John Libbey

  • Cet ouvrage consacré à l'obésité de l'enfant se singularise par l'incontestable expertise des auteurs qui ont contribué à sa réalisation. En effet, les rédacteurs de chacun des chapitres qui le composent ont, dans tous tes cas, au moins une dizaine d'années d'expérience de terrain sur le sujet qu'ils ont développé. La plupart d'entre eux ont également dirigé ou participé à de nombreux travaux de recherche sur le thème qu'ils abordent. Aucun autre ouvrage français portant sur l'obésité de l'enfant ne réunit autant de véritables spécialistes.

    Cette spécificité confère au contenu de ce livre une originalité certaine. La première partie est dédiée à la physiopathologie et l'épidémiologie de l'obésité de l'enfant. Des domaines aussi complexes que Sa fonction du tissu adipeux, la génétique ou le contrôle de la prise alimentaire y sont rendus extraordinairement abordables et limpides. Le chapitre consacré à l'histoire naturelle de l'obésité permet de mieux comprendre pourquoi et comment un enfant devient obèse, et développe surtout des concepts apportant un regard différent sur l'obésité. La seconde partie porte sur la prise en charge clinique et thérapeutique de l'enfant obèse. Toutes les situations rencontrées en pratique courante y sont abordées, enrichies par la longue expérience de terrain des auteurs. Fort de ce vécu et de ce recul, certaines des positions adoptées balayent les nombreuses idées reçues ou stéréotypes qui circulent sur l'obésité infantile, notamment dans les domaines du traitement et de la prévention.

  • Technique consistant à faire pénétrer des médicaments directement dans le pénis, l'injection intracaverneuse révolutionne l'étude et les traitements des dysfonctionnements érectiles. Avec son développement est apparu le premier traitement physiologique de l'impuissance, en même temps que se sont précisés les mécanismes biochimiques et hémodynamiques de l'érection. Vingt ans après son apparition, les injections intracaverneuses demeurent à la fois le traitement le plus efficace et la technique de référence aussi bien dans la recherche que dans le diagnostic de tout ce qui concerne la dysfonction érectile. [...]

  • Si depuis 1995 des publications, souvent polémiques, ont paru dans la presse médicale et grand public, les professionnels et cliniciens de l'enfance disposent encore de peu d'information et de formation sur le Trouble Déficit de l'Attention avec Hyperactivité (TDAH).

    Longtemps, le concept de TDAH a été au coeur d'une controverse qui a parfois fait oublier l'enfant hyperactif, dont la prise en compte est primordiale. Les praticiens se doivent en effet d'aider à surmonter les situations sociales, scolaires et familiales où ce trouble génère rejet d'autrui, perturbations comportementales et échec scolaire.

    Reconnaître le TDAH, le traiter, prévenir ses complications, sont un défi quotidien et font appel à des techniques spécifiques rigoureuses et en constants remaniements.

    Destiné aux cliniciens, cet ouvrage clair et didactique a été réalisé par des professionnels expérimentés dans leur pratique avec les enfants TDAH. Le souci des auteurs, coordonnés par le Dr Valérie Vantalon, médecin psychiatre dans le service de Psychopathologie de l'Enfant et de l'Adolescent de l'hôpital Robert-Debré, est de s'extraire des débats contradictoires et de présenter aux cliniciens, pédiatres, neurologues, psychiatres, médecins généralistes et scolaires, mais également aux psychologues, orthophonistes, éducateurs et psychomotriciens, l'état des connaissances cliniques comme étiopathogéniques, les outils diagnostiques et les procédures thérapeutiques actuellement disponibles dans ce trouble.

  • La psycho-oncologie est une discipline au carrefour de la cancérologie, de la psychologie de la santé et de la psychiatrie de liaison.

    Les auteurs présentent ici les enjeux de la psycho-oncologie, ses modalités d'action sur le terrain, mais aussi ses limites. Après avoir défini les modèles de fonctionnement psychologique à l'oeuvre en réaction à l'irruption du cancer, en termes de stratégies adaptatives et de mécanismes de défense, ils décrivent les grands tableaux psychopathologiques rencontrés en cancérologie et donnent des points de repère au cancérologue, susceptibles de l'aider à situer ces troubles sur le continuum du normal au pathologique.

    L'ouvrage explicite la démarche diagnostique et de prise en charge des troubles de l'adaptation, du comportement ou de la personnalité. Il décrit l'impact de la maladie sur le patient mais aussi sur ses proches, et introduit les grandes lignes de la prise en charge, en montrant les rôles respectifs de chaque professionnel impliqué dans le soin. Il répond aux questions que les patients posent à leurs cancérologues, mais aussi à celles que se posent les professionnels eux-mêmes, notamment concernant les liens entre psychisme et cancer.

  • Les fantastiques progrès médicaux des dix dernières années ont bouleversé le pronostic de l'infection VIH/SIDA de telle sorte qu'à la condition d'un traitement impeccablement suivi et surveillé par des équipes spécialisées, on peut à l'heure actuelle parler de chronicité de cette maladie et envisager que les patients infectés par le VIH puissent bénéficier d'une survie à peine différente de celle d'une population générale. À quelques conditions près cependant : celles de minimiser le poids des comorbidités induites par le VIH ou par les traitements.

    En effet, ces traitements sont associés à des effets secondaires et potentiellement à un risque de complications au long cours. Un progrès important fut d'identifier et de cerner la responsabilité de certaines molécules antirétrovirales dans la genèse des complications et d'en évaluer les moyens de prévention comme ce fut le cas des complications responsables de lipodystrophie moins fréquente actuellement. Les toutes dernières années ont été fondamentales en ce sens qu'elles nous ont appris, à travers des essais ou des études de cohortes mondiales, que le virus VIH lui-même pouvait être responsable de comorbidités telles que les atteintes cardio-vasculaires, les atteintes osseuses ou rénales. Quelle néfaste concordance que le virus VIH et les molécules anti-VIH partagent certains effets toxiques, renforçant leurs conséquences délétères La survie allongée des patients séropositifs fait d'ores et déjà surgir des questions nouvelles : quel est l'impact du virus sur le vieillissement ? Quelles conséquences éventuelles sur les fonctions neurocognitives, sur la survenue de cancers ? Autant de questions qui vont constituer assurément, au cours des prochaines années, des pistes majeures d'investigation en recherche clinique et fondamentale.

    Cet ouvrage est le fruit des connaissances actuelles racontées par des spécialistes, scientifiques et médecins de terrain, experts chacun dans leur domaine et dans le VIH. Cet ouvrage prolonge la réflexion de ces mêmes experts au sein du groupe de travail sur les complications et comorbidités liées au VIH du rapport Yéni 2008.

empty