Éditions Actes Sud

  • L'Europe, l'ancienne, celle d'un Vieux Monde bouleversé par la révolution industrielle, et l'Union européenne, belle utopie née sur les cendres de deux grandes guerres, sont l'alpha et l'oméga de cette épopée sociopolitique et humaniste en vers libres relatant un siècle et demi de constructions, d'affrontements, d'espoirs, de défaites et d'enthousiasmes. Un long poème en forme d'appel à la réalisation d'une Europe des différences, de la solidarité et de la liberté.

  • Traduction neuve de La Divine Comédie entreprise par Danièle Robert, qui prend enfin en compte, dans notre langue, l'intégralité de la structure élaborée par Dante. Animée d'un souffle constant, ne se départant jamais, dans sa fidélité même, de la valeur poétique, cette traduction permet d'aller plus avant dans la découverte de la beauté inventive, de la puissance, de la modernité de ce chef-d'oeuvre universel.

  • Des poèmes engagés voyagent dans les interstices de l'oeuvre romanesque de Laurent Gaudé, dénonçant le sort que les hommes font aux opprimés -  hier esclaves assujettis au commerce triangulaire des pays riches, aujourd'hui migrants économiques et réfugiés en quête d'une introuvable terre d'accueil.

  • Les Métamorphoses

    Ovide

    L'excellente traduction des Métamorphoses d'Ovide par Danièle Robert - la première traduction française intégrale en vers libres - est enfin disponible en Babel. Par la volonté de restituer toute l'âme et la fraîcheur poétique de ce texte majeur tout autant que de se situer sur le terrain de la recherche, cette édition s'adresse aussi bien aux élèves, étudiants ou aux enseignants qu'aux lecteurs non latinistes désireux de découvrir une oeuvre fondamentale de notre patrimoine.

  • Après La Poésie à l'épreuve de soi, après Espère en ton courage, voici un nouvel opus ayant le désir pour cible.
    Entre aimantation des sens et sentiment d'inquiétude, qui sont les ferments de la poésie. Entre rêves d'enfance et impatiences aguerries. Entre secrets inavoués et septième ciel. Lorsque les mots osent les élans du sexe et de l'esprit. D'hier à aujourd'hui.
    Sophie Nauleau nous invite à un nouveau voyage à travers la poésie.

  • En l'an 8 de notre ère, Ovide doit s'exiler sur ordre de l'empereur Auguste. Il ne reviendra jamais à Rome : il mourra à Tomes à l'âge de soixante ans. Durant près de dix ans, il écrira aux siens, à l'empereur, et ses lettres sont parmi les oeuvres les plus poignantes que la littérature ait produites : d'abord Tristia (Les Tristes) puis Epistulæ ex Ponto (Les Pontiques). Cris de douleur, d'amour, de révolte, ces poèmes épistolaires parlent aujourd'hui à tous les êtres qui ont connu ou connaissent l'exil - qu'il soit directement imposé par le pouvoir ou rendu nécessaire pour préserver sa vie.

  • Cette édition bilingue des Sonnets de Shakespeare est traduite, présentée et annotée par l'un des plus grands spécialistes de la période élisabéthaine, Robert Ellrodt, auteur notamment de l'édition des poèmes de Keats et de Shelley pour l'Imprimerie nationale.

  • Avec Paradis, Dante aborde l'ultime partie du voyage avec Béatrice pour accomplir sa mission : donner à lire, à ses contemporains et à la postérité, le "poème sacré". Il entre alors dans la connaissance d'un au-delà (du monde terrestre /de la pesanteur / du temps / du langage) où tout est aboli : actes du corps, rêve, temps et espace, paysages, figures humaines. Rien n'importe plus, sinon la "connaissance du vrai", l'un des pivots de la pensée dantesque. Une expérience à ce point hors du commun, "divine", qui est expérience de l'éternité requiert le déploiement de toutes les ressources du langage si bien que Paradis regorge de formes novatrices destinées à en rendre compte et que la traductrice Danièle Robert réussit magnifiquement, entre brio, empathie et rigueur, à restituer pour mieux nous faire prendre la mesure de l'invention extraordinaire que constitue l'oeuvre de Dante ( de la naissance duquel sera fastueusement célébré, en 2021, le sept-centième anniversaire).

  • Après La poésie à l'épreuve de soi, paru en écho au Printemps des Poètes 2018 dédié à L'Ardeur, voici un nouvel opus qui met Le Courage au coeur de l'engagement poétique. Dans les pas de Corneille et son célèbre Espère en ton courage, Sophie Nauleau propose un parcours audacieux qui éveille, des troubadours à nos jours, les poèmes qui n'ont pas craint de tenir hardiment parole.
    Ce livre paraîtra en amont de la 22e édition du Printemps des Poètes ayant Le Courage pour emblème, du 7 au 23 mars 2020.
    Avec une couverture de Marc Riboud.

  • Avec la publication de Purgatoire, deuxième volet de cette traduction novatrice de la Divine Comédie par Danièle Robert, Actes Sud se donne pour mission de contribuer à faire rayonner cette oeuvre unique, véritable monument du patrimoine mondial.

  • En Russie, depuis deux cents ans, chaque écrivain, chaque courant, chaque époque peut se retrouver dans Pouchkine, car celui-ci est un miroir, le lieu de la reconnaissance de toute personne de langue maternelle russe. André Markowicz propose dans cet ouvrage de découvrir en quoi la conversation que Pouchkine a établie par textes interposés avec les poètes de sa génération a durablement marqué la littérature et la pensée russes jusqu'à nos jours.

  • En Allemagne, Jan Wagner est unanimement considéré comme le poète le plus doué, le plus inspiré et le plus original de sa génération ; et même, au fil de traductions de plus en plus nombreuses et depuis l'annonce du Prix Büchner, comme l'une des voix majeures de la poésie contemporaine. Un « enfant prodige », chez qui l'érudition le dispute à la créativité - et à une curiosité, un émerveillement inépuisables face aux êtres et aux choses.

  • Formes courtes, pudiques, presque modestes, les poèmes de John Freeman dessinent une cartographie intime qui laisse puissamment entrer le monde entre ses lignes. S'exercent ici la capture des choses perdues, la domestication d'un chagrin indomptable, l'extension du domaine des souvenirs dans la tentative de rendre un avenir possible.
     
     

  • Au fil de ces poèmes composés dans les années 1970, on retrouve les thèmes de prédilection d'un jeune Paul Auster qui n'était pas encore romancier. Grâce à la traduction limpide de Danièle Robert, poète elle-même, lire ces vers revient à découvrir les bourgeons qui ont fleuri ensuite dans l'oeuvre que l'on connaît.

  • Recueil de poésie visuelle recomposé à la faveur de cette réédition, les Typoèmes de Jérôme Peignot réinventent une lecture typo-graphique et ludique du monde, comme autant d'images alphabétiques nouvelles pour « retrouver l'étymologie graphique des êtres et des choses ».

  • Le haha

    David Kirby

    Typique du paysage anglais, le "haha" est un mur au fond d'un fossé : il permet la présence de vaches et de moutons sur votre pré - mais à une agréable distance, évitant la malodorante inélégance d'une trop grande proximité. De même, dans son recueil de poèmes, l'américain David Kirby, artiste du coq à l'âne. Sa poésie narrative et taquine est une exploration des manières qu'a l'esprit d'inviter le chaos tout en le tenant à distance. Avec un humour qui est ici une forme radicale et turbulente d'intelligence, et un sens du jeu joyeusement contagieux. 
     
     
     
     

  •   « Je ne saurais dire précisément à quel moment la poésie est entrée dans ma vie, car mes souvenirs n'ont pas le sérieux des éléphants. (...) Ce n'est qu'au lycée Pierre de Fermat qu'un insolite professeur de français a définitivement aimanté mon destin ». La Poésie plutôt que les sciences politiques. L'épreuve de soi plutôt que la réussite sociale. Huit saisons sur France Culture à animer « Ça rime à quoi ». Et aujourd'hui la grand-voile du Printemps des Poètes, dont j'ai suivi les prémices au siècle dernier, à hisser droit devant. Sophie Nauleau. À travers ce texte court, Sophie Nauleau s'en remet à l'exaltation des forces poétiques et rend grâce à la voix des poètes.

  • Poésie punk-mystique, sexuelle et chimérique, journalistique et intérieure, provoquante et douce, Le cauchemar merveilleux d'Arthur H. est une plongée exubérante dans la réalité folle d'un monde cacophonique.

    Voir Arthur H | Le Cauchemar merveilleux

  • Entre poème narratif, chant mythologique et monologue théâtral, cinq personnages de l'Antiquité grecque (Cassandre, Jocaste, Ismène, OEnoné et Okyrrhoé) prennent la parole pour dévoiler leur connaissance ou leur prescience d'une histoire qu'ils sont censés ignorer.

  • À l'aube de la huitième décennie de ce grand écrivain néerlandais, nous avons choisi de publier cet ample recueil telle une traversée de son oeuvre poétique des années 1960 à nos jours. Ainsi nous est-il offert de redécouvrir encore et toujours cet infatigable voyageur de l'âme à travers ce pan inédit en français du travail de toute une vie.

  • Psaumes

    Said

    Auteur de ces Psaumes, SAID s'inscrit dans une triple tradition : la Bible, la poésie persane et la poésie allemande. Il y interpelle Dieu, un dieu, tour à tour père, frère, ami, voisin, confident, dans de courtes prières poétiques - celles d'un incrédule qui croit en l'utopie d'un monde qui ne doit pas rester comme il est. Iranien exilé en Allemagne depuis 1965, SAID y est devenu l'un de ses plus grands poètes vivants.

  • Une centaine de poèmes, sélectionnés par Nina Berberova avant sa mort, précédés d'extraits de son autobiographie

  • Réunissant toute la poésie publiée ''Henry Bauchau ainsi que ses dernières compositions inédites, l'édition complète, revue et corrigée, et aussi définitive que possible de son oeuvre poétique.

  • Un recueil de poèmes marqué par la recherche de résonances très pures, qui s'applique à calligraphier les profonds liens d'empathie de l'écrivain et psychanalyste avec la souffrance des autres.

empty