Philippe Nassif

  • Régénération spirituelle: à l'heure où nos courriels se carambolent minute après minute sur nos écrans, comment passer du trop-plein à la plénitude?

  • Ultimes

    Philippe Nassif

    • Allary
    • 5 Novembre 2015

    Ce que les plus grands ont dit juste avant de mourir.
    Expression d'effroi ou d'espoir, trait d'humour ou de stupéfaction, moment d'inconscience ou de saint recueillement, vision prophétique ou brillante idiotie : de Socrate à Proust en passant par Olympe de Gouges ou Van Gogh, leurs ultimes mots disent toujours quelque chose d'un destin ou d'une oeuvre d'exception.
    Et parce qu'ils interrogent notre rapport inquiet à la mort, ils nous touchent profondément. En replaçant chaque citation dans son contexte, Philippe Nassif propose une interprétation de chacune de ces ultimes paroles et révèle leur force inspirante.
    " Ou c'est ce papier peint qui disparaît, ou c'est moi ! " Oscar Wilde
    " C'est un peu tôt ! " Edmond Rostand
    " Je m'en vais quérir le grand peut-être. " François Rabelais
    " Quel ennui ! " Winston Churchill
    " Tirez, tirez nom de Dieu ! " Charles Péguy
    " Maman, vous, rien que vous. " Henri de Toulouse-Lautrec

  • Un formidable hiatus existe aujourd'hui entre l'abondance des ressources matérielles et culturelles et l'humeur noire qui anime les sociétés contemporaines. Les vieilles promesses de libération issues de la pop culture sont-elles dans l'impasse? Puisant à différentes sources de pensée, occidentales et orientales, Philippe Nassif propose une lecture radicalement nouvelle de cette crise. Le centre de nos sociétés n'est plus constitué que par une médiasphère dont le message récurrent est la jouissance immédiate. Les grandes promesses d'une lutte finale pour l'émancipation de tous ont été avalées par l'image et la consommation. Que faire? C'est à une lutte initiale que nous invitent les temps présents : une réforme de soi comme préalable à tout utopie politique.
    Philippe Nassif nous engage donc à une démarche plus intérieure mais aussi plus concrète. Dans cet essai très informé, très audacieux, qui commente aussi bien le destin de la pop culture que les fulgurances des romantiques allemands, et s'appuie avant tout sur l'expérience de la psychanalyse et du tao, il en appelle au désir plus qu'à la jouissance, au corps et au souffle plutôt qu'au pur intellect, à la voie des arts plutôt qu'à de vains slogans politiques. Et à regarder, au lieu de se lamenter éternellement, la part lumineuse de l'époque contemporaine. Là où l'ironie dépressive n'a plus cours et où des vies élevées s'expérimentent.

empty