Philippe Dominique

  • Parler efficacement à la télévision s'apprend comme n'importe quel autre mode spécifique de communication. La communication télévisuelle repose sur des techniques précises, qui nous sont présentées ici.

  • Décidément, les six frères Jean n'en ratent pas une ! Au programme de cette année à Cherbourg : les mystérieux rendez-vous de Jean-A., le nouveau copain ceinture noire de Jean-B., un dimanche de pêche en famille et une fête des Mères que papa n'est pas près d'oublier... Sans compter une nuit passée dans une cabane perchée. Quoi de plus fastoche pour des aventuriers qui n'ont peur de rien... ou presque ?

    Humour, tendresse et cochons pendus pour la célèbre famille des Jean-Quelque-Chose.

  • Papa adore nous prendre en photo avec son appareil tout neuf. Il faut dire qu'il se passe toujours quelque chose chez les Jean ! La colo de ski où cette banane de Jean-B. a franchi le mur du son, l'arrivée dans la famille du seul chien qui ressemble à Sherlock Holmes, la séance de cinéma archi-secrète avec Hélène (mais ça, ça n'est pas dans l'album photo de papa), sans parler de la balade en mer où on a attrapé le scorbut... Un vrai feu d'artifice ! Batailles de chaussettes sales, humour et tendresse sont au rendez-vous pour cette chronique remuante de la fratrie des Jean-Quelque-Chose.

  • Quand on est six frères et qu'on s'appelle Jean-A., Jean-B., Jean-C., Jean-D., Jean-E. et Jean-F., impossible de s'ennuyer un seul instant. Au menu de cet été : un déménagement, des vacances chez papy Jean, un poisson nommé Suppositoire, une ribambelle de cousins aux oreilles décollées... sans oublier bien sûr un mystérieux camembert volant et des parents pas trop coulants. Décidément, ça déménage chez les Jean !
    Après "L'omelette au sucre", retrouvez les aventures d'une famille extravagante et savourez l'humour tendre de Jean-Philippe Arrou-Vignod.
    L'humour et l'énergie de Laurent Stocker servent avec bonheur et émotion cette chronique familiale inspirée de souvenirs d'enfance.

  • Quand on est une famille de six garçons, on ne s'ennuie pas un seul instant ! Jean-A. qui veut toujours être le chef, le club d'agents secrets de Jean-B., Jean-C. qui ne comprend jamais rien, Jean-D., alias Jean-Dégâts, les poissons rouges de Jean-E. et le bébé Jean-F. qui n'arrête pas de pleurer... Sans parler du déménagement ou des cousins Fougasse aux oreilles décollées !

  • Décidément, impossible d'avoir la paix quand on est six garçons qui s'appellent tous Jean-Quelque-Chose. Depuis que Jean-A. veut devenir idole des jeunes, la famille est menacée d'invasion par une espèce inconnue : les filles. Jean-B., lui, s'est promis de ne jamais tomber amoureux. Plutôt finir scout marin ! Mais peut-on échapper à l'âge bête ? Même si papa est très fort comme médecin et maman très organisée, cette année chez les Jean risque bien de faire boum !
      Crise de croissance, pantalons à fleurs et musique pop pour une nouvelle aventure de la famille aux petits oignons !
    Une chronique pleine d'humour et de tendresse.

  • Quand on est une famille de six garçons, on ne s'ennuie pas un seul instant ! Jean-A. qui veut toujours être le chef, le club d'agents secrets de Jean-B., Jean-C. qui ne comprend jamais rien, Jean-D., alias Jean-Dégâts, les poissons rouges de Jean-E. et le bébé Jean-F. qui n'arrête pas de pleurer... Sans parler du déménagement ou des cousins Fougasse aux oreilles décollées !

  • Jean-A., Jean-B, Jean-C., Jean-D., Jean-E., le bébé Jean-F. et leurs parents ont quitté Cherbourg. Les voilà à Toulon pour la rentrée des classes. Une nouvelle école et des nouveaux copains, des poissons rouges nommés Wellington et Zakouski, une voisine alsacienne dure d'oreille qui cuisine un peu trop, un frère amoureux, sans oublier la bande des Castors, voisins de la villa des Jean, qui entendent bien garder leur colline pour eux seuls... C'est un grand bouleversement dans la vie de Jean-B. Heureusement que son père sait tout faire de ses dix doigts et que sa mère est très organisée ! L'humour et l'énergie de Laurent Stocker servent avec bonheur et émotion cette chronique d'une famille aux petits oignons inspirée de souvenirs d'enfance.

  • Philippe Dupuy part à la rencontre de deux musiciens, le chanteur Dominique A et le pianiste de jazz Stéphan Oliva, qui auraient aimé faire de la bande dessinée avant de choisir la musique.
    Avec eux, il évoque leur amour du 9e art, mais aussi le processus de création, la singularité nécessaire à toute démarche personnelle et artistique, dans un dialogue ludique et didactique au pays de la bande dessinée et de la musique.
    À son tour, il s'interroge sur son travail d'auteur de bande dessinée et se replonge lui aussi dans ses propres souvenirs d'enfance...

  • TRANSPORTER À L'INTERNATIONAL présente un panorama complet du transport, illustré d'exemples, de conseils, de dessins et de documents, décrivant de façon concrète :
    o les implications commerciales, logistiques et administratives du transport pour une entreprise,
    o les moyens d'optimisation des opérations de transport,
    o les spécificités propres à chaque mode de transport.
     
    Au sommaire  :
    1. Le transport et la stratégie commerciale
    2. Le choix d'une solution-transport
    3. Les Incoterms® 2020
    4. La protection physique des marchandises
    5. Les assurances transport
    6. Les auxiliaires de transport
    7. La sécurisation du fret et la certification des opérateurs
    8. Le transport maritime
    9. Le transport aérien
    10. Les transports terrestres
    11. Le développement durable
    12. La douane
    13. Transport et digital
    14. Les systèmes d'information
    15. Transport et E-commerce
    16. Transport et géopolitique
    En fin d'ouvrage, un cas pratique, illustrant la dimension opérationnelle des techniques développées et des QCM permettront au lecteur, étudiant ou professionnel, d'évaluer ses connaissances dans les différents domaines exposés.
     

  • En décembre 1901, Henri Vidal, fils d'une hôtelière de Hyères âgé de 34 ans, agresse à coups de couteau deux prostituées, puis assassine une troisième fille publique ainsi qu'une jeune Suissesse. Arrêté parce qu'il voyageait sans billet, celui que le pays surnomme très vite «?le Tueur de femmes?» est condamné à mort par la cour d'assises de Nice, puis gracié et envoyé au bagne de Cayenne où il meurt en 1906. Dès ses crimes commis, l'assassin devient l'objet d'une imposante production discursive : faits divers, chroniques judiciaires, témoignages, expertises, ainsi qu'une autobiographie rédigée en prison. À partir de ces matériaux, et sans rien ajouter aux paroles des contemporains, les auteurs ont réalisé un montage qui permet de dérouler le film de cette existence, mais qui montre aussi comment une société, dans sa diversité et ses contradictions, construit la figure d'un criminel. Publié en 2001, longtemps indisponible, ce livre singulier, dont la forme suscita l'étonnement, interroge à la fois l'écriture du passé, la nature du récit biographique, les incertitudes et la fragilité de l'histoire.

  • Les statues grecques vous laissent de marbre ? La visite d´un musée vous arrache des bâillements d´ennui, les galeries d´art vous donnent de l´urticaire et vous ne comprenez pas pourquoi des personnes apparemment saines d´esprit sont prêtes à s´empoigner dans une salle de ventes pour acheter à prix d´or un tableau qui ressemble à un dessin d´enfant ? L´art, pensez-vous, c´est un peu comme le polo ou les échecs ; pour s´y intéresser, il faut être très riche ou très intelligent.



    Eh bien, rien n´est moins vrai : faisant d´abord appel à la sensibilité, l´art n´est pas réservéà une poignée d´élus ! Tout le monde peut apprécier la beauté d´un objet et le profane, armé de connaissances modestes, apprend vite à affiner son goût.

    Peinture, sculpture, architecture, photographie... Les formes d´expression sont multiples. De la grotte de Lascaux à la chapelle Sixtine en passant par le temple d´Angkor, le Penseur de Rodin, l´urinoir de Duchamp et bien d´autres encore, cet ouvrage explore, à travers l´infinie variété des époques et des styles, l´extraordinaire richesse du patrimoine artistique de l´humanité depuis ses origines.

  • L'ouvrage s'interroge sur les cultures de l'évaluation et les dérives évaluatrices. Il questionne l'évaluation sous toutes ses formes en cherchant à identifier ses différents rôles, enjeux et défis à étudier ses éventuelles dérives. La mise en perspective internationale de ces questions permet de voir ce que représente l'évaluation dans différents pays (Espagne, Portugal, France, Royaume-Uni, Liban, Canada anglophone et Canada francophone) et de confronter les regards sur le sujet.

  • Lire l'entretien avec Anne-Lise Ulmann, coauteur (propos recueillis par Audrey Minart)

    Travailler n'est pas exécuter. Dans le décalage irréductible entre ce qui est défini comme étant à faire et ce qui est fait, se loge la créativité, cette puissance inventive engagée dans le travail vivant. S'y jouent à la fois la question de l'efficacité mais aussi, et fondamentalement, celle de la santé.

    La créativité n'est donc pas l'apanage des grands créateurs : elle se loge aussi dans les arts de faire, le bricolage, l'intelligence pratique, les processus de renormalisation qui permettent de se dégager de la soumission à l'environnement et à ses contraintes. Son éloge, remis aujourd'hui à l'ordre du jour dans le monde de l'entreprise, n'est pourtant pas exempt d'ambiguïté.

    Dans la perspective retenue ici, la créativité n'est pas seulement instrumentale (nécessité d'inventer pour faire), elle nécessite et manifeste une invention de soi. Elle se révèle dans un mouvement où l'on se surprend soi-même.

    Mettre la créativité au travail pour en explorer les ressorts, modalités et enjeux requiert de mobiliser des approches disciplinaires, théoriques et méthodologiques complémentaires.

  • Née en Bessarabie alors russe, Fanny Beznos arrive en France à l'âge de 6 ans. Commence pour elle une vie de rencontres : avec André Breton, avec le communisme et avec son mari Fernand Jacquemotte, citoyen belge. Dirigeante des Jeunesses communistes belges, elle est arrêtée en 1940 avec son mari et déportée au camp de Gurs, puis de Ravensbrück et d'Auschwitz où elle sera assassinée. Entre clandestinité et arrestations, Fanny Beznos épousa la culture et l'idéologie de ce qui fut sa nouvelle patrie : le communisme.

  • Dialogue entre un catholique et un protestant Pour les chrétiens, la division entre les disciples du Christ ne peut être qu'une division intolérable ; car la prière du fils au Père demande que ses disciples s´aiment dans l'unité, comme Lui aime le Père et comme le Père l'aime « pour qu´ils soient un comme nous sommes un » (Jn, 17, 22).
    Ce désir de l´unité, que l´Esprit. Saint a fait sentir déjà depuis de nombreuses années à beaucoup de chrétiens, a pris avec le Concile Vatican II une nouvelle intensité et un caractère très impératif.
    Arriver à se connaître vraiment, après de longues années de séparation, est certes une tâche difficile. On sait tous les préjugés qui peuvent exister entre catholiques et protestants - préjugés du reste presque inconscients - et qu´une charité fraternelle véritable ne peut accepter. Elle demande au contraire que l'on se connaisse loyalement, en toute vérité, dans le respect mutuel de la conscience de l'autre - ce qui ne peut se faire que dans la lumière de Celui que nous reconnaissons comme l´Unique Lumière, l'Unique Vérité. Tout dialogue entre protestants et catholiques qui ne se ferait pas dans cette lumière risquerait de diviser encore plus ou de rapprocher d´une manière purement psychologique, risquant de diminuer la vérité sous prétexte d´amour fraternel. Mais celui-ci, nous le savons, ne peut exister que dans la Vérité de l'Esprit Saint.
    Le présent dialogue n´est pas un dialogue de spécialistes d'oecuménisme, discutant sur des questions théoriques et historiques; c'est avant tout la rencontre de deux chrétiens, de deux « pasteurs » ayant des formations et des fonctions très différentes, mais vivant l´un et l'autre leur vie chrétienne avec le plus d'intensité possible, et désireux, dans la charité fraternelle, de saisir avec plus de loyauté les grandes intentions chrétiennes qui les animent.
    Albert Finet.
    Pseudo : Jean GOUJERV AL. Pasteur de l'Église réformée de France, directeur de l'hebdomadaire protestant Réforme, Albert Finet est né à Marsauceux (E.-et-L.) le 1er mars 1899. Après avoir suivi les cours de l'école alsacienne puis de la Faculté de théologie protestante et de la Sorbonne (lettres) à Paris, il complète ses études par un stage à l'école biblique de Jérusalem. En 1928, il se marie avec Mlle Madeleine Tanon (six enfants : Françoise, Jean-Louis, Olivier, Bertrand, Martine, Étienne). Pasteur de l'Église réformée à Évreux, puis à Montrouge, aumônier de la marine (1939-1940), il a été secrétaire de rédaction de la revue protestante Foyer et Vie. En 1945, il fonde l´hebdomadaire Réforme pour répondre à un besoin : le protestantisme manquait d'une tribune, d´un moyen d'expression, qui, tout en étant d'inspiration religieuse, traite de tous les sujets sur un plan humain ; qui soit, dit le pasteur Finet, « une prise de vue sur le monde contemporain, à partir de notre choix fondamental ». Sans rien abandonner de la tradition protestante, Réforme reste profondément oecuménique. Sur le plan politique il a toujours défendu la cause européenne et la décolonisation ; le souci majeur de son directeur reste d'envisager les différents courants du monde contemporain dans une perspective chrétienne.
    Le pasteur Finet est l'auteur de nombreux ouvrages dont : Au pays de la Bible, Histoire de mon village, François Bouillot, La plus belle histoire, Le chemin de toute la terre. Membre de l'International Press Institute, il participe à ses conférences. n aime à se reposer dans sa maison natale de Marsauceux où il retrouve avec joie son jardin et son chien.
    Marie-Dominique Philippe, o. p.
    Né à Bouvines (Nord) le 8 septembre 1912. Entre chez les Dominicains, fait ses études de philosophie et de théologie au « Saulchoir » de Kain (Belgique), de 1931 à 1938. Licencié en philosophie et docteur en théologie, diplômé des Hautes Études. Professeur de philosophie et théologie au Saulchoir, (1939-1945, 1951-1962,) et de philosophie à l'Université de Fribourg-Suisse (1945-1951, et depuis 62). Parmi les publications, signalons l'Initiation à la philosophie d´Aristote (éditions de la Colombe, 1

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Pharmakologische Neuroenhancer üben eine große Anziehungskraft auf die Menschen aus. Diverse Studien und zwei vom Autor selbst durchgeführte Umfragen kommen zu dem Ergebnis, dass der Konsum in den letzten Jahren drastisch anstieg und die Bereitschaft zur Einnahme entsprechender Substanzen auf einem hohen Niveau ist. Der Autor zeigt auf, dass das Recht keine maßgeschneiderte Lsung für den Fall bereithält, dass Gesunde ihre mentalen Fähigkeiten durch Medikamente steigern. Deshalb nimmt der Autor eine dezidierte rechtliche Analyse vor, um für den Umgang mit Neuroenhancement einen verlässlichen normativen Rahmen zu entwickeln. Sämtliche Darstellungen bilden die Grundlage dafür, dass der Autor im letzten Abschnitt einen Gesetzesentwurf entwickelt und dessen Auswirkungen würdigt.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty