Vie pratique & Loisirs

  • Qu'il s'agisse de nous-même, de notre famille ou de collègues de travail, nous sommes (ou serons) tous confrontés à la dépression au cours de notre vie. Pourtant, la dépression reste un phénomène mal connu, qui fait l'objet de nombreux fantasmes : est-elle une « vraie » maladie ? Comment la différencier de la déprime passagère, du burn out ou d'une situation de deuil ? Dans quelle mesure les médicaments antidépresseurs sont-ils efficaces ? À quoi reconnaît-on qu'une thérapie est sérieuse, et comment se garder des remèdes prétendument miracles ?
    S'appuyant sur des études scientifiques récentes, Maël Lemoine nous aide ici à distinguer - à rebours de nos idées reçues - ce qu'est, et n'est pas, la dépression, loin du discours des philosophies feel good qui vendent un bonheur kitsch et irréaliste. Cette Petite philosophie de la dépression, qui prend au sérieux la réalité des phénomènes dépressifs, nous permet ainsi d'appréhender l'infinie complexité de l'esprit humain.

  • Suite à l'offensive allemande du 10 mai 1940, un vent de panique va pousser les populations, à se jeter sur les routes, en essayant de trouver vers le sud un improbable abri. À la suite des Belges, des Néerlandais et des Luxembourgeois, environ huit millions de Français cherchèrent ainsi à fuir, soit de l'ordre du cinquième de la population. À partir de témoignages de personnes ayant vécu ces événements, il s'agit de comprendre comment les populations s'organisèrent, ce qui les conduisît à fuir plutôt qu'à rester, de quels appuis elles bénéficièrent et comment elles affrontèrent ces situations traumatisantes. Si certaines familles anticipèrent, d'autres agirent dans la plus extrême urgence. À partir de l'analyse de témoignages se dessine ici l'image complexe de populations cherchant à faire face, avec les maigres moyens dont elles disposent, alors que tout s'effondre, tant sur le plan militaire que politique. L'exode reste encore un sujet sensible. Il continue à hanter nos mémoires.

  • La naissance de l´aviation est généralement datée du 17 décembre 1903, avec les vols des frères Wright.Mais l´année 1890 marque l´origine des techniques aéronautiques, avec les essais méthodiques de Clément Ader et d´Otto Lilienthal. Combien d´innovations depuis ! Grandes ou petites, elles sont nées de l´esprit fertile d´inventeurs passionnés ou des recherches d´équipes pluridisciplinaires élaborant des projets d´avions, d´hélicoptères, de missiles et de drones !
    Pour les avions, la course aux performances, en vitesse, en altitude, en charge utile et en rayon d´action s´est poursuivie pendant tout le XXe siècle. Mais si la devise du baron Pierre de Coubertin pour les Jeux Olympiques « Plus vite, plus haut, plus fort », a pu s´appliquer à l´aéronautique, il convient maintenant de la remplacer par « Plus efficace, plus écologique et toujours plus sûr » : de plus en plus, la nécessité de concilier l´efficacité opérationnelle avec le comportement environnemental s´est imposée.
    La réalisation de familles d´appareils ayant un large tronc commun a réduit les coûts ainsi que les délais de production et d´utilisation, tandis que la conception globale par « systèmes » s´est généralisée, grâce à l´emploi des techniques numériques. Les nouveaux progrès résulteront d´esprits ouverts à toutes les avancées dans des disciplines variées, comme l´ont montré les brillants innovateurs, français et étrangers, cités dans le présent ouvrage. Innovation et aviation continueront à avancer de pair et élargiront toujours davantage le champ des activités humaines qui bénéficient des progrès des techniques aéronautiques.

    Diplômé de Polytechnique et de Sup´Aéro, Jean Carpentier commence sa carrière en 1950, en tant qu´Ingénieur de l´Air, à la Direction technique de l´Aéronautique. En 1977, il est nommé à la tête de la Direction des Recherches, de la Délégation générale pour l´Armement. Il exerce, de 1984 à 1991, la présidence de l´Office national d´études et de recherches aérospatiales. Il consacre ensuite son activité à l´Académie de l´Air et de l´Espace, à la revue scientifique et technique de la Défense, puis au Comité pour l´histoire de l´aéronautique.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le livre que vous tenez entre les mains est la preuve du développement des pratiques narratives en France. Apparues dans notre pays il y a un peu plus de six ans, elles sont en passe de s'implanter durablement dans le paysage de l'accompagnement (thérapie, coaching, travail social ou lecture critique des discours économiques et sociaux).
    S'ouvrant sur un magnifique texte de Michael White inédit en français sur le sentiment d'échec personnel, cet ouvrage explore avec rigueur et clarté la richesse des pistes ouvertes par l'approche narrative pour tous les professionnels de la relation d'aide.
    Qu'il s'agisse de prévenir la souffrance au travail, de changer de lunettes pour explorer les états intentionnels, de proposer à une équipe de redéfinir son identité à travers une documentation créative sous forme de boîtes, de redéfinir la place de l'espoir comme vecteur de guérison, de changer son regard sur sa propre vie, de lutter contre l'exclusion des « surdoués adultes » ou d'ouvrir de nouvelles possibilités dans l'accompagnement des troubles alimentaires, tous ces témoignages de professionnels expérimentés ont un point commun : la nouveauté radicale d'une démarche qui en est encore à ses débuts dans notre pays, mais qui a déjà conquis une place originale par sa puissance et sa simplicité.

  • L'érotique du tennis

    Franck Evrard

    • Hermann
    • 21 Avril 2011

    Le tennis est un sport où l´érotisme s´immisce partout, avec une singulière puissance. De la tenue vestimentaire des joueurs (et des joueuses) aux instruments du jeu (raquette et balle) avec lesquels un rapport fétichiste peut s´établir, en passant par les rebonds hasardeux de la petite balle jaune contre le filet, tout renvoie à un univers sexualisé. L´ambiguïté délicieuse du double mixte ou la mentalité, parfois perverse, des joueurs qui pratiquent l´art de l´amorti vicieux ou du passing shot foudroyant, ne font que révéler les liens étroits que le tennis entretient avec un certain esprit de badinage.
    Dévoilant les dessous - affriolants - du tennis, Franck Evrard redessine le paysage de la culture tennistique, qui s´exprime aussi bien dans la cartographie sensuelle des courts en terre battue que dans la littérature ou le cinéma. Cet essai alerte fait ainsi se croiser Lolita, la jeune nymphette de Nabokov, et des joueurs comme McEnroe, Borg, Nadal ou Federer. L´auteur démontre ainsi, non sans brio, que le tennis est une sublime expression à la fois de l´énergie libidinale de l´être humain et de sa culture.
    « Tout amateur assidu [...] devrait lire et relire ce livre afin d´y puiser une certaine sagesse et un véritable esprit sportif applicables non seulement sur le court mais dans l´existence elle-même » Denis Grozdanovitch Professeur de lettres, enseignant à l´université Paris VII-Denis-Diderot, Franck Evrard est l´auteur d´une trentaine d´ouvrages consacrés à la littérature, dont La Littérature populaire.
    Une révolution culturelle - XIXe siècle et début du XXe siècle (2008), Les Vraies Difficultés de la langue française (2007), Sexyvilisation (sous la direction de Roger Dadoun, 2007) ou encore Dictionnaire passionné du football (2006). Il est surtout cet amateur hédoniste, le joueur du dimanche qui court éperdument après une petite balle jaune.

empty