Armand Colin

  • La Chine n'a pas fini de surprendre. Elle a plus changé au cours de vingt années de réforme qu'en trois décennies de socialisme orthodoxe, et depuis son accession à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en 2001, le mouvement s'est emballé : les Chinois travaillent, échangent avec le reste du monde, et s'enrichissent. Face à leur entrée fracassante au premier rang du jeu économique mondial, le monde développé hésite entre crainte et contentement, scepticisme et fantasmes. Bien des inconnues restent à lever, mais une approche raisonnée est déjà possible. Ce livre la propose. Nourri de discussions approfondies avec chercheurs et acteurs économiques chinois, il offre un riche bilan d'étape et saisit les points forts comme les lignes de fractures. Tourné vers l'avenir, il affronte les questions essentielles : l'impressionnante croissance de Chine, amplifiée par sa démographie, la hissera-t-elle au premier rang mondial sous deux, trois ou quatre décennies ? La coexistence d'une économie en pleine effervescence et d'un système politique particulièrement rigide est-elle viable à long terme ? La Chine reparcourt-elle le chemin des petits dragons d'Asie au moment de leur décollage (1967-1982), celui du Japon de la haute croissance (1953-1973, ou bien n'est-il de comparaison possible qu'avec les bouleversements apportés par les États-Unis au début du XXe siècle ? Sans concession aux spéculations et jeux de l'esprit, très solidement informé, ce livre apporte un éclairage indispensable sur les enjeux de cette montée en puissance de la Chine, sur son affirmation comme rival stratégique des États-Unis et sur la modification en profondeur des relations économiques internationales qui peut en résulter.François Gipouloux, directeur de recherche au CNRS, enseigne à l'École des Hautes Études en Sciences sociales et à l'Université de Paris III. Spécialiste de l'économie chinoise, il bénéficie d'une expérience de terrain de 15 ans en Asie (Chine, Japon, Hong-Kong). La transition inachevée. La haute croissance chinoise : mythes et réalités.La longue marche de la paysannerie chinoise.Industrialisation des campagnes, migrations intérieures et urbanisation. David contre Goliath : le privé à l'assaut du secteur étatique. La vulnérabilité du secteur financier. Échanges extérieurs : la déferlante chinoise. Défis et facteurs de vulnérabilité.

  • La division du travail est un thème d'étude classique, très important notamment en classes préparatoire d'écoles de commerce et à l'université. Mais c'est d'abord une donnée fondamentale de l'organisation des sociétés humaines, dont l'approche ne peut être que pluridisciplinaire.
    L'expression recouvre en effet des réalités à la fois diverses et liées. On peut l'envisager tantôt par la répartition des tâches à l'intérieur d'une famille, d'une communauté villageoise, d'une nation ou même du monde, et faire apparaître les divisions par sexe, âge, nationalité. L'activité économique peut se subdiviser en divers secteurs et à l'intérieur de l'entreprise, le travail peut se retrouver lui-même réparti entre les différentes unités.
    C'est une gageure nécessaire d'examiner conjointement ces divers aspects, tant il est vrai que toute division des tâches est forcément sociale, que la division du travail à l'intérieur d'une société trouve son prolongement dans la division internationale et enfin, que l'une et l'autre de ces formes reflètent l'organisation d'une société en un lieu et un temps donné.
    Cet ouvrage de synthèse est le premier travail sur ce thème, qui doit permettre aux étudiants de mieux appréhender le fonctionnement de l'économie et de mieux comprendre maint débats contemporains sur le partage des tâches et l'évolution de la société dans un cadre mondialisé.

    Christian Elleboode, docteur en sciences économiques est chargé de cours à la faculté Catholique de sciences économiques de Lille. Il est dans la collection « Circa » l'un des auteurs de l'Histoire des idées politiques en deux tomes parue en 2004.
    Les divisions du travail. Les grands penseurs de la division du travail. L'évolution de la division du travail au XXe siècle. La division socialiste du travail. La division internationale du travail. L'analyse de la division du travail, uné préoccupation tardive.

  • Aux sources du politique. Origine et fondement du politique. Nature ou convention. La révolution copernicienne du politique. Les théories du contrat social. Droits de l'Homme, évidence ou problème. Utopie et réalité du politique. Idéal et réalité, cité terrestre et cité divine. La « réal politique » : réalisme et machiavélisme. Le socialisme utopique. Du socialisme scientifique à l'utopie du socialisme.

  • Un exposé fondamental de la structure des échanges internationaux et des théories qui en rendent compte avec une analyse concrète des diffférentes politiques commerciales pratiquées dans le monde.L'auteur rend ainsi compte deé évolutions enregistrées dans le commerce mondial et de leur impact sur les grands phénomènes contemporains : mondialisation contre régionalisation, commerce international et environnement, efficacité des instruments politiques des États nation, etc.

empty