Parascolaire

  • Maria Montessori (1870-1952), une des premières femmes médecins d'Italie, est internationalement célèbre pour sa pédagogie et les écoles qui portent son nom. Sa vie au parcours atypique, presque romanesque, est aussi très intéressante. Cette biographie en révèle de nombreux aspects, permettant, au-delà d'une image d'Épinal, de découvrir la « vraie Maria », proche, humaine, durant tout son cheminement : son féminisme, sa modernité, ses multiples voyages, le lien indéfectible avec son fils Mario, ses succès, ses échecs, ses convictions, sans éluder ses tâtonnements. Avec ce fil d'Ariane qui sous-tend toute son oeuvre : l'éducation à la paix et à la liberté.Martine Gilsoul explore ici toutes les facettes de l'itinéraire et de la riche personnalité de Maria Montessori, entièrement dévouée à la cause des enfants et dont la pensée originale, révolutionnaire et pertinente, reste plus que jamais d'actualité.
    Martine Gilsoul est éducatrice Montessori pour les 0-3 et les 3-6 ans. Ancienne directrice de crèche Montessori à Rome, italophone, elle a eu accès, dans le texte, à des documents historiques originaux, à diverses archives et aux lettres que la pédagogue a adressées à sa famille et à ses amis.Avec la collaboration de Charlotte Poussin, éducatrice Montessori AMI, ancienne directrice d'école, traductrice de plusieurs livres de Maria Montessori et auteur d'ouvrages de référence sur Montessori, membre du conseil d'administration de l'Association Montessori de France, affiliée à l'AMI.

  • " L'éducation a pris aujourd'hui une importance insoupçonnée : elle ne vise pas seulement à évoluer à l'intérieur de l'école, mais elle s'étend au-delà, pour s'allier à la science, à la sociologie... Les termes de "nouvelle éducation", de "pédagogie scientifique" s'appliquent au mouvement ardent d'une réforme qui est le résultat d'une aspiration profonde, éprouvée par toute l'humanité... Oui, l'enfant nous a ouvert un monde nouveau et nous a révélé un homme meilleur. Cet homme, nous ne devons pas seulement l'instruire ; il nous faut le défendre tout comme le trésor le plus précieux de l'humanité ; et il nous faut le servir afin qu'il nous fasse ses révélations parce que nous avons besoin de lui. " 
    Publié pour la première fois en 1936 chez Desclée de Brouwer, ce livre reprend la grande conférence prononcée à la Sorbonne en juin de la même année par Maria Montessori (1870-1952). Avec des accents de profondeur et de sensibilité, la grande pédagogue italienne présente de manière ramassée les grandes intuitions de sa démarche.

  • À l'heure où les guides pratiques sur la méthode Montessori se multiplient, voici celui que Maria Montessori a elle-même conçu pour « entrer dans les familles », écrit en espagnol en 1939 (étayant une première version de 1914 en anglais). Inédite en français, cette version historique a néanmoins gardé toute son actualité. Dans ce manuel, qui n'est pas seulement pratique, Maria Montessori présente aussi la philosophie de sa pédagogie en rappelant son objectif final : servir la Paix. Elle insistait en effet sur le fait que l'éducation était la meilleure arme pour la Paix, et qu'il fallait, pour l'atteindre, considérer l'enfant comme le guide de son éducation. Qui mieux que lui-même sait ce qui est bon pour son propre développement ? Originalité de ce manuel : il est le seul illustré par des photos personnelles de Maria Montessori. La traductrice s'est efforcée de reproduire en couleur ces photos soigneusement choisies. La mise en parallèle des clichés historiques en noir et blanc et des photos contemporaines montre bien qu'en dépit du siècle qui s'est écoulé depuis l'ouverture de la première « Maison des Enfants », et malgré toutes les évolutions de la méthode qui n'est ni figée ni passéiste, l'essentiel est resté identique. Maria Montessori , (1870-1952), est une femme médecin et pédagogue italienne. Elle est mondialement connue pour la pédagogie qui porte son nom. L'intégralité de son oeuvre est publiée chez Desclée de Brouwer. Charlotte Poussin , éducatrice Montessori diplômée de l'AMI, est membre du conseil de l'Association Montessori de France, et l'auteur de plusieurs ouvrages de référence autour de la pédagogie Montessori.

  • Ce livre a marqué l'Histoire d'une pierre. Il a annoncé le début d'une ère nouvelle dans l'éducation : le bâtiment scolaire, souvent sombre, ressemblant à une baraque où les élèves étaient reclus, fit place à une construction de petite taille, attractive, proche de celles qui les accueillent aujourd'hui ; les lourds bureaux noirs furent abandonnés pour des chaises et des tables légères, colorées, qui emplissent maintenant nos écoles. Il indiqua aussi le passage de l'immobilité et du silence, auxquels les écoliers étaient contraints, à l'activité et la gaieté d'une vie normale d'enfant.Cet ouvrage fut le signal que le temps du maître tyrannique et sévère, imposant des tâches contre nature, exigeant une stricte discipline maintenue par des châtiments, était révolu. Il fallait céder la place à l'accompagnateur serein et bienveillant, étudiant les moyens de favoriser le développement naturel des potentialités de l'enfant. Par ce livre, cet enfant passa des conditions d'emprisonnement et d'esclavage où il était tenu, à celles de liberté et de maîtrise de soi.Bien des choses sont arrivées, depuis sa publication, mais, de toutes les oeuvres de la doctoresse Montessori, cet écrit reste le plus précieux.Il fut son tout premier livre, et cette édition historique, publiée aujourd'hui, révèle, comme seul un tel ouvrage peut le faire, la fraîcheur, l'enthousiasme et les sentiments d'une âme qui a fait une grande découverte : la découverte de l'enfant.
    Mario M. MONTESSORI
    Une des premières femmes médecins d'Italie, Maria Montessori (1870-1952) est mondialement connue pour la pédagogie et la méthode qui portent son nom. Son oeuvre en français est éditée chez Desclée de Brouwer.

  • L'Enfant est l'avenir de l'homme regroupe les cours que Maria Montessori a dispensés lors d'une formation organisée à Londres en 1946, à son retour d'Inde, où elle et son fils Mario avaient vécu sept années, empêchés de rejoindre l'Europe embrasée par la Seconde Guerre mondiale.Donnés six ans avant sa mort, ces cours rendent compte de la maturité de la pensée de la grande pédagogue, qui a dédié sa vie à l'observation des enfants et du développement humain.« S'il est une certitude, c'est que cette formation constitue le point culminant et achevé de l'enseignement de Maria Montessori. Non seulement ces cours contiennent des lignes directrices claires et cohérentes pour la compréhension et la mise en oeuvre de ses principes et pratiques pédagogiques, mais ils font également office de point de départ pour tous ceux qui souhaitent s'imprégner de ces connaissances empreintes d'une grande sagesse, en vue de les enseigner à nos enfants», écrit Rénilde Montessori dans son Avant-propos.Ce texte de référence, fondement des cours donnés par l'AMI pour les 3-6 ans, est publié pour la première fois en français.Une des premières femmes médecins d'Italie, Maria Montessori (1870-1952) est mondialement connue pour la pédagogie et la méthode qui portent son nom. Son oeuvre en français est éditée aux éditions Desclée de Brouwer.

  • Parce qu'ils ont besoin de toucher, bouger et ressentir pour apprendre, parce qu'ils préfèrent l'action aux discours, certains élèves rencontrent des difficultés à l'école. En effet, dans un univers où la plupart pensent « en mots », la minorité qui pense « en films», en trois dimensions, doit s'adapter.Pourtant, pour beaucoup - Chantal Wyseur l'a bien compris -, il suffit de respecter leur chemin mental naturel, dont ils ignorent l'existence, englués par mimétisme dans la pensée en mots. Ce livre expose donc une méthode concrète et détaillée, cohérente et efficace, qui conduit à l'autonomie plutôt qu'à la compensation.Une façon simple de donner du sens et de proposer des conseils inédits dans le monde scolaire.
    Ancien professeur, spécialisée dans les troubles de l'apprentissage, Chantal Wyseur est facilitatrice Davis® pour la dyslexie et l'autisme, et coach scolaire. Parmi ses publications : Le Cerveau atemporel des dyslexiques (2009) chez le même éditeur.www.dyslexiebelgique.be

  • En cette période où des réformes du système éducatif se donnent explicitement pour projet de respecter les rythmes des élèves en organisant l'éducation par cycle, il faut lire les textes de Maria Montessori.Avant bien d'autres, elle avait expérimenté et pensé une telle progression, en relevant le défi de créer des outils pour qu'enfants et adolescents apprennent par eux-mêmes et non en écoutant un enseignement.Après L'enfant (0 à 6 ans), elle développe dans cet ouvrage les trois cycles suivants, de l'écolier jusqu'à l'étudiant.Jeanne-Françoise Hutin, responsable d'une Ecole Montessori et présidente de l'Association pour la diffusion des idées Montessori, présente le livre et en souligne toute l'actualité.

  • Connue surtout pour sa méthode pédagogique touchant aux premières années de la scolarisation  à travers les « Maisons des enfants » dont la première a été créée en 1907 à Rome , Maria Montessori (1870-1952) s'est également intéressée aux premières relations de l'enfant dans sa famille. Une réalité très sensible aujourd'hui où bon nombre de parents ne savent plus se situer dans une juste relation avec leurs enfants, qui puisse concilier respect et autorité.Ce livre rassemble les textes inédits d'une série de conférences données en 1923 à Bruxelles sur ce thème. Maria Montessori propose à sa manière un guide à l'intention des parents et éducateurs, pour éviter toute incompréhension ou tentation d'autoritarisme.L'essentiel des oeuvres pédagogiques de Maria Montessori est publié en français chez Desclée de Brouwer.

  • Comment éduquer les enfants, instruire et construire leur liberté sans avoir d'eux une approche globale, en ignorant tout de leur environnement et de leur milieu de vie ? Comment vraiment les considérer comme des personnes humaines à part entière, avec leurs potentialités intellectuelles, corporelles, mais aussi ludiques et spirituelles ? Autant de questions que se posait déjà la grande pédagogue Maria Montessori (1870-1952) voici plus d'un siècle. Si le premier volume de la Pédagogie scientifique s'attache à décrire l'expérience fondatrice de la « Maison des enfants », le second approfondit davantage des thèmes chers à l'auteur autour de l'éducation élémentaire. Ainsi du rôle du corps et de la préparation des pédagogues, de l'ambiance dans la classe, de la place de l'attention et de la volonté, de l'imagination et de l'intelligence. Un apport majeur à la théorie éducative. Première femme médecin d'Italie, Maria Montessori est  l'héritière des idées pédagogiques de Jean-Jacques Rousseau. Elle  nous convie à considérer l'enfant comme une personne complexe  et fragile, dotée de savoirs insoupçonnés. Ses vues étonnent par  leur fraîcheur et leur pouvoir d'éveiller en chacun l'enfant qu'il  a été.

  • Qu'est-ce qui fait courir un pédagogue ? Comment un professeur devient-il un militant et un chercheur en pédagogie ? Qu'espère-t-il vraiment en participant à des commissions ou des réformes ? En quoi son combat pour l'accès aux savoirs est-il solidaire d'un projet plus large d'émancipation de tous et de refondation de la démocratie ? Pourquoi décide-t-il de s'engager en politique? Qu'est-ce qu'un catho de gauche" vient faire chez les écologistes ? Et, au total, qu'est-ce qu'être aujourd'hui un pédagogue dans la Cité ? Considéré par les uns comme une des figures de proue de l'éducation et de la formation, accusé par d'autres d'avoir sapé les fondements de l'école, Philippe Meirieu s'explique ici. Interrogé sans complaisance par Luc Cédelle, il répond sans fard. Sans esquiver les coups ni les problèmes. Au plus près du plus juste. Il s'adresse à tous ceux et à toutes celles qui se demandent : "Que voulons-nous transmettre à nos enfants ?"et "Quel futur préparons-nous ?"".

  • Comment ne pas reconnaître la faillite de la démocratisation de l'école, qui se traduit aujourd'hui de multiples manières : discriminations sociales entre les filières, échec scolaire qui touche surtout les plus pauvres, ghettoïsation de certains quartiers ou d'établissements, montée de l'inculture... Il est plus que tant de réagir, au plan politique notamment.C'est tout le sens de dix propositions avancées par Guy Coq. Au delà des polémiques, il est temps d'amorcer un nouveau tournant vers une école plus juste, conciliant à la fois la nécessaire démocratisation et l'ouverture à l'excellence. Créer des passerelles entre filières, désenclaver les ghettos scolaires, abandonner les politiques de " zones " qui marginalisent certains jeunes, développer bourses au mérité et internats... : autant de moyens pour renouer avec une école digne d'une vraie démocratie.

empty