Rasther Jean

  • Il est américain. Romancier. Il a fui Boston pour de mystérieuses raisons. S'est installé à Venise. Un étrange chien jaune qui semble sorti d'un tableau de Gauguin entraîne l'homme, ce midi-là, jusqu'à un palais que nul ne connaît plus, perdu au fond d'une calle, sur l'île de la Giudecca. C'est le PALAZZO AMADIO. Tout donne à croire qu'il est abandonné, comme victime d'un sortilège. Une femme attend cet homme. Et avec elle, les ombres menaçantes de la déesse Sothis. Un voyage vertigineux dans les méandres de la conscience. Une quête tragique de la beauté et de l'art.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Jean Rasther réside aujourd'hui à Bordeaux, après avoir vécu de longues années en Nouvelle-Calédonie puis en Polynésie française. Ayant fait publier Aux éditions Le Lys bleu un premier roman en 2019, L'Amant d'éternité, puis Les Métamorphoses d'un Vampire, il revient sur la scène avec Palazzo Amadio.

  • Femme(s) Nouv.

    Femme(s)

    Jean Rasther

    Ces nouvelles bouleversantes nous invitent à découvrir le destin de huit femmes dans un voyage où se mêlent féminité du visible et féminin de l'intime. La féminité, c'est le corps, l'apparence, les charmants accessoires de la séduction. Le féminin est au contraire tout intérieur, secret, porteur de fantasmes ou bien d'angoisses. Si le corps est féminité, le féminin est la chair, l'invisible, ce qui palpite doucement sous la peau. C'est aussi le jardin des délices, celui de toutes les sensorialités, ce qui apparaît quand le corps est caressé, entaillé ou coupé, quand il s'offre, suinte, ou saigne.* Les huit femmes de ce recueil désirent, aiment, luttent et souffrent, mais elles sont avant tout vivantes. Ce voyage nous raconte leur histoire.
    (*) Corinne Vera - Entretiens
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Après un premier roman, L'Amant d'éternité, publié en 2019, suivi de deux autres récits à succès : Les Métamorphoses d'un Vampire et Palazzo Amadio, puis une incursion remarquée dans l'univers dramatique avec la pièce de théâtre Casus Belli, Jean Rasther nous offre avec Femme(S) un recueil de huit histoires inoubliables.

  • « Casus belli » est une locution latine signifiant : acte de nature à motiver une déclaration de guerre. Cette pièce de théâtre en cinq tableaux n'est pas simplement une comédie grinçante, un pamphlet qui établirait l'état des lieux clinique de la situation de l'école française aujourd'hui.
    Elle rend hommage avant tout à la noblesse de l'enseignement, à celle de la transmission, à la littérature - le fil d'Ariane de l'intrigue étant une nouvelle de Marguerite Yourcenar, Comment Wang Fô fut sauvé -, et plus modestement aux puissances immortelles de l'Art.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Après un premier roman, L'Amant d'éternité, publié en 2019 aux éditions Le Lys Bleu, suivi de deux autres récits à succès, Les Métamorphoses d'un Vampire ou plus récemment Palazzo Amadio, Jean Rasther réussit un véritable coup de maître dans l'univers dramatique avec une pièce en cinq actes : Casus belli.

  • Une histoire de rencontres virtuelles qui prennent une place énorme dans la vie de ces personnages...
    Il s'agit d'une quête amoureuse, d'un naufrage dans la vénéneuse porosité de deux univers : celui de la réalité qui se plaît à brouiller les pistes et celui que l'on appellera par commodité virtualité ou imaginaire.
    Les personnages les plus importants du récit ce sont deux femmes, indubitablement, & non le narrateur que le destin condamne à l'attente, à une forme d'inertie. Deux héroïnes qui pourraient n'en faire qu'une : la « petite Renarde », Lo, et puis Tina.
    C'est autour d'elles que se dessine la géographie mélancolique de cette errance des sentiments.
    Le roman d'Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince, aura été le point de départ de ce projet d'écriture et L'Amant d'éternité lui rend hommage en maints endroits.
    Savourez l'univers poétique de Jean Rasther et suivez les quêtes amoureuses de ses personnages !
    EXTRAIT
    Une correspondance très dense s'était établie entre eux ; sa plume lui plaisait. Mise en confiance parce qu'il la questionnait, se livrant à peine, attentif par affection à ses confessions égrainées sur le chemin de nuits partagées, il parvenait à la comprendre, comblant les manques, replaçant, avec persévérance & passion, les innombrables piécettes du puzzle de sa vie qu'elle lui offrait. Il n'en perdait aucune, les assemblerait dans l'assourdissant silence de son absence, quand elle l'aurait quitté, afin d'éclairer d'une flamme bleutée les voiles de sa mélancolie.
    S'esquissait au fil des jours le brouillon fragile & délicat d'une vie.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Une rencontre en classe de Première avec un professeur de Français,Alain Praud, aura suffi à faire éclore chez Jean Rasther l'amour de la littérature et le désir de la transmission auprès de ses élèves.
    Et quand son coeur ne vibre pas aux souvenirs des Mers du Sud, il lui arrive de se perdre au bord des canaux de la belle Venise.

empty