Éditions Payot

  • Certains sont invulnérables à la dépression, et d'autres sombrent. Pourquoi ? Le nouvel essai de J.-D. Nasio s'attache au rôle des illusions dans notre vie, offre une explication neuve et originale de la dépression, et montre comment, une fois guéri, s'ouvrir à une nouvelle manière de s'aimer et d'aimer les autres.

  • Nos enfants seraient-ils victimes d'une « épidémie psychique » ? "Troubles du comportement", "troubles de l'attention", "hyperactivité", "dyspraxie", "dyscalculie", "dysorthographie", etc. Que signifie cette frénésie du diagnostic ? Deux cliniciens tirent le signal d'alarme et proposent une approche plus écologique : "Changeons les relations, pas les enfants !"

  • « On a longtemps dit que j'étais réservée, voire "muette comme une tombe". En fait, il ne s'agissait ni de froideur ni d'indifférence. J'étais en deuil. Et je ressentais comme une nécessité d'habiter un monde lisse, impersonnel et protecteur vis-à-vis, non pas de la mort, mais de la séparation qu'elle inflige avec la disparition de l'autre. » Ginette Raimbault a consacré sa vie aux questions du deuil et de la mort. Ce n'est pas un hasard. Dans ce livre limpide, émouvant, probablement l'un des plus personnels qu'elle ait écrits, elle donne la parole aux endeuillés et explore le « cataclysme intérieur » provoqué par la mort de l'être aimé.

  • Pourquoi une manifestation, pourtant encadrée, bascule-t-elle dans la violence ? Comment expliquer qu'un individu change de comportement dans une foule ? Qu'advient-il de notre libre arbitre lorsque nous nous rassemblons en nombre ? Qu'est-ce qu'un leader charismatique et comment s'y prend-on pour convertir une foule à ses idées ? Comment sommes-nous passés de la dictature du souverain à celle de l'opinion publique ? Avec ce livre de 1895 promis à un succès mondial, Gustave Le Bon (1841-1931) dissèque l'âme des foules, cette logique grégaire qui fait sauter les digues individuelles et emporte tout sur son passage dès lors qu'une masse se constitue. Un classique à l'origine de la psychologie sociale.

  • C'est la plus grande énigme du sport. Tous les champions le disent : ils ne se sont pas engagés dans le sport pour être champions olympiques, ils ne répètent pas des millions de fois le même geste uniquement par désir d'être champions du monde, ils n'endurent pas au-delà du raisonnable et ne souffrent pas dans leur corps et leur âme avec comme seul horizon d'être Numéro Un. Mais alors, pourquoi ? Par passion ? plaisir ? goût du risque ? accomplissement de soi ? résilience ? Eux-mêmes l'ignorent. Après des décennies à leur contact, Hubert Ripoll a voulu savoir. Entre psychologie cognitive et témoignages, il propose une plongée inédite dans le monde intérieur des grands champions, leur imaginaire et leurs puissantes émotions, à la recherche de l'étincelle qui nous pousse à réaliser l'impossible.
    Avec le témoignage exceptionnel de 20 champions, dont Stéphane Diagana (athlétisme), Nicola Karabatic (handball), Guillaume Nery (apnée), Tessa Worley (ski), etc.

  • Vous avez souvent l'impression d'être en décalage vis-à-vis des autres. Vous les trouvez superficiels, lents, sans envergure, ils vous empêchent de vivre une vie intéressante, épanouissante. Et cela vous plaît d'autant moins qu'au fond vous voudriez bien les aimer. Car vous n'êtes ni snob, ni misanthrope, ni phobique social. Alors, d'où vient ce décalage ? Comment dissiper cet ennui des autres et les rendre plus intéressants à vos yeux ? S'adapter, être (un peu) moins exigeant, réapprendre à échanger : dans cet essai sur l'art délicat d'être soi-même tout en tolérant que les autres soient différents, Béatrice Millêtre plaide pour le retour de la nuance dans un monde qui en manque singulièrement.

  • Le numérique est incontournable. À nous d'apprivoiser le dragon pour éduquer intelligemment les enfants ! Nombreux sont les parents et les enseignants désemparés face à des enfants happés par les mondes virtuels. Comment éviter les effets néfastes d'une trop longue exposition aux écrans ? Comment lutter contre l'addiction aux jeux vidéo ? Comment surmonter l'avalanche de sollicitations sur Internet, source d'inattention ? Bref, comment garder le contrôle ? Science de la conscience, le yoga donne les clés d'un savoir-être au monde qui pourrait inspirer les enfants à faire bon usage du numérique : sortir d'une bulle virtuelle pour renouer avec l'entourage, développer l'esprit critique contre les fake news ou l'empathie contre le cyberharcèlement, dompter son mental pour augmenter l'attention et la concentration, mieux apprendre...
    Avec 40 exercices de yoga à proposer aux enfants
    Sophie Flak, membre du Conseil national du numérique, est directrice du développement durable et du digital en entreprise. Elle enseigne à Sciences Po Paris et préside l'association RYE (Recherche sur le yoga dans l'éducation), reconnue par le ministère de l'Éducation nationale. Ancien recteur et président du Conseil de l'éducation en suisse, Jacques de Coulon a participé à la fondation du RYE et a formé des milliers d'enseignants à l'intégration du yoga dans les pratiques pédagogiques.

  • Aux sources de la performance sportive, il y a toujours un coach. Quelles sont les qualités mentales d'un bon entraîneur ? Comment réussit-il cette alchimie entre émotionnel et rationnel qui mène à la victoire ? Quels sont les clés - ou les succès - qui lui permettent de nouer une relation efficace avec ses athlètes et de gérer leurs forces, leurs faiblesses, ce qu'ils ressentent au moment de vaincre, leur capacité à rebondir en cas d'échec ? Ce livre exceptionnel croise l'expérience de prestigieux coachs du sport individuel ou collectif, les résultats théoriques et pratiques fournis par la science du coaching, et le témoignage des sportifs eux-mêmes. Il montre à quel point la performance repose sur une aventure commune et des valeurs partagées : rigueur, travail, prise de responsabilité, équité, honnêteté, courage, écoute, confiance, respect mutuel.

  • Les parents d'enfants précoces sont très désorientés par les colères noires de leurs enfants, des colères d'adolescents alors qu'ils n'ont pas huit ans. Dans ce petit guide positif et réaliste, Béatrice Millêtre, l'une des meilleures spécialistes des surdoués, leur apprend à faire la part des choses entre des émotions normales à cet âge et qu'il faut accompagner, et d'autres, plus spécifiques, qui les suivront toute leur vie et qu'ils devront donc savoir gérer. Toujours concrète, directe, chaleureuse, elle propose une approche décomplexée : arrêtez les thérapies qui ne servent à rien, ne demandez pas aux enfants d'être autonomes quand ils sont trop petits pour cela, laissez-leur plutôt leur colère : ils sont bien comme ils sont !

  • Comment se forge-t-on une éthique personnelle, une boussole pour agir ? Comment poursuivre son cap et résister aux pressions ? Comment s'engager au quotidien pour les choses importantes à nos yeux ? Témoignages à l'appui, Claire Delepau Michelet explique comment nous pouvons transformer une prise de conscience (le fameux déclic) en une action qui nous corresponde. Elle nous encourage également à déployer notre intelligence et notre vigilance, non pas uniquement vers ce qui s'effondre, mais surtout vers ce que nous voulons construire. Aimer la vie : tel est finalement l'objet de ce petit guide positif qui est aussi un livre sur l'art d'être libre.

  • Vous qui entrez en politique, vous avez besoin d'en connaître très vite les codes. Ce guide est votre soutien. Il décrit avec la bienveillance d'un mentor ce qui vous attend. Jour après jour, depuis l'invitation à intégrer une équipe de campagne jusqu'aux premiers mois après l'élection, il vous alerte sur les erreurs à ne pas commettre, décrypte les situations, vous suggère des solutions et des méthodes. S'appuyant sur la longue expérience de Marie-Laure Hubert Nasser, il vous transmet également celle d'autres femmes élues qui témoignent en toute sincérité de leur parcours. Ce livre est un relais. Il vous fera gagner du temps.
    Marie-Laure Hubert Nasser est directrice de la communication d'une grande ville. Elle fait de la politique depuis vingt-cinq ans. Très engagée en faveur de la parité, elle conseille de nombreuses femmes en politique (et les aide à tenir le coup).

  • La clé des transmissions transgénérationnelles, c'est l'amour immense des enfants pour leurs parents. Les enfants sont comme des éponges émotionnelles, ils sentent tout. Quand leurs parents, sensés leur procurer assurance et sécurité, se retrouvent pris, entravés par leurs histoires familiales et leurs "casseroles", certains enfants qui allaient bien se mettent à aller mal, à faire des symptômes bénins (cauchemars, nervosité, angoisses) ou plus graves. Dans tous les cas, ils prennent sur eux le poids transgénérationnel et cherchent à guérir leurs parents. Toute leur énergie y passe. Pourquoi ? Comment s'y prennent-il ? Et que faire pour qu'ils se remettent à vivre normalement ? Histoires fortes, guérisons spectaculaires, ce nouveau livre de Bruno Clavier, qui fait suite au succès des Fantômes familiaux, montre qu'il ne tient qu'à nous d'éviter à nos enfants des souffrances inutiles.

  • Vous avez l'impression que votre enfant a débuté sa crise d'adolescence beaucoup plus tôt que les autres ? Vous ne savez plus quoi faire pour qu'il se couche à des heures décentes ? Vous angoissez parce qu'il fait tous ses devoirs au dernier moment ? Vous le trouvez démotivé et craignez qu'il ne décroche au collège ? Ce petit guide est pour vous ! Béatrice Millêtre, l'une des meilleures spécialistes des "hauts potentiels", y donne des conseils pratiques, des pistes de réflexions, des informations scientifiques pour l'aider à réussir sans se perdre dans une compétition qu'il déteste, élaborer ses propres façons de faire et, à cet âge où l'on veut être "comme tout le monde", s'accepter tel qu'il est. Votre rôle est crucial dans la réussite de votre enfant, ne minimisez pas l'influence que vous avez sur lui. Et surtout, parents, faites-vous confiance, faites-lui confiance !

    Par l'auteur du Petit guide à l'usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués.

  • Pourquoi prend-on des photos? Comment les conserve-t-on? Pourquoi sont-elles très présentes dans certaines familles et absentes dans d'autres ? Pourquoi éprouvons-nous le besoin de nous recontacter au passé par leur biais? Que nous disent-elles de nous, de notre vie, de notre inconscient familial? Ce très bel essai est la suite de Psychogénéalogie des lieux de vie.

  • Faisons-nous notre âge ? Doit-on faire son âge ? Comment (ne pas) faire son âge ? Ces questions ont pris de l'ampleur depuis vingt ans dans notre société. Mais peut-on réellement de ne pas avoir l'âge qu'on a sur sa carte d'identité ? Oui. Car sous l'âge officiel, celui de notre date de naissance, se cachent des âges "clandestins", officieux, dont nous sommes les jouets. Sans le vouloir, nous voilà soudain immatures, ou bien nous nous sentons vieux, ou nous paraissons sans âge... Un enfant, un adolescent, une vieille personne a pris possession de nous, modifiant pour un instant ou pour longtemps notre aspect physique, notre comportement, nos sensations et nos émotions. Comment ? Pourquoi ? Et n'est-il pas possible de s'en faire des alliés, de mobiliser pour notre bien, à travers nos âges clandestins, la légèreté et l'insouciance d'un enfant, la vitalité d'un adolescent, la solidité ou la stabilité d'un adulte ?
    Le Dr Bruno Dubos, psychiatre et hypnothérapeute, pratique l'hypnose ericksonienne depuis vingt-cinq ans et est à l'origine du concept d'âge clandestin. Membre de l'European Society of Hypnosis, de l'International Society of Hypnosis et de la Confédération francophone d'hypnose et de thérapie brève, il exerce à Rennes, enseigne à l'université de Nantes et anime de nombreuses formations en France et à l'étranger

  • Comment se faire respecter ? En lisant ce petit manuel politique et citoyen qui vous apprend l'art d'avoir le dernier mot sans forcément agresser l'autre. Ce livre à la fois solide et pratique explique comment faire, lorsque le discours de l'autre vous place en position de dominé(e), pour rétorquer, avoir le dernier mot et garder la tête haute. Ce qui importe le plus ici, ce sont les situations de domination dont on n'arrive pas à sortir parce qu'on a intériorisé, à tort, le fait qu'on était dominé, ou faible, et donc qu'on n'avait a priori pas les moyens de lutter, d'où la perte de la fierté, de la dignité ou du respect dû. Qu'est-ce qui nous paralyse dans le discours de l'autre ? Quelles sont les marques de domination, de violence et de manipulation ? Comment récupérer de l'esprit critique et faire preuve de présence d'esprit pour échapper à l'emprise des préjugés ou de la pure réactivité ? Comment se positionner et rétorquer ? Comment s'émanciper en existant avec ses propres mots ?

  • Un village heureux qui déprime puis retrouve la lumière ; des dessins qui laissent la part belle à l'imaginaire de l'enfant ; un "cahier créatif" permettant à l'enfant de laisser parler ses émotions par le dessin ou de puissantes visualisations. Comme dans Les Contes de l'arc-en-ciel, les mots sont choisis avec soin pour parler à la partie inconsciente de l'enfant, et de même le résultat est son bien-être. Avec cette fois-ci le projet de lui donner de l'assurance, de lui faire prendre conscience qu'il peut toujours trouver une solution, réinventer sa vie pour qu'elle soit plus joyeuse ou plus paisible, bef l'aider à devenir acteur de sa vie.
    Un exemple de pédagogie positive pour montrer que ce qui attriste parfois la famille peut être dépassé ; des dessins ouverts sur l'inventivité de l'enfant ; une philosophie de l'autonomie et de la singularité qui lui sera utile, une fois adulte, pour bâtir une société moins normée et plus créative.

  • Changer tout, rompre avec le quotidien, partir, se réfugier à la campagne, voyager, prendre en main sa destinée au lieu d'en arriver aux extrêmes et de tout casser : le couple, le travail, les amis, la santé - bref, faire une pause dans sa vie : nous en rêvons tous, mais peu s'y risquent. Pourquoi est-ce compliqué, alors que c'est si simple ? Serions-nous donc résignés par peur du changement ? Un livre de vie, de sagesse aussi, pour se mettre en jachère psychique, apprendre à respirer, à souffler, à se ménager petits bonheurs, bulles et parenthèses. Pour garder intactes nos capacités d'émerveillement.

  • Le premier manuel de thérapie de couple qui enseigne aux thérapeutes, non pas à changer la situation conjugale, mais à éveiller la créativité des couples et leurs capacités à trouver eux-mêmes des solutions. Robert Neuburger, l'un des fondateurs de l'analyse systémique en France, y ramasse plus de cinquante années d'expérience thérapeutique.
    Préface de Siegi Hirsch, sans doute le thérapeute de couple et de famille le plus important et le plus influent d'Europe.

  • Ce livre explore le psychisme des plus grands sportifs français. En les amenant à exprimer des sensations, des émotions et des expériences enfouies dans les méandres de leur mémoire, mais rarement - ou jamais - évoquées, Hubert Ripoll révèle et décrypte les mécanismes psychologiques qui sont la marque des champions, et notamment leur incroyable faculté à entrer dans un état second qui les porte au-dessus de leurs adversaires ; leur résilience ; leur capacité à inventer, à bricoler des routines mentales destinées à renforcer leur mémoire, à guider leur attention, à contrôler leur concentration, à engranger de la connaissance.

  • Savoir saisir, pour soi-même ou pour autrui, ce qui survient comme par la chance d'un hasard heureux, c'est faire l'expérience de la sérendipité. Entre espérance et action, cette ouverture d'esprit, qui s'apprend et s'entretient, peut renverser les situations et vous sauver la vie. A 92 ans, la créatrice de la psychogénéalogie revient sur un incroyable parcours marqué par la sérendipité et le plaisir de vivre. Elle aborde de nouveau les transmissions invisibles. Elle montre tout ce que l'analyse transgénérationnelle peut apporter aux malades, en particulier à ceux qui souffrent d'un cancer. Et elle explique pourquoi la guérison passe si souvent par les petits plaisirs que l'on doit ne jamais oublier de s'offrir.

  • Malgré votre désir de vivre heureux dans cette nouvelle famille, malgré l'amour que vous portez à votre conjoint(e), malgré vos capacités intellectuelles et le savoir que vous avez amassé en lisant tous les livres sur la question, quelque chose de plus fort que vous surgit, généralement sous la forme de colère, d'angoisse, de pleurs ou de tristesse, et vous ne savez pas quoi. Quelque chose de profond, de souterrain, que vous semblez reconnaître parfois, comme une vague sensation de déjà-vu, de déjà-ressenti, mais si fugace qu'à peine esquissée elle s'est évanouie, vous laissant démuni(e), sans forces. C'est ce quelque chose révélé par la recomposition familiale que Catherine Audibert se propose ici d'aller dénicher.

empty