Romain M

  • "- Tu seras un héros, tu seras général, Gabriele D'Annunzio, Ambassadeur de France - tous ces voyous ne savent pas qui tu es !
    Je crois que jamais un fils n'a haï sa mère autant que moi, à ce moment-là. Mais, alors que j'essayais de lui expliquer dans un murmure rageur qu'elle me compromettait irrémédiablement aux yeux de l'Armée de l'Air, et que je faisais un nouvel effort pour la pousser derrière le taxi, son visage prit une expression désemparée, ses lèvres se mirent à trembler, et j'entendis une fois de plus la formule intolérable, devenue depuis longtemps classique dans nos rapports : - Alors, tu as honte de ta vieille mère?"

    De sa voix ronde et chaleureuse, Hervé Pierre restitue à merveille l'hommage de Romain Gary à sa mère. Une lecture entre rire et larmes où se succèdent scènes d'amour, d'adieu et de retrouvailles.

    Prix Lire dans le noir 2014 (Sélection Classique)

  • Entre Madame Rosa et Momo, c'est un amour maternel qui ne passerait pas les liens du sang, c'est l'amitié entre les peuples juif et arabe, c'est le poids de l'Histoire allégé par l'appétit de vivre. Le roman se passe à Belleville, vingtième arrondissement de Paris, sixième étage sans ascenseur. Momo a dix ans, peut-être quatorze en réalité. Cela fait beaucoup de chiffres pour un môme qui réinvente le dictionnaire et a le sens de la maxime : Je pense que pour vivre, il faut s'y prendre très jeune, parce qu'après on perd toute sa valeur et personne ne vous fera de cadeaux. Bernadette Lafont et Kamel Belghazi incarnent avec bonheur le couple Madame Rosa-Momo. Dans leur relation, l'humour fait presque oublier la gravité de la situation. Du rire, on passe aux larmes. Un pur moment d'émotion...

  • Pour Ludo le narrateur, l'unique amour de sa vie commence à l'âge de dix ans, en 1930, lorsqu'il aperçoit dans la forêt de sa Normandie natale la petite Lila Bronicka, aristocrate polonaise passant ses vacances avec ses parents. Depuis la mort des siens, le jeune garçon a pour tuteur son oncle Ambroise Fleury dit « le facteur timbré » parce qu'il fabrique de merveilleux cerfs-volants connus dans le monde entier. Doué de l'exceptionnelle mémoire « historique » de tous les siens, fidèle aux valeurs de « l'enseignement public obligatoire », le petit Normand n'oubliera jamais Lila. Il essai de s'en rendre digne, étudie, souffre de jalousie à cause du bel Allemand Hans von Schwede, devient le secrétaire du comte Bronicki avant le départ de la famille en Pologne, où il les rejoint au mois de juin 1939, juste avant l'explosion de la Seconde Guerre mondiale qui l'oblige à rentrer en France.
    Alors la séparation commence pour les très jeunes amants... Pour traverser les épreuves, défendre son pays et les valeurs humaines, pour retrouver son amour, Ludo sera toujours soutenu par l'image des grands cerfs-volants, leur symbole d'audace, de poésie et de liberté inscrit dans le ciel.

  • Une aventure rocambolesque et hilarante aux quatre coins de l'Europe et dans la Libye post-Kadhafiste, une histoire d'amour plus pétillante que le Coca-Cola, mais aussi le reflet d'une terrible réalité : le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle.
    © et (P) Audiolib, 2014
    © le dilettante, 2013
    © DR le dilettante, 2013 - © D Soraya_librededroits
    Durée : 5 h 42 min

  • "Lorsqu'on a besoin d'étreinte pour être comblé dans ses lacunes, autour des épaules surtout, et dans le creux des reins, et que vous prenez trop conscience des deux bras qui vous manquent, un python de deux mètres vingt fait merveille. Gros-Câlin est capable de m'étreindre ainsi pendant des heures et des heures."
    Gros-Câlin paraît au Mercure de France en 1974. Il met en scène un employé de bureau qui, à défaut de trouver l'amour chez ses contemporains, s'éprend d'un python. L'auteur de ce premier roman, fable émouvante sur la solitude de l'homme moderne, est un certain Émile Ajar. On apprendra plus tard que derrière ce nom se cache le célèbre Romain Gary.
    L'histoire loufoque et touchante de Monsieur Cousin et de son python est racontée avec humour et tendresse par Jacques Gamblin. Un régal absolu !

  • Durant la canicule de l’été 1961, un officier de police de la grande ville est dépêché à P., petit village perdu dans lequel on vient de faire une macabre découverte : Joël, 16 ans, a été retrouvé découpé en morceaux dans une des cuves de l’usine de confiture. Accueilli par le garde champêtre, auto-désigné comme la « police des fleurs, des arbres et des forêts », l’officier citadin débarque alors qu’une tempête vient de couper le réseau téléphonique. Pour compliquer l’affaire, l’autopsie a déjà été pratiquée par le généraliste-vétérinaire improvisé légiste, et la victime est enterrée.
    Insolite et surprenante, cette enquête littéraire jubilatoire de Romain Puértolas déjoue tous les codes.
    © Éditions Albin Michel, 2019
    © et (P) Audiolib, 2019
    /> Durée : 7h00

  • Le jour où Éva doit se rendre à Marrakech pour ramener Zahera, une petite fille gravement malade qu'elle vient juste d'adopter, un volcan se réveille en Islande et paralyse le trafic aérien européen empêchant tout avion de décoller. L'amour d'une mère est-il assez fort pour déplacer les nuages ?
    Après L'extraordinaire voyage du fakir ..., Romain Puértolas revient avec un nouveau conte de fées moderne, un message d'amour universel.
    © le dilettante, 2015
    © et (P) Audiolib, 2015
    © Romain Puértolas
    Durée : 6 h 04 min

  • Rappelez-vous l'épisode précédent : L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea ; soit Ajatashatru Lavash Patel et un soubresautant tour du monde emboîté dans une armoire Ikea qui l'avait vu, par avion ou par cargo, transbahuté d'Angleterre en Espagne et de Tripoli à Paris. Nous avions laissé l'homme coulant les plus doux des jours avec Marie Rivière, la dame de son coeur et écoulant par palettes entières le récit de sa déménageante saga. Notre héros macère dans l'aisance avec la volupté d'un cornichon dans la saumure et se confit dans le plus gras bien-être, son éditeur retoque son second opus, lisse à l'excès et bien bouffi de consensualité. Pour la faire brève, notre fakir est devenu mou du clou, glabre du sabre et son tapis de braises vire à la moquette haute laine. Réagissez mon bon ! Et notre Patel de repartir à la reconquête de soi. Cap sur la Suède pour rencontrer Dieu lui-même, l'Allah de la clé Allen, le maître d'Ikea, et se fournir en Kisifrøtsipik, la Rolls du tapis à clous.
    Romain Puértolas, en digne fils de Jules Verne et parfait gendre d'Alexandre Dumas, réaffirme cette vérité d'évidence : le monde n'est qu'une commode Ikea, pleine de fausses portes et de doubles fonds, et que l'on n'assemblera jamais !
    Quand le succès arrive, comment retrouver le désir de repartir à l'aventure ? La suite magnifique d'un voyage sans fin qui mène à soi sous la plume baroque et éruptive de Romain Puértolas.
    La suite du succès phénoménal de 2013 ! Pour fuir son existence bourgeoise, le fakir part acheter un lit à clous au pays d'Ikea, une odyssée rocambolesque, interprétée par Dominique Pinon.
    © le dilettante
    (C) et (P) Audiolib, 2018
    Durée : 6h07

  • Pour la première fois sont proposées au public, ensemble, deux des plus célèbres comédies de Jules Romains, Knock ou le triomphe de la médecine et M. Le Trouhadec saisi par la débauche, interprétées par l'auteur lui-même, qui réussit la prouesse de travestir sa voix pour donner vie à ses personnages.
    Ce véritable enregistrement historique, que nous présente Olivier Rony (Succession Jules Romains), permet de redécouvrir de manière jubilatoire ces oeuvres majeures de notre patrimoine théâtral.
    "Pour un auteur, donner à haute voix la lecture d'une de ses oeuvres est l'achèvement naturel de son travail. C'est aussi une épreuve d'authenticité."
    Jules ROMAINS
    "(...) Jules Romains illustre une race de créateurs méprisée par les cuistres. Il est un de ces parias sur l'épaule duquel les critiques dits sérieux gravent au fer rouge la marque d'infamie la plus indélébile : celle de la dérision, ou pire encore, du silence. Il est un humoriste, un prince de l'humour, infiniment supérieur à Alphonse Allais.(Nouvelle Revue des Deux Mondes, octobre 1972)."
    Paul Guth - 1972
    L'auteur de Le Trouhadec est un des très grands auteurs comiques de la première moitié du XXe siècle. Et pourtant, il y avait de la concurrence ! Il y avait Georges Feydeau, Courteline, Alphonse Allais, Tristan Bernard, Sacha Guitry. Par un coup de maître, avec Knock, il se détache du peloton de tête (...) Un autre grand type créé par Jules Romains est Monsieur Le Trouhadec. Ce membre de l'Institut, un peu gâteux (il en existait encore aux environs de 1930), a prodigieusement amusé son auteur (...) Si on ajoute quatre ou cinq chefs-d'oeuvre indiscutables qu'il a donné au théâtre français, le parfum toujours poétique, subtil et parfois sarcastique de ses petites en un acte qui font la nique à celles de Becque, on n'a qu'une constatation à faire : le poète comique Jules Romains a du génie. Et n'oubliez pas que cet éloge vient d'un homme qui écrit lui aussi des comédies !"
    (Nouvelle Revue des Deux Mondes, octobre 1972). Marcel Achard, de l'Académie française - 1972

  • "Les Hommes de bonne volonté, parus de 1932 à 1946, constituent l'oeuvre majeure de Jules Romains. Cette fresque en vingt-sept volumes, dont l'action s'étend de 1908 à 1933, propose une vaste mise en scène du premier quart du vingtième siècle secoué par la guerre de 1914 et par les bouleversements sociaux qui l'ont précédée et suivie. Une multitude de personnages, issus de toutes les classes sociales, de "bonnes" comme de "mauvaises" volontés sont là, recréés avec un souffle étonnant par un romancier parfaitement maître de son métier. Cet événement éditorial, dont les précédents s'appelleraient La Comédie humaine ou Les Rougon-Macquart, trouva ensuite un prolongement exceptionnel grâce aux enregistrements - restés inédits jusqu'à aujourd'hui - que Jules Romains fit pour la radio en 1952. Il parvint en effet, après un minutieux travail de sélection, à condenser et à présenter en vingt-sept lectures - autant que de volumes de l'oeuvre et réunies ici en quatorze disques - l'essentiel de son roman. C'est donc avec le plus vif plaisir que l'on suivra Jules Romains, tour à tour narrateur, acteur, reproduisant leurs dialogues, plongeant lui-même dans les Hommes de bonne volonté pour en extraire les plus belles pages, qu'il interprète avec une présence, une chaleur et une vérité remarquables. Une grande oeuvre, devenue un monument sonore."
    Patrick Frémeaux et Olivier Rony

  • "Les Hommes de bonne volonté, parus de 1932 à 1946, constituent l'oeuvre majeure de Jules Romains. Cette fresque en vingt-sept volumes, dont l'action s'étend de 1908 à 1933, propose une vaste mise en scène du premier quart du vingtième siècle secoué par la guerre de 1914 et par les bouleversements sociaux qui l'ont précédée et suivie. Une multitude de personnages, issus de toutes les classes sociales, de "bonnes" comme de "mauvaises" volontés sont là, recréés avec un souffle étonnant par un romancier parfaitement maître de son métier. Cet événement éditorial, dont les précédents s'appelleraient La Comédie humaine ou Les Rougon-Macquart, trouva ensuite un prolongement exceptionnel grâce aux enregistrements - restés inédits jusqu'à aujourd'hui - que Jules Romains fit pour la radio en 1952. Il parvint en effet, après un minutieux travail de sélection, à condenser et à présenter en vingt-sept lectures - autant que de volumes de l'oeuvre et réunies ici en quatorze disques - l'essentiel de son roman. C'est donc avec le plus vif plaisir que l'on suivra Jules Romains, tour à tour narrateur, acteur, reproduisant leurs dialogues, plongeant lui-même dans les Hommes de bonne volonté pour en extraire les plus belles pages, qu'il interprète avec une présence, une chaleur et une vérité remarquables. Une grande oeuvre, devenue un monument sonore."
    Patrick Frémeaux et Olivier Rony

  • "Les Hommes de bonne volonté, parus de 1932 à 1946, constituent l'oeuvre majeure de Jules Romains. Cette fresque en vingt-sept volumes, dont l'action s'étend de 1908 à 1933, propose une vaste mise en scène du premier quart du vingtième siècle secoué par la guerre de 1914 et par les bouleversements sociaux qui l'ont précédée et suivie. Une multitude de personnages, issus de toutes les classes sociales, de "bonnes" comme de "mauvaises" volontés sont là, recréés avec un souffle étonnant par un romancier parfaitement maître de son métier. Cet événement éditorial, dont les précédents s'appelleraient La Comédie humaine ou Les Rougon-Macquart, trouva ensuite un prolongement exceptionnel grâce aux enregistrements - restés inédits jusqu'à aujourd'hui - que Jules Romains fit pour la radio en 1952. Il parvint en effet, après un minutieux travail de sélection, à condenser et à présenter en vingt-sept lectures - autant que de volumes de l'oeuvre et réunies ici en quatorze disques - l'essentiel de son roman. C'est donc avec le plus vif plaisir que l'on suivra Jules Romains, tour à tour narrateur, acteur, reproduisant leurs dialogues, plongeant lui-même dans les Hommes de bonne volonté pour en extraire les plus belles pages, qu'il interprète avec une présence, une chaleur et une vérité remarquables. Une grande oeuvre, devenue un monument sonore."
    Patrick Frémeaux et Olivier Rony

empty