Vie pratique & Loisirs

  • La compensation est l'un des plus anciens dispositifs utilisés pour réparer un préjudice subi par une personne, dans l'objectif de recouvrer un certain équilibre au sein d'une structure sociale. Depuis les années 1970, les compensations écologiques étendent ce mécanisme aux espèces et habitats naturels dans le cadre des lois relatives aux études d'impact et au préjudice écologique. La " neutralité écologique " que ces compensations sont censées permettre d'obtenir appelle toutefois un diagnostic critique concernant la portée et les limites de cet outil.
    Pour ce faire, cet ouvrage décrit les contextes institutionnels dans lesquels les compensations écologiques sont mobilisées et les ruptures historiques qu'elles induisent ; les principes éthiques et les logiques économiques sur lesquels elles reposent ; les acteurs et les formes organisationnelles permettant d'en définir les modalités de mise en oeuvre ; la faisabilité des actions de restauration écologique et les critères d'équivalence qui s'y rapportent ; enfin, les outils juridiques et d'évaluation qui en facilitent la réalisation.

  • La question des limites environnementales a traversé les XIXe et XXe siècles sans vraiment parvenir à s'imposer. La donne serait-elle en train de changer en ce début de XXIe siècle ? Face à la multiplication des atteintes portées au " système Terre ", la communauté scientifique s'est lancée depuis quelques années dans un projet aussi urgent qu'ambitieux : proposer aux décideurs et au grand public un aperçu des principales variables qui déterminent l'équilibre des écosystèmes à l'échelle planétaire. Au-delà du climat et de la biodiversité, ces travaux abordent également des questions moins connues du grand public, comme le déséquilibre des cycles biogéochimiques, le changement d'affectation des sols, l'introduction de polluants d'origine anthropique dans les écosystèmes ou encore l'acidification des océans. Autant d'enjeux pour lesquels la communauté scientifique essaie aujourd'hui de déterminer des frontières à ne pas dépasser si l'humanité veut éviter les risques d'effondrement.

  • Un éclairage complet sur le concept récent d'empreinte écologique, un outil et un indicateur désormais au centre des débats sur le développement soutenable.
    Peut-on mesurer la durabilité écologique d'une nation de manière claire et synthétique ? Est-il possible, à l'instar du PIB, de résumer une réalité aussi complexe en un seul chiffre ? C'est pour répondre à ces questions que l'empreinte écologique a été inventée au début des années 1990. Mobilisant des centaines de données statistiques et scientifiques, cet ingénieux système de comptabilité a permis de démontrer que l'économie mondiale consommait davantage de services issus de la biosphère que celle-ci était capable d'en régénérer. Il a également servi à révéler les inégalités environnementales, en montrant par exemple qu'il faudrait plusieurs planètes pour répondre aux besoins de l'humanité si le modèle de consommation occidental venait à se généraliser. Dans cet ouvrage, les auteurs reviennent dans le détail sur les tenants et les aboutissants de cet indicateur, que de nombreux écologistes ont élevé au rang de véritable totem. Ils en révèlent les forces, mais aussi les limites. Plus encore, dans cette nouvelle édition, ils montrent que la famille des empreintes environnementales s'est largement développée au cours des dernières années, permettant d'affiner notre appréhension des limites planétaires.

  • Depuis les années 1990, le dopage s'est largement propagé dans le sport de haut niveau, profitant d'un contexte de croissance rapide du secteur, de survalorisation de la performance et d'évolution de la pharmacopée. Ce livre retrace l'histoire de cette pratique, de ses motivations et méthodes, en regard de l'économie qu'elle a peu à peu installée au sein même du sport mondial.
    Depuis quand se dope-t-on ? Qu'est-ce que le dopage ? Le sportif qui utilise des substances dopantes est-il rationnel ? Quels sont les produits, les acteurs et les filières de ce marché désormais mondialisé et géré par les mafias ? Pour quelles raisons le dopage se développe-t-il malgré la mise en oeuvre de politiques internationales de détection et de répression inédites ? Faut-il autoriser le dopage sous contrôle médical ?
    L'avenir du sport dépendra largement de la réponse à ces interrogations. En effet, la devise olympique " Plus vite, plus haut, plus fort " correspond aux injonctions d'un système socioéconomique qui, en survalorisant la réussite individuelle, la compétition et la performance, instrumentalise le sport de haut niveau et l'ouvre à la démesure et l'artifice.
    Cet ouvrage présente et analyse de nombreux thèmes afin de faciliter la compréhension du dopage, d'en éclairer les vrais enjeux et de contribuer à une réflexion sur un phénomène qui suscite des débats passionnés.

  • Pour quelles raisons notre prénom dit-il autant de choses sur nous-mêmes ? Comment sont-ils choisis et utilisés ? Comment l'empire de la mode a-t-il remplacé l'emprise de la parenté ? Pourquoi les Kenza d'aujourd'hui seront-elles, demain, nos futures Mauricette ? En deux siècles, le prénom est devenu support personnel d'identité, et il est un révélateur considérable des époques et des classes sociales. Cette édition numérique reprend, à l'identique, la nouvelle édition de 2014. Pour quelles raisons notre prénom dit-il autant de choses sur nous-mêmes et sur les personnes qui nous l'ont donné ? Comment les prénoms sont-ils choisis et utilisés ? Comment l'empire de la mode a-t-il remplacé l'emprise de la parenté ? Pourquoi les Kenza de maintenant seront-elles, demain, les Mauricette d'aujourd'hui ? En deux siècles, le prénom est devenu support personnel d'identité : le prénom de l'état civil est de plus en plus perçu comme exprimant le moi profond. Et, en même temps, la ronde des prénoms obéit à la mode. Certains prénoms sont propres à une époque ou à une classe sociale : Apolline et Hippolyte n'ont pas les mêmes parents que Cynthia et Sofiane. À l'échelle d'une société, les prénoms permettent alors d'étudier l'affaiblissement des identités religieuses, la dilution de caractéristiques liées à la migration ou certaines formes de ségrégation. À l'échelle de petits groupes, leurs usages quotidiens permettent de saisir la répartition du pouvoir dans la famille ou dans le monde du travail. Cette édition numérique reprend, à l'identique, la nouvelle édition de 2014.

  • Cet ouvrage retrace l'histoire du Tour, depuis sa création en 1903, sur fond d'affaire Dreyfus. Pour la première fois, il se fonde sur les données statistiques du groupe de presse qui organise l'épreuve, afin de mieux comprendre les évolutions de long terme de la course et retrace, par la même occasion, plus d'un siècle d'histoire économique, sociale et culturelle de la France. Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 2014. Pourquoi le Tour de France est-il si populaire, malgré les scandales de dopage ? Comment les organisateurs ont-ils fait évoluer le spectacle de la course, pour qu'elle soit aussi attractive aujourd'hui qu'au tout début du XXe siècle ? Pour quoi, dans les années 1980, les primes des coureurs ont-elles décuplé ? Et pourquoi près d'un tiers des vainqueurs français sont-ils bretons ? Cet ouvrage retrace l'histoire du Tour, depuis sa création en 1903 jusqu'à nos jours. Pour la première fois, il se fonde sur les données statistiques de l'organisateur de l'épreuve, afin de mieux comprendre les évolutions de long terme de la course : le nombre de coureurs, leurs origines sociales, leurs nationalités, la difficulté du parcours, les performances des coureurs et leurs stratégies de course, leurs pratiques de dopage, mais aussi le suspense et le caractère spectaculaire de l'épreuve. Cet ouvrage retrace aussi plus d'un siècle d'histoire économique, sociale et culturelle de la France: l'essor de la société de consommation, de la civilisation des loisirs et de la radio puis de la télévision. Spectacle sportif à visée commerciale, le Tour de France a tout fait pour devenir l'une des plus grandes épreuves sportives au monde. Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 2014.

empty