Pierre Herbert

  • Les travaux récents sur l'épistolaire réunis dans le présent ouvrage montrent toute la richesse de la lettre. Elle sert à la fois de témoignage, de manuscrit, de carnet ou de journal pour l'auteur qui y puise la source de son oeuvre; elle offre une fenêtre sans pareil sur la pensée et l'atelier de l'écrivain ou de l'artiste.
    Au Québec, les entreprises d'édition de correspondance et les travaux sur l'épistolaire se sont multipliés ces vingt dernières années. Rassemblant dix-neuf spécialistes de l'épistolaire au Québec, ce livre rend compte des percées effectuées dans ce champ de recherche. Comment lit-on l'épistolaire aujourd'hui et comment donne-t-on à lire les lettres d'écrivains et d'artistes ? Du xixe siècle à nos jours, les épistoliers à l'étude (Anne Hébert, Hector de Saint-Denys Garneau, Gabrielle Roy, Jacques Ferron, Louis Dantin et d'autres) invitent à poser ces « nouveaux regards sur nos lettres ».

  • Toucher au cinéma est un recueil de textes (essais, réflexions, carnets, analyses, etc.) et de dessins de Pierre Hébert réalisés au cours des dix dernières années. Certains d'entre eux sont parus dans des revues québécoises (Hors champ, 24 images), ont été prononcés lors de colloques (au Québec et en France) ou ont accompagné desinstallations et des performances. D'autres sont des inédits, des réflexions du cinéaste et animateur sur sa pratique, sur l'évolution de l'image en mouvement, sur le cinéma de ses contemporains (jeunes et vieux) et sur la lecture et relecture de figures totémiques du 7e art (André Bazin, André Martin).

  • Les romans de Jacques Poulin sondent un très petit nombre de questions essentiels : quelle influence exerce sur nous notre enfance ? comment vivre avec l'agressivité qui existe en nous-mêmes et chez les autres ? comment équilibre intérieurement la partie féminine et masculine de notre être ? Enfin, cette interrogation récursive qui recueille toutes les autres : comment aimer ? Chaque roman excave plus profondément les conditions et les limites de l'âme amoureuse, avec toute la simplicité et l'authenticité qu'exige la mise en écriture de cette recherche fondamentale. De Mon cheval pour un royaume (1967) jusqu'à La Tournée d'automne (1993), Jacques Poulain construit patiemment un discours amoureux. On découvrira ainsi, d'une oeuvre à l'autre, l'épanouissement d'une éthique de l'amour, soit une réflexion sur l'art d'aimer, conjuguée à une esthétique, c'est-à-dire la création d'un espace romanesque à ce lien amoureux.


  • Une bible ludique et richement illustrée pour tout comprendre sur le vin !

    Vous ne savez jamais quelle bouteille choisir au restaurant ? Votre caviste a l'air de parler une langue étrangère ? Vous redoutez le moment où on vous demandera votre avis sur un vin ? Vous aimeriez tout simplement en savoir plus ? Ce livre est fait pour vous !
    Ludique et synthétique, Le Vin pour les nullissimes explique sur chaque double page une thématique du monde du vin.

    Qu'est-ce qu'une vigne ? un cépage ? Comment fait-on le vin ? Comment le servir, le déguster et surtout, comment forger son goût ? Quels sont les accords-mets et vin idéaux ? Où se fournir et comment constituer sa cave ?
    Toutes les réponses en images dans ce livre !

  • Tout comprendre rapidement sur le vin, c'est facile !Vous ne savez jamais quelle bouteille choisir au restaurant ? Votre caviste a l'air de parler une langue étrangère ? Vous redoutez le moment où on vous demandera votre avis sur un vin ? Vous aimeriez tout simplement en savoir plus ? Ce livre est fait pour vous !
    Ludique et synthétique,
    Le Vin en un coup d'oeil explique sur chaque double page une thématique du monde du vin.
    Qu'est-ce qu'une vigne ? un cépage ? Comment fait-on le vin ? Comment le servir, le déguster et surtout, comment forger son goût ? Quels sont les accords-mets et vin idéaux ? Où se fournir et comment constituer sa cave ?
    Toutes les réponses en images dans ce livre !

  • acques Poulin a une place à part - non loin de GabrielleRoy ou de Réjean Ducharme - dans le roman québécois contem-porain. Pas bavard, peu prolifique (six livres depuis 1967), Poulinn'encombre pas l'institution littéraire de son personnage, de sesinterventions publiques. Il y est présent par quelques prix, parl'attention de certains critiques1, par la fidélité de ses lecteursdepuisyzmm;; (1969) et surtout les Grandes Marées (1978). «Parjni lesécrivains qui comptent, dans le Québec d'aujourd'hui, JacquesPoulin est probablement celui sur lequel on a écrit le moinsd'articles, d'études, de thèses», notait Gilles Marcotte2 il y aquelques années.

empty