Religion & Esotérisme

  • La souffrance est une réalité à laquelle nous sommes tous confrontés. Comment faire face ?
    Comment lui donner un sens ?
    Voici un chemin pour passer d'une souffrance subie à une souffrance offerte, et de l'offrande de nos souffrances à celle de nos vies. Pour devenir d'authentiques disciples du Christ.
    Au sein des épreuves, nous apprenons ainsi à transformer le mal de la souffrance en bien spirituel, en nous unissant
    à Jésus et à son oeuvre de Rédemption. Un chemin de confiance et d'espérance !

  • Les textes du taoïsme ancien ne dissertent pas dans l'abstrait du corps humain. Sous la forme de fictions et de fables, ils mettent en scène ses usages possibles, ses ressorts et ses ressources : un ancien condamné, amputé d'un pied pour ses crimes, rudoie le Premier ministre au sortir de leur cours de méditation, et lui en remontrer sur la notion de vertu. Un ermite malicieux rembarre un aspirant à la sagesse, en se piquant de refuser les « gueules cassées » produite en série par l'éducation confucéenne. Le maussade et concupiscent seigneur de Wei retrouve soudain le sourire à l'écoute des propos d'un reclus des montagnes, venu l'entretenir de chiens et de chevaux galopant librement « dans les steppes du non-être ». Les prouesses de l'archer Lié-tseu sont réduites à rien par Comte Obscur, qui lui enseigne « le tir du non-archer ». On voit défiler dans les premiers écrits taoïstes, le Tchouang-tseu et le Lié-tseu, les figures les plus admirées et les plus détestées de la société chinoise, du gentleman plein de prestance, rompu aux civilités d'apparat, jusqu'au paria hideux et querelleur. Comment l'éthos taoïste parvient-il à discourir du sage en se dispensant de notions morales, en pensant la sagesse comme un régime de puissance, en l'associant à l'ampleur de l'espace, au travail de l'imagination, à l'oeuvre du Ciel ? Par une apparence de paradoxe, ce sont les corps infirmes, les créatures informes, les êtres les plus infâmes qui jouissent d'une affinité de fond avec le Tao, le Principe qui régit le cours des êtres et des choses.

  • Depuis 2004, date du premier colloque consacré aux événements de 1947, les réflexions sur l'originalité et la portée des grâces de L'Île-Bouchard n'ont pas manqué. Ce livre en est une preuve supplémentaire.

  • Récit historique. A douze siècles de distance, l'histoire d'un des pères fondateurs de l'Europe. L'épopée de l'évangélisation de l'Europe, de Charles Martel à Pépin le Bref.

  • OEuvre monumentale, parue de 1932 à 1995, voici donc Le Dictionnaire de Spiritualité enfin publié intégralement de A jusqu'à Z, avec un index particulièrement utile. A beaucoup de points de vue, c'était un défi. Le pari a été tenu. On peut même dire que les fruits dépassent le projet primitif, car très vite les perspectives du début ont été amplifiées et précisées. Dans les années 30, lancer l'idée et assurer la réalisation d'un tel dictionnaire pouvait paraître, face au bloc solide du dogme catholique, une entreprise marginale concernant les techniques de prière, les états mystiques et les divers phénomènes qui parfois les accompagnent... A cette époque, la réflexion chrétienne, encadrée et limitée par une théologie dogmatique, en grande partie déductive et obligatoire, avait besoin d'un nouveau souffle. Voici que la spiritualité, fondée en même temps sur l'expérience et sur la liberté qui président à l'invention des divers chemins conduisant à Dieu, renouvelait toutes les questions... Cette révolution tranquille s'est faite lentement, sans bruit, sans excès. A sa place, avec d'autres éléments similaires, elle a préparé l'éclosion irrésistible de Vatican II ; et aujourd'hui, patiemment, elle aide à bien comprendre l'originalité et le dynamisme de ce concile... Des milliers de collaborateurs, provenant du monde entier et de tous les horizons, ont contribué à faire de ce Dictionnaire ce qu'il est : particulièrement utile à tous ceux qui veulent mieux connaître les auteurs spirituels de divers pays, suivre l'évolution des mentalités, des institutions, des grandes notions fondamentales... et plein d'intérêt pour tous les curieux. Ainsi s'est-il répandu à travers le monde entier et dans tous les milieux.

  • La menace islamiste est-elle un mythe ou une réalité ? Annonce-t-elle un conflit durable entre les civilisations occidentale et islamique ? Les esprits éclairés demandent l'ouverture d'un véritable dialogue et prônent le rapprochement des civilisations. Cela implique de la part de l'Occident, une plus grande ouverture d'esprit et l'abandon d'une islamophobie gratuite, et de la part des pays islamiques de réelles réformes politiques et socioreligieuses, conciliant les relations de l'Islam avec l'Etat et aussi l'Occident.

empty