Simone Korff-Sausse

  • Cet ouvrage est entièrement consacré à la subjectivité de la personne handicapée. Que peut dire la personne handicapée de son expérience singulière, en partant de l'hypothèse que toute personne humaine, aussi démunie soit-elle, a quelque chose à dire de sa position subjective ? Encore faut-il l'entendre... Peu de publications font place à cette dimension qui implique d'interroger les places respectives du Soi et de l'Autre. Car la question de la subjectivité engage celle de l'identification. Comment s'identifier à une personne qui paraît si différente ? Si loin de notre expérience quotidienne et de nos certitudes perceptives, de nos éprouvés corporels ? Bref de nos présupposés inquestionnés ? Qu'avons-nous en commun ? Malgré les conséquences invalidantes et l'impact de la réalité traumatique et traumatisante, les personnes atteintes d'un handicap ont quelque chose à dire et nous avons quelque chose à entendre. Simone Korff-Sausse est psychanalyste et maître de conférence à l'université Paris 7 (CEPP). Albert Ciccone est psychanalyste et professeur à l'université Lyon 2 (CRPPC). Sylvain Missonnier est psychanalyste et maître de conférences à l'université Paris 10 (LASI). Roger Salbreux est pédopsychiatre (ANECAMPS, AIRHM, Conseil national du handicap). Régine Scelles est psychologue clinicienne et professeur à l'université de Rouen (PRIS).

  • Ça bouge dans le monde du handicap ! Avec la loi de 2005, l'intégration des enfants porteurs de handicaps est obligatoire dans les lieux d'accueil (crèches, écoles) proches de leur domicile. Pourtant, en pratique, rares sont ceux qui peuvent profiter de ces dispositions. A la maison Dagobert, cela fait 15 ans qu'un tiers des enfants accueillis présente un handicap quelle qu'en soit la gravité. Dans ce lieu, l'enfant n'a pas à fournir de preuve de son adaptabilité, les parents épuisés peuvent confier leur enfant sans avoir à expliquer, justifier, raconter ; les équipes spécialisées peuvent adresser des enfants sur un simple coup de téléphone, sans dossier à remplir, sans réunions préparatoires. Les auteurs présentent et analysent cette expérience originale, riche d'enseignements applicables dans d'autres institutions, dans d'autres secteurs que la petite enfance. Elles montrent dans quelles conditions cette utopie humaniste peut être réalisable et vécue au quotidien. Une réédition particulièrement actuelle. Cécile Herrou a créé et dirige la halte-garderie La maison Dagobert (1992), le jardin d'enfants L'école Gulliver (1998) et la structure multi-accueil La caverne d'Ali Baba (2006) dans le cadre de l'association pour l'accueil de tous les enfants. Simone Korff-Sausse est psychanalyste.

  • L'identité de la personne en situation de handicap se situe souvent dans un entre-deux : ni valide ni handicapée, ni inclue ni exclue, ni pareille ni semblable. Ces personnes sont « au seuil de », dans un espace de liminalité. Entre normalité et anormalité, entre institutions spécialisées et milieu ordinaire, entre performance et déficience, elles cherchent une place dans la société, dans la famille, à l'école ou dans les milieux du travail, sans toujours la trouver. Dans les situations cliniques, ces difficultés induisent des effets transférentiels spécifiques et soulèvent des réactions contre-transférentielles particulières chez les professionnels.

    Pourtant, sur la question de l'identité, les personnes handicapées peuvent être considérées comme des pionniers ou des précurseurs. Par rapport aux catégories et espaces qui leur sont proposés - ou assignés - par l'autre, elles sont amenées à créer des modalités d'existence d'une grande richesse, et à explorer ainsi des terrains de l'identité inédits, aux marges, insolites. En principe déficitaires et démunies, elles nous enseignent sur les processus complexes de construction et d'évolution identitaires, ce qui constitue un apport précieux pour les groupes réduits (familles) ou élargis (société) auxquels elles appartiennent.

    Ce livre est issu du 11e séminaire interuniversitaire international sur la clinique du handicap (SIICLHA).

empty