Fayard

  • La recherche de l´existence de Dieu traverse toute l´histoire de la philosophie occidentale. C´est une recherche que le père Marie-Dominique Philippe a lui- même poursuivie tout au long de sa vie. Comment la personne humaine s´interroge-t-elle sur l´existence de Dieu ? Comment la découvre-t-elle ? Quel itinéraire peut-elle parcourir pour s´élever jusqu´à ce sommet ? C´est principalement par l´amour que ce chemin vers la sagesse peut s´ouvrir à notre intelligence en quête de vérité. Dieu n´est pas une conclusion scientifique...
    Il est Celui qui attire notre intelligence et notre capacité d´aimer dans ce qu´elles ont de plus profond, de plus personnel.
    En exposant d´une façon entièrement nouvelle cet itinéraire vers la sagesse, un itinéraire que tout homme peut parcourir, cet ouvrage, fruit de toute une vie de recherche et d´enseignement, est le testament philosophique d´un sage.

    Le père Marie-Dominique Philippe, dominicain (né en 1912, mort en 2006), a enseigné la philosophie au Saulchoir puis à l´université de Fribourg (Suisse).
    Fondateur de la Communauté Saint-Jean, il en a été le premier prieur général et y a poursuivi son enseignement de la philosophie et de la théologie. Auteur de nombreux ouvrages dontRetour à la source,tome 1, Pour une philosophie sapientiale (Fayard, 2005), il a consacré toute sa vie à la recherche de la vérité.

  • De la terre promise à la parabole des talents, du bon larron et du bon Samaritain au fils prodigue, notre langage est pétri de références bibliques dont le sens originel échappe pour une bonne part à notre monde sécularisé. Cette perte des points de repère s'étend aussi à de larges pans de notre culture alors pourtant que les expositions de peinture ancienne, les musées, les concerts de musique sacrée et les édifices religieux connaissent une faveur croissante auprès du public. Savons-nous ce que désignent au juste des mots comme indulgence, dormition (de la Vierge), reliques, visitation, action de grâce, agneau pascal ou carême - sans parler d'ostensoir, de manipule, d'ambon, de pain bénit et (le quantité d'autres choses qui ont tait le quotidien (le nos aïeux ? Sommes-nous bien sûrs (le savoir saisir tous les enjeux d'une pièce comme Polyeucte, (le tableaux comme ceux (le Botticelli, de Poussin ou (le Rouault, des cantates (le Bach, les messes (le Messiaen, faute (le maîtriser le vocabulaire et la « grammaire » du christianisme - à plus forte raison celui qui appartient à des univers peu familiers (les Français : les chrétientés d'Orient, le monde protestant ?
    Avec 7 300 définitions (le termes et (le notions - certains répandus mais mal compris, d'autres un peu passés d'usage, d'autres franchement techniques -, ce foisonnant dictionnaire s'adresse à tous : aux chrétiens à la recherche d'enracinement tout autant qu'aux non-croyants désireux (le connaître avec précision ce qui constitue le pr1inc1ipal fondement de la civilisation européenne.

  • La religion de demain sera-t-elle l'agnosticisme ? Jamais, en Occident, la foi traditionnelle, n'a été tant remise en cause. La tendance au syncrétisme fait fortune, les sectes ont chaque jour de nouveaux adeptes et, partout, le repli sur des intégrismes agressifs semble s'accentuer. Ce sont là les aspects les plus visibles du fait religieux aujourd'hui. Il en est beaucoup d'autres de par le monde, plus difficiles à saisir, car ce que représente la religion pour des millions de croyants nous échappe souvent.

    Cette série, qui reprend les divers chapitres d'un ouvrage paru en 1993, a une ambition : faire découvrir la diversité du patrimoine spirituel de l'humanité et montrer l'esprit de chaque confession christianisme, judaïsme, islam, mais aussi hindouisme, bouddhisme, taoïsme, confucianisme, shintô, religions d'Afrique.

    Au-delà de la diversité des croyances qui y sont décrites, cette encyclopédie des grandes religions à laquelle ont participé des représentants de chaque confession, des historiens et des sociologues nous invite à réfléchir sur l'homme religieux de tous les temps. L'homme a besoin de rites et de sacré pour retrouver à la fois l'ordre universel et des raisons de vivre. Toutes les religions, dans le langage qui leur est propre, exaltent la sagesse et la compassion, la sincérité et l'humanité.

  • La religion de demain sera-t-elle l'agnosticisme ? Jamais, en Occident, la foi traditionnelle, n'a été tant remise en cause. La tendance au syncrétisme fait fortune, les sectes ont chaque jour de nouveaux adeptes et, partout, le repli sur des intégrismes agressifs semble s'accentuer. Ce sont là les aspects les plus visibles du fait religieux aujourd'hui. Il en est beaucoup d'autres de par le monde, plus difficiles à saisir, car ce que représente la religion pour des millions de croyants nous échappe souvent.

    Cette série, qui reprend les divers chapitres d'un ouvrage paru en 1993, a une ambition : faire découvrir la diversité du patrimoine spirituel de l'humanité et montrer l'esprit de chaque confession christianisme, judaïsme, islam, mais aussi hindouisme, bouddhisme, taoïsme, confucianisme, shintô, religions d'Afrique.

    Au-delà de la diversité des croyances qui y sont décrites, cette encyclopédie des grandes religions à laquelle ont participé des représentants de chaque confession, des historiens et des sociologues nous invite à réfléchir sur l'homme religieux de tous les temps. L'homme a besoin de rites et de sacré pour retrouver à la fois l'ordre universel et des raisons de vivre. Toutes les religions, dans le langage qui leur est propre, exaltent la sagesse et la compassion, la sincérité et l'humanité.

empty