Flammarion

  • Ah, nos chers, nos adorables petits !Effet de groupe ? Besoin de s'affirmer ? Désir de briller devant les autres ? Pourquoi, sitôt endossés leurs habits d'élèves, se transforment-ils en chenapans ?La plupart du temps, les professeurs, à l'infinie patience, supportent. Mais, parfois, ils craquent et dégainent la seule arme autorisée au collège : le stylo. Ou attendent d'être chez eux afin d'utiliser la grosse artillerie : le clavier. Dans les deux cas, ils constatent, exposent, révèlent, relatent, dénoncent les faits amusants, surprenants, singuliers, décourageants, récurrents, ahurissants qui rythment leur quotidien...

  • Marine Le Pen sourit. Le nouveau visage du Front national, c´est le sien. Ce sourire masque une ambition folle : arriver au pouvoir, en brisant la droite et en prenant sa place.
    La diabolisation a vécu. Lors de ses passages à la télévision, l´audience est assurée. On l´appelle simplement « Marine », et cela paraît presque normal. Mais derrière les apparences d´une héritière « moderne », se cache une militante aguerrie, une dure à cuire qui ne renie pas les idées du FN.
    Ce livre dévoile les secrets de son ascension. Il raconte des épisodes souterrains et inédits de sa prise de pouvoir et décrypte sa stratégie méthodique pour implanter des réseaux. Il aborde enfin le lien singulier qui l´unit à son père, Jean-Marie Le Pen.
    Une enquête menée dans les coulisses du parti, grâce aux témoignages, aux confidences de ses dirigeants et à des anecdotes de première main.

  • Jallez et Jerphanion, les camarades de promotion de l'École normale ; Gurau, le député idéaliste ; le criminel Quinette ; Louis Bastide, l'enfant de Montmartre ; le marquis de Saint-Papoul ou encore le chien Macaire... Ces individus d'une diversité passionnante peuplent la multitude dont Jules Romains nous raconte la vie dans Les Hommes de bonne volonté. Ce roman-fleuve est aux dires de l'auteur même son oeuvre majeure. Par ses dimensions, bien sûr : vingt-sept volumes déroulant une fresque d'un quart de siècle, du 6 octobre 1908 au 7 octobre 1933. Mais aussi par son dessein grandiose, puisque Jules Romains a l'ambition d'y exprimer « dans le mouvement et la multiplicité, dans le détail et le devenir, [sa] vision du monde moderne ». Une vision « unanimiste » qui prend la société comme sujet, avec sa diversité de destinées individuelles, s'entrecroisant parfois, mais s'ignorant le plus souvent. Chaque personnage mène ainsi sa propre aventure, qui se fond sans cesse dans la grande Histoire, avec Verdun comme point culminant du roman. Mais, face aux désastres qui ébranleront cette génération, Jules Romains veut croire qu'il subsiste encore des Hommes de bonne volonté. Ce volume contient : - Les Superbes ; - Les Humbles ; - Recherche d'une Église.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Jallez et Jerphanion, les camarades de promotion de l'École normale ; Gurau, le député idéaliste ; le criminel Quinette ; Louis Bastide, l'enfant de Montmartre ; le marquis de Saint-Papoul ou encore le chien Macaire... Ces individus d'une diversité passionnante peuplent la multitude dont Jules Romains nous raconte la vie dans Les Hommes de bonne volonté. Ce roman-fleuve est aux dires de l'auteur même son oeuvre majeure. Par ses dimensions, bien sûr : vingt-sept volumes déroulant une fresque d'un quart de siècle, du 6 octobre 1908 au 7 octobre 1933. Mais aussi par son dessein grandiose, puisque Jules Romains a l'ambition d'y exprimer « dans le mouvement et la multiplicité, dans le détail et le devenir, [sa] vision du monde moderne ». Une vision « unanimiste » qui prend la société comme sujet, avec sa diversité de destinées individuelles, s'entrecroisant parfois, mais s'ignorant le plus souvent. Chaque personnage mène ainsi sa propre aventure, qui se fond sans cesse dans la grande Histoire, avec Verdun comme point culminant du roman. Mais, face aux désastres qui ébranleront cette génération, Jules Romains veut croire qu'il subsiste encore des Hommes de bonne volonté. Ce volume contient : Le 6 octobre - Crime de Quinette - Les Amours enfantines - Éros de Paris.

  • Jallez et Jerphanion, les camarades de promotion de l'École normale ; Gurau, le député idéaliste ; le criminel Quinette ; Louis Bastide, l'enfant de Montmartre ; le marquis de Saint-Papoul ou encore le chien Macaire... Ces individus d'une diversité passionnante peuplent la multitude dont Jules Romains nous raconte la vie dans Les Hommes de bonne volonté. Ce roman-fleuve est aux dires de l'auteur même son oeuvre majeure. Par ses dimensions, bien sûr : vingt-sept volumes déroulant une fresque d'un quart de siècle, du 6 octobre 1908 au 7 octobre 1933. Mais aussi par son dessein grandiose, puisque Jules Romains a l'ambition d'y exprimer « dans le mouvement et la multiplicité, dans le détail et le devenir, [sa] vision du monde moderne ». Une vision « unanimiste » qui prend la société comme sujet, avec sa diversité de destinées individuelles, s'entrecroisant parfois, mais s'ignorant le plus souvent. Chaque personnage mène ainsi sa propre aventure, qui se fond sans cesse dans la grande Histoire, avec Verdun comme point culminant du roman. Mais, face aux désastres qui ébranleront cette génération, Jules Romains veut croire qu'il subsiste encore des Hommes de bonne volonté. Ce volume contient : - Province ; - Montée des périls ; - Les Pouvoirs.

  • Jallez et Jerphanion, les camarades de promotion de l'École normale ; Gurau, le député idéaliste ; le criminel Quinette ; Louis Bastide, l'enfant de Montmartre ; le marquis de Saint-Papoul ou encore le chien Macaire... Ces individus d'une diversité passionnante peuplent la multitude dont Jules Romains nous raconte la vie dans Les Hommes de bonne volonté. Ce roman-fleuve est aux dires de l'auteur même son oeuvre majeure. Par ses dimensions, bien sûr : vingt-sept volumes déroulant une fresque d'un quart de siècle, du 6 octobre 1908 au 7 octobre 1933. Mais aussi par son dessein grandiose, puisque Jules Romains a l'ambition d'y exprimer « dans le mouvement et la multiplicité, dans le détail et le devenir, [sa] vision du monde moderne ». Une vision « unanimiste » qui prend la société comme sujet, avec sa diversité de destinées individuelles, s'entrecroisant parfois, mais s'ignorant le plus souvent. Chaque personnage mène ainsi sa propre aventure, qui se fond sans cesse dans la grande Histoire, avec Verdun comme point culminant du roman. Mais, face aux désastres qui ébranleront cette génération, Jules Romains veut croire qu'il subsiste encore des Hommes de bonne volonté. Ce volume contient : - Recours à l'abîme ; - Les Créateurs ; - Mission à Rome.

  • Jallez et Jerphanion, les camarades de promotion de l'École normale ; Gurau, le député idéaliste ; le criminel Quinette ; Louis Bastide, l'enfant de Montmartre ; le marquis de Saint-Papoul ou encore le chien Macaire... Ces individus d'une diversité passionnante peuplent la multitude dont Jules Romains nous raconte la vie dans Les Hommes de bonne volonté. Ce roman-fleuve est aux dires de l'auteur même son oeuvre majeure. Par ses dimensions, bien sûr : vingt-sept volumes déroulant une fresque d'un quart de siècle, du 6 octobre 1908 au 7 octobre 1933. Mais aussi par son dessein grandiose, puisque Jules Romains a l'ambition d'y exprimer « dans le mouvement et la multiplicité, dans le détail et le devenir, [sa] vision du monde moderne ». Une vision « unanimiste » qui prend la société comme sujet, avec sa diversité de destinées individuelles, s'entrecroisant parfois, mais s'ignorant le plus souvent. Chaque personnage mène ainsi sa propre aventure, qui se fond sans cesse dans la grande Histoire, avec Verdun comme point culminant du roman. Mais, face aux désastres qui ébranleront cette génération, Jules Romains veut croire qu'il subsiste encore des Hommes de bonne volonté. Ce volume contient : - Le Drapeau noir ; - Prélude à Verdun ; - Verdun ; - Vorge contre Quinette.

  • Jallez et Jerphanion, les camarades de promotion de l'École normale ; Gurau, le député idéaliste ; le criminel Quinette ; Louis Bastide, l'enfant de Montmartre ; le marquis de Saint-Papoul ou encore le chien Macaire... Ces individus d'une diversité passionnante peuplent la multitude dont Jules Romains nous raconte la vie dans Les Hommes de bonne volonté. Ce roman-fleuve est aux dires de l'auteur même son oeuvre majeure. Par ses dimensions, bien sûr : vingt-sept volumes déroulant une fresque d'un quart de siècle, du 6 octobre 1908 au 7 octobre 1933. Mais aussi par son dessein grandiose, puisque Jules Romains a l'ambition d'y exprimer « dans le mouvement et la multiplicité, dans le détail et le devenir, [sa] vision du monde moderne ». Une vision « unanimiste » qui prend la société comme sujet, avec sa diversité de destinées individuelles, s'entrecroisant parfois, mais s'ignorant le plus souvent. Chaque personnage mène ainsi sa propre aventure, qui se fond sans cesse dans la grande Histoire, avec Verdun comme point culminant du roman. Mais, face aux désastres qui ébranleront cette génération, Jules Romains veut croire qu'il subsiste encore des Hommes de bonne volonté. Ce volume contient : - La Douceur de la vie ; - Cette grande lueur à l'Est ; - Le monde est ton aventure ; - Journées dans la montagne.

  • Jallez et Jerphanion, les camarades de promotion de l'École normale ; Gurau, le député idéaliste ; le criminel Quinette ; Louis Bastide, l'enfant de Montmartre ; le marquis de Saint-Papoul ou encore le chien Macaire... Ces individus d'une diversité passionnante peuplent la multitude dont Jules Romains nous raconte la vie dans Les Hommes de bonne volonté. Ce roman-fleuve est aux dires de l'auteur même son oeuvre majeure. Par ses dimensions, bien sûr : vingt-sept volumes déroulant une fresque d'un quart de siècle, du 6 octobre 1908 au 7 octobre 1933. Mais aussi par son dessein grandiose, puisque Jules Romains a l'ambition d'y exprimer « dans le mouvement et la multiplicité, dans le détail et le devenir, [sa] vision du monde moderne ». Une vision « unanimiste » qui prend la société comme sujet, avec sa diversité de destinées individuelles, s'entrecroisant parfois, mais s'ignorant le plus souvent. Chaque personnage mène ainsi sa propre aventure, qui se fond sans cesse dans la grande Histoire, avec Verdun comme point culminant du roman. Mais, face aux désastres qui ébranleront cette génération, Jules Romains veut croire qu'il subsiste encore des Hommes de bonne volonté. Ce volume contient : - Les Travaux et les Joies ; - Naissance de la bande ; - Comparutions.

  • Jallez et Jerphanion, les camarades de promotion de l'École normale ; Gurau, le député idéaliste ; le criminel Quinette ; Louis Bastide, l'enfant de Montmartre ; le marquis de Saint-Papoul ou encore le chien Macaire... Ces individus d'une diversité passionnante peuplent la multitude dont Jules Romains nous raconte la vie dans Les Hommes de bonne volonté. Ce roman-fleuve est aux dires de l'auteur même son oeuvre majeure. Par ses dimensions, bien sûr : vingt-sept volumes déroulant une fresque d'un quart de siècle, du 6 octobre 1908 au 7 octobre 1933. Mais aussi par son dessein grandiose, puisque Jules Romains a l'ambition d'y exprimer « dans le mouvement et la multiplicité, dans le détail et le devenir, [sa] vision du monde moderne ». Une vision « unanimiste » qui prend la société comme sujet, avec sa diversité de destinées individuelles, s'entrecroisant parfois, mais s'ignorant le plus souvent. Chaque personnage mène ainsi sa propre aventure, qui se fond sans cesse dans la grande Histoire, avec Verdun comme point culminant du roman. Mais, face aux désastres qui ébranleront cette génération, Jules Romains veut croire qu'il subsiste encore des Hommes de bonne volonté. Ce volume contient : - Le tapis magique ; - Françoise ; - Le 7 octobre.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty