Langue française

  • « Il y avait cet énorme chêne près des toilettes des garçons, sur lequel je reproduisais les coups de pied retournés du Chevalier Lumière, pour envoyer un signal aux inconscients qui t'auraient cherché des noises. Il ne pouvait rien t'arriver. Tu avais un frère dans la cour des grands, qui maîtrisait en théorie les rudiments du karaté et qui veillait sur toi. En théorie. Dans la pratique, ta garde rapprochée laissait parfois à désirer. »
    Deux frères. L'un, candide, l'autre, rageur.
    Leurs parents ont mis au monde la parfaite antithèse.
    Quand Thibault fonce, Guillaume calcule.
    Si Thibault tombe, Guillaume dissimule.
    Prise de risque contre principe de précaution.
    L'amour du risque face à l'art de ne jamais perdre.
    En 2001, Thibault est diagnostiqué schizophrène. À cela, un Chevalier Lumière ne peut rien.
    Sa bascule, il fallait la raconter. Et aussi la culpabilité, les traitements, la honte, les visions, l'amour, les voyages, les rires, la musique et l'espoir. Alors Thibault a accepté de livrer ses folles histoires. Et ses voix se sont unies à celle de son frère.
    Contre une maladie qui renferme tous les maux, les clichés, les fardeaux, ils ont livré bataille.
    À partir d'une tragédie universelle, ils ont composé un livre où douleur et mélancolie côtoient la plus vibrante tendresse.
    « Un récit sans complaisance, une déclaration d'amour fraternel. »
    Delphine de Vigan
    «  Gringe signe un livre bouleversant.  » Augustin Trapenard, France Inter
    «  Un récit explosif  ». Laurent Goumarre, France Inter
    «  Un voyage en littérature, un bel ouvrage littéraire.  » Flavie Flament, RTL
    «  Un livre passionnant, absolument superbe et très poétique.  » Marina Carrère d'Encausse, Le Mag de la santé
    «  Un texte haché et nerveux, chaotique et vibrant.  » BFM TV
    «  Un livre magnifique, sans concession où chemine beaucoup d'amour  ». Konbini
    À propos de l'auteur
    On connaissait Gringe (de son vrai nom Guillaume Tranchant) rappeur, en solo ou en duo avec Orelsan et les Casseurs Flowters, Gringe sur un canapé dans la série Bloqués, Gringe sous un abribus dans le film Comment c'est loin, et acteur, toujours, sous la direction entre autres d'Olivier Marchal ou d'Andréa Bescond. Place à Gringe auteur.

  • Ma vie avec les arbres Nouv.

    Une table, une chaise, une étagère venue de l'autre côté de la planète ou encore du bois de chauffage  : dans nos sociétés toujours plus urbaines, nous sommes confrontés à l'arbre d'abord en tant qu'objet.
    Déconnectés de la nature, nous avons tendance à oublier qu'il s'agit avant tout d'un être vivant  : un être complexe, sensible et fragile, dont il faut prendre soin.
     
    C'est tout le sens du métier de Karine Marsilly, arboriste, élagueuse-grimpeuse ou encore «  généraliste de l'arbre  ». Telle une doctoresse, entre diagnostic, traitement et remise en forme, son regard singulier examine chaque arbre dans sa globalité, de la cime de son feuillage à ses racines profondes sans oublier ses relations avec l'environnement. En appelant à considérer l'arbre comme un patient, comme un être sensible, elle nous invite à redéfinir notre rapport au vivant.
     
    L'une des premières femmes en France à avoir exercé cette profession, elle nous fait partager dans cet ouvrage son amour des arbres et la nécessité de les protéger.
     
     
    Le récit d'une vie au service des fragiles et paisibles géants qui nous entourent, accompagné de conseils pour prendre soin des pensionnaires de son jardin.
     
     
    À propos de l'auteur
    Née en 1974, Karine Marsilly est arboriste-grimpeuse.  Après un bref passage par l'Éducation nationale, elle se forme à l'Institut de l'écologie, de l'environnement et de l'eau puis se spécialise en taille et soins des arbres. Elle intervient dans les communes et les écoles pour sensibiliser la population à l'importance des arbres dans l'environnement.

  • François Ravard est un électron libre. De la folle aventure Téléphone aux Stades de France des Insus, en passant par les iconiques Marianne Faithfull, Serge Gainsbourg, Jean-Pierre Mocky ou Les Rita Mitsouko, il raconte son  incroyable parcours en forme de montagnes russes, avec l'aide de son ami Philippe Manoeuvre.
     
     
    Backstage, je découvre que les quatre fabuleux (Corine, Jean-Louis, Louis et Richard, faut-il le rappeler) ont un succès aussi énorme que mérité, mais aussi un truc plus incroyable encore dans notre petit monde  : un manager, le dénommé François Ravard, le cinquième Téléphone. 
    Sanglé dans son Perfecto, François est déjà un garçon fascinant, plus jeune que les musiciens pour qui il se démène. Dans l'ombre, Ravard fait le job, un oeil sur le modèle british, un autre sur le groupe.
    François était un magicien...
    Mais voici le point fort de tous ces vieux souvenirs en vrac qui m'assaillent le cortex  : Ravard et moi ne nous sommes jamais perdus de vue.
    Et plus d'une fois, c'en était devenu un gag récurrent lors de nos déjeuners amicaux, Ravard ressortait sa vieille blague des années Téléphone  : «  De toute façon, un jour, tu écriras ma biographie.  »
     
    Philippe Manoeuvre

  • « Maman et moi vivions ici depuis un peu plus de trois ans quand nous avons reçu le coup de fil. Au milieu des pins, des chênes et des bouleaux, au bout de ce chemin sans issue que  deux autres propriétés jalonnent. C'est elle qui m'avait proposé de nous installer ici. Et je n'étais pas contre. J'avais grandi dans cette forêt. Le lieu m'était familier, et je savais que nous nous  y sentirions en sécurité. Qu'il serait le bon endroit pour vivre à notre mesure. »
    À distance du monde, une fille et sa mère, recluses dans une cabane en forêt, tentent de se relever des drames qui les ont frappées. Aux yeux de ceux qui peuplent la ville voisine, elles sont  les  perdues du coin. Pourtant, ces deux silencieuses se tiennent debout, explorent leur douleur et luttent, au coeur d'une Nature à la fois nourricière et cruelle et d'un hiver qui est bien plus qu'une
    saison : un écrin rugueux où vivre reste, au mépris du superflu, la seule chose qui compte.
    Dans un rythme tendu et une langue concise et précise qui rend grâce à la Nature jusqu'à son extrémité la plus sauvage, Aurélie Jeannin, dont c'est le premier roman, signe un texte comme une  mélancolie blanche, aussi puissant qu'envoûtant.
    « Une aventure humaine, profonde, poétique, inoubliable.»
    Aurélie Janssens, Librairie Page et Plume, Limoges
    « D'une poésie fascinante, ce roman est une ode à la forêt, à la fois rédemptrice, mais aussi dans ce qu'elle a de plus sauvage. Sublime  !  »  Marianne Kmiecik, Librairie Les Lisières (Villeneuve-d'Ascq et Croix)
    «  Raconté à mots comptés, infiniment incarnés, ce premier roman magnétique, parcouru de belles éclaircies, nous apprend à composer avec ce que nous sommes. Une très belle découverte  !  »  Sarah Gastel,  Librairie Terre des livres (Lyon)
     
    Aurélie Jeannin est née en 1982. Elle vit avec son mari et ses enfants en forêt, quelque part en France.

  • Les Bordes

    Aurelie Jeannin

    Les Bordes, c'est un lieu et c'est une famille. En l'occurrence, sa  belle-famille qui ne l'aime pas. Elle, Brune, le bouclier. Mère responsable,  tenant solidement sur ses deux jambes, un oeil toujours fixé sur  le rétroviseur ou l'entrebâillement de la porte, qui guette, anticipe,  tente de maîtriser les risques.
    Ce week-end, comme chaque année en juin, elle prend la route  avec ses deux enfants pour rejoindre Les Bordes et honorer un rituel  familial.
    Pour celle qui craint chaque seconde l'accident domestique, Les  Bordes ressemblent à l'enfer. Trop de jeux extérieurs, trop de recoins,  de folles libertés. Trop de silence et de méchancetés à peine contenues. Trop de souvenirs.
    Aux Bordes, Brune saura-t-elle esquiver le pire ? Est-il possible pour  une mère de protéger ses enfants ?
    Derrière la mécanique du drame hasardeux et l'absence de bourreaux,  Les Bordes  dresse un portrait de la famille, de la parentalité et de la  maternité sans fard, grâce à une héroïne aussi troublante qu'humaine.
    À propos de l'autrice
    Aurélie Jeannin est conceptrice-rédactrice, consultante spécialisée  en identité de marque. Elle est l'autrice d'un premier roman remarqué,  Préférer l'hiver  (HarperCollins, 2020 ; HarperCollins Poche, 2021).  Elle vit avec son mari et ses enfants en forêt, quelque part en France.

  • La chair de sa chair Nouv.

    Moira O'Donnell c'est, derrière le feu des boucles rousses et l'énergie inépuisable, une femme qui lutte pour garder la tête hors de l'eau.
    C'est une vie d'adulte démarrée trop tôt.
    Ce sont trois gamins livrés à eux-mêmes et autant de boulots cumulés pour les nourrir.
    Ce sont des pères absents  : le premier, incarcéré le plus longtemps possible, croit-elle, et le second, suicidé.
    C'est une culpabilité sans fin.
    Moira O'Donnell, c'est la solitude d'une mère de famille dure au mal qui se bat, tombe et renaît. Pour ses enfants. Et avec eux. À la vie, à la mort.
    Chaque semaine, elle achète un ticket de loterie en rêvant à une vie meilleure. Mais les services sociaux ont d'autres projets pour elle... Et un problème n'arrivant jamais seul, l'équilibre précaire qu'elle pensait avoir créé vire bientôt à la tragédie.
    L'autrice
    Claire Favan travaille dans la finance. Elle est l'autrice, entre autres, de l'inoubliable diptyque composé du Tueur intime (Prix VSD du Polar 2010, Prix Sang pour Sang Polar 2011) et du Tueur de l'ombre, de Serre-moi fort (Prix Griffe noire du meilleur polar français 2016), d'Inexorable et, récemment, des Cicatrices. Roman après roman, elle poursuit son exploration des contre-jours de l'humanité.
    À propos des Cicatrices 
    « Original et addictif ! » Le Parisien
    « Machiavélique ! » Femme actuelle

  • « Être fan est un trou dans la tête que l'on comble de la lumière d'un autre. »
     
    Enfant des Stones et de Bowie, elle n'aurait pas dû s'enticher d'un chanteur de variété française. Envers et contre tous, Goldman est resté l'idole de son adolescence, le frère, l'oncle, l'ami venu animer sa vie intérieure. Comme tous les fans, elle s'est sentie incomprise, possessive, torturée.
    À bientôt quarante-quatre ans, l'âge où l'on s'accepte, l'âge où grandir n'est en théorie plus un concept, Carine H., scénariste parisienne fraîchement établie dans la cité phocéenne, s'est donné pour mission  de rencontrer Jean-Jacques Goldman -  son dieu intime -  et de filmer cette quête. Car Marseille, ville rugueuse de son exil tardif, abrite, dit-on, son chanteur préféré. Et c'est pour elle providentiel.
     
    De la Corniche au palais Longchamp, une traque burlesque, tendre et poétique qui, à défaut du vrai Jean-Jacques, mais à grand renfort de mauvais sosies et avec la perspicacité d'un Philip Marlowe, va conduire une femme à aller au bout de ses rêves. Et qui sait si cette amoureuse du cinéma, qui voit dans chaque scène de sa vie un peu de James Ivory ou de Billy Wilder, ne finira pas par apprivoiser sa propre histoire...
     
    À propos de l'autrice
    Diplômée d'HEC, Carine Hazan a d'abord travaillé dans la publicité avant de devenir scénariste. Elle est aussi réalisatrice de courts métrages et autrice pour la jeunesse. Son dernier album,  La Petite Vague bleue, a paru chez Gallimard en 2020. Elle vit à Marseille

  • Rock

    Philippe Manoeuvre

    Plus que de simples mémoires, l'autobiographie de Philippe Manoeuvre est une plongée dans la vie de celui qui est devenu une légende du rock à lui tout seul, un personnage vibrionnant, un Tintin du rock'n'roll immanquablement chaussé de ses Ray-Ban, le critique rock le plus célèbre de France de ces quarante dernières années. Proche d'Iggy Pop, de Polnareff, de Gainsbourg et de tant d'autres, intervieweur des Stones plus de vingt fois, il a fréquenté les plus grandes stars et parle aux baby-boomers comme au public de la Nouvelle Star. Ce livre foisonnant d'anecdotes, qui raconte comment cet homme et tous ces musiciens ont voulu changer le monde, est à l'image de Manoeuvre  : il rocke.
    «  Le rock, c'était une passion, une religion.»  Philippe Manoeuvre dans  Quotidien
    « L'autobiographie électrique [...]   se dévore avec sourire et envie  !  »  Télérama
    «  On croise les plus grands :  Lou Reed, les Stones, Bowie, AC/DC, Johnny..
    Ca se lit à 2 000 à l'heure, c'est une tornade, une mine d'anecdotes...  »  Télématin
    À propos de l'auteur :  Après avoir suivi les plus grands (Lou Reed, The Rolling Stones, Johnny, Gainsbourg...) et travaillé, entre autres, pour  Rock & Folk,  Métal Hurlant, France Inter,  RTL,  OÜI FM ou l'émission « Les Enfants du Rock »,  Philippe Manoeuvre  est aujourd'hui considéré comme une icône du rock en France. Il  a notamment publié sa  Discothèque idéale, ainsi que les biographies de personnalités comme Michael Jackson, James Brown, Michel Polnareff et co-écrit  avec Joey Starr,  en 2017,  Le Monde de demain.

  • Un jour de 2009, Jonathan Lehmann, déprimé par sa vie d'avocat d'affaires à Wall Street, décide de tout quitter pour s'installer en Californie et partir en quête de son bonheur. Là-bas, il découvre la «  science du bonheur  », point d'intersection entre les sagesses ancestrales et les sciences contemporaines, qui va changer sa vie.
    Quatre ans plus tard, il revient en France avec une méthode originale, fruit de ses recherches et expériences  :  Les Antisèches du Bonheur.
     
    Fondée en partie sur une approche originale de la méditation, Les Antisèches du Bonheur  mêle un ensemble de principes et de pratiques destinés à tous ceux qui, pris dans des vies emplies d'obligations multiples et de stress, ont besoin de petits trucs, simples et rapides, pour se créer plus de moments de bonheur et diminuer l'impact et la durée de leurs pensées et émotions négatives au quotidien.
     
    Avec son style inimitable, révélé dans  Journal d'un touriste du bonheur, Jonathan Lehmann vient souffler un vent nouveau sur l'univers du développement personnel, en nous donnant des clefs redoutablement efficaces pour faire de notre mental tyrannique un véritable outil de bonheur, et transformer notre manière de vivre.
     
    À propos de l'auteur  :
    Jonathan a 40 ans, il est étudiant du bonheur. Ses méditations guidées sont suivies par des centaines de milliers de personnes et sa communauté des Antisèches du Bonheur compte plus de 200  000 membres. Son premier livre,  Journal intime d'un touriste du bonheur,  a rencontré un large public avec plus de 40  000 exemplaires vendus.

  • Ma 153e victoire

    Paul El Kharrat

    Paul, vingt ans, étudie l'histoire à Grenoble. Il aurait pu rester un étudiant lambda s'il n'avait pas participé à l'émission Les Douze Coups de midi. En l'espace de quelques mois, Paul a été propulsé sous le feu des projecteurs et est devenu la vedette de la télé française. Et pour cause  : il a tourné plus de 150 émissions aux côtés de Jean-Luc Reichmann, remportant grâce à son intelligence inouïe l'adhésion du public et près de 700  000  EUR.
    Mais Paul, c'est aussi un jeune homme diagnostiqué autiste Asperger que le rythme des émissions a parfois éprouvé, qui a appris énormément sur lui lors des tournages.
     
    Avec son humour pince-sans-rire et sa sensibilité, Paul nous livre le récit de son exploit mais aussi de ses passions et de son quotidien. Un livre qui saura toucher encore une fois des millions de Français.
     
    À propos de l'auteur  :
    Originaire de Grenoble, Paul El Kharrat a vingt ans et est étudiant en histoire. Il participe à l'émission Les Douze Coups de midi où il enregistrera plus de 150 émissions. Par son intelligence et son courage, Paul est devenu le chouchou du public français.

  • « On ne lâche pas cet incroyable polar industriel » Les Échos
     
    « Fruit d'une très solide enquête, l'ouvrage qui se lit comme un roman, reconstitue avec verve et minutie ce fiasco barbouzard. » Libération
     
    « Une histoire digne des plus beaux films d'espionnage, un polar dans la réalité, une enquête fouillée, extrêmement documentée. » France Info
     
    « Une descente hallucinante au coeur d'une entreprise gangrenée par la paranoïa et des réseaux de pieds-nickelés. En refermant ce livre d'une efficacité redoutable, on ne sait plus plus s'il faut en rire ou en pleurer. » Challenges
     
    « Je lis ce livre avec la passion qu'on met à lire un polar, c'est une enquête stupéfiante ! » Michel Field, LCI
    Au cours des années Ghosn, Renault est devenu le théâtre des complots et des coups fourrés. On transporte un adolescent de nuit dans un coffre de voiture pour qu'il pirate les ordinateurs des employés, on fait croire à des ingénieurs qu'ils sont pourchassés par de sanguinaires Tchétchènes, on interroge un sous-traitant dans un faux commissariat. Des dizaines de salariés sont licenciés sur la base d'accusations farfelues. Et quand ça va mal, le patron sans scrupule n'hésite pas à sacrifier au sein de l'entreprise qu'il dirige tous ceux qui oeuvrent pour le servir.
     
    Automne 2018, coup de théâtre. Les salariés virés ont été réhabilités et c'est Carlos Ghosn qui croupit dans une cellule au Japon. Le seul à avoir détourné des fonds, c'est lui.
     
    Dans l'ombre, des hommes qu'il avait ciblés lors de l'affaire Renault sept ans plus tôt sourient. Ils ont aidé à précipiter sa chute...
     
    Fruit de trois ans d'enquête, Renault, nid d'espions offre une plongée hallucinante dans une entreprise mythique où les barbouzes manipulent les polytechniciens, où le patron le mieux payé de France ment aux Français et n'hésite pas à crucifier des collaborateurs devant 10 millions de téléspectateurs. Une histoire glaçante. Pourquoi ? Parce que tout est vrai.
     
    À propos de l'auteur  :
    MATTHIEU SUC a commencé sa carrière de journaliste aux édition départementales du Parisien, a collaboré à France-Soir puis au Monde. Depuis 2016, il travaille au pôle enquête de Mediapart. Après dix années passées à chroniques le fait divers en général et le grand banditisme en particulier, il se consacre désormais aux questions de renseignement et de terrorisme. Auteur de cinq livres, il a déjà publié aux éditions HarperCollins Les Espions de la terreur.

  • Je me souviens de nous

    Babeth

    Quand Élisabeth Étienne, dite Babeth, rencontre Johnny Hallyday lors d'une soirée, elle n'a pas vingt ans. Ils n'échangent que quelques phrases, et seule persiste l'impression d'un regard bleu perçant dans la nuit. Au fil de leurs rencontres, un lien se tisse entre eux, jusqu'à ce que Johnny invite le mannequin à Londres. Une intuition puissante fleurit alors : leur avenir à  deux sera radieux.
    Le jeune couple savoure chaque instant. Ils partent aux quatre coins du monde pour célébrer leur passion naissante, déposent au coin du lit des petits mots doux pour ne pas s'oublier, se  soutiennent quand les tourments deviennent trop lourds à
    porter. En 1981, ils scellent leur idylle à Los Angeles, dans la  plus stricte intimité.
    Johnny et Babeth, même après leur rupture, entretiennent  longtemps une relation unique, mêlée de tendresse et d'une  éblouissante complicité.
    Celle que Johnny considérait comme l'une des femmes les plus dignes de sa vie raconte pour la première fois leur extraordinaire  histoire d'amour.
    À propos de l'autrice :
    Élisabeth Étienne, dite Babeth, est un mannequin et une actrice française née en 1957. Elle rencontre Johnny Hallyday en 1980 lors d'une fête donnée à l'Élysée-Matignon. Un an après, le jeune couple se marie à Los Angeles et se sépare quelques temps plus tard.

  • L'ami des chefs

    Sébastien Ripari

    À tout juste dix-sept ans, Sébastien Ripari décide de  pousser seul la porte d'un restaurant gastronomique - le premier d'une longue série.
    Aujourd'hui, celui qui conseille et accompagne les plus grands chefs du monde sort de l'ombre pour dévoiler les coulisses de ce milieu intrigant, qui peut s'avérer complexe : course aux étoiles, opacité des guides, médiatisation à tout prix, pression en cuisine... Au fil de ses coups de gueule mais aussi de ses coups de coeur, l'expert encourage à casser les codes et à soutenir une gastronomie encore plus responsable. Et parce que le plus important, dans la cuisine, c'est le partage, il n'hésite pas non plus à révéler ses bonnes adresses.
    Avec humour et franchise, Sébastien Ripari nous invite à entrer dans l'intimité de ses amis passionnés. Une déclaration d'amour aux chefs, à la gastronomie et aux bons produits !
     
    À propos de l'auteur
    À la fois consultant, journaliste, conférencier et organisateur d'événements, SÉBASTIEN RIPARI connaît le monde de la gastronomie sur le bout des doigts. Expert à l'international dans ce domaine depuis près de vingt-cinq ans, il a fondé le renommé Bureau d'Étude Gastronomique.

  • Romane, c'est d'abord une petite fille à l'enfance atypique, trop discrète et trop sage devant les autres. Mais c'est aussi une petite  fille qui, dès qu'elle est seule, parcourt la campagne comme une  aventurière.
    Romane, c'est plus tard la fureur de l'adolescence. Une profonde envie d'indépendance, de liberté et d'adrénaline. Il faut se jeter  dans la vie, pleinement !
    Alors elle part en quête d'elle-même. En tant que femme, en tant qu'artiste. Son parcours se construit au gré d'opportunités plurielles  et de belles rencontres. Elle commence sa carrière comme technicienne  réalisatrice à la radio, puis devient comédienne principale  dans des séries télévisées. Elle vit au rythme de coups de foudre  inattendus, comme celui avec le groupe Scorpions, puis avec  Renaud, au début des années 2000. De cette dernière rencontre  naîtront une passion, une collaboration musicale et un enfant.
    Aujourd'hui, libre et sans filtre, elle décide de se livrer, autrement  que par ses chansons, sur sa trajectoire de femme, d'artiste et de  mère.
    À propos de l'autrice  :
    Romane Serda est musicienne, auteure, compositrice, interprète. Après des débuts à la radio, elle se fait connaître en tant qu'actrice.
    À Londres où elle s'installe pendant six ans, elle commence à faire de la musique, à s'y produire et monte un groupe. À son retour à Paris en 1999, elle rencontre le chanteur Renaud avec qui elle se marie et aura un fils. Romane Serda a sorti quatre albums, dont le dernier,  Pour te plaire, est paru en mars 2018. Aujourd'hui, très présente sur les réseaux, elle travaille à son 5e  album ainsi qu'à des projets en tant que comédienne.

  • La dislocation

    Louise Browaeys

    Une jeune femme sort de l'hôpital, dépossédée de son identité et de son passé.
    Elle voue une haine farouche aux psychiatres, fréquente les magasins de bricolage. Il lui arrive même de crever les pneus des voitures.
    Temporairement amnésique, absolument indocile, elle veut repeupler sa mémoire et pour cela, doit enquêter. Un homme va l'y aider, sans rien lui souffler : Camille, dit K, ami et gardien d'un passé interdit.
    Le souvenir d'un désert entouré de vitres, une fonction exercée au ministère de l'Agriculture, une bible restée ouverte au chapitre du Déluge forment un faisceau d'indices de sa vie d'avant. Quelques démangeaisons et une irrépressible envie de décortiquer le monde et les êtres qu'elle croise hantent ses jours présents.
    Sa rencontre avec Wajdi, envoûtant et révolté, marquera son coeur et son esprit. Ce sera avant de gagner la Bretagne et, peut-être, de parvenir à combler les énigmes de son histoire prise au piège de l'oubli.
    La trajectoire d'une femme cousue à celle de la planète, c'est le pari de ce premier roman en forme de fable écoféministe où la tragédie contemporaine côtoie l'espoir le plus fou.
    Hypnotique, drolatique, libre et profondément humain.
     
    A propos de l'autrice
    Ingénieure agronome (diplômée de AgroParis Tech) et autrice, Louise Browaeys accompagne les organisations sur des sujets variés comme l'agriculture bio, l'alimentation saine, la RSE (Responsabilité sociale des entreprises), la CNV (Communication non violente) et la permaculture.
    Consultante, conférencière et facilitatrice, elle travaille sur les « trois écologies » : intérieure, relationnelle et environnementale. Elle est l'autrice d'une quinzaine de livres en lien avec l'alimentation saine, la transition écologique des organisations, la permaculture.
    Elle a 34 ans et vit à Paris.
     

  • Les cicatrices

    Claire Favan

    Centralia, État de Washington.  La vie d'Owen Maker est une pénitence. Pour s'acheter la paix, il a renoncé à toute tentative de rébellion.
    En attendant le moment où il pourra se réinventer, cet homme pour ainsi dire ordinaire partage avec son ancienne compagne  une maison divisée en deux. Il est l'ex patient, le gendre idéal, le vendeur préféré de son beau-père qui lui a créé un poste sur mesure. Un type docile. Enfin, presque. Car si Owen a renoncé à toute vie sociale, il résiste sur un point : ni  le chantage au suicide  de Sally ni  les scènes qu'elle lui inflige quotidiennement  et qui le désignent comme bourreau aux yeux des autres ne le feront revenir sur sa décision de se séparer d'elle.
    Mais alors qu'une éclaircie venait d'illuminer son existence, Owen est vite ramené à sa juste place. Son ADN a été prélevé sur la scène de crime d'un tueur qui sévit en toute impunité  dans la région, et ce depuis des années. La police et le FBI sont sur son dos. L'enfer qu'était son quotidien n'est rien  à côté de la tempête qu'il s'apprête à affronter.
    «  Un polar original et addictif.  »  Le Parisien
    «  Machiavélique.  »  Femme Actuelle
    «  Une romancière à suivre de près.  »  CNEWS
    «  Claire Favan fait partie des pointures du thriller féminin français.  »  Femmes d'aujourd'hui
    «  Claire Favan est une grande auteure de thrillers, de suspense.  »  NYCTALOPES
    «  J'aime tout simplement les ouvrages qui me mettent une bonne claque! Ici tout y était. C'est bien simple, j'ai dévoré ce livre! Quel talent! L'écriture est franche, sans fioritures.  »  ARIA AND BOOKS
    Avec Les Cicatrices, j'ai été bluffée, subjuguée et tellement emportée par cette histoire qui est OUFISSIME !!! Je le classe directement dans les livres «  à lire absolument  » !  Les lectures de Moe
    «  Claire Favan ou l'art de manipuler le lecteur ! J'ai tout bonnement adoré ma lecture !  »  Les lectures de Linzio
    «  Par un jeu habile de narration l'autrice parvient à nous surprendre, s'amusant de ces ressors pour mieux nous tromper.  »  Les Pipelettes en parlent
    Claire Favan travaille dans la finance. Elle est l'autrice, entre autres, de l'inoubliable diptyque composé du  Tueur intime  (prix VSD du Polar 2010, prix Sang pour Sang Polar 2011) et du  Tueur de l'ombre, de  Serre-moi fort  (prix Griffe noire du meilleur polar français 2016) et, récemment, d'Inexorable. Roman après roman, elle poursuit son exploration des contre-jours de l'humanité.

  • Vendredi 13 - Paris 11e. Audrey s'engouffre dans le premier taxi venu et prend place sur le siège passager. À l'arrière, il y a Laura, qui n'avait pas prévu de débarquer avec une inconnue chez sa mère, au 18e  étage d'une tour au sud de la capitale. 
    Ce qui était prévu et ce qui ne l'était pas, c'est tout l'enjeu de cette nuit particulière et de celles qui viendront. Car les heures blanches qui suivent l'attaque au Bataclan agissent comme un révélateur pour ces deux jeunes femmes si diamétralement opposées, qui prennent la mesure de ce qu'étaient jusqu'alors leurs vies. Des vies écrites sur des rêves qui n'étaient pas toujours les leurs et dont il ne reste qu'une empreinte, des costumes endossés malgré les coutures qui craquent, des énigmes familiales jamais percées auxquelles il faut s'atteler. Parce que le temps presse.
    Une histoire de providence  ? Une amitié comme un coup de foudre pour commencer. Et la route que vont prendre Laura et Audrey au son de vieilles cassettes poussées au maximum. De Paris à Las Vegas en passant par Berlin et Prague, voilà l'itinéraire de deux filles, reliées comme deux soeurs, coeurs siamois bien décidés à profiter de leur liberté, déterminés à s'emparer complètement de leur existence. 
    L'autrice :
    Sophie Reungeot est née en 1985. Repérée avec sa nouvelle  Cinq fois le tour, où sont contées les destinées de cinq femmes, elle remporte en 2017 le concours d'écriture ELLE/12-21. Le Bruit des avions est son premier roman.
     

  • C'est l'histoire  d'un homme qui voulait être aimé par tout le monde.
    Qui va être happé trop tôt par le show-business. Qui va s'afficher en sourire devant le public pour mieux se cacher dans les ombres de la nuit. Qui va s'y brûler... pour suivre aujourd'hui un chemin plus serein.
    C'est l'histoire  d'un homme qui a trouvé un moyen infaillible pour attirer l'attention sur lui : faire rire.
    Qui en a fait son métier. Avec succès.
    Qui a appris l'humour à l'école du théâtre de boulevard et de son idole, Jacqueline Maillan.
    Qui a joué au Scrabble pour amuser des salles entières.
    Qui a ouvert sa porte à de jeunes humoristes pour les mettre en lumière.
    C'est l'histoire  de Pierre Palmade... par lui-même.
    Attachant, intelligent et toujours drôle, il se dévoile ici pour la première fois avec sincérité, sensibilité et pudeur.
    C'est l'histoire  d'un homme qu'on aurait beaucoup de mal à ne pas aimer.
     
    «  Une transparence XXL, poussant le bouchon de l'autoconfession à forte teneur analytique  »  Libération
    «  Sa première autobiographie, qui mêle les rires sur scène et sa plongée, la nuit, dans les addictions.  »  Le Monde
    À propos de l'auteur  :
    Pierre Palmade est humoriste, acteur et auteur.

  • Une enquête captivante au coeur des services secrets de Daech
    Des tortionnaires encagoulés de noir pour effrayer les foules en Syrie ; les mêmes habillés en civil, barbe rasée, postiche sur la tête et cigarette aux lèvres pour ne pas attirer l'attention en Europe  : l'État islamique s'est doté d'un «  bureau des légendes  » djihadiste.
    Faux attentats pour masquer les vrais, tentatives d'infiltration de la fonction publique  : pour la première fois, une enquête révèle le fonctionnement de ces services spéciaux qui depuis Raqqa pilotaient les attentats du 13-Novembre, leurs techniques, leurs ressources, ainsi que le parcours du Français qui en fut la tête pensante. Un travail d'investigation colossal, qui s'appuie sur plus de 77  000 procès-verbaux de police et de justice, des centaines de notes des services secrets  et sur une quarantaine d'entretiens conduits auprès de magistrats, d'officiers de renseignement, de victimes du terrorisme, de djihadistes et de leurs familles.
    A propos de l'auteur :
    Matthieu Suc est journaliste pour Mediapart et l'auteur de quatre livres, dont Femmes de djihadistes (Fayard, 2016). Autrefois spécialisé dans le grand banditisme, il consacre aujourd'hui l'essentiel de son travail aux affaires liées au terrorisme.

  • Depuis peu, en France, le régime carné vacille. Études scientifiques à l'appui, on sait désormais que ne plus manger de viande, ne plus boire de lait est un bienfait pour la santé individuelle. Un bienfait pour l'environnement. Une démarche éthique.
    En France, pays à forte culture viandarde, 5  % des Français seraient végétariens ou vegan (sondage Harris Interactive 2017). C'est un petit chiffre alors même qu'il est désormais admis que la planète ne pourra subvenir aux besoins de sa population qu'à une condition  : bouleverser ses habitudes alimentaires. 
    Convertie au véganisme sur le tard et fervente défenseuse d'une version mesurée, Laurence Pieau, journaliste de renom et fondatrice d'Alternatives vegan, est aujourd'hui attachée à faire connaître les principes du véganisme.
    /> Mêlant ici le récit de sa propre transition à un manuel complet, émaillé d'interviews de médecins, de chercheurs et de diététiciens, elle livre un texte aussi sérieux que drôle, loin des discours moralisateurs. Ne reste plus qu'à franchir le pas ! 
    À propos de l'auteur  :
    Laurence Pieau est journaliste. En 2019, elle quitte la direction des rédactions du pôle Infotainment de Mondadori France (Closer, TéléStar, Télépoche) pour créer Alternatives vegan, un nouveau media web indépendant ayant pour mission d'enquêter, entre autres, sur les scandales liés à l'alimentation, la santé, l'environnement et la cause animale.

  • Angie

    Karin Slaughter

    Un thriller entre  True Detective  et  La fille du train. 
    Jusqu'où iriez-vous pour sauver votre fille ?
    Le corps sans vie d'un ex-flic vient d'être signalé dans un bâtiment destiné à devenir le prochain nightclub branché d'une star du basketball  ; Marcus Rippy. Parce que ses empreintes sont retrouvées sur cette scène de crime particulièrement sordide, Angie est recherchée par la police d'Atlanta.
    Elle est la femme de Will Trent, policier taiseux dont Rippy est un ennemi personnel.
    Elle est la mère biologique de Jo, conjointe étrangement effacée d'un sportif de haut niveau qui contrôle chaque détail du quotidien de son épouse.
    Elle est surtout une flic, une survivante, une manipulatrice. Une femme qui a décidé d'en protéger une autre, sans limite.
    Et Will Trent le sait bien  : sa femme peut disparaitre  ; elle finit toujours par revenir. Avec un plan.
    "Sombre et venimeux, ce polar s'amuse à entrelacer les voix et les fans de détails morbides se régaleront de descriptions des corps retrouvés par Will et son acolyte Sarah. Angie [...] fera frissonner plus d'un homme... un vrai page-turner !" ELLE.fr
    L'auteur
    N°1 sur les listes internationales de best-sellers, Karin Slaughter est l'un des auteurs les plus populaires et les plus plébiscitées dans le monde. Publiée en 33 langues et vendue à plus de 30 millions d'exemplaires, elle est l'auteur de nombreux romans, parmi lesquels figurent les séries Grant County et Will Trent, le roman COP TOWN, nominé pour l'Edgar Award, et PRETTY GIRLS, son premier thriller psychologique. Née en Géorgie, Karin Slaughter vit actuellement à Atlanta. 

  • «  Qu'avais-je, moi, pour commencer  ? Une adresse  : 12 bis, avenue du Maréchal-Joffre 78800 Houilles. Je n'aimais rien dans cette localisation.  »
    12 bis, avenue du Maréchal-Joffre, à Houilles. C'est son adresse. Banale, comme elle. Hôpital-maison-bac avec mention  : un pur esprit dans un corps frêle et l'âme perdue dans un sfumato proche de la brume du lac de Côme. Mais voilà qu'un jour, réfugiée sur son toit, Léa acte la rupture. L'été est là. L'heure des possibles. Le moment rêvé pour quitter les siens et surtout, vérifier si la banalité du lieu où l'on vit détermine la grandeur de son destin.
    Elle tient l'itinéraire parfait  : parmi les milliers d'occurrences trouvées sur Google, quatre «  12 bis  », des êtres dont elle ignore tout et veut tout savoir. 2615 kilomètres plein Sud, de Mérignac à La Colle-sur-Loup en passant par Tarbes et Biarritz, pour goûter à l'art des jardins sauvages, vivre sa vie à l'envers, rire de la colère et -  qui sait  ?  - apprendre à aimer sa mère.
    L'autrice
    Roman d'apprentissage poétique, mélancolique et joyeux,  12 bis, avenue du Maréchal-Joffre  est le deuxième roman d'Anne de Kinkelin après  L'Année du flamant rose. Elle est par ailleurs consultante en stratégie digitale, journaliste et auteure pour le théâtre.

  • Toujours y croire

    Iris Mittenaere

    Miss Univers, une jeune femme (pas) comme les autres.Vivre plus fort, dans la lumière, intensément.  Devenir Miss France m'a ouvert les portes d'un univers étourdissant, où aucun jour ne ressemble au suivant. Devenir Miss Univers a élevé ce rêve à une toute autre échelle, me propulsant dans un tourbillon de voyages, de rencontres et de découvertes exceptionnelles, à mille lieux de mon Nord natal. Ce parcours hors norme m'a permis de d'évoluer, d'apprendre à me connaître et, surtout, de m'affirmer suffisamment pour franchir un ultime cap. Devenir la femme que j'aspirais à être.  Dans ce récit intime, Iris partage son expérience unique de miss, avec des anecdotes personnelles, conseils lifestyle, tutos beauté, quelques secrets et beaucoup d'autres surprises.A propos de l'auteur :Originaire du Nord-Pas-de-Calais et étudiante en chirurgie dentaire,  Iris Mittenaere  participe à l'élection de Miss Flandre sur les conseils de ses amis. Après avoir remporté ce premier concours, elle se prend au jeu et gravit une à une toutes les marches jusqu'au sommet. Le 30 janvier 2017, elle est la première Française à remporter le titre de Miss Univers depuis soixante-trois ans. 

  • Voyance secours...
     
    Le quotidien de Pierre se partage entre son immeuble (il est gardien), son tarot (il est aussi voyant), sa colocataire et son pékinois albinos. Il n'aspire qu'à une chose : qu'on lui foute la paix.
    C'est compter sans Marion-Lara, nouvelle voisine et authentique cagole débarquée de son Marseille natal pour faire vibrer la capitale.
    Quand cette jeune flic comprend la nature des dons de Pierre, elle se dit qu'un coup de pouce surnaturel ne sera pas de trop dans son boulot.
    Des prostituées chinoises sous la coupe d'un sosie de la Première dame,
    des kidnappings peu professionnels, des allergies aux cacahuètes qui sentent le meurtre...
    Quoi de mieux qu'un peu de voyance pour aider à résoudre les enquêtes  ?
     
    Pierre Lunère est né dans un village du Sud-Ouest. Après divers jobs, il devient concierge d'un immeuble. Il est l'auteur de Dans la loge de l'ange gardien (Fleuve, 2014) et pratique la voyance depuis son adolescence.

empty