Bandes dessinées / Comics / Mangas

  • « Je veux être calife à la place du calife » , répète inlassablement Iznogoud.



    Cette formule est l´une des trouvailles les plus célèbres de René Goscinny.

    L´expression est d´ailleurs aujourd´hui passée dans le langage courant.

    Iznogoud voit le jour dans « Les vacances du Petit Nicolas » sous la plume de René Goscinny. Un moniteur de colonie raconte en effet aux enfants l´histoire d´un ignoble vizir qui veut prendre la place du calife !
    René Goscinny et le dessinateur Jean Tabary créent en 1962 le personnage d´Iznogoud. Initialement, la série s´intitule « Les aventures du calife Haroun el Poussah » et paraît dans le premier numéro du magazine Record. Mais très vite l´ignoble vizir prend le pas sur le calife et devient le héros titre.


    Le duo signera dix-sept albums.

    En mai 1968, Iznogoud rejoint dans le légendaire magazine Pilote, Astérix et Lucky Luke, les autres personnages de René Goscinny.

    Puis, à partir d´octobre 1974, Iznogoud devient chroniqueur et commente l´actualité dans le Journal du Dimanche.

    Après la disparition de René Goscinny en novembre 1977, Jean Tabary réalise seul les aventures d´Iznogoud.

    En 2011, le dessinateur rejoint son ami scénariste au paradis des humoristes.

    Mais le personnage d´Iznogoud a acquis une notoriété telle qu´il survit à ses créateurs et vivra, animé par d´autres, de nouvelles aventures.

  • « Je veux être calife à la place du calife » , répète inlassablement Iznogoud.



    Cette formule est l´une des trouvailles les plus célèbres de René Goscinny.

    L´expression est d´ailleurs aujourd´hui passée dans le langage courant.

    Iznogoud voit le jour dans « Les vacances du Petit Nicolas » sous la plume de René Goscinny. Un moniteur de colonie raconte en effet aux enfants l´histoire d´un ignoble vizir qui veut prendre la place du calife !
    René Goscinny et le dessinateur Jean Tabary créent en 1962 le personnage d´Iznogoud. Initialement, la série s´intitule « Les aventures du calife Haroun el Poussah » et paraît dans le premier numéro du magazine Record. Mais très vite l´ignoble vizir prend le pas sur le calife et devient le héros titre.


    Le duo signera dix-sept albums.

    En mai 1968, Iznogoud rejoint dans le légendaire magazine Pilote, Astérix et Lucky Luke, les autres personnages de René Goscinny.

    Puis, à partir d´octobre 1974, Iznogoud devient chroniqueur et commente l´actualité dans le Journal du Dimanche.

    Après la disparition de René Goscinny en novembre 1977, Jean Tabary réalise seul les aventures d´Iznogoud.

    En 2011, le dessinateur rejoint son ami scénariste au paradis des humoristes.

    Mais le personnage d´Iznogoud a acquis une notoriété telle qu´il survit à ses créateurs et vivra, animé par d´autres, de nouvelles aventures.

  • « Je veux être calife à la place du calife » , répète inlassablement Iznogoud.



    Cette formule est l´une des trouvailles les plus célèbres de René Goscinny.

    L´expression est d´ailleurs aujourd´hui passée dans le langage courant.

    Iznogoud voit le jour dans « Les vacances du Petit Nicolas » sous la plume de René Goscinny. Un moniteur de colonie raconte en effet aux enfants l´histoire d´un ignoble vizir qui veut prendre la place du calife !
    René Goscinny et le dessinateur Jean Tabary créent en 1962 le personnage d´Iznogoud. Initialement, la série s´intitule « Les aventures du calife Haroun el Poussah » et paraît dans le premier numéro du magazine Record. Mais très vite l´ignoble vizir prend le pas sur le calife et devient le héros titre.


    Le duo signera dix-sept albums.

    En mai 1968, Iznogoud rejoint dans le légendaire magazine Pilote, Astérix et Lucky Luke, les autres personnages de René Goscinny.

    Puis, à partir d´octobre 1974, Iznogoud devient chroniqueur et commente l´actualité dans le Journal du Dimanche.

    Après la disparition de René Goscinny en novembre 1977, Jean Tabary réalise seul les aventures d´Iznogoud.

    En 2011, le dessinateur rejoint son ami scénariste au paradis des humoristes.

    Mais le personnage d´Iznogoud a acquis une notoriété telle qu´il survit à ses créateurs et vivra, animé par d´autres, de nouvelles aventures.

  • « Je veux être calife à la place du calife » , répète inlassablement Iznogoud.



    Cette formule est l´une des trouvailles les plus célèbres de René Goscinny.

    L´expression est d´ailleurs aujourd´hui passée dans le langage courant.

    Iznogoud voit le jour dans « Les vacances du Petit Nicolas » sous la plume de René Goscinny. Un moniteur de colonie raconte en effet aux enfants l´histoire d´un ignoble vizir qui veut prendre la place du calife !
    René Goscinny et le dessinateur Jean Tabary créent en 1962 le personnage d´Iznogoud. Initialement, la série s´intitule « Les aventures du calife Haroun el Poussah » et paraît dans le premier numéro du magazine Record. Mais très vite l´ignoble vizir prend le pas sur le calife et devient le héros titre.


    Le duo signera dix-sept albums.

    En mai 1968, Iznogoud rejoint dans le légendaire magazine Pilote, Astérix et Lucky Luke, les autres personnages de René Goscinny.

    Puis, à partir d´octobre 1974, Iznogoud devient chroniqueur et commente l´actualité dans le Journal du Dimanche.

    Après la disparition de René Goscinny en novembre 1977, Jean Tabary réalise seul les aventures d´Iznogoud.

    En 2011, le dessinateur rejoint son ami scénariste au paradis des humoristes.

    Mais le personnage d´Iznogoud a acquis une notoriété telle qu´il survit à ses créateurs et vivra, animé par d´autres, de nouvelles aventures.

  • « Je veux être calife à la place du calife » , répète inlassablement Iznogoud.



    Cette formule est l´une des trouvailles les plus célèbres de René Goscinny.

    L´expression est d´ailleurs aujourd´hui passée dans le langage courant.

    Iznogoud voit le jour dans « Les vacances du Petit Nicolas » sous la plume de René Goscinny. Un moniteur de colonie raconte en effet aux enfants l´histoire d´un ignoble vizir qui veut prendre la place du calife !
    René Goscinny et le dessinateur Jean Tabary créent en 1962 le personnage d´Iznogoud. Initialement, la série s´intitule « Les aventures du calife Haroun el Poussah » et paraît dans le premier numéro du magazine Record. Mais très vite l´ignoble vizir prend le pas sur le calife et devient le héros titre.


    Le duo signera dix-sept albums.

    En mai 1968, Iznogoud rejoint dans le légendaire magazine Pilote, Astérix et Lucky Luke, les autres personnages de René Goscinny.

    Puis, à partir d´octobre 1974, Iznogoud devient chroniqueur et commente l´actualité dans le Journal du Dimanche.

    Après la disparition de René Goscinny en novembre 1977, Jean Tabary réalise seul les aventures d´Iznogoud.

    En 2011, le dessinateur rejoint son ami scénariste au paradis des humoristes.

    Mais le personnage d´Iznogoud a acquis une notoriété telle qu´il survit à ses créateurs et vivra, animé par d´autres, de nouvelles aventures.

  • Retrouvez une histoire extraite de l'ouvrage "Les récrés du Petit Nicolas".

  • Retrouvez une histoire extraite de l'ouvrage "Le Petit Nicolas et les copains".

  • Retrouvez une histoire extraite de l'ouvrage "Le Petit Nicolas a des ennuis".



  • " Il y a toujours un peu de l'auteur dans un personnage... Pourtant Astérix adore le sanglier, moi, j'ai horreur de ça ! " GOSCINNY


    " Il y a toujours un peu de l'auteur dans un personnage...
    Pourtant Astérix adore le sanglier, moi, j'ai horreur de ça ! "

    Que savons-nous réellement d'Astérix : quel est le secret de la potion magique ? Pourquoi le nom d'Astérix ? Pourquoi des Gaulois ? Quelles ont été les sources d'inspiration de René Goscinny ? Quelle était sa méthode d'écriture ? Comment travaillait-il avec Uderzo ? Comment expliquer ce succès ?
    Voici l'histoire d'Astérix racontée par son co-créateur, René Goscinny, disparu prématurément en 1977. Rassemblées sous forme d'abécédaire, des centaines de citations composent ce " récit " inédit émanant directement de celui qui, un jour, écrivit pour la première fois sur une feuille de papier le nom " ASTÉRIX ".
    Avec son ami dessinateur Albert Uderzo, le génial scénariste ignorait alors qu'il venait de créer un héros planétaire : 350 millions d'albums vendus et plus de 150 traductions.
    Astérix, Baffes, Banquet final, Bing, Calembours, César, Cinéma, Corses, Érotisme, Falbala, Gaulois, Idéfix, Imbéciles, Normands, Obélix, Potion magique, Romains, Sanglier, Toutatis, Vercingétorix... sont quelques-uns des vocables évocateurs de l'univers d'Astérix présentés dans ce volume.

  • Ce personnage immortel parcourt depuis 1947 (44 ans !) l'histoire de l'ouest américain. Il y a rencontré des personnages célèbres (Jesse James, Calamity Jane, Billy the Kid, Sarah Bernhardt...). Lucky Luke est l'homme des missions impossibles, le défenseur des pauvres, des veuves et des orphelins, bref le parfait héros ! Son cheval, Jolly Jumper, est un parfait compagnon de ce "poor lonesome cowboy". Les frères Dalton se dressent perpétuellement sur le chemin de Lucky Luke ce qui permet à ce dernier de les poursuivre continuellement et de les confier à la justice. Autre personnage traditionnel de la série : Rantanplan, le chien le plus bête du farwest qui a vécut de façon autonome 2 albums.

    Lucky Luke est, avec Astérix et Tintin, le plus célèbre personnage de l'histoire de la BD : cette série, accessible à tous, est devenu un mythe grâce à Morris et Goscinny. Ce personnage a fait l'essentiel de sa formidable carrière dans les pages de SPIROU, PILOTE et LE JOURNAL DE LUCKY LUKE. Une exploitation merchandising et audiovisuelle (dont aux États-Unis) a permis d'introduire Lucky Luke auprès d'une très large couche de la population et auprès de plusieurs générations de lecteurs. A noter qu'après la disparition de Goscinny, plusieurs scénaristes ont travaillé sur la série : Vicq, De Groot, Fauche et Léturgie, Lodewijk, Lo Hartog Van Banda et Vidal. L'essentiel des albums se trouvent chez Dupuis et Dargaud., la nouveauté chez Lucky Productions.

  • - 50%

    L'homme qui tire plus vite que son ombreAvec pour seul compagnon son cheval Jolly Jumper, "l'homme qui tire plus vite que son ombre" fait régner l'ordre et la justice dans un Far-West de fantaisie mille fois plus vrai que le vrai. Poursuivant les terribles frères Dalton ou croisant la route de divers personnages historiques, Lucky Luke nous fait découvrir dans la bonne humeur les dessous de la conquête de l'Ouest.

  • Ce personnage immortel parcourt depuis 1947 (44 ans !) l'histoire de l'ouest américain. Il y a rencontré des personnages célèbres (Jesse James, Calamity Jane, Billy the Kid, Sarah Bernhardt...). Lucky Luke est l'homme des missions impossibles, le défenseur des pauvres, des veuves et des orphelins, bref le parfait héros ! Son cheval, Jolly Jumper, est un parfait compagnon de ce "poor lonesome cowboy". Les frères Dalton se dressent perpétuellement sur le chemin de Lucky Luke ce qui permet à ce dernier de les poursuivre continuellement et de les confier à la justice. Autre personnage traditionnel de la série : Rantanplan, le chien le plus bête du farwest qui a vécut de façon autonome 2 albums.

    Lucky Luke est, avec Astérix et Tintin, le plus célèbre personnage de l'histoire de la BD : cette série, accessible à tous, est devenu un mythe grâce à Morris et Goscinny. Ce personnage a fait l'essentiel de sa formidable carrière dans les pages de SPIROU, PILOTE et LE JOURNAL DE LUCKY LUKE. Une exploitation merchandising et audiovisuelle (dont aux États-Unis) a permis d'introduire Lucky Luke auprès d'une très large couche de la population et auprès de plusieurs générations de lecteurs. A noter qu'après la disparition de Goscinny, plusieurs scénaristes ont travaillé sur la série : Vicq, De Groot, Fauche et Léturgie, Lodewijk, Lo Hartog Van Banda et Vidal. L'essentiel des albums se trouvent chez Dupuis et Dargaud., la nouveauté chez Lucky Productions.

  • - 50%

    L'homme qui tire plus vite que son ombreAvec pour seul compagnon son cheval Jolly Jumper, "l'homme qui tire plus vite que son ombre" fait régner l'ordre et la justice dans un Far-West de fantaisie mille fois plus vrai que le vrai. Poursuivant les terribles frères Dalton ou croisant la route de divers personnages historiques, Lucky Luke nous fait découvrir dans la bonne humeur les dessous de la conquête de l'Ouest.

  • Ce personnage immortel parcourt depuis 1947 (44 ans !) l'histoire de l'ouest américain. Il y a rencontré des personnages célèbres (Jesse James, Calamity Jane, Billy the Kid, Sarah Bernhardt...). Lucky Luke est l'homme des missions impossibles, le défenseur des pauvres, des veuves et des orphelins, bref le parfait héros ! Son cheval, Jolly Jumper, est un parfait compagnon de ce "poor lonesome cowboy". Les frères Dalton se dressent perpétuellement sur le chemin de Lucky Luke ce qui permet à ce dernier de les poursuivre continuellement et de les confier à la justice. Autre personnage traditionnel de la série : Rantanplan, le chien le plus bête du farwest qui a vécut de façon autonome 2 albums.

    Lucky Luke est, avec Astérix et Tintin, le plus célèbre personnage de l'histoire de la BD : cette série, accessible à tous, est devenu un mythe grâce à Morris et Goscinny. Ce personnage a fait l'essentiel de sa formidable carrière dans les pages de SPIROU, PILOTE et LE JOURNAL DE LUCKY LUKE. Une exploitation merchandising et audiovisuelle (dont aux États-Unis) a permis d'introduire Lucky Luke auprès d'une très large couche de la population et auprès de plusieurs générations de lecteurs. A noter qu'après la disparition de Goscinny, plusieurs scénaristes ont travaillé sur la série : Vicq, De Groot, Fauche et Léturgie, Lodewijk, Lo Hartog Van Banda et Vidal. L'essentiel des albums se trouvent chez Dupuis et Dargaud., la nouveauté chez Lucky Productions.

  • Savez-vous que le Petit Nicolas est né sous la forme d'une bande dessinée en couleur ?
    IMAV éditions publie pour la première fois en album bd l'intégralité des planches écrites par René Goscinny et dessinées par Sempé.
    Ces planches sont parues entre 1955 et 1956 dans un magazine belge, Le Moustique, auquel collaboraient Sempé et Goscinny.
    Puis ils quittent Le Moustique et, trois ans plus tard, en 1959, ils reprennent Le Petit Nicolas, cette fois-ci sous la forme de récits illustrés. Les histoires paraîssent alors dans Sud-Ouest Dimanche, puis sont éditées en livres et remportent un immense succès.
    Les planches inédites qui sont aujourd'hui publiées dans cet album contiennent tous les ingrédients qui feront le succès du Petit Nicolas.
    Elles se présentent sous la forme de gags en une planche. Dans ses scénarios Goscinny a déjà mis en place les ressorts de la saga et campe les principaux personnages. Sempé représente déjà un Nicolas immédiatement identifiable.
    Cette bande dessinée a déjà la saveur de ce qui fera le succès du personnage, humour et poésie.
    La parution de l'album Le Petit Nicolas, la bande dessinée originale complète cette série imaginée par René Goscinny et Jean-Jacques Sempé.
    Ce trésor retrouvé permet de découvrir la genèse de l'une des oeuvres les plus célèbre de la littérature jeunesse.

  • - 50%

    L'homme qui tire plus vite que son ombreAvec pour seul compagnon son cheval Jolly Jumper, "l'homme qui tire plus vite que son ombre" fait régner l'ordre et la justice dans un Far-West de fantaisie mille fois plus vrai que le vrai. Poursuivant les terribles frères Dalton ou croisant la route de divers personnages historiques, Lucky Luke nous fait découvrir dans la bonne humeur les dessous de la conquête de l'Ouest.

  • - 50%

    L'homme qui tire plus vite que son ombreAvec pour seul compagnon son cheval Jolly Jumper, "l'homme qui tire plus vite que son ombre" fait régner l'ordre et la justice dans un Far-West de fantaisie mille fois plus vrai que le vrai. Poursuivant les terribles frères Dalton ou croisant la route de divers personnages historiques, Lucky Luke nous fait découvrir dans la bonne humeur les dessous de la conquête de l'Ouest.

empty