Addictives ? Luv

  • Découvrez TOI (mon ex, ton ex) & MOI, une Adult Romance pétillante par Chrys Galia, l'auteure de Parier... mais pas jouer ! *** Gia est obsédée par son ex, elle n'arrive pas à l'oublier même s'il n'a pas volé le surnom de « monsieur Connard » ! Elle doit le revoir et, pour cette occasion, sa meilleure amie l'incite à y aller accompagnée de Giulian, un célèbre restaurateur au charme fou, qui a accepté de jouer les cavaliers. Troublée autant à l'idée de revoir Matt que d'être accompagnée de Giulian, Gia comprend que sa vie va prendre un tournant... Mais lequel ? Retrouver Matt et lui pardonner tout le mal qu'il lui a fait ou accepter la relation torride et solide que lui offre Giulian même s'il semble lui cacher un passé plus que trouble ? *** « Clem est là, mais mon amie n'est pas seule... « Il » se retourne après qu'elle lui a adressé quelques mots en me regardant... C'est Giulian, l'un des consultants de notre entreprise, il intervient pour des cours de cuisine et de self-défense. 1,95 mètre (j'ai bien fait de mettre mes talons...), athlétique, blond, les yeux bleus... La force et la finesse dans le même corps ! Costume sombre, chemise blanche éclatante qui met en valeur son teint hâlé... Il est... il est à tomber ! Mais je reconstitue rapidement ma carapace, reprends de ma superbe et m'approche élégamment de leur table. Lui ne m'a pas quittée des yeux. Je dépose une bise sur la joue de Clem et, insolente, elle me lance : - Giulian aussi mérite une bise, il a accepté mon invitation sans hésiter une seule seconde ! Mais où veut-elle en venir ? - Bonjour Giulian... Je lui tends une main en mode pro, je suis sa patronne après tout ! - Bonjour Gia... Il prend ma main mais la retient, il se penche vers moi et dépose une légère bise sur ma joue, et là... BOUM BOUM BOUM BOUM... Mais qu'est-ce qui m'arrive ? - Gia, je suis ravi de pouvoir te rendre service, continue-t-il dans un sourire. - Pardon ? C'est quoi, cette histoire ? Qu'est-ce que... Qu'est-ce que tu fais là, Giulian ? Et ma main toujours dans la sienne !!! Frissons... - Giulian va t'accompagner à la soirée de ton ex, Gia. J'ai pensé que tes retrouvailles avec monsieur CONNARD seraient plus faciles si tu t'affichais avec un faux fiancé. Qu'en penses-tu, c'est pas une idée de génie ?! - Mais t'es complètement dingue, Clem ! Ils m'observent tous les deux attendant que le verdict tombe. Je plonge mes lèvres dans mon Américano, et le côté doux-amer de mon cocktail préféré est le parfait reflet des sentiments qui m'animent. Je prends une profonde inspiration, relève la tête, les regarde tour à tour. - Je dois être un peu dingue moi aussi mais d'accord, j'accepte ! » Cadeau : à la fin de ce livre, découvrez gratuitement l'extrait d'une autre romance.

  • Quand l'homme qui hante vos nuits vous fait le pire des chantages, comment résister ? Emma a tout de la carriériste indépendante. Son boulot, c'est toute sa vie, et pour atteindre les étoiles, elle doit tout faire pour cacher qui elle est réellement. Propre sur elle, polie et discrète la journée, sa vraie nature se révèle le soir. Emma se transforme alors en femme sûre d'elle séductrice et fière de ses atouts. Ses deux principales règles de vie sont gravées dans le marbre : o ne jamais laisser ses deux univers se percuter ; o ne jamais mélanger boulot et plaisir. Pour elle, l'amour s'apparente à des rencontres avec des hommes qu'elle ne reverra jamais. Et ça lui suffit. Mais c'était sans compter sur cet homme troublant, capable de tout pour l'approcher, même du pire des chantages... *** - Je croyais qu'on en avait fini, toi et moi. Tu as obtenu ce que tu voulais, alors pourquoi ce numéro ? - Oh, non ! On est loin d'en avoir fini. - Mais qu'est-ce que tu veux, à la fin ? - Je te l'ai dit : toi. Je veux que tu sois tellement folle de moi que tu n'aies plus que mon prénom à la bouche. - À d'autres, Ethan. Ça n'arrivera jamais. Pas la peine de te fatiguer. Il s'approche et ôte sa main de la poche de son jean. - Tu n'as rien compris, Emma. Que tu me repousses autant est justement ce qui me motive à te courir après. Tu es un véritable défi pour moi. Un défi que j'arriverai à relever, ce n'est qu'une question de temps. On sait tous les deux que je te plais. Quand vas-tu l'accepter ? Je ris jaune et m'exclame : - Ça, jamais. Il s'approche de quelques pas. Je recule pour garder la même distance entre nous. - Tu vois, Ethan, je n'aime pas les mecs imbus d'eux-mêmes. - Ah ? C'est ce que tu penses de moi ? s'exclame-t-il tout sourire. - Carrément. Il s'approche encore un peu. - Attention, Ethan, j'ai un joli crochet du droit. - Ça, merci, je l'avais remarqué. Il sourit encore. Merde, mais qu'est-ce que je dois faire pour lui faire perdre son calme ? - J'ai l'impression que tu en redemandes..., murmuré-je. Ta joue droite serait-elle en manque ? Je peux l'assortir à l'autre, s'il n'y a que ça pour te faire plaisir. Il grimace, mais son visage n'a rien de méchant. - Allez, assieds-toi avant que je m'énerve ! m'intime-t-il en rejoignant la table. Je souris à mon tour en croisant les bras sur la poitrine. - Serais-tu en train de me menacer ? - Tu crois ? Il me fait le sourire white, celui qu'il doit réserver à ses greluches, et ouah... je dois dire qu'il est carrément à tomber. Sans vraiment le réaliser, je m'installe face à lui. - On ne t'a jamais dit que t'étais exaspérant ? - Si, tous les jours. Et toi ? Il nous sert un verre de vin puis lève le sien pour trinquer. Je l'imite. - Mais ne va pas croire que je t'apprécie ! - Jamais je n'oserais... *** Emma X de Jessica Lumbroso, épisode 1 sur 3. Cadeau : à la fin de ce livre, découvrez gratuitement l'extrait d'une autre romance.

  • Découvrez TOI (mon ex, ton ex) & MOI, une Adult Romance pétillante par Chrys Galia, l'auteure de Parier... mais pas jouer ! *** Gia est obsédée par son ex, elle n'arrive pas à l'oublier même s'il n'a pas volé le surnom de « monsieur Connard » ! Elle doit le revoir et, pour cette occasion, sa meilleure amie l'incite à y aller accompagnée de Giulian, un célèbre restaurateur au charme fou, qui a accepté de jouer les cavaliers. Troublée autant à l'idée de revoir Matt que d'être accompagnée de Giulian, Gia comprend que sa vie va prendre un tournant... Mais lequel ? Retrouver Matt et lui pardonner tout le mal qu'il lui a fait ou accepter la relation torride et solide que lui offre Giulian même s'il semble lui cacher un passé plus que trouble ? *** « Clem est là, mais mon amie n'est pas seule... « Il » se retourne après qu'elle lui a adressé quelques mots en me regardant... C'est Giulian, l'un des consultants de notre entreprise, il intervient pour des cours de cuisine et de self-défense. 1,95 mètre (j'ai bien fait de mettre mes talons...), athlétique, blond, les yeux bleus... La force et la finesse dans le même corps ! Costume sombre, chemise blanche éclatante qui met en valeur son teint hâlé... Il est... il est à tomber ! Mais je reconstitue rapidement ma carapace, reprends de ma superbe et m'approche élégamment de leur table. Lui ne m'a pas quittée des yeux. Je dépose une bise sur la joue de Clem et, insolente, elle me lance : - Giulian aussi mérite une bise, il a accepté mon invitation sans hésiter une seule seconde ! Mais où veut-elle en venir ? - Bonjour Giulian... Je lui tends une main en mode pro, je suis sa patronne après tout ! - Bonjour Gia... Il prend ma main mais la retient, il se penche vers moi et dépose une légère bise sur ma joue, et là... BOUM BOUM BOUM BOUM... Mais qu'est-ce qui m'arrive ? - Gia, je suis ravi de pouvoir te rendre service, continue-t-il dans un sourire. - Pardon ? C'est quoi, cette histoire ? Qu'est-ce que... Qu'est-ce que tu fais là, Giulian ? Et ma main toujours dans la sienne !!! Frissons... - Giulian va t'accompagner à la soirée de ton ex, Gia. J'ai pensé que tes retrouvailles avec monsieur CONNARD seraient plus faciles si tu t'affichais avec un faux fiancé. Qu'en penses-tu, c'est pas une idée de génie ?! - Mais t'es complètement dingue, Clem ! Ils m'observent tous les deux attendant que le verdict tombe. Je plonge mes lèvres dans mon Américano, et le côté doux-amer de mon cocktail préféré est le parfait reflet des sentiments qui m'animent. Je prends une profonde inspiration, relève la tête, les regarde tour à tour. - Je dois être un peu dingue moi aussi mais d'accord, j'accepte ! » Cet ebook vous propose de découvrir les premiers chapitres du roman.

  • Quand l'homme qui hante vos nuits vous fait le pire des chantages, comment résister ? Dans la vie, Emma sait ce qu'elle veut ! Propre sur elle, polie et discrète la journée, sa vraie nature se révèle le soir. Emma se transforme alors en femme sûre d'elle séductrice et fière de ses atouts.Elle s'est fixé deux règles : o protéger son secret. o rester libre et insoumise. Alors pour elle, l'amour s'apparente à des rencontres avec des hommes qu'elle ne reverra jamais. Et ça lui suffit. Mais c'était sans compter sur cet homme troublant, capable de tout pour l'approcher, même du pire des chantages... *** - Je croyais qu'on en avait fini, toi et moi. Tu as obtenu ce que tu voulais, alors pourquoi ce numéro ? - Oh, non ! On est loin d'en avoir fini. - Mais qu'est-ce que tu veux, à la fin ? - Je te l'ai dit : toi. Je veux que tu sois tellement folle de moi que tu n'aies plus que mon prénom à la bouche. - À d'autres, Ethan. Ça n'arrivera jamais. Pas la peine de te fatiguer. Il s'approche et ôte sa main de la poche de son jean. - Tu n'as rien compris, Emma. Que tu me repousses autant est justement ce qui me motive à te courir après. Tu es un véritable défi pour moi. Un défi que j'arriverai à relever, ce n'est qu'une question de temps. On sait tous les deux que je te plais. Quand vas-tu l'accepter ? Je ris jaune et m'exclame : - Ça, jamais. Il s'approche de quelques pas. Je recule pour garder la même distance entre nous. - Tu vois, Ethan, je n'aime pas les mecs imbus d'eux-mêmes. - Ah ? C'est ce que tu penses de moi ? s'exclame-t-il tout sourire. - Carrément. Il s'approche encore un peu. - Attention, Ethan, j'ai un joli crochet du droit. - Ça, merci, je l'avais remarqué. Il sourit encore. Merde, mais qu'est-ce que je dois faire pour lui faire perdre son calme ? - J'ai l'impression que tu en redemandes..., murmuré-je. Ta joue droite serait-elle en manque ? Je peux l'assortir à l'autre, s'il n'y a que ça pour te faire plaisir. Il grimace, mais son visage n'a rien de méchant. - Allez, assieds-toi avant que je m'énerve ! m'intime-t-il en rejoignant la table. Je souris à mon tour en croisant les bras sur la poitrine. - Serais-tu en train de me menacer ? - Tu crois ? Il me fait le sourire white, celui qu'il doit réserver à ses greluches, et ouah... je dois dire qu'il est carrément à tomber. Sans vraiment le réaliser, je m'installe face à lui. - On ne t'a jamais dit que t'étais exaspérant ? - Si, tous les jours. Et toi ? Il nous sert un verre de vin puis lève le sien pour trinquer. Je l'imite. - Mais ne va pas croire que je t'apprécie ! - Jamais je n'oserais... *** Emma X de Jessica Lumbroso, épisode 2 sur 3.

  • Quand l'homme qui hante vos nuits vous fait le pire des chantages, comment résister ? Dans la vie, Emma sait ce qu'elle veut ! Propre sur elle, polie et discrète la journée, sa vraie nature se révèle le soir. Emma se transforme alors en femme sûre d'elle séductrice et fière de ses atouts. Elle s'est fixé deux règles : oprotéger son secret orester libre et insoumise. Alors pour elle, l'amour s'apparente à des rencontres avec des hommes qu'elle ne reverra jamais. Et ça lui suffit. Mais c'était sans compter sur cet homme troublant, capable de tout pour l'approcher, même du pire des chantages... *** - Je croyais qu'on en avait fini, toi et moi. Tu as obtenu ce que tu voulais, alors pourquoi ce numéro ? - Oh, non ! On est loin d'en avoir fini. - Mais qu'est-ce que tu veux, à la fin ? - Je te l'ai dit : toi. Je veux que tu sois tellement folle de moi que tu n'aies plus que mon prénom à la bouche. - À d'autres, Ethan. Ça n'arrivera jamais. Pas la peine de te fatiguer. Il s'approche et ôte sa main de la poche de son jean. - Tu n'as rien compris, Emma. Que tu me repousses autant est justement ce qui me motive à te courir après. Tu es un véritable défi pour moi. Un défi que j'arriverai à relever, ce n'est qu'une question de temps. On sait tous les deux que je te plais. Quand vas-tu l'accepter ? Je ris jaune et m'exclame : - Ça, jamais. Il s'approche de quelques pas. Je recule pour garder la même distance entre nous. - Tu vois, Ethan, je n'aime pas les mecs imbus d'eux-mêmes. - Ah ? C'est ce que tu penses de moi ? s'exclame-t-il tout sourire. - Carrément. Il s'approche encore un peu. - Attention, Ethan, j'ai un joli crochet du droit. - Ça, merci, je l'avais remarqué. Il sourit encore. Merde, mais qu'est-ce que je dois faire pour lui faire perdre son calme ? - J'ai l'impression que tu en redemandes... murmuré-je. Ta joue droite serait-elle en manque ? Je peux l'assortir à l'autre, s'il n'y a que ça pour te faire plaisir. Il grimace, mais son visage n'a rien de méchant. - Allez, assieds-toi avant que je m'énerve ! m'intime-t-il en rejoignant la table. Je souris à mon tour en croisant les bras sur la poitrine. - Serais-tu en train de me menacer ? - Tu crois ? Il me fait le sourire white, celui qu'il doit réserver à ses greluches, et ouah... je dois dire qu'il est carrément à tomber. Sans vraiment le réaliser, je m'installe face à lui. - On ne t'a jamais dit que t'étais exaspérant ? - Si, tous les jours. Et toi ? Il nous sert un verre de vin puis lève le sien pour trinquer. Je l'imite. - Mais ne va pas croire que je t'apprécie ! - Jamais je n'oserais... *** Emma X de Jessica Lumbroso, épisode 3 sur 3.

  • C'est le plan de toute une vie, il touche au but. Elle peut tout faire échouer. *** La sublime blonde m'accorde à nouveau toute son attention. L'intensité du vert de ses yeux me secoue, incroyable, hypnotique. - Vous êtes ? - Axel Evans, enchanté, mademoiselle Logan. - Humm... Encore un des sbires de mon père ? demande-t-elle d'un air dédaigneux. - Je n'ai rien à voir avec lui, mademoiselle. - Alors vous commencez à m'intéresser ! - Tant mieux... Un verre ? Ailleurs ? - Je suis désolée, ce n'est pas dans mes habitudes de... Au moment où Sarah Logan essaie de m'éconduire poliment, son père lui adresse un signe de la main, l'invitant à le rejoindre au milieu d'un groupe d'hommes d'affaires. Elle regarde derrière elle en direction de ses gardes du corps. Elle fronce les sourcils, serre les mâchoires, fait la grimace et me dit : - Vous savez quoi ? Trouvez un moyen de me sortir de l'arène, de me libérer de mes chaînes, et je vous suis où vous voulez ! - C'est comme si c'était fait ! Attendez juste cinq petites minutes, Sarah, mais vous devriez ôter vos talons ! - Oh ? Et pourquoi donc ? - Parce que nous allons courir ! Elle range lentement son mobile dans sa pochette puis se baisse jusqu'à ses chevilles délicates, relevant un pan de sa robe, sans me quitter des yeux, et enlève ses escarpins. Provocante, aguicheuse, magnifique, cette vengeance va s'avérer bien plus douce et agréable que prévu. Une sirène retentit, les lumières s'éteignent, les gens crient, la foule s'agite, la fourmilière a reçu son coup de pied, les insectes se précipitent vers les issues de secours. Moi, j'ai saisi la taille de celle par qui le scandale va arriver, et elle est déjà sur le siège passager de ma voiture lorsque je démarre en trombe, sans que les hommes de son père n'aient le temps de s'apercevoir de sa disparition. Et ce n'est que le début, Clifford Logan, tu n'as encore rien vu... *** Il a toujours su qu'un jour il se vengerait. Enfant, Axel Evans a tout perdu par la faute d'un seul homme : Clifford Logan. Vingt-cinq ans plus tard, il est prêt. Il va écraser Logan, il le sait, il ne peut pas échouer, il a tout prévu dans les moindres détails. Tout ? À l'exception de Sarah, la fille de Logan. Car si au départ Axel avait prévu de l'utiliser contre son père, il n'est plus certain de vouloir la détruire, elle. Mais peut-il renoncer si près du but de toute sa vie ? *** Avec Dark Revenge, Chrys Galia nous entraîne dans une romance à l'intrigue envoûtante ! Dark Revenge, Chrys Galia, volume 1/3 Cadeau : à la fin de ce livre, découvrez gratuitement l'extrait d'une autre romance !

  • C'est le plan de toute une vie, il touche au but. Elle peut tout faire échouer. *** La sublime blonde m'accorde à nouveau toute son attention. L'intensité du vert de ses yeux me secoue, incroyable, hypnotique. - Vous êtes ? - Axel Evans, enchanté, mademoiselle Logan. - Humm... Encore un des sbires de mon père ? demande-t-elle d'un air dédaigneux. - Je n'ai rien à voir avec lui, mademoiselle. - Alors vous commencez à m'intéresser ! - Tant mieux... Un verre ? Ailleurs ? - Je suis désolée, ce n'est pas dans mes habitudes de... Au moment où Sarah Logan essaie de m'éconduire poliment, son père lui adresse un signe de la main, l'invitant à le rejoindre au milieu d'un groupe d'hommes d'affaires. Elle regarde derrière elle en direction de ses gardes du corps. Elle fronce les sourcils, serre les mâchoires, fait la grimace et me dit : - Vous savez quoi ? Trouvez un moyen de me sortir de l'arène, de me libérer de mes chaînes, et je vous suis où vous voulez ! - C'est comme si c'était fait ! Attendez juste cinq petites minutes, Sarah, mais vous devriez ôter vos talons ! - Oh ? Et pourquoi donc ? - Parce que nous allons courir ! Elle range lentement son mobile dans sa pochette puis se baisse jusqu'à ses chevilles délicates, relevant un pan de sa robe, sans me quitter des yeux, et enlève ses escarpins. Provocante, aguicheuse, magnifique, cette vengeance va s'avérer bien plus douce et agréable que prévu. Une sirène retentit, les lumières s'éteignent, les gens crient, la foule s'agite, la fourmilière a reçu son coup de pied, les insectes se précipitent vers les issues de secours. Moi, j'ai saisi la taille de celle par qui le scandale va arriver, et elle est déjà sur le siège passager de ma voiture lorsque je démarre en trombe, sans que les hommes de son père n'aient le temps de s'apercevoir de sa disparition. Et ce n'est que le début, Clifford Logan, tu n'as encore rien vu... *** Il a toujours su qu'un jour il se vengerait. Enfant, Axel Evans a tout perdu par la faute d'un seul homme : Clifford Logan. Vingt-cinq ans plus tard, il est prêt. Il va écraser Logan, il le sait, il ne peut pas échouer, il a tout prévu dans les moindres détails. Tout ? À l'exception de Sarah, la fille de Logan. Car si au départ Axel avait prévu de l'utiliser contre son père, il n'est plus certain de vouloir la détruire, elle. Mais peut-il renoncer si près du but de toute sa vie ? *** Avec Dark Revenge, Chrys Galia nous entraîne dans une romance à l'intrigue envoûtante ! Dark Revenge, Chrys Galia, extrait du volume 1 Cet ebook vous propose de découvrir les premiers chapitres du roman.

  • Il pensait avoir tout perdu il y a vingt-cinq ans. Mais en fait il pouvait perdre bien plus encore... *** « Je ne peux pas m'empêcher de fixer le dos de mon ancien amant, de mon futur ex-mari, Axel. Je suis certaine qu'il m'a entendue entrer, mais il reste de marbre, fixe l'extérieur sans m'accorder un regard. - Il ne te reste plus qu'à signer les papiers, Sarah, et vous serez tous les deux définitivement libres, me dit Clay. - Il... Il ne va pas me parler ? - Sarah... - Ni me regarder ? - Sarah, s'il te plaît... insiste Clay, gêné. - Qu'est-ce que tu veux que je te dise, Sarah ? me répond enfin Axel. Sa voix... Tout mon sang s'active, bouillonne, j'ai chaud, je brûle de l'intérieur, je me consume, je fonds pour lui et je me déteste de ne pas maîtriser cela. - Bonjour déjà, ce serait trop pour toi ? - Eh bien, bonjour Sarah, voilà, tu es satisfaite ? - Et... c'est tout ? - Tu quitteras mon frère pour moi si je te dis que tu me manques ? - Pardon ? - Ma question est simple, Sarah. - Mais ce qui se passe entre Brent et moi... - Sarah, tu couches avec mon frère maintenant. Ne me demande ni de cautionner, ni d'accepter, ni d'être gentil avec toi. » *** Axel a tout perdu. Sarah l'a rayé de sa vie et a choisi Brent, son propre frère. Et les hommes de Logan l'ont laissé pour mort. Alors, vaincu ? Pas tout à fait. Tel le phénix qui renaît de ses cendres, Axel Evans n'a pas dit son dernier mot. Il est bien décidé à reconquérir Sarah et à achever de détruire Logan. Quel qu'en soit le prix. Avec Dark Revenge, Chrys Galia nous entraîne dans une romance à l'intrigue envoûtante ! Dark Revenge, volume 3/3.

  • Challenge Me

    Avril Rose

    Quand l'amour se cache derrière le plus ambitieux des défis... *** - Olivia ! Attention !! Mes mollets entrent en contact avec quelque chose de dur, sciant mes genoux pour me stopper net dans mon élan. Je trébuche contre un chariot chargé de cartons, abandonné en plein milieu du couloir, et je tombe à la renverse, dans une disgracieuse pirouette arrière. Et merde... Les feuilles du dossier que je tenais entre les mains retombent lentement dans les airs, comme les étincelles d'un feu d'artifice. Note technique : 3. Note artistique : 0 - Ça va ?! Vous ne vous êtes pas fait mal ? lance une voix masculine, chaude, et teintée d'inquiétude. Je sens des bras me soulever pour me remettre sur mes pieds. Je lisse mes vêtements pendant quelques secondes, le temps de recouvrer mes esprits et de m'assurer que je n'ai rien de cassé. Puis, je me retourne. - Euh... non... ça va. Euh... merci... Lui. Élégant, le teint hâlé, le regard hypnotisant, beau à couper le souffle. Quelqu'un qu'on n'oublie pas Moi. Mal fagotée, le teint blafard, pas maquillée, à peine coiffée, six kilos de trop. Quelqu'un qu'on oublie en moins de temps qu'il ne le faut pour le dire. - Vous êtes sûre ? Vous voulez que j'aille vous chercher un verre d'eau ? Et prévenant en plus. - Euh... non... c'est gentil. Grand prix au concours d'éloquence, oui, c'est moi ! - Dans ce cas, je peux peut-être récupérer mon bras ? Pas un trou de souris à l'horizon où me réfugier. - Désolée, lui réponds-je timidement, et rouge de honte. Un sourire discret apparaît au coin de ses lèvres pleines. Puis, mon inconnu reprend son chemin, sans dire un mot. Je reste interdite, le scrutant tandis qu'il s'éloigne. Il tourne la tête dans ma direction pour me regarder une dernière fois. Gêné - autant que moi - d'être pris en flagrant délit d'observation, il se retourne illico, avant de disparaître de ma vue. *** Fraîchement divorcée, Olivia a du mal à s'en sortir. Entre sa carrière d'avocate qui ne décolle pas et l'énergie que lui demande son petit garçon de six ans, elle a perdu toute confiance en elle. Une lueur d'espoir apparaît soudain dans la vie de la jolie trentenaire : un poste se libère à New York, mais elle n'aura que quelques mois pour faire ses preuves. Serait-ce le défi qu'elle attendait pour redonner un sens à sa vie ? Quand elle rencontre Ethan Parker, son séduisant patron, toutes ses certitudes volent en éclats. Choisira-t-elle la voie de la raison ? Ou celle de la passion... Découvrez la première comédie sentimentale d'Avril Rose, le récit initiatique et émouvant d'une jeune femme à bout de souffle qui retrouve goût à la vie grâce à une rencontre inattendue et bouleversante. Challenge Me, Avril Rose, volume 1/1 Cadeau : à la fin de ce livre, découvrez gratuitement l'extrait d'une autre romance.

  • Elle a une semaine pour se décider. Après, il sera trop tard !
    ***
    -?Sarah??
    Son sourire s'élargit davantage tandis qu'elle pose ses grands yeux noisette sur moi.
    - Matt?! s'exclame-t-elle.
    Après une seconde d'hésitation, elle finit par me serrer dans ses bras, me prenant totalement au dépourvu.
    Mon coeur fait un bond dans ma poitrine, comme s'il s'était arrêté de battre. L'entendre prononcer mon prénom, après toutes ces années, m'arrache un frisson. Sa voix est toujours aussi belle et douce, son timbre mélodieux. Je lui rends son étreinte en refermant maladroitement mes bras autour d'elle tant la situation me paraît irréelle. Mon visage se perd un instant dans son abondante chevelure et j'en profite pour humer son délicat parfum de karité. Rien n'a changé, hormis peut-être cette couleur de cheveux, ce qui explique sans doute pourquoi je ne l'ai pas reconnue plus tôt. Elle m'embrasse alors sur la joue et s'écarte pour me faire face.
    -?Ça fait tellement longtemps?! Qu'est-ce que tu fais là??
    -?Je suis arrivé il y a quelques heures pour une semaine de vacances.
    -?C'est fou ça, moi aussi j'ai débarqué ce matin?! Après s'être perdus de vue toutes ces années, il faut que je traverse mers et continents pour te retrouver?!
    Et pourtant, j'ai l'impression que nous ne nous sommes jamais quittés...
    -?Il faut fêter nos retrouvailles?! me lance-t-elle en m'effleurant l'épaule.
    Ces lèvres, sa voix, ses épaules nues. Comme elle m'a manqué?!
    -?Hey oh?! Tu t'es perdu dans tes pensées??
    Elle me lance un regard que je ne saurais déchiffrer. La bouche légèrement entrouverte, le souffle court, elle a dû ressentir l'alchimie qui s'est installée entre nous le temps de ce bref contact.
    -?Ah tu es là, mon chéri?! Je t'attendais sur la plage?! s'écrie une voix nasillarde dans mon dos, une voix que je maudis à cet instant d'être venu rompre ce moment.
    -?Sarah, je te présente Émilie. Ma fiancée.
    Le rêve se termine, la parenthèse enchantée se referme, la magie s'évapore...
    Comment vais-je supporter de passer une semaine au même endroit que Sarah sans même espérer la revoir??
    ***
    Sarah a tout pour être heureuse?: un compagnon aimant, un job en or...
    Alors que la date de son mariage avec Gabriel approche, Sarah s'enfuit à l'autre bout du monde. De quoi a-t-elle peur?? De s'engager pour la vie avec un homme qui ne fait plus vibrer son coeur depuis longtemps?? D'avoir choisi la raison plutôt que la passion??
    Mais elle n'avait pas prévu que le passé se rappellerait à elle et que son chemin croiserait à nouveau celui de Matt.
    Et pourtant... Toujours aussi mystérieux que sensuel, d'un regard, il bouleverse toutes les certitudes de Sarah.
    Coïncidence?? Coup de pouce du destin??
    Qui de vous deux ? nous conduit dans les méandres du coeur d'une jeune femme perdue dans ses sentiments. Un roman réaliste, une romance du quotidien, qui parlera à toutes celles et tous ceux qui se sont un jour posé la question?: Pourquoi lui?? Pourquoi moi??
    Découvrez Florence Mornet, une nouvelle auteure des éditions Addictives?!
    Qui de vous deux ?, Florence Mornet, extrait du volume 1.

  • Extrait
    - Écoutez, je dois remplacer une certaine Élisa Martin, peut-être que le changement de nom n'a pas été effectué... dis-je en serrant les dents pour m'empêcher d'envoyer promener cette femme qui ose me prendre de haut.
    - Effectivement, j'ai bien une réservation à ce nom-là.
    - Parfait ! m'exclamé-je, soulagée, en tendant ma main pour recevoir mon badge d'accès.
    - Oui, sauf que nous n'avons aucune trace de cet échange. Je ne peux donc pas vous donner cette chambre tant que nous n'aurons pas la certitude que Madame Martin ne viendra pas.
    - Et que vous faut-il comme preuves ? Que j'appelle mes supérieurs pour qu'ils vous transmettent le message directement ? Manque de chance, cela risque d'être compliqué un week-end...
    Je commence à perdre patience. Le voyage m'a fatiguée et je n'ai qu'une envie, m'allonger dans un bon lit douillet et fermer mes yeux pour oublier d'où je viens, ce que je fais là et ma culpabilité envers Gabriel qui doit être mort d'inquiétude à cette heure-là d'être sans nouvelle de ma part.
    - Tout ce que nous pouvons faire, c'est attendre ce soir minuit. Et si Madame Martin ne s'est pas présentée, alors nous vous contacterons pour que vous récupériez sa chambre.
    - Super ! Je suppose que je dois vous remercier en plus ? répliqué-je, cinglante.
    Je n'attends pas la réaction de l'hôtesse. Après avoir griffonné mon numéro de téléphone sur un post-it à l'effigie de l'hôtel, j'attrape la poignée de ma valise et sors en trombe dans la rue plongée sous la chaleur étouffante de l'île.
    Ça commence bien ! Quelle idée j'ai eue aussi de me lancer dans cette aventure ! Aller à un séminaire qui ne m'intéresse pas pour fuir un homme que j'aime éperdument. Quelle conne ! Il n'y a vraiment que moi pour faire ça. Et maintenant ?? Qu'est-ce que je fais ? Il est à peine quinze heures...
    Comment tuer neuf heures dans un lieu qui vous est parfaitement inconnu, en jean, pull et baskets sous un soleil de plomb, sans endroit où se changer, et avec une énorme valise à traîner comme un boulet ?
    Je pousse un soupir de frustration et me dirige vers la plage. Un bar se dresse à une bonne cinquantaine de mètres devant moi. Ses barrières en bambou et ses multiples petites paillotes qui composent la terrasse m'appellent.
    Oui, c'est exactement ça ! Un bon cocktail, et mon moral n'en ira que mieux.

  • Extrait
    Non, je ne suis pas dans mon assiette aujourd'hui. Ma nuit a été très courte, partagée entre pleurs, cauchemars et insomnies. Je ne me reconnais même plus ! Moi qui suis toujours forte, quelles que soient les circonstances, me voilà à fleur de peau, en train de passer mon temps à pleurer.
    Assise dans mon lit, le dos collé au mur, les jambes repliées contre moi, la tête posée sur mes genoux, le regard dans le vide... je suis pathétique ! Mais je ne cesse de penser à ce qui m'a conduit à finir ainsi. Mon mariage.
    C'était pourtant mon idée. Gabriel n'a jamais vraiment porté de l'intérêt à ce genre de célébration. Il me répétait sans cesse que c'était inutile, que nous n'avions pas besoin d'officialiser notre relation de la sorte pour être heureux, que cette union civile n'apporterait rien de plus à notre couple. Mais devant mon insistance, il a fini par céder. Et un soir, en rentrant du travail, j'avais trouvé notre appartement couvert de roses et de bougies, baigné d'une douce lumière tamisée. Gabriel m'attendait au centre du salon, un genou à terre et un écrin dans la main. Sa demande, tout aussi surprenante que romantique, m'avait comblée de bonheur.
    Et puis les préparatifs ont commencé. Nous avons effectué toutes les démarches - visité les salles de réception, trouvé la bonne décoration...- ensemble. Chaque jour, sans aucune exception. Il n'en avait que faire de tout cela, mais simplement pour voir mes yeux briller un peu plus, il m'accompagnait. Et voilà que contre toute attente, c'est moi qui prends mes jambes à mon cou

  • Elle est indomptable, il est romantique. Et si leurs différences étaient leur force ? *** - Parmi vos collaborateurs, combien ont eu la chance de se trouver dans un lit avec vous mademoiselle Jones ? Elle sourit de bonne grâce et se cala confortablement dans son fauteuil. - Je ne couche pas avec les personnes qui travaillent avec moi. - Je suis l'exception qui confirme la règle ? - La deuxième alors, dit-elle en plissant son petit nez. - Qu'est-il arrivé au premier ? - Il a malheureusement dû quitter l'entreprise. - Et je suis pourtant là, devant vous... - Qu'essayez-vous de me faire dire, Scott ? Je lui souris et me penchai en avant, le coeur battant et plein d'une audace anxieuse qui provoquerait un jour très certainement ma perte entre ses griffes... *** Pour Elizabeth Jones, seule son entreprise compte. Les sentiments ? Surfaits. Les hommes ? Négligeables. Alors quel intérêt pourrait avoir Scott Anderson, cet écrivain doux et sensible ? Aucun. Surtout quand sa société est en danger ! Pourtant, il se pourrait bien que cet homme d'apparence inoffensive soit la véritable menace, celle qui pourrait tout changer, pour elle comme pour lui... *** Une romance rafraîchissante et moderne à deux voix, qui ne vous laissera pas indifférents ! Découvrez Wendy Roy, une nouvelle auteure des éditions Addictives ! You... after me, de Wendy Roy, volume complet. Cadeau : à la fin de ce livre, découvrez gratuitement l'extrait d'une autre romance.

  • You... after me

    Wendy Roy

    Elle est indomptable, il est romantique. Et si leurs différences étaient leur force ? *** - Parmi vos collaborateurs, combien ont eu la chance de se trouver dans un lit avec vous mademoiselle Jones ? Elle sourit de bonne grâce et se cala confortablement dans son fauteuil. - Je ne couche pas avec les personnes qui travaillent avec moi. - Je suis l'exception qui confirme la règle ? - La deuxième alors, dit-elle en plissant son petit nez. - Qu'est-il arrivé au premier ? - Il a malheureusement dû quitter l'entreprise. - Et je suis pourtant là, devant vous... - Qu'essayez-vous de me faire dire, Scott ? Je lui souris et me penchai en avant, le coeur battant et plein d'une audace anxieuse qui provoquerait un jour très certainement ma perte entre ses griffes... *** Pour Elizabeth Jones, seule son entreprise compte. Les sentiments ? Surfaits. Les hommes ? Négligeables. Alors quel intérêt pourrait avoir Scott Anderson, cet écrivain doux et sensible ? Aucun. Surtout quand sa société est en danger ! Pourtant, il se pourrait bien que cet homme d'apparence inoffensive soit la véritable menace, celle qui pourrait tout changer, pour elle comme pour lui... *** Une romance rafraîchissante et moderne à deux voix, qui ne vous laissera pas indifférents ! Découvrez Wendy Roy, une nouvelle auteure des éditions Addictives ! You... after me, de Wendy Roy, volume complet. Cadeau : à la fin de ce livre, découvrez gratuitement l'extrait d'une autre romance.

  • C'est le plan de toute une vie, il touche au but. Elle peut tout faire échouer. *** La sublime blonde m'accorde à nouveau toute son attention. L'intensité du vert de ses yeux me secoue, incroyable, hypnotique. - Vous êtes ? - Axel Evans, enchanté, mademoiselle Logan. - Humm... Encore un des sbires de mon père ? demande-t-elle d'un air dédaigneux. - Je n'ai rien à voir avec lui, mademoiselle. - Alors vous commencez à m'intéresser ! - Tant mieux... Un verre ? Ailleurs ? - Je suis désolée, ce n'est pas dans mes habitudes de... Au moment où Sarah Logan essaie de m'éconduire poliment, son père lui adresse un signe de la main, l'invitant à le rejoindre au milieu d'un groupe d'hommes d'affaires. Elle regarde derrière elle en direction de ses gardes du corps. Elle fronce les sourcils, serre les mâchoires, fait la grimace et me dit : - Vous savez quoi ? Trouvez un moyen de me sortir de l'arène, de me libérer de mes chaînes, et je vous suis où vous voulez ! - C'est comme si c'était fait ! Attendez juste cinq petites minutes, Sarah, mais vous devriez ôter vos talons ! - Oh ? Et pourquoi donc ? - Parce que nous allons courir ! Elle range lentement son mobile dans sa pochette puis se baisse jusqu'à ses chevilles délicates, relevant un pan de sa robe, sans me quitter des yeux, et enlève ses escarpins. Provocante, aguicheuse, magnifique, cette vengeance va s'avérer bien plus douce et agréable que prévu. Une sirène retentit, les lumières s'éteignent, les gens crient, la foule s'agite, la fourmilière a reçu son coup de pied, les insectes se précipitent vers les issues de secours. Moi, j'ai saisi la taille de celle par qui le scandale va arriver, et elle est déjà sur le siège passager de ma voiture lorsque je démarre en trombe, sans que les hommes de son père n'aient le temps de s'apercevoir de sa disparition. Et ce n'est que le début, Clifford Logan, tu n'as encore rien vu... *** Il a toujours su qu'un jour il se vengerait. Enfant, Axel Evans a tout perdu par la faute d'un seul homme : Clifford Logan. Vingt-cinq ans plus tard, il est prêt. Il va écraser Logan, il le sait, il ne peut pas échouer, il a tout prévu dans les moindres détails. Tout ? À l'exception de Sarah, la fille de Logan. Car si au départ Axel avait prévu de l'utiliser contre son père, il n'est plus certain de vouloir la détruire, elle. Mais peut-il renoncer si près du but de toute sa vie ? *** Avec Dark Revenge, Chrys Galia nous entraîne dans une romance à l'intrigue envoûtante ! Dark Revenge, Chrys Galia, volume 2/3

  • Quand l'homme qui hante vos nuits vous fait le pire des chantages, comment résister ? Dans la vie, Emma sait ce qu'elle veut ! Propre sur elle, polie et discrète la journée, sa vraie nature se révèle le soir. Emma se transforme alors en femme sûre d'elle séductrice et fière de ses atouts. Elle s'est fixé deux règles : o protéger son secret o rester libre et insoumise. Alors pour elle, l'amour s'apparente à des rencontres avec des hommes qu'elle ne reverra jamais. Et ça lui suffit. Mais c'était sans compter sur cet homme troublant, capable de tout pour l'approcher, même du pire des chantages... *** - Je croyais qu'on en avait fini, toi et moi. Tu as obtenu ce que tu voulais, alors pourquoi ce numéro ? - Oh, non ! On est loin d'en avoir fini. - Mais qu'est-ce que tu veux, à la fin ? - Je te l'ai dit : toi. Je veux que tu sois tellement folle de moi que tu n'aies plus que mon prénom à la bouche. - À d'autres, Ethan. Ça n'arrivera jamais. Pas la peine de te fatiguer. Il s'approche et ôte sa main de la poche de son jean. - Tu n'as rien compris, Emma. Que tu me repousses autant est justement ce qui me motive à te courir après. Tu es un véritable défi pour moi. Un défi que j'arriverai à relever, ce n'est qu'une question de temps. On sait tous les deux que je te plais. Quand vas-tu l'accepter ? Je ris jaune et m'exclame : - Ça, jamais. Il s'approche de quelques pas. Je recule pour garder la même distance entre nous. - Tu vois, Ethan, je n'aime pas les mecs imbus d'eux-mêmes. - Ah ? C'est ce que tu penses de moi ? s'exclame-t-il tout sourire. - Carrément. Il s'approche encore un peu. - Attention, Ethan, j'ai un joli crochet du droit. - Ça, merci, je l'avais remarqué. Il sourit encore. Merde, mais qu'est-ce que je dois faire pour lui faire perdre son calme ? - J'ai l'impression que tu en redemandes..., murmuré-je. Ta joue droite serait-elle en manque ? Je peux l'assortir à l'autre, s'il n'y a que ça pour te faire plaisir. Il grimace, mais son visage n'a rien de méchant. - Allez, assieds-toi avant que je m'énerve ! m'intime-t-il en rejoignant la table. Je souris à mon tour en croisant les bras sur la poitrine. - Serais-tu en train de me menacer ? - Tu crois ? Il me fait le sourire white, celui qu'il doit réserver à ses greluches, et ouah... je dois dire qu'il est carrément à tomber. Sans vraiment le réaliser, je m'installe face à lui. - On ne t'a jamais dit que t'étais exaspérant ? - Si, tous les jours. Et toi ? Il nous sert un verre de vin puis lève le sien pour trinquer. Je l'imite. - Mais ne va pas croire que je t'apprécie ! - Jamais je n'oserais... *** Vous trouverez réunis les volumes 1 à 3 de la série. Cadeau : à la fin de ce livre, découvrez gratuitement l'extrait d'une autre romance.

  • Pour ne pas souffrir, il suffit de fuir... Mais Harper le peut-elle encore ? *** Harper est frondeuse, déterminée. Jouant de ses charmes et de sa sexualité, elle n'a peur de rien ni de personne. Elle travaille au Pink Panthers, un bar branché de Sacramento, rendu incontournable par ses barmaids. Avec elle, les règles sont claires : pas d'attachement, pas d'obligations, que du fun. Mais ça, c'était avant l'inconnu aux yeux de braise... Elle refuse de le laisser entrer ailleurs que dans son lit, d'apprendre à le connaître hors des nuits torrides. Du sexe, et rien d'autre ! Mais le jeu risque de se compliquer pour Harper car lui n'a qu'un objectif : changer les règles... Découvrez la nouvelle série d'Audrey Dumont, nouvelle auteure aux éditions Addictives ! *** Mason reste là quelques secondes puis, comme résigné par mon refus de le revoir, il fait demi-tour pour retourner travailler. Et c'est à cet instant que je lui lâche, sans réfléchir : - Un dîner, c'est non pour moi, mais un rencard de baise, c'est dans mes cordes. À ces mots, Mason stoppe son avancée, puis revient vers moi. Des images de lui nu sous sa blouse envahissent soudain mon esprit. Bordel, je suis cuite ! - Je n'ai pas l'habitude de ce genre de rencards, Harper. Je ne sais pas ce que tu attends de moi en réalité. - Je n'attends rien, rien du tout. J'essaie de ne pas te blesser, simplement. C'est la seule chose que je suis capable de t'offrir. - Hum... Rencard de baise... Et quelles sont les règles du jeu ? - C'est simple, pas d'attente, pas de promesse. Du bon temps, quand je veux, où je veux. Pas de dîner, pas d'officialisation, juste du sexe, et rien d'autre. - De quoi as-tu peur, Harper ? - Je n'ai peur de rien, Mason. Je refuse juste de faire du mal gratuitement, de décevoir sur le long terme, je refuse d'être ce genre de filles, OK ? C'est à prendre ou à laisser. Tu as déjà obtenu une victoire : tu es le premier qui a le droit de me toucher une seconde fois... Il soupire et frotte sa barbe. - C'est déjà mieux que rien. Alors, OK. - OK ? - Oui, OK. Note mon numéro et appelle quand tu en auras envie. Mais je ne te promets rien, les émotions sont incontrôlables. - Alors le jour où tu sens que tu perds pied et que tu vas te noyer, dis-le-moi. On arrêtera tout et on ne gardera en mémoire que ces heures de bien-être. Ça te va ? - D'accord, je te le dirai. Je lui tends mon smartphone. Il pianote dessus, puis me le glisse dans la main. Pas de baiser, pas de geste intime, il repart ainsi, aussi vite qu'il est entré dans ma vie il y a quelques jours. Qu'est-ce que j'ai fait ? *** The Pink Panthers, Audrey Dumont, histoire complète. Cadeau : à la fin de ce livre, découvrez gratuitement l'extrait d'une autre romance.

  • Pour ne pas souffrir, il suffit de fuir... Mais Harper le peut-elle encore ? *** Harper est frondeuse, déterminée. Jouant de ses charmes et de sa sexualité, elle n'a peur de rien ni de personne. Elle travaille au Pink Panthers, un bar branché de Sacramento, rendu incontournable par ses barmaids. Avec elle, les règles sont claires : pas d'attachement, pas d'obligations, que du fun. Mais ça, c'était avant l'inconnu aux yeux de braise... Elle refuse de le laisser entrer ailleurs que dans son lit, d'apprendre à le connaître hors des nuits torrides. Du sexe, et rien d'autre ! Mais le jeu risque de se compliquer pour Harper car lui n'a qu'un objectif : changer les règles... Découvrez la nouvelle série d'Audrey Dumont, nouvelle auteure aux éditions Addictives ! *** Mason reste là quelques secondes puis, comme résigné par mon refus de le revoir, il fait demi-tour pour retourner travailler. Et c'est à cet instant que je lui lâche, sans réfléchir : - Un dîner, c'est non pour moi, mais un rencard de baise, c'est dans mes cordes. À ces mots, Mason stoppe son avancée, puis revient vers moi. Des images de lui nu sous sa blouse envahissent soudain mon esprit. Bordel, je suis cuite ! - Je n'ai pas l'habitude de ce genre de rencards, Harper. Je ne sais pas ce que tu attends de moi en réalité. - Je n'attends rien, rien du tout. J'essaie de ne pas te blesser, simplement. C'est la seule chose que je suis capable de t'offrir. - Hum... Rencard de baise... Et quelles sont les règles du jeu ? - C'est simple, pas d'attente, pas de promesse. Du bon temps, quand je veux, où je veux. Pas de dîner, pas d'officialisation, juste du sexe, et rien d'autre. - De quoi as-tu peur, Harper ? - Je n'ai peur de rien, Mason. Je refuse juste de faire du mal gratuitement, de décevoir sur le long terme, je refuse d'être ce genre de filles, OK ? C'est à prendre ou à laisser. Tu as déjà obtenu une victoire : tu es le premier qui a le droit de me toucher une seconde fois... Il soupire et frotte sa barbe. - C'est déjà mieux que rien. Alors, OK. - OK ? - Oui, OK. Note mon numéro et appelle quand tu en auras envie. Mais je ne te promets rien, les émotions sont incontrôlables. - Alors le jour où tu sens que tu perds pied et que tu vas te noyer, dis-le-moi. On arrêtera tout et on ne gardera en mémoire que ces heures de bien-être. Ça te va ? - D'accord, je te le dirai. Je lui tends mon smartphone. Il pianote dessus, puis me le glisse dans la main. Pas de baiser, pas de geste intime, il repart ainsi, aussi vite qu'il est entré dans ma vie il y a quelques jours. Qu'est-ce que j'ai fait ? *** The Pink Panthers, Audrey Dumont, première partie du roman.

  • Vaut-il mieux vivre sans amour ou mourir de passion ?

    ***

    Dans ma précipitation à sortir, je me prends les pieds dans les anses d'un sac qui traîne par terre.

    C'est quand même pas compliqué de ranger ses affaires !

    J'essaie désespérément de me rattraper à quelque chose mais c'est peine perdue, je cours droit à la catastrophe et je vais... rien du tout... un bras musclé, surgi de nulle part, me retient fermement et me sauve in extremis de la chute inévitable.

    - Eh ! Attention ! susurre la voix reconnaissable entre toutes.

    C'est lui !!!

    - Euh ! Merci, bredouillé-je, terriblement gênée par le spectacle peu reluisant que je viens d'offrir à mon chevalier servant.

    J'ai honte.

    Quand je relève la tête timidement, je le trouve grand, très grand même. L'assurance tranquille qu'il dégage éclipse tous les autres garçons, je ne vois décidément que lui. Et lorsqu'après m'avoir dévisagée un long moment, il se décide enfin à me sourire, c'est un véritable bouleversement. Je n'ai qu'une seule et unique envie, qu'il m'embrasse. J'imagine déjà la sensation de ses lèvres sur les miennes et je ne peux retenir le léger frémissement qui parcourt mon corps tout entier.

    Je rêve où son visage est en train de se rapprocher lentement du mien. Nos fronts se touchent presque. Il va vraiment le faire là, devant tout le monde ?

    ***

    Adolescents, Lily et Andreas tombent éperdument amoureux : leur amour est fort, intense, sans limites. Sans limites ? Pas complètement, car la vie en a décidé autrement... Ils s'éloignent, la mort dans l'âme, mais jurent de se retrouver dès que possible.

    Se joue alors une bataille dont ils ignorent tout, entre ceux qui pensent leur amour destructeur et veulent à tout prix les séparer, et l'incroyable force du destin qui les pousse l'un vers l'autre.

    Même si leur amour doit causer leur perte, Andreas et Lily ne laisseront personne décider à leur place. Jamais.

    Suivez Lily et Andreas de l'adolescence à l'âge adulte dans une saga à la force extraordinaire. Par Jeanne Périlhac, nouvelle auteure des éditions Addictives.

    Only You : C'était écrit, Jeanne Périlhac, extrait du volume 1

  • Une plongée envoûtante et dérangeante dans l'univers sombre et bouleversant de la dark romance, où se mêlent chantage, violence, manipulation et secrets...

    ***

    Il vient de prononcer mon prénom et de s'excuser. Deux choses dont je n'ai pas l'habitude. Normalement, c'est moi qui m'excuse. Et qui supplie. Et ça fait longtemps qu'E ne m'appelle plus par mon prénom. Il préfère les insultes. Les rares fois où il le prononce, c'est toujours mauvais signe.

    Je suis là, debout devant ce mec que je ne connais pas. Il est arrivé pile à l'heure. Il m'a scrutée et, bordel, ce qu'il est beau. J'aurais dû préciser un pas trop beau. Parce que là, ça me met encore plus mal à l'aise. Je l'ai regardé marcher jusqu'à la chaise, j'ai observé le mouvement de ses muscles lorsqu'il a retiré son blouson de cuir.

    Soudain, il s'est approché et m'a attirée contre lui. Avec force et puissance mais sans violence, encore une nouveauté pour moi. Il a posé ses lèvres sur ma peau et je crois que pendant une seconde, juste une, je me suis sentie... presque bien, presque normale. Ni dévastée, ni détruite.

    Puis il m'a serrée encore plus contre lui et là, j'ai paniqué. Je l'ai repoussé. Je sens qu'il m'observe et moi, comme une conne, je baisse la tête, prête à recevoir les coups. E déteste que je lui dise non. Il faut que je me ressaisisse. C'est pour oublier E que je fais tout ça, pour voir s'il reste au moins un millimètre de moi qui ne soit pas totalement démoli.

    - Aleyna ?

    Encore mon prénom et cette douceur.

    - Est-ce que tu préfères que je m'en aille ? Pardon, je ne voulais pas vous tutoyer.

    - Non, non. Ne partez pas. Et vous pouvez me tutoyer, bien sûr. Cessez de vous excuser, vous n'avez rien fait de mal. Rien du tout. C'est juste que...

    - Oui ? Dis-moi.

    Il s'est discrètement approché de moi et me soulève délicatement le menton pour que je le regarde. Je sais qu'il ne fait que son job mais, bon sang, ce que j'ai honte. Il doit tout faire pour me satisfaire, peu importe ce que je lui demande.

    - S'il vous plaît, Alec, ne m'emprisonnez plus dans vos bras.

    - Bien sûr.

    ***

    Aleyna a besoin de savoir si elle peut encore désirer. Ressentir du plaisir. S'abandonner. Alors elle fait appel à une agence d'escort boys. Et rencontre Alec.

    Alec est étudiant en médecine mais fait l'escort pour survivre. Il enchaîne les clientes et y perd peu à peu son âme. Jusqu'à Aleyna.

    Au premier regard, tout bascule. Au premier baiser, c'est une évidence.

    Mais les démons d'Aleyna sont encore présents, dans sa chair comme dans son coeur, et Alec se retrouve face à un ennemi plus terrible qu'il ne l'imaginait.

    Il veut l'aimer. Il veut l'aider. Mais elle n'est pas libre. Elle appartient au mystérieux monstre qui lui fait des chantages odieux.

    Et les ténèbres se referment sur eux en un coup de fil...

    ***

    Avec toi - Fight with darkness, extrait du volume 1, Lucie F. June

  • Ils n'auraient jamais dû s'aimer... Que leur réserve leur destin ?

    ***

    Raphael est un garçon sans histoires. Brillant, charmant, modeste, il est ce qu'on pourrait appeler « le gendre idéal ». Tout juste diplômé d'une prestigieuse école et fraîchement séparé de son ex-copine, il est de retour à Lyon pour rejoindre son père comme associé dans sa clinique vétérinaire. Raphael a toujours fait ce qu'on attendait de lui... jusqu'au jour où il rencontre Sun, le chanteur d'un groupe de rock à succès.

    Solitaire, torturé, beau comme le diable, Sun repousse sans cesse les limites qu'on ne lui a jamais données et fait chavirer le coeur de bien des filles et des garçons. À lui seul, il va bousculer la vie bien rangée de Raphael, et le dévoiler à lui-même.

    Entre tentation, passion, désir et obsession... jusqu'où ira leur histoire d'amour impossible ?

    ***

    - Tu cherches quelqu'un, Raphael ? murmure Sun à mon oreille.

    - Je... cherche ma soeur. Elle m'a appelé et... je n'arrive pas à la joindre. J'ai... peur qu'elle ait un problème.

    Je ne trouve pas mes mots. Sa proximité me déroute. Il se redresse, plonge son regard dans le mien puis fait demi-tour et se dirige vers la fenêtre en me faisant signe de le suivre.

    Il se penche sur le bord en pierre et tend son doigt en direction du jardin. En contrebas il y a une immense piscine dans laquelle des dizaines de personnes se baignent. Je suis du regard le point qu'il m'indique et je la vois. Zoe. Ma petite soeur. Elle est avec ses copines et elles s'amusent à sauter dans l'eau chacune leur tour en prenant des photos.

    - Comme tu peux constater, elle ne semble pas vraiment mal en point.

    Il se retourne et prend appui contre le mur.

    - Autre chose ?

    - Non.

    - Tu es sûr ? insiste-t-il.

    Il pose une main sur son épaule et porte son autre main, celle qui tient sa cigarette, à sa bouche. Mon regard se perd sur ses lèvres qui s'entrouvrent et viennent aspirer la fumée. Je ne bouge pas. Je suis un homme hypnotisé par un autre garçon. Pas n'importe lequel. Sun. Celui qui réveille les plus enfouies de mes sensations. Celui auquel je pense chaque jour depuis ce foutu concert sans me l'avouer vraiment. Celui qui me réveille tard la nuit, quand tout le monde est endormi. Celui qui me rend fou quand je l'aperçois avec un autre. Celui qui me fait perdre tous mes moyens.

    Sun.

    Et les vannes lâchent. Je ne sais pas ce qui me prend. J'attrape son visage entre mes deux mains. La cigarette glisse sur le parquet. Je tremble, envahi par la peur, le doute et l'envie. Tout se mélange dans mon esprit. Mon corps se plaque contre le sien. Je perds le contrôle. Une flamme jaillit dans ses yeux noirs. Tout à l'intérieur de moi me crie d'arrêter. Tout, sauf mon putain d'instinct.

    Sun se laisse tomber contre le mur, sous le poids de mon corps qui ne me répond plus. Je me sens aussi maladroit que sûr de moi. Ma respiration s'accélère. Mon sang pulse dans mes veines. Je suis sur un fil, perdu au-dessus du vide. Je ne vois et n'entends plus rien. Même cette foutue peur qui ronge chacune de mes cellules. Quand je pose mes lèvres sur les siennes, l'univers tout entier se met sur pause. Sun a le goût du miel, de la Marlboro, du désir, de l'interdit. De la peur. De la folie. De l'Amour.

    - Raphael... murmure-t-il.

    - Sun.

    Deux prénoms qui s'égarent entre les murs de cette chambre. Deux âmes qui s'appellent. Qui se lient. Et puis... Et puis ce foutu téléphone qui se met à sonner. Résonnant sur chacun des murs où j'étais en train de m'abandonner. Résonnant comme un retour à la réalité. Comme la fin d'une parenthèse. Notre parenthèse.

    ***

    Découvrez l'extrait du roman Be with me, la première romance M/M de Sophie Auger !

  • 1
    Matt
    - Oui, enchanté. Et vous êtes ?
    La pire situation que j'aurais pu imaginer est en train de se dérouler devant moi. En acceptant de venir ici ce soir devant l'insistance d'Émilie, je sentais que ça finirait mal, que nous tomberions sur Sarah. J'ai pourtant tout tenté pour passer la soirée dans un autre endroit, mais elle a tout refusé, elle voulait absolument venir là. Cependant, c'est encore pire que dans mes cauchemars. Gabriel est là aussi ! Comment ? Depuis quand ? Je sens la jalousie monter en moi et pourtant, elle n'est rien comparée au drame qui se prépare.
    - De très proches amis de Sarah. Mon fiancé en tout cas, ajoute-t-elle avec dédain. Vous permettez ?
    Elle tire une chaise vide de la table d'à côté et s'installe, comme si la situation n'avait rien d'étrange. Moi, je reste figé. Je cherche Sarah du regard, mais bien qu'elle m'évite allègrement, je la sens aussi gênée que moi.
    - Alors Sarah, tu es toujours là ! dit-elle en insistant sur le mot «  toujours  ». Je te croyais repartie pour Paris ?
    - Je n'ai pas trouvé de vol pour échanger mon billet, répond très vite Sarah.
    - Voyez-vous ça ! Matt, tu es un cachottier, tu as oublié de me le dire.
    Elle me donne une tape sur le bras et m'adresse son sourire crispé qui n'annonce jamais rien de bon.
    - Comment aurais-je pu le savoir... grommelé-je.
    - Et donc, Gabriel, vous êtes venu la rejoindre, poursuit Émilie sans tenir compte de ma réponse. C'est trop mignon ! Vous êtes arrivé quand ?
    - Ce matin même. J'étais trop impatient de retrouver ma future femme, répond-il sans se soucier du sketch qu'Émilie réalise devant nous.
    - Comme je vous comprends ! Elle a dû terriblement vous manquer ! Mais je vous rassure, elle n'a pas eu le temps de s'ennuyer. On s'est bien occupé d'elle.
    Elle laisse échapper un rire cristallin et Gabriel lui répond par un sourire, tandis que Sarah et moi restons toujours en retrait, craignant la scène qui se déroule devant nos yeux.
    - Oh... c'est gentil. Elle n'a pas encore eu le temps de me raconter sa semaine, mais je suis rassuré qu'elle ne soit pas restée seule.
    Gabriel attrape la main de Sarah avec beaucoup de tendresse et elle lui adresse à son tour un sourire, un peu forcé cependant.
    - Ah ça, elle ne l'a pas été tant que ça. Journée plage, soirée salsa, nous nous sommes bien amusés. Pas vrai Sarah ?
    - Oui, c'est vrai, acquiesce-t-elle, hésitante.
    - Matt, chéri, va prendre un fauteuil, tu ne vas pas rester debout tout de même, ce n'est pas poli, me dit-elle alors. Enfin, je disais que nous avons pris du bon temps, certains plus que d'autres. Sauf hier, je me suis absentée. Tu es partie en randonnée aussi ? poursuit Émilie en adressant un regard noir à Sarah.
    - Eh bien... Je...
    - Voyez-vous ça. Tu aurais pu me dire qu'elle vous accompagnait, toi et David, m'enterre ma fiancée en se doutant de la réponse que Sarah refuse de donner. J'aurais été ravie de le savoir. Si j'avais su, je serais venue aussi !
    Elle se tait et me fixe. Ses yeux jettent des éclairs et l'atmosphère se fige. Il y a de l'électricité dans l'air et un malaise s'installe. Le silence se fait pesant et c'est finalement Gabriel qui vient le briser en s'adressant à moi.

  • Chapitre 1
    Lily
    Marseille, septembre 1979
    Cela fait au moins deux heures que je squatte le grand canapé élimé, mais tellement confortable, du salon. Je ne sens plus mes genoux repliés sous mes fesses et ce sera probablement horrible lorsque je me déciderai à bouger, mais je m’en fiche. J’arrive au passage où il va enfin la retrouver et lui avouer qu’il n’aimera jamais qu’elle et, comme d’habitude, j’espère ce moment en même temps que je le retarde. Alors, pour magnifier l’instant suprême, je ralentis le rythme, je ne saute plus aucune précieuse phrase et c’est un pur délice. Je constate avec regret qu’il ne me reste qu’une seule page avant de ressentir la même étrange frustration qui me submerge à chaque fois que j’achève un livre que j’ai adoré. Je sais pertinemment qu’il me faudra plusieurs jours avant d’être en mesure de démarrer un nouveau roman en me demandant s’il sera aussi bon que le précédent, mais c’est ainsi, cela fait partie du jeu. Et voilà, on y est : Rodolphe va faire sa déclaration, Yildiz n’attend que cela depuis des années, il avance lentement vers elle quand soudain… on sonne à la porte. J’y crois pas ! Je dois terminer en quatrième vitesse.
    Et zut !
    – J’arrive ! Deux minutes !
    Je m’éjecte du canapé en clopinant sur mes jambes endolories pour aller ouvrir.
    – Ne me dis pas que tu as oublié ?
    – Alors je ne le dirai pas, affirmé-je en mentant effrontément.
    Je regarde Marie mettre ses mains sur les hanches et me fixer de ses grands yeux de biche qui, à l’instant précis, n’ont vraiment plus rien de tendres. Elle entre et aperçoit tout de suite mon bouquin abandonné sur la table basse.
    – J’en étais sûre ! Tu es gonflante Lily avec tes histoires d’amour plus niaises les unes que les autres ! Tu devais tout préparer et commencer sans moi.
    Je passe sur la critique concernant mes lectures et je tente de calmer la fureur du dragon.
    – Mais tout est en place, regarde ! dis-je en lui désignant le buffet où trône mon magnifique tourne-disque prêt à l’emploi.
    Tout en parlant, je m’empresse d’y déposer ma sélection du jour : le quarante-cinq tours de Patrick Hernandez. C’est une opération qui réclame la plus grande précision, alors, comme à chaque fois, je frotte les sillons avec ma manche, je me penche et je pose le bras en métal du tourne-disque sur le précieux vinyle. Marie est encore furax mais je gage que mon Born to Be Alive devrait la dérider. Cerise sur le gâteau, je profite de l’absence de ma mère pour augmenter sensiblement les décibels et tant pis si nous encourons une surdité prématurée.
    Qu’est-ce qu’elle m’agace en ne voyant tout le temps que le mauvais côté des choses.
    Incroyable, mais cette musique est tellement entraînante que même moi, je ne peux bientôt plus résister à l’envie de me déhancher. En même temps, il vaut mieux que je montre un minimum d’entrain dans la mesure où Marie vient exprès pour me donner des « cours particuliers ».

  • Chapitre 1
    Nicole
    Marseille, septembre 1980
    Mon père, cet éternel absent… Toujours en déplacement professionnel, il m’a carrément abandonnée à la femme dure qu’était ma mère. J’ai longtemps espéré qu’un jour il l’affronterait pour moi jusqu’à ce que je comprenne qu’il ne le ferait jamais. C’est ainsi que j’ai grandi dans un foyer où la douceur et les câlins n’étaient pas de mise. Les parents de ma mère étant morts quand elle n’était encore qu’une jeune fille, c’est son frère aîné qui a assuré sa tutelle. Lorsque ma mère rencontra celui dont elle allait tomber éperdument amoureuse il n’eut malheureusement pas l’heur de plaire à mon oncle et il refusa qu’elle l’épouse. Par dépit, elle se maria quelques années plus tard avec celui qui deviendrait mon père pendant qu’elle même se métamorphosait en cette femme aigrie et méchante que j’ai appris peu à peu à détester. Je me souviens encore de cet instant où j’ai émis des doutes sur l’existence du Père Noël, j’avais 6 ans… je n’ai plus jamais trouvé un seul cadeau sous notre sapin. Comment oublier toutes ces fois où elle m’a repoussée alors que je caressais doucement son bras ? Je suis passée de l’enfance à l’adolescence puis à l’âge adulte en me jurant que j’aimerais passionnément mon mari et que mon enfant serait ni plus ni moins que la prunelle de mes yeux.
    J’ai tenu parole. À 21 ans, j’ai rencontré Louis et mon cœur a bondi dans ma poitrine en reconnaissant celui qui lui était destiné. Nous nous sommes plu au premier regard et adorés pendant des années. Je pensais être alors au summum de la félicité, mais j’avais tort. Il m’est impossible, encore maintenant, de décrire ce que j’ai ressenti lorsque Élisabeth est sortie de mes entrailles. Ce bébé si beau, si doux, prolongement de Louis et de moi-même a gommé tous mes mauvais souvenirs. Le jour où Élisabeth est née, ma vie a commencé et les années qui ont suivi ont été un pur enchantement. Notre enfant s’est avérée facile, joyeuse et adorable. Elle n’était pas plus haute que trois pommes que déjà son charme naturel agissait sur tous ceux qui la côtoyaient. Nous ne comptions plus le nombre de ses amis. Louis et moi étions toujours fous amoureux, et notre fille demeurait notre bien le plus précieux, un cadeau d’une valeur inestimable. Nous étions tellement comblés que cela en devenait effrayant. Était-il normal d’être si heureux ? Cela me semblait presque trop beau pour être vrai. Ai-je attiré le mauvais sort ? Peut-être bien… Le malheur s’est abattu brusquement sur ma famille : Louis est mort, fauché par un chauffard, emportant une part de moi avec lui. J’aurais pu le rejoindre et fuir ainsi cette terrible douleur qui me terrassait tous les jours un peu plus mais lorsque j’ai regardé ma fille et croisé son regard éploré, j’ai su que je faisais fausse route. Elle m’a retenue sur cette Terre et pour elle j’ai survécu au cataclysme qui menaçait de m’engloutir. Élisabeth est devenue mon unique but, ma seule raison d’exister et je me suis juré de faire tout ce qui était en mon pouvoir pour la protéger, y compris d’elle-même si cela s’avérait nécessaire.

empty