FeniXX réédition numérique (Éditions Saint-Michel)

  • Il importe que l'histoire soit bien éclairée et qu'elle repose sur des bases solides ; c'est lorsque l'informateur s'abstient de partialité que les objets muséaux deviennent une résurrection du passé. Parmi les musées du Bénin, trois permettent au visiteur de découvrir l'histoire et les origines des sociétés qui composent aujourd'hui presque toute la nation béninoise : le Musée d'Histoire de Ouidah, le Musée Historique d'Abomey et le Musée Ethnographique de Porto-Novo. A la fin de leur visite, on s'interroge souvent sur le contenu de certains documents historiques, ou sur des informations qui peuvent déformer les faits, par ignorance ou par oubli. Existe-t-il des discontinuités dans l'histoire d'un peuple ? On embarque sur la Côte des Esclaves ou ailleurs en Afrique et on débarque là-bas, aux Amériques. Que de pertes en vies humaines n'a-t-on pas enregistrées au cours de l'histoire. Des royaumes, des empires s'agrandissent ; d'autres se disloquent et disparaissent à la suite de guerres tribales ou de guerres entre empires. L'esclavage, à l'époque moderne, demeure néanmoins un épisode particulièrement interrogateur, surtout pratiqué par des nations de grande civilisation qui inventaient au même moment la démocratie. Ce cahier du voyageur, au sortir du Musée d'Histoire de Ouidah, voudrait susciter la réflexion au sujet des valeurs culturelles, religieuses, historiques et socio-économiques que recèlent les collections.

empty