Presses de Sciences Po

  • 2e édition mise à jour et augmentée
    Transition écologique, clivages sociaux, inégalités entre les territoires, métropolisation, mobilisations citoyennes, territorialisation, transformations de l'État... Ces phénomènes qui affectent les villes et régions du monde intéressent et désorientent de nombreux acteurs et observateurs de l'action publique.
    Conçu dans une logique pluridisciplinaire, exhaustif et didactique, ce dictionnaire offre un point de vue original sur les dynamiques territoriales contemporaines et sur les notions clés qui servent à les appréhender. Son index thématique et les références bibliographiques permettent de saisir les sujets dans leur globalité, de comprendre leurs interactions et de prolonger leur étude. Véritable outil d'analyse et d'aide à la décision, il met un savoir clair à la disposition de tous : chercheurs, élus et collaborateurs politiques, acteurs de l'action publique dans les territoires, étudiants et candidats aux concours de la fonction publique.
    Conçue et dirigée par Romain Pasquier (CNRS/Sciences Po Rennes), Sébastien Guigner (Centre Émile Durkheim/Sciences Po Bordeaux) et Alistair Cole (Hong Kong Baptist University), cette nouvelle édition réunit les contributions d'une centaine d'universitaires et de praticiens.

  • « On est la dernière personne à pouvoir les aider quand ils sont sur la table. » Ainsi une jeune légiste rencontrée dans cet ouvrage résume-t-elle sa vocation pour « la médico-légale ».
    Au terme d'une enquête singulière, menée pendant quatre ans au coeur du dispositif médico-légal français, l'auteur lève le voile sur un métier popularisé par les séries policières et pourtant méconnu. Il nous entraîne dans le quotidien de ces « blouses blanches » dont le rôle est de transformer les corps des victimes, vivantes ou mortes, en preuves judiciaires.
    Nous les suivons dans les salles d'autopsie où ils tentent de percer les secrets des cadavres, dans les cabinets médicaux où ils examinent les plaignants pour évaluer le degré de violence subie, et jusqu'aux tribunaux où les magistrats du parquet se saisissent de leur expertise. Nous écoutons leurs récits pour comprendre ce qui les a conduits, dans leur parcours personnel et professionnel, à exercer aux confi ns de la médecine et du droit une activité qui fait souvent d'eux de véritables juges en matière de faits de violence.
    Romain Juston Morival est maître de conférences en sociologie à l'Université de Rouen-Normandie, membre du Laboratoire DySoLab et chercheur affilié au Centre d'études de l'emploi et du travail.

    Romain Juston Morival, sociologue, est depuis 2019 chercheur affilié au Centre d'études de l'emploi et du travail, et maître de conférences en sociologie à l'Université de Rouen Normandie (Laboratoire DySoLab-IRIHS).

  • Pour devenir un acteur économique de premier plan et ne plus se limiter au rôle d'« atelier du monde », la Chine oriente sa croissance vers les technologies de pointe et la création d'un vaste tissu de PME. Ses investissements récents dans le domaine des

  • "Les processus de décentralisation, de dévolution et de fédéralisation se poursuivent partout en Europe. La France « une et indivisible », façonnée par le centralisme jacobin, n'échappe pas à cette évolution, sous l'effet conjugué de la réforme de l'État, du regain des identités territoriales et de la part croissante des régions et des métropoles dans le développement économique.

    Cet ouvrage propose une nouvelle sociologie du fait régional à partir des notions clés de pouvoir, de mobilisations sociales, de coalitions, de jeux multiniveaux ou d'instruments de gouvernement. Il analyse les mutations de la gouvernance publique à l'échelle des territoires, auxquels la mondialisation et l'intégration européenne fournissent de nouvelles ressources politiques.

    Il offre enfin une perspective inédite sur la France contemporaine, celle d'une nation différenciée, composite, où les acteurs locaux jouent un rôle grandissant dans la régulation publique ; où le pouvoir régional redessine la figure d'une République à la croisée des chemins.

    Une synthèse attendue, qui s'adresse autant aux étudiants et enseignants qu'aux lobbyistes, fonctionnaires territoriaux et organismes de formation."

  • Près de 13 millions d'hectares de forêts tropicales sont détruits chaque année, entre bassin amazonien, Afrique centrale et Asie du Sud-Est. Ce phénomène a de mulitples causes, dont la plus alarmante est l'expansion agricole.
    Plusieurs instruments dits de marché, dont REDD+, ont été élaborés, notamment dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, pour enrayer la déforestation : marchés carbone, paiements pour services environnementaux, etc.Mais sont-ils assez innovants et compétitifs?

  • L'émeute, parce qu'elle introduit une rupture dans le fonctionnement de la société, est perçue comme extérieure à la culture et aux traditions nationales ; le fait que ceux qui y participent soient souvent d'origine immigrée suscite des débats sur les critères culturels, ethniques ou raciaux d'intégration.
    La Grande-Bretagne, depuis longtemps confrontée à des épisodes de tensions urbaines, a développé dès les années 1980 une réflexion axée sur le multiculturalisme, la lutte contre la discrimination raciale et contre la sous-représentation politique des minorités. Ces approches ont abouti, dans la décennie suivante, à des politiques ambitieuses contre la discrimination raciale dans la police.
    Les idées de citoyenneté, de valeurs communes, et la notion de community cohesion du New Labour de Tony Blair les ont éclipsées après la vague de d'émeutes de 2001. Mais le multiculturalisme continue d'inspirer nombre de politiques outre-manche et d'animer un vif débat.
    Un essai éclairant,dans un contexte européen où le multiculturalisme tend à s'effacer au profit d''un "néo-assimilationniste", notamment en France où statistiques ethniques et sous-représentations des minorités restent sujets à polémique.

  • L'Union de défense des commerçants et artisans (UDCA) naît dans le département du Lot en 1953 avant d'étendre son organisation l'ensemble de la France. D'abord antifiscale, l'action du mouvement Poujade évolue rapidement, pour revtir un caractre politique partir du mois de mars 1955, quand sont créées des unions parallles visant rassembler toutes les catégories sociales, dans la perspective d'une transformation institutionnelle majeure. Cinquante-deux députés poujadistes entrent au Palais-Bourbon lors des élections législatives du 2 janvier 1956.
    L'histoire du poujadisme (de sa naissance en 1953 sa transformation sous la Cinquime République en un groupuscule luttant par des voies légales en faveur de l'Algérie française, jusqu' sa complte marginalisation au temps de l'OAS) est l'occasion de mettre jour certains mécanismes du fonctionnement de l'appareil d'Etat de 1953 1962. Elle permet de donner des éclairages nouveaux sur la crise politique qui met fin la Quatrime République, sur la guerre d'Algérie et sur l'antigaullisme de droite au début de la Cinquime République.

empty