peau d'âne devient rapidement le souffre-douleur de la Princesse aux boucles parfaites, qui mène la danse, et de toutes ses suiveuses. Sauf que... sauf que... avec sa peau d'âne sur le dos, elle n'a pas dit son dernier mot !
    Et celle qui se prenait pour le centre du monde pourrait très bien retourner, invisible et seule, tout au fond de la cour de l'école !
     

    Peau d'âne à la rude école des princesses, un conte détourné fourmillant de trouvailles !
    Une histoire pleine d'humour qui évoque le harcèlement à l'école, la concurrence entre les petites filles et l'amitié.

  •  Cet été, les parents d'Oscar ont décidé de l'envoyer chez son grand-père, le fameux Marcel Miluche dont il a si souvent entendu parler... Oscar a beau râler, rien à faire. D'ailleurs, tout est déjà organisé.
    « C'est le bon moment pour que vous fassiez connaissance. Tu es assez grand maintenant, et tu verras, c'est quelqu'un de très... surprenant. »
    Surprenant ? C'est peu de le dire. Car, en guise de grand-père, Oscar s'apprête à découvrir l'adulte le plus farfelu du monde. Un zinzin puissance mille, champion de jeux vidéo, de dressage de chat domestique et de batailles rangées avec les gamins du quartier. Un adulte-enfant, bien décidé à rendre son petit-fils un peu moins raisonnable. Sa devise ? « Il faut être un Apache ! Toujours avec panache ! »
    Chez lui,Oscar fera la connaissance de Marin, un garçon de son âge, et surtout de Nine, qui porte un secret bien lourd. Auprès d'eux, son coeur battra plus fort que jamais.

  • Pour en finir avec le GROC Nouv.

    Pour fuir son abruti de beau-père, Éole, onze ans, décide de passer le plus de temps possible hors de chez lui, avec son grand-père. À ses côtés, il découvre tout une bande de vieux surprenants et rebelles, qui l'incitent à assumer son désir le plus secret: celui d'en finir avec le Groc (Le Groc: le gros con).
    Ne plus jamais se laisser faire,Se débrouiller pour être libre,Prendre son destin en main,Voilà le grand défi d'Éole.
    Un roman avec une galerie de personnages explosifs et qui nous parle de liberté comme un besoin vital, à tous les âges.

  • Sur la petite île de Bonaventure, le héros de ce roman vit avec sa bande de copains une enfance libre et sauvage. Au programme, chaque jour : courses folles, bricolages ingénieux et exploration de criques secrètes. Jusqu'au jour où l'annonce de la construction d'un pont vient menacer ce paradis. Bientôt, un projet de station balnéaire se profile, et les enfants sont même menacés d'être envoyés en pension pour refaire leur éducation, jugée trop fantaisiste. Pas question pour les Bonaventuriens de laisser faire : adultes et enfants organisent la résistance. Une résistance à la façon de Bonaventure : foldingue et solidaire, désobéissante et incroyablement énergique !
     Avertissement : Après avoir lu cette histoire, vous aurez envie de mettre les mains dans la boue,  de courir sous la pluie et de voler comme un oiseau.

  • Nell vit seule avec sa cousine depuis que ses parents travaillent au Japon. Chercheurs réputés, ils tentent de mettre fin à la pénurie d'eau dont souffre le monde entier. Pour son treizième anniversaire, ils font livrer à leur fille une e-friend, un robot à forme humaine. Ils espèrent que ce cadeau très spécial lui permettra de mieux supporter sa solitude. Mais très rapidement, des questions se posent.
    Cette e-friend est-elle animée de bonnes intentions ?
    Ne risque-t-elle pas plutôt de mettre Nell et ses parents en danger ?
    Est-elle une amie ou une ennemie ?

  • Romuald, dit « Rom », tourne un peu en rond dans sa petite cité morose... Et quand le Secours populaire propose à sa mère de l'envoyer en vacances sur la Côte d'Azur dans une famille d'accueil, il est très partant, même s'il voit bien que cette proposition ne plaît pas trop à sa mère. Et le voilà en route, avec sa valise couverte d'autocollants ! Au début, en rencontrant Papy Guy et Mamie Juliette, Rom se dit que ce séjour va être d'un ennui mortel. Mais à peine est-il arrivé que tout change dans son esprit. D'abord, la mer est belle, d'une beauté qui le subjugue ; il est aussi beaucoup plus libre que chez lui, et puis Papy Guy et Mamie Juliette sont très gentils, sans être toujours sur son dos. Jour après jour, Romuald apprend la liberté, la douceur de vivre, une nouvelle façon de pratiquer l'humour, et ce bonheur tout neuf lui fait un bien fou !
    Le portrait doux et généreux d'un garçon modeste,
    qui découvre un autre milieu social.
    Un texte sensible et juste.

     

  • Gondour, ancien chevalier, fuit comme chaque année à l'approche de la nuit de Grand Sang, laissant son fils unique sous la protection de sa nourrice.
    L'enfant, Nandeau, poussé par la curiosité et lassé d'entendre son père traité de fou, décide de sortir en secret ce fameux soir pour percer les mystères de la nuit et ceux qui rongent depuis trop longtemps le coeur de son père. Mais, à marcher dans les pas de Gondour, ne risque-t-il pas lui aussi de se damner ? Seul son ami Rubah, un renard sauvage aussi sage que spirituel, l'accompagnera tout au long de cette affolante aventure aux confins du monde.
    « Avec toi, partout et toujours, mon ami. L'amitié est parfois une malédiction ! »

    Après Le Goût sucré de la peur et Des vacances d'Apache, le nouveau roman d'Alexandre Chardin.

  • Saraphina vit avec son grand frère Jude à Paris dans un foyer pour jeunes étrangers. Quand elle passe devant les grilles de la Cité Paradis et ses beaux appartements, elle ne peut s'empêcher de penser à une autre cité : celle où ses parents ont vécu avant sa naissance, en Haïti, et qu'ils ont dû fuir suite aux « grands combats ». Depuis, la vie ne les a pas épargnés : après la mort de leur mère, Jude et Saraphina ont dû apprendre à vivre seuls. Mais Jude semble profondément attaché à ses racines, alors que Saraphina, née à Paris, préfèrerait parfois les oublier.
    Au quotidien, elle s'applique surtout à rendre la vie plus légère. Au collège, elle s'intéresse à tout ; au foyer, elle aide Jude autant qu'elle peut, et rit avec Malik, qui lui fait voir la vie en couleur.
    Mais quand tout tourne mal, l'horizon du retour en Haïti se dessine peu à peu comme seul échappatoire possible. Comment Jude et Sara parviendront-ils à affronter cette nouvelle page de leur histoire ?
    Prix de la Saussaye / Prix de Ravinala Madagascar
    Sélectionné pour le Prix des Incorruptibles 2018-2019

  • Suite à un traumatisme crânien, Hélio, quinze ans, orphelin de père et passionné de sciences, ne réussit presque plus à communiquer. Sa capacité de réflexion est intacte, mais les mots se sont envolés.
    Sa mère en état de choc depuis l'accident, Hélio est confié à une famille d'accueil, les Dainville, qu'elle avait désignée dans le cas où son fils se retrouverait seul.
    Mila et Ruben, les enfants de la famille, l'accueillent chacun à leur manière, et pour Bianca, l'employée de maison, l'arrivée de ce garçon fait ressurgir de lointains souvenirs. Quel secret cache-t-elle à tous depuis des années ?
    Chaque personnage, à tour de rôle, confie ses doutes et ses espoirs, se livre peu à peu. Et quand le passé fait irruption et libère les vérités enfouies, c'est une nouvelle famille qui se révèle...

  • Orane décide de participer à un concours d'écriture, et la récompense de trois cents euros a de quoi faire rêver ! Pour cette somme, elle est prête à tout raconter, d'autant plus qu'elle ne devrait pas avoir trop de mal, elle qui est si bonne en français ! Pourtant, très vite, se pose la question de quoi raconter, et comment...Après un incident désagréable qui la pousse à s'éloigner d'une amie et de son frère dont elle se croyait amoureuse, Orane se remémore une amitié douloureuse. C'est cette histoire qui l'a tant blessée, qu'elle veut raconter. Mais doit-elle tout dire ? Elle se rend régulièrement au CDI de son collège pour écrire. Elle se met au travail, avec ses doutes, quand elle fait la rencontre de Samuel, un drôle d'oiseau qui a lui aussi des projets...



    Un roman sur la découverte de l'écriture et de ses étapes de création, par une jeune fille sensible et passionnée.
     Un texte fort et « vrai » sur l'amitié, le besoin de reconnaissance, la vérité, le mensonge.

  • Tsipora, douze ans, vit avec ses parents, son grand frère Uriel et sa petite soeur Deborah dans leur ferme non loin de Jérusalem, au temps du roi Salomon (près d'un millénaire avant J.-C.). Sa vie paisible est rythmée par les tâches domestiques, et par les visites à la famille pour les fêtes. Mais Tsipora, dont le nom signifie « l'oiseau », préfère se promener, jouer, et suivre son père et son frère, plutôt que de rester à la maison ou de se marier, comme les autres filles. Elle picore, bavarde, toujours prête à s'envoler !
    Un jour, elle fait la rencontre d'Ezra, un jeune homme en fuite. Dans la région, l'hospitalité est un devoir sacré, aussi elle n'hésite pas à le cacher et le nourrir. Il ne leur faut pas longtemps pour s'apprivoiser, et bientôt Ezra lui confie son secret : il veut aller à Hébron, ville refuge qui le protègera du vengeur de sang, car s'il se cache, c'est parce qu'il croit avoir tué un homme... Que s'est-il vraiment passé ? Tsipora est bien décidée à découvrir la vérité, et à protéger son ami. Ezra a des yeux si doux qu'il ne peut pas être coupable... Alors elle se tourne vers son père, un juge sage et bon, qui connaît toutes les lois de son peuple. Lui saura faire ce qui est juste, même s'il s'agit d'une histoire compliquée impliquant deux hommes, un puits et un âne.

     


    Une voix radieuse de toute jeune fille vive, impulsive, pleine d'humour et de douceur innocente. Le portrait d'une héroïne qui prend les choses en main et assume son rôle protecteur.


    Un roman à la lisière du conte, qui permet d'en apprendre plus sur les traditions juives de l'époque, depuis la vie quotidienne et la cuisine jusqu'aux lois et à la religion, en passant par le mariage, la signification des prénoms, les coutumes...

  • Après avoir échoué sur une île déserte, Robinson Crusoe apprend à y survivre, puis à vivre avec sa solitude et à l'aimer. Au fil des années, cette île est devenue son île. Mais des cannibales surgissent un matin sur le rivage, et Robinson prend peur. Reviendront-ils ? Lors d'une seconde intrusion, il les fait fuir et sauve leur prisonnier d'une mort certaine. Robinson devient son ami et le nomme Vendredi. Il lui apprend l'anglais, lui parle de l'Angleterre et le fait rêver de Londres, bien qu'il ignore s'il y retournera un jour...
    Et quand un navire apparaît enfin de longues années plus tard dans une baie de l'île, Vendredi est fou de joie. Ils vont pouvoir s'embarquer ! Pourtant, une fois rentré à Londres, Robinson a perdu tous ses repères et se sent désespérément seul...
    La mise en abyme originale d'un grand classique de la littérature,qui crée un effet de surprise saisissant.Une exploration pleine d'humanité et d'émotion du personnage de Robinson.2019, année du tricentenaire de Robinson Crusoe.

  • États-Unis, années 1970. Lilian, onze ans, passe quelques jours à Chicago chez sa tante. Il doit rejoindre un peu plus tard son père à Indianapolis en prenant seul un bus Greyhound. Mais le voyage lui réserve bon nombre de surprises, et pas des meilleures ! Alors qu'il descend du bus avec une envie pressante, le chauffeur l'abandonne au milieu de nulle part... Tout s'enchaîne ensuite comme dans un mauvais rêve.Qui est cet étrange M. Kaplan, descendu au même arrêt que lui ? Que fait cet avion en rase-mottes au-dessus des champs, et pourquoi leur tire-t-il dessus ? Embarqué dans une cascade de mésaventures inimaginables, Lilian s'apprête à vivre un véritable cauchemar éveillé.

  • " Je me tourne et me retourne dans mon lit. la lumière de la cuisine reste allumée. Qu'est-ce qui a bien pu les mettre dans cet état ? Papi et Mohmed partagent un secret terrible qui pourrait tuer Fatima ! Et Maman est leur complice, à moins que ce soit Hamida.... Qu'ont-ils pu faire ? Qui veut reprendre quoi ? J'imagine des policiers qui viennent arrêter Papi, des valises de billets enterrées dans le jardin, des armes... J'aimerais pouvoir téléphoner tout de suite à Lila pour lui demander son avis..."
    Très vite, l'atmosphère devient électrique. Jules devine qu'on lui cache quelque chose et décide de savoir ce qui se trame derrière son dos. Mais rien le prépare à ce qu'il va découvrir !
    Un premier roman, où la ville de Marseille est à elle seule un personnage.

empty